Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

14 juin 2008 6 14 /06 /juin /2008 17:00


PERDUS DANS LEUR ABLUTIONS ET CONTORSIONS DIVERSES LES JOUEURS ALGERIENS, LA TÊTE DANS LE GAZON, N'ONT PAS VU PASSER LE BALLON...

ILS AURAIENT CONFONDU LES LIEUX... 

Partager cet article
Repost0
12 juin 2008 4 12 /06 /juin /2008 12:59
JE NE RESISTE PAS A LA TENTATION DE PUBLIER LE COMMENTAIRE HAUTEMENT SIGNIFICATIF D'UNE LECTRICE...


"Je vis aux USA et je suis horrifiée de voir que
ici dans ma ville (philadelphie) on ne voit que des pancartes pro-Obama et ce même chez les juifs, seuls 25% des juifs vont voter Mc Cain.

Les americains sont obnubiles par Obama certes homme de charisme mais vide comme un ballon de baudruche. Un Segolene Royal bis.

Et vu son entourage (que des hommes d’affaires syriens et libanais ou des gauchistes plus extrêmes les uns que les autres), ses grands propos prétendant qu’il va soutenir Israel je n’y crois pas un instant.

Il ne faut pas se laisser séduire par un beau discours bien politicien prononcé devant le lobby AIPAC a
5 mois d’une election capitale !

Il leur a dit ce qu’ils voulaient entendre.
(...)
 
Bush a fait tellement d'erreurs et sa politique a hélas été si mal perçue car mal expliquée par son équipe. Il a été aussi vilifie par la presse comme un monstre, que les gens sont désespérés et n’aspirent qu’a un changement a 180 degrés !

Le 11/09, ils l’ont deja oublie. Ils sont comme anesthésiés.

Les Americains croient que Obama va les sauver ! ils ne voient pas que avec Obama on va rendre l’Amérique encore plus fragile et vulnerable de l’exterieur comme de l’interieur.

Car il ne faut pas oublier que pour les musulmans Obama même assis 20 ans dans une église avec un révérend très raciste anti blanc restera toujours un musulman et je n’ose imaginer les pressions du monde musulman faites pour aider « la oumma/communaute » des leurs si il devait être élu.

Pour moi Obama est un cauchemar car j’anticipe deja le scenario catastrophe. L’Amerique sous la pression du monde musulman.

Or tout l’occident doit se considérer en danger face a ces gens qui avec leurs exigences et leur façon de vivre veulent nous imposer de force leur religion. Le débat est brûlant en France d’ailleurs et dans certains pays nordiques pourtant connus pour être plûtot tolérants.

Sans compter l’aspect racial de la société qui va aller en empirant entre blancs et noirs.. les noirs vous fait bien sentir qu’ils vous détestent en tant que blanc (à Philadelphie 60% de la population est noire et au quotidien croyez moi ils vous font sentir que ils ne vous aiment pas-)

Dire que les noirs accusent les autres d’être racistes alors que ils le sont tout autant !
 

Et ca remet sur le tapis le fameux syndrome de la repentance (en France repentance interminable de la colonisation rejetée a raison par Sarkozy) et pour les US le syndrome de la repentance jamais achevée pour l’esclavage, la ségrégation et pour une égalité des droits civiques des noirs qui a ete fort longue a venir (seulement âgée de 40 ans) et qui a laissé de graves sequelles dans la tête de générations de noirs jeunes et moins jeunes.

Obama c’est la revanche des noirs sur les blancs !!

D’ailleurs pour preuve à 90% les noirs ont voté pour lui délaissant Hillary Clinton alors que elle aurait fait beaucoup pour eux (bonjour la gratitude).

C’est un vote partisan et racial.

Pas un vote comme on devrait le voir pour une election a la tête des USA.

Enfin tout aussi grave et jusqu’a présent Obama n’a pas montré un seul signe de patriotisme pour ce pays qu’il aspire a diriger - un comble !.

