Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 12:03
Lazare PONTICELLI, "rital" à l'époque assez mal accueilli en France, avait su transcender ce type de réactions
peu charitables vis à vis d'un de nos très proche cousin, latin de surcroit, en s'engageant dans la Légion Etrangère dés 1914 et ce, à l'âge de 16 ans, aprés falsification de sa date de naissance, en disant:

                       "C'était une manière de dire merci à la France qui m'avait donné à manger"

Comme quoi, la noblesse des sentiments n'attend pas le nombre des années surtout si aidée par une "bonne" éducation...


Lorsque la France accueillit les "Boat People" vietnamiens, ceux-ci devaient déclarer à leur arrivée:

         Nous remercions la France de nous accueillir; donnez-nous six mois; ensuite nous ne serons plus à
         votre charge (...)"

Courage, noblesse, sens de la gratitude, conscience de sa propre valeur, volonté de n'être à la charge de personne, fierté, sens de la responsabilité envers soi et envers les autres, maîtrise de son destin...tout est dit !

Toujours "bonne " éducation et respect de soi...

Et ce ne fût pas que des mots, car ils l'ont fait et le nombre de chômeurs vietnamiens a toujours été  négligeable...le nombre de pagodes en terre chrétienne aussi !...

Je ne voudrais pas paraître quelque peu rabat-joie mais nous pourrions dire que la "bonne" éducation et les qualités cardinales qui en découlent semblent avoir subi un certain déficit de répartition géographique, pour ne se placer que sur ce plan assez prosaïque...

Evidemment, lorsque certains préceptes préconisent "baise la main que tu ne peux couper", l'on est en droit de s'interroger d'abord sur cette très vilaine pratique et sur le fait qu'il peut s'agir de la main qui vient de donner à manger !...

Ce "principe", la takkyia ou dissimulation, partie intégrante d'un certain savoir-faire serait-il à rapprocher de cet autre grand "principe" consistant à s'emparer de ce que l'on vous tend comme s'il s'agissait d'un dû et à réclamer immédiatement ce que l'on ne vous tendait pas ?...

Finalement, en y réfléchissant, un nom me vient à l'esprit: parasitisme !






                        Version du drapeau du Tibet (1912-1949) présentée par le 13e Dalai Lama, Thubten Gyatso, en 1912, qui continue à être employée par le gouvernement tibétain en exil mais proscrite par la République populaire de Chine. Son origine remonterait au VIIe siècle sous le règne du roi du Tibet Songtsen Gampo.

 



 





Partager cet article
Repost0
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 10:43

Les bordereaux d'Etat Civil bruxellois sont une préciseuse mine de renseignements !

 En 2006, 43% des naissances mâles de la Ville de Bruxelles comportaient un prénom musulman.

Les dernières statistiques évaluent à 30% la "diversité" bruxelloise et par extrapolation, l'on sait que dans
20 ans, la population bruxelloise sera à majorité arabo-musulmane.

Le terme facilitateur de "diversité" ne sera plus alors de mise ! 

Ce sera donc une ville musulmane, actuellement dirigée par un adipeux dénommé Freddy Thélemans, déjà très atteint, qui sera la capitale d'un continent qui à force de se répandre en bons sentiments finit par ne plus savoir où sont ses chaussons...

A quoi qu'ça sert que Charles Martel se soit décarcassé en 732 ?!... 

 

                          Version du drapeau du Tibet (1912-1949) présentée par le 13e Dalai Lama, Thubten Gyatso, en 1912, qui continue à être employée par le gouvernement tibétain en exil mais proscrite par la République populaire de Chine. Son origine remonterait au VIIe siècle sous le règne du roi du Tibet Songtsen Gampo.

 

  

Partager cet article
Repost0
20 mars 2008 4 20 /03 /mars /2008 16:50

Hier soir 19 mars à 20 heures 50, passait l'émission "Question pour un champion ", bonne émission culturelle de rappel pour certains ou de pure découverte pour d'autres, c'est selon...

La soirée était organisée sur le thème de la Francophonie et je me régalais à l'avance de voir et d'entendre ces citoyens d'autres pays qui aiment tant la France et sa langue, notre vraie richesse !

