Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 20:17

LE PREMIER MINISTRE KOSOVAR ACCUSE DE TRAFIC D'ORGANES SERBES !...


Figaro le 14/4/2008.
 
" Selon l'ex-procureure du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie Carla Del Ponte, plusieurs hauts responsables Albanais du Kosovo ont organisé le meurtre de centaines de prisonniers serbes, dont les organes étaient ensuite revendus.

Des prisonniers systématiquement dépouillés de leurs organes quitte à les tuer, leurs reins, leurs poumons revendus à l'international, c'est le scénario de film d'horreur que révèle l'ex-procureure du Tribunal pénal pour l'ex-Yougoslavie Carla Del Ponte dans un livre à paraître dans le mois.

Selon la procureure, qui a traqué durant huit ans les criminels de guerre de l'ex-Yougoslavie, environ 300 prisonniers, dont des femmes, des Serbes et d'autres ressortissants slaves, ont été transportés au courant de l'été 1999 depuis le Kosovo jusqu'en Albanie où ils étaient enfermés dans une sorte de prison.

Là, «des chirurgiens prélevaient leurs organes. «Ces organes étaient ensuite envoyés depuis l'aéroport de Tirana vers des cliniques à l'étranger pour être implantés sur des patients qui payaient», écrit Carla del Ponte dans «La chasse, moi et les criminels de guerre». Et, précise-t-elle, leurs bourreaux n'hésitaient pas à aller plus loin. «Les victimes privées d'un rein étaient de nouveau enfermées dans une baraque jusqu'au moment où elles étaient tuées pour d'autres organes».

De hauts dirigeants Albanais du Kosovo impliqués:

Toujours selon Carla del Ponte, «les dirigeants d'un niveau intermédiaire et élevé de l'UCK étaient au courant et étaient impliqués de manière active dans la contrebande des organes». Or, les responsables de l'organisation indépendantiste kosovare à l'été 1999 étaient Agim Ceku, Premier ministre du Kosovo de mars 2006 jusqu'en janvier 2008, et Hashim Thaçi, actuel Premier ministre.

Si les informations de la procureure sont exactes, le scandale est donc énorme. Mais, comme elle l'avoue elle-même, ses sources, des «journalistes fiables» et des membres de l'ONU, ne suffisent pas à enquêter. Elle déplore d'ailleurs, les «violences contre les témoins» prêts à évoquer les crimes de l'UCK durant la guerre du Kosovo.

Le livre de Carla Del Ponte a déjà fait du bruit. Notamment en Suisse, dont l'ex-procureure est ambassadrice en Argentine. Zurich a interdit à Del Ponte de présenter son ouvrage en Italie, estimant qu'il était incompatible avec son statut.

Rappelons que la Suisse a reconnu le Kosovo en tant qu'Etat indépendant et que la distinguée ministre fédéral des Affaires Etrangères a voulu faire interdire la publication du livre de Carla Del Ponte...


GAGEONS QUE LE KOSOVO DEVIENDRA BIENTÔT UN DISTINGUE MEMBRE DE L'EUROPE...

  

 
 
 
Partager cet article
Repost0
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 14:44
Le plan du Fatah en langage clair

Après le Hamas et son extrémisme religieux, voici le Fatah, les politiciens modérés pragmatiques que certains veulent béatement aider à bâtir leurs propres rêves.

Abbas Zaki, l’homme qui s’exprime ici (vidéo non reproduite) en arabe sur une chaîne de télévision libanaise est un membre du comité directeur du Fatah, le mouvement politique de Mahmoud Abbas, soi-disant modéré et en quête d’une solution pacifique avec Israël.  Il dit ici aussi clairement que possible que l’objectif a toujours consisté et consiste toujours à «expulser les Israéliens de toute la Palestine». Le reste, les résolutions des Nations unies, n’est que parlottes, ruses, manoeuvres. À ses yeux, les dirigeants occidentaux ont envoyé leur cerveau en vacances.

Voici l’interview traduite:

Abbas Zaki: Nous croyons de tout notre coeur que le droit au retour est garanti par notre volonté, par nos armes et par notre foi.

Interviewer: Vous croyez toujours en les armes, pas uniquement en les négociations?