Or si cela paraît facho pour un étranger de se considérer patriote, pour un Américain c’est intrinsèque a son identité. L’American lambda est patriote mais hélas la gangrène gauchiste anti patriote gagne du terrain et grignote chez les intellos, les jeunes, les universitaires etc (une bonne partie de l’electorat Obama non noir d’ailleurs)

Il ne met pas sa main sur le cœur quand il entend l’hymne !

Il refuse de porter un pin représentant le drapeau américain comme le font congressmen et sénateurs.


Son ami le révérend Wright dont il a dû se défaire a contre cœur par tactique purement politicienne a craché sur l’Amérique et l’a maudite (merci quand même l’Amerique de lui donner la liberte d’expression- en terre musulmane dire quelque chose contre l’etat lui aurait valu la pendaison) et sa femme Michelle (une arriviste a mes yeux- a mettre dans le même sac que la femme de J Kerry) ose dire que elle est pour la 1ere fois fière de ce pays ! Elle oublié que elle a pu faire des études à Harvard, gagne 300 000 dollars par an et possède une maison de 1 million et demi de dollars dans le plus beau quartier de la ville ! Aurait-elle eu cette chance sur la vie si ses ancêtres étaient restes en Afrique ? De quoi se plaint elle vraiment ?

C’est cette ingratitude qui est insupportable et que je refuse de cautionner.

Pour moi les Obama sont des noirs parvenus bourgeois (il n’y a que le JT de France 2 pour nous bassiner sur l’engagement de Barack en faveur des déshérités de Chicago au début de sa carrière d’avocat) qui ont eu une revanche sur la vie et sur la société américaine. Au lieu de lui dire merci, ils veulent la saborder et creuser les différences raciales au sein du pays. D’ailleurs avez-vous entendu Obama parler d’Unite du peuple Americain au cœur de sa campagne ? Moi, en 6 mois de primaires, pas une seule fois !!

Tout est dit !

Pour toutes les raisons évoquées ci dessus,si Obama est élu, je vous/nous plains ! "

commentaire n° : 1 posté par : ITM le: 11/06/2008 16:15:16



PS: seules les abréviations ont été transcrites in extenso et seuls les accents ont été ajoutés.
Partager cet article
Repost0
11 juin 2008 3 11 /06 /juin /2008 22:36


Quand les cantines des écoles s’islamisent.

rapport obinPour ceux qui ne le connaissent pas, le rapport Obin date de 2004 et porte sur les signes et manifestations d’appartenance religieuse dans les établissements scolaires. Il a été commandé par le ministère de l’Education Nationale, et promptement enterré à sa publication, car trop explosif. Nous vous en présentons quelques extraits ci-dessous.

 

Des extraits du rapport Obin

Mais les cuisiniers et les gestionnaires des établissements se trouvent depuis peu devant une nouvelle difficulté : le refus par un nombre croissant d’élèves de consommer toute viande non abattue selon le rituel religieux. Ce mouvement est apparu il y a peu de temps, mais s’est très vite répandu, souvent sous l’impulsion des garçons les plus jeunes, arrivant en sixième en collège, en seconde en lycée. Il correspond aussi aux changements d’habitudes alimentaires des familles, liés à l’ des commerces de proximité : la viande halal (autorisée) est désormais partout disponible, elle est même la seule en vente dans certains quartiers. Par l’effet de la stigmatisation dont sont rapidement victimes les élèves qui ne se conforment pas aux normes dominantes du groupe de leurs pairs, plus aucun élève ne mange de viande dans certains collèges que nous avons visités. Parallèlement les demandes des familles et des élèves de se voir proposer de la viande halal se multiplient.