Bien sûr la présentation en était toujours faite par ce Julien Lepers toujours aussi ignare en matière de culture générale et autres et surtout toujours aussi tendancieux en matière d'affinités maghrébines qu'il aime à étaler, mais cette fois-ci ce fût le comble...

Tous les pays ayant ne serait-ce qu'un seul citoyen francophone y étaient représentés et ce jusqu'à l'Arabie Saoudite en gandhoura et ce, au titre de "pays observateur" (sic), c'est donc assez dire !

La soirée passant, je m'inquiétais de ne pas voir de drapeau d'Israël dont la moitié de la population est pourtant fervente francophone.

Il n'y était décidément pas !... 

Interloqué, je me suis soudain souvenu que le sire présentateur nous place chaque soir une tirade sur l'origine arabe du vocabulaire français...

Pas un mot n'y échappe... Enfin...quelques uns quand même !

Grecs et Latins ne sont visiblement pas sa tasse de thé...

Leur culture non plus !

J'ai donc subitement compris que nous ne verrions effectivement pas le drapeau bleu et blanc d'Israël parce que un sot lifté et teint et sa production bobo voudraient nous faire passer des vessies pour des lanternes et refaire le monde à leur goût...

 

                                                Version du drapeau du Tibet (1912-1949) présentée par le 13e Dalai Lama, Thubten Gyatso, en 1912, qui continue à être employée par le gouvernement tibétain en exil mais proscrite par la République populaire de Chine. Son origine remonterait au VIIe siècle sous le règne du roi du Tibet Songtsen Gampo.

 

 

Partager cet article
Repost0
20 mars 2008 4 20 /03 /mars /2008 15:16
Les immigrés seraient environ 6,8 millions dans notre pays, soit 11% de la population métropolitaine.
L’immigration est à la fois source de richesses et de coûts, pour le pays d’origine, le pays d’accueil et le migrant.
Mais au bout du compte, ce sont les contribuables qui financent cette politique et son déficit de plus de 26 milliards d’euros.

Jamais une telle étude n’avait encore été réalisée en France. Dresser un état comptable à partir de chiffres simples pour analyser ce phénomène en toute objectivité, telle est l’objectif de cette enquête.
 
Réalisée par Jean-Paul Gourévitch, expert international en ressources humaines, elle concerne avant tout la France. On y apprend que l’immigration proprement dite coûte au total 71,76 milliards d’euros (coûts sécuritaires, coûts fiscaux et sociétaux, coût de la protection sociale…) et ne rapporte que 45,57 milliards d’euros. L’immigration serait donc responsable des trois quarts du déficit public de la France.


Cette étude et son approche documentée des coûts est un outil au service de l’ensemble des acteurs : élus, associations… Elle entend permettre à chacun d’étayer ses prises de position sur des données fiables.
Tout le monde le sait, l’immigration divise l’opinion au-delà des clivages traditionnels. Face à ce problème complexe, il est important de se baser sur la vérité des chiffres.


Quelques chiffres :

  • La France compte 6.868.000 immigrés, soit 11% de la population métropolitaine
  • L’immigration réduit des deux tiers la croissance du PIB
  • Le coût de l’immigration en France est de 71,76 milliards d’euros
  • Les recettes liées à l’immigration en France sont de 45,57 milliards d’euros
  • Le déficit dû à l’immigration et supporté par les contribuables est de 26,19 milliards d’euros
  • Lorsqu’une personne immigrée ne repart pas dans son pays d’origine à la fin de son contrat de travail, c’est l’Etat (le contribuable) qui prend en charge le coût des prestations sociales
  • Les immigrés extra-européens et leurs descendants perçoivent 22% des prestations sociales
  • Le coût unitaire des demandes d’asile est de 15.000 euros
  • La plupart des dépenses d’immigration ne relèvent pas du ministère de l’Immigration de Brice Hortefeux
  • Les dépenses sécuritaires liées à l’immigration s’élèvent à 5,2 milliards d’euros
  • Le travail au noir concerne au minimum 500.000 personnes immigrées et représentent un manque à gagner pour l’Etat de 3,810 milliards d’euros
  • 65 à 90% des prostituées sont étrangères
  • Le taux de chômage des immigrés est le double de celui des non immigrés
  • Les prestations sociales constituent 14% du revenu moyen des ménages immigrés contre 5% pour les ménages non immigrés

 





                                                      Version du drapeau du Tibet (1912-1949) présentée par le 13e Dalai Lama, Thubten Gyatso, en 1912, qui continue à être employée par le gouvernement tibétain en exil mais proscrite par la République populaire de Chine. Son origine remonterait au VIIe siècle sous le règne du roi du Tibet Songtsen Gampo.