Abbas Zaki: Les armes seules ne donneront aucun résultat et la politique sans les armes ne donnera pas de résultat. Nous agissons sur la base d’une vaste expérience. Nous analysons la situation très attentivement. Nous savons quel climat mène à la victoire et quel climat mène au suicide. Nous parlons de politique, mais nos principes sont clairs. Yasser Arafat, notre leader, notre pionnier, a su persévérer avec cette révolution, alors que les empires s’écroulaient. Notre lutte armée dure depuis 43 ans et la lutte politique, à tous les niveaux, dure depuis 50 ans. Nous récoltons des résolutions des Nations unies et nous faisons honte au monde, de manière à ce qu’il ne se ligue pas contre nous. Car le monde est dirigé par des gens qui ont envoyé leur cerveau en vacances — les Américains et les néocons. […]

Jeune Palestinien: À ce que je me souviens, l’invasion de 1982 et la destruction du Liban Sud ne constituaient pas seulement une réplique aux attaques de roquettes — c’était aussi une réponse aux opérations [= attentats suicide]. Israël n’utilise pas que les roquettes comme prétexte, il prend aussi prétexte de la résistance.

Abbas Zaki: L’important est qu’Israël paye un prix à chaque opération. Nous ne voulons pas de cas où vous ne tuez même pas un poulet et Israël tue 20 d’entre vous. Je salue toute opération qui fait payer le prix fort à Israël. […]

L’OLP est le seul représentant légitime [du peuple palestinien] et il n’a pas modifié sa position d’un millimètre. Au vu de la faiblesse de la nation arabe et du manque de valeurs et au vu du pouvoir américain sur le monde, l’LOP procède par étapes, sans changer sa stratégie. Laissez-moi vous dire, une fois que l’idéologie d’Israël s’écroulera et que nous pourrons prendre, au moins, Jérusalem, nous allons accélérer avec notre idéologie, si Dieu le veut, et les jeter hors de toute la Palestine.

 

Partager cet article
Repost0
12 avril 2008 6 12 /04 /avril /2008 14:35
EN EUROPE, EN AFRIQUE, EN ALGERIE, EN CHINE, LES CATECHUMENES SONT DE PLUS EN PLUS NOMBREUX !


LA CONTAGION TOUCHE AUSSI LES MUSULMANS

DES IMAMS S'EN INQUIETENT

Interviewé par Al-Jazeera, Ahmed al-Qataani, important dignitaire religieux de Libye, explique la situation :

"L'islam représentait la première religion d'Afrique et l'on écrivait en arabe au sein de trente groupes linguistiques africains. Le nombre de musulmans en Afrique est aujourd'hui de 316 millions, dont la moitié d'Arabes originaires d'Afrique du Nord. Ainsi, dans la partie qui nous intéresse, la partie non-arabe, le nombre de musulmans n'excède pas
150 millions. En sachant que la population totale du continent est d'un milliard, nous voyons que la proportion musulmane a dramatiquement diminué en un siècle sur le continent.

En parallèle, le nombre de catholiques africains est passé de un million en 1902 à 330 millions en 2000.

Il y a aujourd'hui 1.5 million paroisses qui rassemblent 46 millions de gens.

Chaque heure, 667 musulmans se convertissent. Chaque jour, 16'000 musulmans deviennent Chrétiens.

Chaque année, 6 millions de musulmans embrassent le christianisme. Ce sont en effet des chiffres impressionnants".



EN CHINE, AU TAUX DE PROGRESSION ACTUELLE, L'ON AVANCE QUE LE CHIFFRE DE CONVERTIS ATTEINDRAIT 30% EN 2030, SOIT 400 MILLIONS DE CHINOIS ! 
    

Partager cet article
Repost0
12 avril 2008 6 12 /04 /avril /2008 09:25
POUR EUX, PAS DE PROBLEMES DE FIN DE MOIS...

UN PETIT "PLACARD" BIEN REMUNERE...A VIE ! 


Ménage annoncé dans
les «placards» du Quai d'Orsay
Marie-Christine Tabet
01/04/2008
.

La Cour des comptes vient d'épingler le ministère des Affaires étrangères. Un diplomate sur quatre y serait sous-employé.