Face à cette situation imprévue, les chefs d’établissement et les gestionnaires réagissent de façon différente, outre ceux qui n’ont encore rien modifié à l’organisation antérieure, et qui jettent la viande non consommée. Certains confectionnent quotidiennement un menu végétarien et d’autres proposent systématiquement du poisson. Un proviseur a cru bon aussi d’imposer la viande halal à l’ensemble des rationnaires, provoquant d’ailleurs la démission de son gestionnaire. Enfin, dans d’autres établissements on a institué une ségrégation entre « musulmans » et « non-musulmans » en composant des tables distinctes ou en imposant un menu à chaque catégorie : ici par exemple l’agneau est « interdit aux non musulmans », là les tomates sont « réservées aux musulmans ». Evidemment des incidents peuvent éclater avec des personnels, mais ceux qui se multipliaient avec les élèves ont disparu… Pour les écoles primaires, où le même problème se pose, aucune municipalité à notre connaissance, dans les communes où nous sommes allés, ne semble être pour l’instant entrée dans ces deux dernières logiques.

[….]

L’obsession de la pureté est sans limite : à ces élèves d’une école primaire qui avaient institué l’usage exclusif des deux robinets des toilettes, l’un réservé aux « musulmans », l’autre aux « Français », répond comme amplifiée la demande récente d’un responsable local du culte musulman à l’inspecteur d’académie d’un important département urbain, d’instituer des vestiaires séparés dans les salles de sport, car selon lui « un circoncis ne peut se déshabiller à côté d’un impur. »

Source : Rapport Obin

Partager cet article
Repost0
10 juin 2008 2 10 /06 /juin /2008 15:33

UN TYPE A CE POINT PRÊT A TOUT NE PEUT ÊTRE QU'UN DANGER...

TOUTE SA CAMPAGNE N'EST QUE MENSONGE SUR LUI, SES CONVICTIONS ET SES CHOIX DE POLITIQUE ETRANGERE !



Quelques heures après être devenu le nouveau ‘meilleur ami’ d’Israël, Obama fait marche arrière sur le statut de Jérusalem.

8 juin 2008
- Par Binyamin L.

Les déclarations ‘mal comprises’ au départ contredites par la stratégie de campagne. Le candidat aux présidentielles désormais officiel du Parti Démocrate, Barak Obama s’est dressé devant l’audience de l’AIPAC (American Israel Public Affairs Committee) mercredi dernier dans la matinée, et a déclaré son soutien total et sans condition pour une Jérusalem juive. La Ville Sainte, dit-il, "restera la capitale d’Israël, et elle doit demeurer indivisée" .

 

Cette option a été une tentative pour marquer de nombreux points dans les communautés juives et évangéliques qui, suivant les relations politiques antérieures d’Obama avec des sympathisants terroristes, des racistes, et d’autres indésirables, se ont montrés circonspects sur la façon, comme président, il traiterait l’Etat juif.

Les applaudissements enthousiastes de l’auditoire, dont certains des plus puissants politiciens d’Amérique, ont été immédiats.

Presque aussi vite cependant est intervenue la condamnation par le Hamas. Des chefs du mouvements terroristes avaient auparavant soutenu Obama dans leur choix comme commandant en chef de l’Amérique. Le président de l’Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas a déclaré qu’il « rejetait totalement » la déclaration d’Obama sur Jérusalem. « Le monde entier sait que la Sainte Jérusalem a été occupée en 1967 et nous n’accepterons pas un Etat palestinien sans Jérusalem comme capitale de cet Etat palestinien » a-t-il ajouté.

Quelle différence en un seule journée : le jeudi, interrogé sur CNN, Obama a déclaré qu’il a été mal compris. « Eh bien, a-t-il expliqué, bien entendu il reviendra aux parties de négocier un arrangement sur ces questions. Et Jérusalem fera partie de ces négociations ». Bien qu’il ait déclaré à la conférence d el’AIPAC ce qu’elle voulait entendre et croire, une Jérusalem indivisée n’était en vérité, jamais une position dans sa campagne.

Le conseiller d’Obama pour le Moyen-Orient, l’ancien ambassadeur en Israël Daniel Kurtzer, a déclaré en mai au quotidien israélien de grande diffusion ‘Haaretz’, que sa campagne considère « impossible de faire le moindre progrès dans des pourparlers de paix sérieux, sans mettre l’avenir de Jérusalem sur la table ».