Le drapeau du Tibet sera ainsi hissé en début ou en fin de chaque article durant toute la durée des persécutions infligées au peuple tibétain. Persécutions définies comme devant aller "jusqu'à la mort" par les autorités chinoises mêmes !... il symbolise donc le martyr qu'endure actuellement le petit peuple tibétain et objective la lâcheté des démocraties occidentales qui s'érigent en censeurs mais restent inertes devant cette répression manifestement disproprtionnée et revendiquée d'ailleurs comme telle avec une réelle arrogance par les oppresseurs mêmes.  Morale à géométrie variable, utilitaire et déshonorante qui doit faire évoquer d'autres situations en d'autres temps mais aussi en d'autres lieux et doit faire réfléchir certains pays et les conduire à la mise en pratique de ce petit adage de simple sagesse conçu spécialement pour l'occasion et non pas par Confucius "Reste maître de ton destin, ne confies jamais ta survie à autrui".    A bon entendeur !

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 mars 2008 3 19 /03 /mars /2008 23:04

                                                                   Version du drapeau du Tibet (1912-1949) présentée par le 13e Dalai Lama, Thubten Gyatso, en 1912, qui continue à être employée par le gouvernement tibétain en exil mais proscrite par la République populaire de Chine. Son origine remonterait au VIIe siècle sous le règne du roi du Tibet Songtsen Gampo.

Le drapeau du Tibet sera ainsi hissé en début ou en fin de chaque article durant toute la durée des persécutions infligées au peuple tibétain. Persécutions définies comme devant aller "jusqu'à la mort" par les autorités chinoises mêmes !... il symbolise donc le martyr qu'endure actuellement le petit peuple tibétain et objective la lâcheté des démocraties occidentales qui s'érigent en censeurs mais restent inertes devant cette répression manifestement disproprtionnée et revendiquée d'ailleurs comme telle avec une réelle arrogance par les oppresseurs mêmes.  Morale à géométrie variable, utilitaire et déshonorante qui doit faire évoquer d'autres situations en d'autres temps mais aussi en d'autres lieux et doit faire réfléchir certains pays et les conduire à la mise en pratique de ce petit adage de simple sagesse conçu spécialement pour l'occasion et non pas par Confucius "Reste maître de ton destin, ne confies jamais ta survie à autrui".    A bon entendeur !

Partager cet article
Repost0
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 14:34

 

Le protocole ne l'exigeait nullement...

et d'ailleurs, même si...

 

Madame le ministre des Affaires Etrangères de la Confédération Hélvétique a cru bon d'afficher la couleur...

Elle se vautre...

Elle s'humilie...

Si c'était par attirance "spirituelle" qu'elle a choisi de se cacher derrière un turban, ce serait de l'abus de confiance pour ce peuple profondément chrétien que constituent les descendants de Guillaume Tell...

Si c'était pour obtenir du gaz moins cher, outre la vulgarité du geste, ce serait alors de la prostitution en bonne et due forme...

Elle oublie la bonne Dame que déplaire à certains, c'est se priver de la manne financière dont les banques suisses sont si friandes...

La Gauche...oui !  Mais pas sans les banques, pas sans les banquiers et pas sans les déposants...

Alors, le gaz acheté un peu moins cher à ce haineux et ce, en rupture manifeste d'embargo, c'est alors un prix exorbitant pour ce si sympatique petit pays qu'est la Suisse... mais qu'il ne faudrait quand même pas laisser tomber entre toutes les mains !

Gouverner, c'est prévoir !

Voyez plus loin que le bout de votre voile, Madame le ministre...

Salâm ou salâm  à notre chère et  stupide bernoise !
Partager cet article
Repost0
15 mars 2008 6 15 /03 /mars /2008 14:24
Voilà à quoi ressembleront FRANCE 2 - FRANCE 3 - FRANCE 5 et ARTE en 2030 !


l’université du roi Saud, s’exprimant sur les ondes de Al-Aqsa TV le 29 février dernier:

Et il s'agit là d'un...universitaire !