Un plan social au Quai d'Orsay ! De quoi alimenter les conversations dans les ambassades. Discrètement mis en place en décembre dernier, un premier projet destiné à faire partir les diplomates de plus de 58 ans s'achève dans quelques semaines. Et Bernard Kouchner compte bien obtenir de Bercy, l'ouverture d'un nouveau guichet départs. Cette fois, destiné à attirer les hauts fonctionnaires de moins de 50 ans en leur proposant un pactole contre une démission. Un référé (1) confidentiel de la Cour des comptes, adressé à la fin de l'année 2007 aux ministres des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, et du Budget, Éric Woerth, a mis le feu aux poudres.

Dans ce document que Le Figaro a pu consulter, le premier président de la Cour, Philippe Séguin, s'inquiète des «conditions dans lesquelles le ministre des Affaires étrangères est conduit à laisser sans activité définie pendant un délai supérieur à quelques mois un haut fonctionnaire sans affectation adéquate…».

D'après les calculs des magistrats de la rue Cambon, 127 diplomates susceptibles d'occuper une fonction d'ambassadeur étaient employés à des tâches bien inférieures à leur niveau de compétences en 2006. Soit un diplomate sur quatre.

Des ministres plénipotentiaires, des diplomates élevés à la dignité d'ambassadeur de France, des conseillers hors classe possédant plusieurs langues et maîtrisant toutes les subtilités de la géostratégie internationale, erreraient dans «le couloir de la mort». C'est ainsi que les collègues du Quai d'Orsay baptisent l'étage de l'immeuble de la rue Lapérouse… qui accueille les ambassadeurs en mission. Pour une population de quelque 400 diplomates pouvant prétendre à une représentation de la France à l'étranger, la Cour évalue en effet à 179 les postes d'ambassadeurs, et une soixantaine d'emplois en administration centrale correspondant à leur calibre. Du coup, ils sont nombreux à rester «sur l'étagère», selon l'autre expression maison.

 

Des ambassadeurs dans le collimateur

 

Au moment du contrôle de la Cour des comptes, 14 fonctionnaires étaient même complètement disponibles, 16 bientôt disponibles et 17 autres occupés à des missions ponctuelles ! En termes moins diplomatiques, à attendre que le téléphone sonne. Le rapport relève même une perle : un conseiller des Affaires étrangères a fait valoir ses droits à la retraite à la fin de l'année 2006. Il était sans affectation depuis… 1999.

Au Quai d'Orsay, on minimise beaucoup les chiffres du rapport en invoquant les évolutions du métier : «En 1945, les deux tiers des ambassadeurs étaient à l'étranger, aujourd'hui 50 % de l'effectif travaille à Paris en administration centrale.» Le cabinet de Bernard Kouchner reconnaît que six fonctionnaires sont totalement inoccupés. Pas un de plus. Manifestement, le Quai et la Cour n'ont pas la même conception de la fonction.
 
Les contrôleurs de Bercy se plaignent aussi des données statistiques qui leur sont fournies par le Quai. «Ce ne sont jamais les mêmes effectifs, se plaint un budgétaire, les missions durent plus ou moins longtemps. Il faudrait faire une descente dans les bureaux pour savoir exactement qui fait quoi.»

Le 15 janvier 2008, le ministre du Budget a pris sa plus belle plume pour répondre à Philippe Séguin qu'il «partage les constats de la Cour et approuve la nécessité de procéder à un resserrement des effectifs».

«La Cour estime que pour autant qu'elle soit justifiée, la rémunération des hauts fonctionnaires sans affectation ou volontairement sous-employés de façon prolongée, n'est pas acceptable (…) Elle est coûteuse et fâcheuse sur la gestion des ressources humaines. En outre, elle déroge aux principes et droit de la fonction publique», prévient dans son référé Philippe Séguin, qui remarque que «les agents du MAE (…) disposent de fait de leur rémunération».

En ces temps de disette budgétaire où le nombre des fonctionnaires est compté et recompté, les ambassadeurs sont dans le collimateur. Pourtant, ils ne sont que quelques centaines, une paille à côté des milliers de fonctionnaires en surnombre aux Impôts et au Trésor. Mais ils sont représentatifs d'une administration à la française qui n'a pas su se réformer et qui continue à vivre sur ses prébendes. «Ce sont les notes de frais, les indemnités aux deux tiers défiscalisées, le train de vie d'un poste à l'étranger qui font trop souvent le sel du métier, raconte un haut fonctionnaire. À Paris, leur traitement est de 30 % inférieur à celui de la haute fonction publique. Cela n'incite pas les ambassadeurs à chercher une reconversion en France ou à accepter une deuxième carrière.» Il faudra, à coup sûr, faire le ménage dans le système de rémunération, avant de dépoussiérer les étagères.