 

Partager cet article
Repost0
9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 19:44

C'ETAIT LE SLOGAN DES MANIFESTANTS APRES LE MASSACRE DU 5 JUILLET 1962 A ORAN !

DEPUIS LES CHOSES ONT BIEN CHANGE !...

VIVE L'EQUIPE DE FRANCE... EUH ?...



Euro 2008


Les Algériens soutiennent l’équipe de France, car elle comprend des musulmans, des Algériens et des joueurs mariés à des Algériennes  (NDLR: donc obligatoirement convertis)

lundi 9 juin 2008 - par Randa Al Fayçal - Dubaï

MédiArabe.Info



Le quotidien algérien "Ech-Chorouk" (proche du Hezbollah) consacre, ce lundi, un reportage sur l"Euro 2008", publié à quelques heures avant l’entrée en lice de l’équipe de France. Le journal révèle que les Algériens se détournent de l’équipe d’Italie, traditionnellement favorite, et quittent l’équipe du Portugal réputé pour son jeu technique, et tournent le dos à l’équipe d’Allemagne connu pour sa fermeté.

Désormais la majorité des Algériens soutient l’équipe de France.

Voici quelques unes des raisons avancées par le quotidien :

Le sondage réalisé par « Ech-Chorouk » révèle que la principale raison qui pousse les Algériens à soutenir les Bleus est que l’équipe de France comprend beaucoup de joueurs musulmans issus de l’immigration, d’autant plus que « Zinedine Zidane a laissé ses marques sur l’équipe ». Plusieurs personnes interrogées ont affirmé soutenir les Bleus « non pas parce qu’il s’agit de l’équipe de l’ancienne puissance coloniale, mais parce que de nombreux joueurs musulmans y jouent ». Karim Benzema et Samir Nasri sont, à ce titre, les héritiers de Zizou pour nombreux Algériens.

D’autres soutiennent l’équipe de France parce que ses principaux joueurs sont mariés à des Algériennes, allusion ainsi faite à Franck Ribéry, qui s’est converti et s’est fait appeler Bilal depuis son mariage avec Wahiba, d’origine algérienne. Un autre joueur s’est donné le même prénom, Bilal, après sa conversion. Il s’agit d’Eric Abidal, qui s’attire ainsi la sympathie de très nombreux Algériens. Ceux-ci apprécient ses nombreuses visites dans leur pays en compagnie de Ribéry. Abidal a aussi choisi une algérienne comme épouse, Hayat. Le couple a deux filles, à l’instar des Ribéry. Le quotidien « Ech-Chrouk » rappelle que « Nicolas Anelka fut le premier à annoncer sa conversion à l’islam, et à effectuer le « petit pèlerinage » à la Mecque il y a déjà cinq ans ». Pour toutes ces raisons, les Algériens soutiennent l’équipe de France. Le journal publie les photos des joueurs de l’équipe de France, en insistant sur les musulmans parmi eux, et en focalisant sur les gestes des plus pieux.(une des photos montre Thierry HENRY se prosternant à la fin d'un match pour pratiquer ses ablutions rituelles devant la foule - Bilal RIBERY fait de même)

En marge de cette couverture, le quotidien a interviewé l’artiste algérien Redha Teliani, qui a affirmé « soutenir l’équipe de France, parce que du sang algérien circule dans ses veines. L’équipe tricolore a un parfum algérien », a-t-il ajouté.

Traduction de Randa Al-Fayçal

Lire l'article original : Ech-Chorouk - Algérie
 
 
D'après l'ancien ministre Azouz Begag, les musulmans seraient 15 millions en France.

Dans un très grand nombre d'écoles, les enfants d'origine européenne ne sont plus majoritaires.