Pour lui, la Terre est plate...

Avec un "frère" comme lui, notre avenir est lumineux...euh !  Enfin... faut voir...

Français, dormez bien, nos penseurs pensent et nos gouvernants gouvernent !

J'ai cependant l'impression que le réveil va être très, très douloureux...

Salâm aleikoum

Aleikoum salâm

A déclamer matin et soir...

Histoire de se préparer...

Partager cet article
Repost0
13 mars 2008 4 13 /03 /mars /2008 19:04


Ce sont les propos d'un certain Jeremiah Wright, qui n'est autre que le pasteur du clair, sain et honnête Barack Hossein OBAMA...

Ce "maître à penser" dirige une église raciste et ethnocentriste ("Blacks only") dont OBAMA est membre...

C'est lui qui a garanti qu'OBAMA était bien pur porc !

Dans la foulée, il devait ajouter que les Etats Unis devaient être tenus pour responsables du 11 septembre !

Aprés le soutien du haineux anti-blancs dénommé FARRAKHAN de "Nation of Islam", l'on sait désormais à qui l'on a à faire...

Comme quoi les faux nez ne fleurissent pas que chez nous !

 


Barack Obama, right, is dressed as a Somali elder by Sheikh Mahmed Hassan, left, during his visit to Wajir in northeastern Kenya, near the borders with Somalia and Ethiopia. Photograph: AP

Juste une petite piqûre de rappel... 

Je n'y résiste pas !


Renseignement pris, ce n'était pas sa circoncision !...

C'était déjà fait !

Partager cet article
Repost0
9 mars 2008 7 09 /03 /mars /2008 14:06
Un seul et unique point commun...
Pourquoi diable les jeunes des Balkans sont-ils plus violents ici que chez eux?

Un criminologue a enquêté aux Balkans et prétend y avoir constaté que la violence y est moins répandue qu’en Suisse. Sur cette base, il estime donc que la violence accrue de ces jeunes gens en Suisse, qu’il ne nie pas (au contraire, il la dit «tout à fait étayée»), n’est pas importée depuis leur société d’origine, qui la cultiverait, mais résulte d’un simple problème d’occupation des loisirs:

Les Suisses encouragent leurs enfants tout naturellement à faire du sport ou de la musique, ils leur font pratiquer toutes sortes de passe-temps durant les loisirs. Les parents de jeunes étrangers ne sont pas du tout préparés à cela. Leurs enfants passent de plus en plus de temps devant la télévision ou l’ordinateur ou errent dans les rues. C’est ainsi que les problèmes commencent.

J’aimerais suggérer une autre hypothèse: la culture d’une grande partie de ces jeunes gens, les Musulmans, les incitent à haïr les Occidentaux, ou les Chrétiens. Chez eux, ils vivent dans des sociétés cloisonnées et n’ont que rarement l’occasion de rencontrer leurs ennemis désignés en position de force, car ceux-ci sont beaucoup plus avertis que nous autres. Ici, ces jeunes vivent au beau milieu de leurs ennemis, qui ne se doutent (presque) de rien, et dès qu’ils sont en position de force, notamment en bandes, ils deviennent tout naturellement des prédateurs, comme le leur ordonnent les convictions fournies par leur religion et de plus en plus exploitées par les différents vecteurs de leur culture.

Et si nous ne reconnaissons pas ce phénomène pour ce qu’il est, à savoir la conséquence de la haine fabriquée par la pratique et le respect de la religion islamique, et que nous ne le guérissons pas à la racine, il va se créer chez nous aussi, avec le temps, les mêmes cloisonnements communautaires et les mêmes troubles constants, auxquels les mêmes experts aveugles et sourds aux choses de la foi continueront de chercher des causes sociopolitiques ou éducatives, motivant bientôt un contrôle étatique plus strict des individus, ce qui générera des aigreurs entre les populations et leurs gouvernants, une instabilité politique croissante, une démocratie en déclin et une économie toujours plus bridée et de moins en moins efficace. Une balkanisation.

On vous l'aura dit !...

Partager cet article
Repost0
9 mars 2008 7 09 /03 /mars /2008 11:21
Sans haine et sans hargne, la simple analyse d'un vrai problème de coexistence !