(1) Lettre du président de la Cour des comptes adressée aux ministres de tutelles d'une administration pour les informer des griefs observés.

Copyright Le Figaro

.


Partager cet article
Repost0
7 avril 2008 1 07 /04 /avril /2008 19:27


L’Anti Defamation League (ADL) publie dès demain les annonces ci-dessus:

Les annonces interpellent directement le chef du Département Fédéral des Affaires Etrangères, Micheline Calmy-Rey:

«Madame, quand vous financez un Etat terroriste, vous financez le terrorisme.»

 
QUE PENSEZ-VOUS DU REGARD DE CETTE FEMME ?...

INSPIRE ? HALLUCINE ? MALADE ? AUTRE... 

LUI CONFIERIEZ-VOUS DES OBJETS DE FAMILLE ?



    Version du drapeau du Tibet (1912-1949) présentée par le 13e Dalai Lama, Thubten Gyatso, en 1912, qui continue à être employée par le gouvernement tibétain en exil mais proscrite par la République populaire de Chine. Son origine remonterait au VIIe siècle sous le règne du roi du Tibet Songtsen Gampo.

Partager cet article
Repost0
7 avril 2008 1 07 /04 /avril /2008 13:55


L'ON COMMENCE SEULEMENT A DEVOILER LES VRAIS EFFETS DE L'IMMIGRATION...

ET QUAND L'ON TOUCHE AU PORTEFEUILLE...CA FINIT TOUJOURS PAR BOUGER...

La Commission des affaires économiques de la Chambre des Lords vient de publier un rapport démontrant que l’immigration n’a pas bénéficié à l'économie du Royaume-Uni.

La presse française inféodée tente d’occulter le plus possible cette affaire et vous n'en entendrez que peu parlé.

Sachez ainsi qu'en Grande Bretagne comme en France l’immigration a explosé au cours des dernières années avec un solde migratoire de 300.000 personnes en 2006, alors qu'il était inférieur à 100.000 au début des années 1990.

Selon ce rapport parlementaire, cet afflux a entraîné une augmentation des coûts de l’immobilier, et des services de santé et d’éducation.
Par ailleurs, les immigrés peu qualifiés concurrencent leurs homologues britanniques et le bénéfice net de l’immigration s’avère donc proche de zéro sur le long terme.

En conséquence, les Lords recommandent de limiter, au moyen d’un quota, l’immigration extérieure à l’Union européenne.

Gordon Brown, Premier ministre Travailliste, a lui aussi annoncé des mesures qui seraient grandement condamnées en France par la HALDE ou autres.

Il fait ainsi l’éloge d’un système à points visant à écarter l’immigration extra européenne non qualifiée.
Il a évoqué la création d’un fonds citoyen auquel les immigrants devraient contribuer pour couvrir le coût des services public.

De quoi faire hurler les bonnes âmes !...
 
Enfin, il a décidé de renforcer les sanctions à l’égard des patrons qui emploient des immigrés illégaux.

Ouf !

L’étude de la Chambre des Lords éclaire aussi un méfait méconnu de l’immigration, celui de l’usure du patrimoine fonctionnel constitué.

En effet, souligne l’étude des Lords, l’immigration accélère l’usure du capital existant (les routes, les équipements scolaires ou hospitaliers, etc.). De plus, l’épargne des immigrés étant envoyée à leurs familles, ce capital ne peut ni se renouveler ni s’accroître en proportion de l’afflux des nouveaux consommateurs.
 
On assiste ainsi à une inadaptation progressive puis à la dégradation du capital constitué par le sacrifice consenti par les natifs et dont les immigrés profitent sans y avoir jamais participé (phénomène observable au quotidien) et à une diminution des revenus conduisant inexorablement vers des niveaux de vie de plus en plus bas.

Donc à une substitution d'utilisateurs suivie d'une paupérisation par nivellement par le bas.

Sur un plan plus général, le remplacement constaté de nos classes ouvrières n’est plus supportable.