Partager cet article
Repost0
8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 21:25



Le Pakistan demande officiellement la restriction des libertés en Europe

Le Pakistan demande officiellement la restriction des libertés en Europe

Islamabad : Le demande aux pays de l’ de modifier les lois concernant la liberté d’expression, afin d’empêcher l’apparition d’incidents offensants comme l’impression des caricatures blasphématoires du Prophète Mohammed et la production d’un film anti-Islam  par un parlementaire néerlandais, ont déclaré samedi des sources du Ministère de l’Intérieur au journal anglais Daily Times.

Selon ces mêmes sources, une délégation de six fonctionnaires de haut rang, appartenant au Ministère de l’Intérieur, au Ministère des Affaires Étrangères et au Ministère de la Justice, quittera Islamabad dimanche (aujourd’hui) pour se rendre dans la capitale de l’UE à Bruxelles, en Belgique, avec pour mission d’expliquer à l’administration de l’UE, les conséquences de la campagne blasphématoire [contre l’islam] au nom de la liberté d’expression.

La délégation, dirigée par un Secrétaire adjoint du Ministère de l’Intérieur, rencontrera les dirigeants des pays de l’ dans le but de les convaincre que l’attaque récente contre l’Ambassade du Danemark au  est une réaction à  la campagne blasphématoire.

La délégation est censée également dire à l’UE que si de tels actes contre l’islam ne sont pas contrôlés, de nouvelles attaques contre les missions diplomatiques européennes à l’étranger ne peuvent pas être écartées.

Les mêmes sources disent que la délégation pakistanaise devra également s’entretenir sur l’harmonie entre les religions au cours de ses réunions avec les dirigeants de l’UE.

Source Daily Times  
Traduction Bivouac-id.



ILS NE DOUTENT DE RIEN CES BOEUFS...

QUAND LES BORNES SONT DEPASSEES...IL N'Y A PLUS DE LIMITES !


  
Partager cet article
Repost0
8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 19:24
CERTAINS SE SOUVIENNENT SÛREMENT D'UNE EMISSION SUR "ARTE" PRESENTANT LA BATAILLE DE POITIERS COMME UNE VAGUE RIXE DONT LE VAINQUEUR AURAIT ETE INCERTAIN...

LE BUT N'ETAIT AUTRE QUE DE DETRUIRE LES FAITS FONDATEURS DE NOTRE NATION !

EN FAIT BOUTER LES MAHOMETANS HORS DE FRANCE AURA DONC DURE DE 732 A 990, SOIT 152 ANS, CE QUI TRADUIT UNE VOLONTE POLITIQUE PARTICULIEREMENT DETERMINEE SUR PLUSIEURS GENERATIONS...



Comment les musulmans furent boutés hors de France

martel

Vous avez entendu parler de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ? Mais a-t-il suffi à l’époque d’une seule bataille pour bouter les musulmans hors de France ?

Dans son livre « Histoire des Barbaresques », Laurent Lagartempe rappelle les étapes de cette reconquête, et ses principaux protagonistes (page 118):

Charles Martel, vainqueur à Poitiers (Moussais-la-Bataille) en 732 ; à Martel en 735 ; libérateur des villes de Provence en 737 ; libérateur des villes du Languedoc et assiégeant de Narbonne en 738 ; libérateur à nouveau des villes de Provence en 739, avec cette fois l’aide des Lombards ; mort en 741.

Pépin le Bref, libérateur de Caracassonne et de Narbonne en 759, première étape de la ‘Reconquista’.

Charlemagne, libérateur de Pampelune et assiégeant de Saragosse en 778 ; libérateur de la Catalogne en 801 ; vainqueur des Sarrasins à Taillebourg (entre Saintes et Saint-Jean-d’Angély) en 808 et en Corse la même année.

Lothaire défait les Sarrasins en Corse en 828.

Hugues, comte de Provence, défait les Sarrasins et prend La Garde-Fernet en 925.

Guilaume II, compte de Provence, prend à nouveau La Garde-Freinet en 983, mène une guerre d’extermination des Sarrasins de 983 à 990 et finit par purger définitivement la Provence.