A lire sans modération...


Dimanche 9 mars 2008

Menacé d'assassinat depuis 2004, le chef de file du Parti de la liberté vit reclus, protégé par des gardes du corps, changeant d'adresse chaque nuit. Il se prépare à diffuser un documentaire de 15 minutes qui compare le Coran à Mein Kampf.

LE FIGARO. Avez-vous mesuré les conséquences de votre film, pour vous et pour votre pays ?
Geert WILDERS. Personne n'est autant que moi conscient de la menace. Mais si j'avais dû m'arrêter, je l'aurais fait il y a trois ans. J'ai vécu dans des prisons, dans des baraquements militaires, et la pression a encore grandi ces derniers mois. Mais je suis un élu et je mène mon combat sous la bannière de la loi. Si je devais renoncer à dire ce que je pense, les adversaires de la démocratie auraient alors gagné.

Votre pays est inquiet des retombées diplomatiques et économiques que pourrait causer votre film.
Mon film n'est pas encore sorti, personne ne l'a vu, mais déjà des muftis l'ont condamné, prédit que le sang sera versé, des pays arabes menacent les Pays-Bas d'embargo ! Et mon pays, plutôt que de demander à quelques imams de se taire, plutôt que de rappeler nos principes démocratiques et celui de la liberté d'expression, par un ridicule et indigne aveu de faiblesse, cède à la menace et prépare nos ambassades au pire !

Selon vous les valeurs islamiques et les valeurs démocratiques sont inconciliables, irrémédiablement. Comment les Pays-Bas peuvent-ils intégrer leur population d'origine musulmane ?
Je ne veux plus de nouveaux immigrés. Je n'ai rien contre les individus, mais nous avons un problème avec l'idéologie islamique. Je ne veux pas renvoyer ceux qui sont ici et veulent s'assimiler, mais je leur dis de se débarrasser de cette idéologie, que je qualifie de fasciste.

Quel est le choix que vous offrez à un musulman hollandais ?
C'est vrai que selon le Coran, ce livre terrible, vous ne pouvez pas renoncer à être musulman. À moins de risquer la mort. S'ils veulent s'appeler musulmans, nouveaux musulmans ou comme ils veulent, cela ne me dérange pas. Ce qui m'importe c'est qu'ils se séparent de cette part de violence et d'intolérance qui est dans le Coran.

Pensez-vous que la provocation et les slogans à l'emporte-pièce font avancer les choses ?
À la différence des autres, nous, au Parti de la liberté, nous ne mâchons pas nos mots. Un million de musulmans pour 16 millions de Hollandais, c'est trop. Nous sommes les seuls à nous élever contre l'immigration musulmane, les projets de mosquées, d'écoles coraniques. Certains disent également vouloir refuser le relativisme culturel. Mais moi je le dis de manière plus claire : ma culture est meilleure que la culture islamique. Nous ne traitons pas les femmes, les homosexuels, les relations politiques au sein de la société, comme cette culture retardée. Les individus sont égaux. Mais toutes les cultures ne se valent pas.

Avez-vous vraiment peur pour votre identité et l'identité des Pays-Bas ?
Je crois vraiment que notre liberté est menacée par ce que j'appelle le tsunami islamique. Si dans le futur, les musulmans approchent ou arrivent à la majorité aux Pays-Bas, nous perdrons tout ce pourquoi nous nous sommes battus : notre démocratie, notre liberté, nos lois. Le chauvinisme n'est pas un vilain mot.

 

 
par drzz publié dans : Eurabia



"Si dans le futur, les musulmans approchent ou arrivent à la majorité aux Pays-Bas, nous perdrons tout ce pourquoi nous nous sommes battus: notre démocratie, nos lois."


Le malheur c'est que nombre de Français sont parfaitement conscients de l'évidence de ce risque et même de cette certitude à brève échéance mais,  lâchement au chaud dans leurs petites vies douillettes, ils ne veulent pas le voir ou préfèrent le nier !

La peur n'a jamais éloigné le danger !...

N'oublions pas ce que disait Winston CHURCHILL après Munich:

"Vous aviez à choisir entre la guerre et le déshonneur.
  Vous avez choisi le déshonneur !
  Vous aurez la guerre et le déshonneur "





 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0