SI C'EST LES ANGLAIS QUI LE DISENT...C'EST FORCEMENT VRAI !




    Version du drapeau du Tibet (1912-1949) présentée par le 13e Dalai Lama, Thubten Gyatso, en 1912, qui continue à être employée par le gouvernement tibétain en exil mais proscrite par la République populaire de Chine. Son origine remonterait au VIIe siècle sous le règne du roi du Tibet Songtsen Gampo. 

Partager cet article
Repost0
6 avril 2008 7 06 /04 /avril /2008 20:14



La profanation du carré musulman du cimetière militaire d'Arras est un acte immonde et il faut le dire haut et fort.

Ceci étant, je serais infiniment reconnaissant à certains média qui, soit par calcul soit par simple ingnorance fréquente dans ce milieu, font l'amalgame entre Arabe et musulman.

Reconnaissons ici qu'ils ne sont malheureusement pas vraiment les seuls et qu'ils sont parfois suivis, voire même précédés, par certains hauts représentants de l'Etat !

Arabe est une race et ce qui était visé ici n'étaient pas la race mais l'Islam, donc une foi, une religion, un mode de pensée et une façon de vivre !


A l'évidence, rien d'autre et les inscriptions - type "hallal" - en sont le témoignage flagrant !

N'oublions pas qu'il y a aussi des Kabyles qui reposent là...

Alors, évitons ce genre d'amalgame qui empuantit l'atmosphère:

L'acte n'est pas un acte raciste et l'on peut objectivement penser qu'il s'agit d'un acte qui s'insurge contre l'islamisation rampante d'un pays endormi que certains pensent très maladroitement pouvoir ainsi réveiller.

Retrouvons et défendons nos valeurs et nos idéaux et je pense que ce genre de crime odieux disparaîtra à jamais !

 

  
    Version du drapeau du Tibet (1912-1949) présentée par le 13e Dalai Lama, Thubten Gyatso, en 1912, qui continue à être employée par le gouvernement tibétain en exil mais proscrite par la République populaire de Chine. Son origine remonterait au VIIe siècle sous le règne du roi du Tibet Songtsen Gampo.

 

 

Partager cet article
Repost0
5 avril 2008 6 05 /04 /avril /2008 18:08



« Oui, je suis musulmane, j'observe les obligations de l'islam, j'accomplis les cinq prières quotidiennes depuis mon enfance - malgré la difficulté que j'éprouve de les effectuer aux heures rituelles prévues - et j'observe le jeûne du ramadan, qui est un mois très important pour moi. Depuis que je suis entrée dans la vie associative, je n'ai jamais caché que j'étais musulmane pratiquante. C'est une affaire privée, qui ne m'empêche pas d'être laïque en politique. » « Je suis très fière de mes origines algériennes et de la nationalité algérienne que j’ai conservée, bien que j’occupe un poste ministériel en France, étant naturellement française. J’ai ma fierté, je suis algérienne à 50% et française à 50%, et je n’accepte aucune remarque concernant mes origines algériennes et ma religion musulmane. »

 

RASSURES-TOI FADELA...ON LE SAVAIT DEPUIS LE DEBUT !...

  


    Version du drapeau du Tibet (1912-1949) présentée par le 13e Dalai Lama, Thubten Gyatso, en 1912, qui continue à être employée par le gouvernement tibétain en exil mais proscrite par la République populaire de Chine. Son origine remonterait au VIIe siècle sous le règne du roi du Tibet Songtsen Gampo.

Partager cet article
Repost0
5 avril 2008 6 05 /04 /avril /2008 17:13
LES MESURES D'ECONOMIE ANNONCEES PAR NICOLAS SARKOSY SONT CONSIDEREES PAR BRUXELLES COMME NETTEMENT INSUFFISANTES !

NOUS SOMMES CONSIDERES COMME LES CANCRES DE l'EUROPE !

FAISONS LA CHASSE AU GASPI...



Les immigrés seraient environ 6,8 millions dans notre pays, soit 11% de la population métropolitaine.
L’immigration est à la fois source de richesses et de coûts, pour le pays d’origine, le pays d’accueil et le migrant.
Mais au bout du compte, ce sont les contribuables qui financent cette politique et son déficit de plus de 26 milliards d’euros.