Laurent Lagartempe commente (p. 118-9) :

On s’étonne de constater qu’il a fallu tant de temps, malgré toutes ces opérations réussies, pour libérer deux provinces des ravageurs musulmans, Or c’est là précisément où s’exprime le caractère très particulier de leurs invasions, ce qui fait la singularité de leurs démarches d’envahisseurs par rapport à celles de tous les autres. Il avait suffi de la défaite d’Attila aux champs Catalauniques en 451 pour que les Huns quittent la Gaule. Il avait suffi de la seule victoire de Vouillé contre les Wisigoths en 507 pour que le sort de l’Aquitaine soit réglé au profit de Clovis. D’une façon générale, les envahisseurs de l’empire romain, y compris les plus barbares tels que les Vandales ou les Huns, en venaient tous, après une phase de sauvagerie anarchique, à se comporter de façon plus responsable, à acquérir une maturité politique rendant possibles des accords entre adversaires ou partenaires susceptibles d’être respectés. Dans le cas des Maures et des Sarrassins, les péripéties tragiques de cinq siècles ne laissent discerner aucune évolution de ce genre, pas plus en Gaule qu’en Espagne ou en Italie. Les Germains, pour la plupart prédateurs primaires, avaient pour leur part une admiration innée pour la civilisation gréco-romaine qui tempérait leurs instincts destructeurs, et une initiation à l’arianisme (*) qui les prédisposait au catholicisme. Ils s‘assimilèrent progressivement sans renier leur identité, contribuant à l’édification d’un catholicisme européen autre que purement romain, nuancé de germanité, comme en témoigne l’appellation « gothique » de l’art monumental postérieur à celui dit « Roman ». Dans le cas des Maures et des Sarrrasins, on ne discerne aucune tendance à l’assimilation, mais au contraire un rejet violent de tout ce qui n’est pas musulman, rejet directement inspiré du Coran, et constamment manifesté par la suite jusqu’à l’époque actuelle (…).

(*) l’arianisme : hérésie des ariens, qui niait la consubstantialité du Fils avec le Père et fut condamnée au concile de Nicée (325).

Source : Laurent Lagartempe, Histoire des Barbaresques, Editions de Paris, 2005,



PETIT OUBLI DE L'AUTEUR:



Guilhem de Gélone, neveu de Charlemagne, devenu Saint Guilhem, repoussa ensuite les mahométans jusqu'à Barcelone et les y vainquît en 803 assurant ainsi enfin la sécurité des marches de l'Empire et leur défense contre les razzia, les meurtres et les destructions effectuées dans le Roussillon par ceux que l'on appelaient alors les Sarrazins.

Ce fût en fait le véritable début de la 'reconquista'... et il fût français !

Il ne faut donc pas désespérer !...

Partager cet article
Repost0
7 juin 2008 6 07 /06 /juin /2008 17:14
UN HISTORIEN AFRICAIN RACONTE LE CALVAIRE IMPOSE AUX SIENS PAR LES MARCHANDS D'ESCLAVES MUSULMANS...

LE DARFOUR N'EN EST QU'UN EPISODE DE PLUS !



Ce livre de Tidiane N'Diaye est l'une des choses les plus fortes et les plus douloureuses qui soient à lire:

Sous l'avancée arabe, (...) des millions d'Africains furent razziés, massacrés ou capturés, castrés et déportés vers le monde arabo-musulman. Cela dans des conditions inhumaines, par caravanes à travers le Sahara ou par mer, à partir des comptoirs à chair humaine de l'Afrique orientale.

Telle était en réalité la première entreprise de la majorité des Arabes qui islamisaient les peuples africains, en se faisant passer pour des piliers de la foi et les modèles des croyants. Ils allaient souvent de contrées en contrées, le Coran d'une main, le couteau à eunuque de l'autre, menant hypocritement une «vie de prière», ne prononçant pas une parole sans invoquer Allah et les hadiths de son Prophète.

Et l'auteur nous livre (presque) tous les détails. Les tactiques employées inspirées du djihad (attaques surprises en pleine nuit, suivies du massacre des vieux) puis enseignées aux partisans, le cynisme, la zizanie, les justifications racistes bestiales, les motivations mercantiles, la légalisation et la sanctification de la traite, l'effondrement des civilisations africaines, le dépeuplement systématique de régions entières, grandes comme des pays européens, et les cortèges d'esclaves, le long de routes marquées de part et d'autre par les squelettes blanchis et les dépouilles plus récentes, mutilées, de leurs prédécesseurs tombés en chemin, les castrations systématiques, souvent totales (75% de mortalité, mais une valeur multipliée sur le marché), les avortements et assassinats réguliers des enfants des esclaves sexuelles, l'épouvantable «normalisation» de ces processus, des siècles durant:

Stanley constata que dans certaines régions d'Afrique, après leur passage [des négriers arabo-musulmans], il ne subsistait guère plus de 1% de la population. Dans le Tanganyika, les images des horreurs de la traite étaient visibles partout. Nachtigal, qui ne connaissait pas encore la région, voulut s'avancer jusqu'au bord du lac. Mais, à la vue des nombreux cadavres semés le long du sentier, à moitié dévorés par les hyènes ou les oiseaux de proie, il recula d'épouvante.

Il demanda à un Arabe pourquoi les cadavres étaient si nombreux aux environs d'Oujiji et pourquoi on les laissait aussi près de la ville, au risque d'une infection générale. L'Arabe lui répondit sur un ton tout naturel, comme s'il se fût agi de la chose la plus simple du monde: «Autrefois, nous étions habitués à jeter en cet endroit les cadavres de nos esclaves morts et chaque nuit les hyènes venaient les emporter: mais, cette année, le nombre des morts a été si considérable que ces animaux ne suffisent plus à les dévorer. Ils se sont dégoûtés de la chair humaine.»

Et les chiffres, les comparaisons, les estimations. Les dates, les décisions. Quelques dessins et photographies. La reconnaissance de la lutte contre l'esclavage par divers mouvements civiques, religieux et politiques de l'Occident, mais aussi les tergiversations des acteurs des grandes puissances après que tout cela ait été révélé et officiellement condamné. Les veuleries, les complicités. Mais surtout: la totale absence de repentir, de quelconque regret, des Musulmans ou des Arabes actuels:

Il serait grand temps que la génocidaire traite négrière arabo-musulmane soit examinée et versée au débat, au même titre que la ponction transatlantique. Car, bien qu'il n'existe pas de degrés dans l'horreur ni de monopole de la cruauté, on peut soutenir, sans risque de se tromper, que le commerce négrier arabo-musulman et les jihâd (...) provoqués par ses impitoyables prédateurs pour se procurer des captifs furent pour l'Afrique noire bien plus dévastateurs que la traite transatlantique. Et ce, encore sous nos yeux aujourd'hui (janvier 2008), avec son lot de massacres, avec son génocide à ciel ouvert.

L'auteur décrit les différents types d'esclavage. Celui des Africains entre eux (qu'il assimile à un servage), celui des Arabes, puis celui des Occidentaux. Il passe en revue les grands événements, les capitulations et les actes de résistance (contre Saladin, par exemple, qui finit par écraser les révoltés noirs), fait le portrait des acteurs marquants, de criminels abjects, et de héros, et héroïnes, de la tragédie. Il dessine les routes de l'esclavage, en explique les motivations, les impératifs, les sources et les utilisations; il cite les témoins.