Jamais une telle étude n’avait encore été réalisée en France. Dresser un état comptable à partir de chiffres simples pour analyser ce phénomène en toute objectivité, telle est l’objectif de cette enquête.
 
Réalisée par Jean-Paul Gourévitch, expert international en ressources humaines, elle concerne avant tout la France. On y apprend que l’immigration proprement dite coûte au total 71,76 milliards d’euros (coûts sécuritaires, coûts fiscaux et sociétaux, coût de la protection sociale…) et ne rapporte que 45,57 milliards d’euros. L’immigration serait donc responsable des trois quarts du déficit public de la France.


Cette étude et son approche documentée des coûts est un outil au service de l’ensemble des acteurs : élus, associations… Elle entend permettre à chacun d’étayer ses prises de position sur des données fiables.
Tout le monde le sait, l’immigration divise l’opinion au-delà des clivages traditionnels. Face à ce problème complexe, il est important de se baser sur la vérité des chiffres.


Quelques chiffres :

  • La France compte 6.868.000 immigrés, soit 11% de la population métropolitaine
  • L’immigration réduit des deux tiers la croissance du PIB
  • Le coût de l’immigration en France est de 71,76 milliards d’euros
  • Les recettes liées à l’immigration en France sont de 45,57 milliards d’euros
  • Le déficit dû à l’immigration et supporté par les contribuables est de 26,19 milliards d’euros
  • Lorsqu’une personne immigrée ne repart pas dans son pays d’origine à la fin de son contrat de travail, c’est l’Etat (le contribuable) qui prend en charge le coût des prestations sociales
  • Les immigrés extra-européens et leurs descendants perçoivent 22% des prestations sociales
  • Le coût unitaire des demandes d’asile est de 15.000 euros
  • La plupart des dépenses d’immigration ne relèvent pas du ministère de l’Immigration de Brice Hortefeux
  • Les dépenses sécuritaires liées à l’immigration s’élèvent à 5,2 milliards d’euros
  • Le travail au noir concerne au minimum 500.000 personnes immigrées et représentent un manque à gagner pour l’Etat de 3,810 milliards d’euros
  • 65 à 90% des prostituées sont étrangères
  • Le taux de chômage des immigrés est le double de celui des non immigrés
  • Les prestations sociales constituent 14% du revenu moyen des ménages immigrés contre 5% pour les ménages non immigrés

  C'EST VOUS QUI VOYEZ !...


QUE DIRIEZ-VOUS D'UNE PETITE CURE...

...D'UNE CURE D'AMAIGRISSEMENT A EFFET RETROACTIF !

    Version du drapeau du Tibet (1912-1949) présentée par le 13e Dalai Lama, Thubten Gyatso, en 1912, qui continue à être employée par le gouvernement tibétain en exil mais proscrite par la République populaire de Chine. Son origine remonterait au VIIe siècle sous le règne du roi du Tibet Songtsen Gampo. 



                                                      

Partager cet article
Repost0
5 avril 2008 6 05 /04 /avril /2008 10:39

OUI...PLUTÔT UN CAUCHEMAR !



Comme tout le monde, je savais depuis longtemps que Monsieur LUTHER KING avait eu un rêve !

Cela peut arriver à tout le monde...

Mais lui, son rêve était entouré de calottes blanches des adeptes de "Nation of Islam", vous savez cette secte noire qui vomit les blancs et l'Occident...

J'avais déjà vu les vidéos du discours mais je n'avais jamais prêté attention à l'entourage et je pense d'ailleurs ne pas être le seul.

Je n'ai pas le loisir de charger la vidéo sur le site mais cela est parfaitement vérifiable par tous !

Bizarre ! Bizarre !

Un pasteur protestant qui choisit précisément un tel environnement...

Cela ne vous rappelle rien ?...

Finalement je crois que l'usage intensif actuel du faux-nez nuit fortement à notre planète...

Il faudrait l'expliquer à Barack Hussein OBAMA !



Barack Obama, right, is dressed as a Somali elder by Sheikh Mahmed Hassan, left, during his visit to Wajir in northeastern Kenya, near the borders with Somalia and Ethiopia. Photograph: AP


LES TEMPS CHANGENT...PAS LES COUVRE-CHEFS !







Partager cet article
Repost0