Son approche de l'Islam est très équilibrée. Il veut croire que le Coran permet des interprétations humanistes, digne d'une religion normale; il cite des hadiths utilisables dans ce sens, conteste la validité d'interprétations racistes des textes, mentionne des Musulmans qui ont combattu l'esclavage, et prend la peine, à plusieurs reprises, d'affirmer que les motivations religieuses des négriers servaient de paravent à des intentions purement criminelles. Mais il relève tout de même que

L'esclavage étant validé et institutionnalisé par l'Islam, il eût été impie chez les Arabes de le remettre en cause. «L'esclavage en terre d'Islam reste un sujet à la fois obscur et hypersensible, dont la seule mention est souvent ressentie comme le signe d'intentions hostiles», notait ainsi l'historien Bernard Lewis.
(...)
Ces Arabes commettaient les pires crimes en Afrique, mais pensaient qu'ils n'en restaient pas moins fidèles aux principes de l'Islam, qui autorisent l'esclavage. Leurs actions étaient favorisées par les moeurs et encouragées par des traditions religieuses qui, à leurs yeux, étaient plus fortes que toutes les lois de la terre. Ils n'avaient donc à cacher leurs crimes qu'aux croiseurs européens, puisque leurs gouvernements les approuvaient entièrement.

Et on ne peut pas manquer d'être troublé, même si l'ouvrage ne le signale pas, par le parallélisme entre le phénomène religieux islamique et ce que l'auteur nomme l'«extinction ethnique programmée» menée par des Musulmans en Afrique.

         par ajm

Update: Une autre citation sur les relations du phénomène avec l'histoire européenne: 

L’Afrique du Nord que les Occidentaux ont longtemps qualifiée de Barbarie, du grec barabaros qui désigne tout étranger à la civilisation gréco-romaine, est une vaste étendue de terres en grande partie désertiques. Ses habitants, appelés Barbaresques, étaient des brigands qui, jusqu’au XIXe siècle, pillaient les navires européens en Méditerranée. Ils menaient également de nombreux raids sur la terre ferme en Corse, en Sardaigne, sur les côtes d’Espagne, de France, d’Italie et de Grèce.

Ils capturaient des Européens et ne les rendaient à leurs familles que contre rançon ou les réduisaient en servitude. Ces Barbaresques asservirent ainsi pendant des siècles de nombreux captifs chrétiens. On disait d’eux: «Plus que des marchandises pillées, les Barbaresques tiraient profit des captifs. Le chrétien cessait d’être un infidèle qu’on arrachait à son pays pour devenir un objet de négoce, dont on essayait de se débarrasser le plus vite et le plus cher possible.» Pendant des siècles, l’Église catholique n’eut de cesse de les racheter.

C’est cette piraterie qui sera l’un des motifs essentiels de la colonisation de l’Algérie par la France.




CE DOCUMENT - OU LE LIVRE - EST A DUPLIQUER ET A DIFFUSER LE PLUS LARGEMENT POSSIBLE.





Partager cet article
Repost0
7 juin 2008 6 07 /06 /juin /2008 13:42


Un imam condamné pour avoir célébré des mariages


2008-06-07

ORLEANS, Loiret (Reuters) - Le tribunal correctionnel d'Orléans a condamné vendredi un homme faisant fonction d'imam à 1.500 euros d'amende pour avoir "célébré des mariages religieux sans qu'au préalable les mariages civils n'aient été prononcés", a-t-on appris samedi de source judiciaire.

Les nouveaux époux, pour la plupart des immigrés en situation irrégulière, s'étaient prévalus de ces célébrations pour obtenir de l'état civil français un mariage en bonne et due forme, a-t-on expliqué de même source.
(NDRL: Il serait interessant de savoir sur quel type de fonctionnaires de l'Etat Civil ils sont tombés...)

"La frontière entre une célébration de mariage et des fiançailles est très ténue", a déclaré à Reuters Jérôme Castelli, l'avocat de l'imam. "Selon le rite musulman, ces cérémonies sont fonction de ce que l'on souhaite y mettre". (NDRL: Définition de l'auberge espagnole...)

Selon Me Jérome Castelli, "la Grande Mosquée de Paris a suivi avec intérêt l'évolution de ce dossier, cette affaire constituant une première juridique".

"Il va bien falloir que la loi française commence à appréhender d'une manière différente la religion musulmane qui doit être, me semble-t- il, la première de France", a conclu Me Castelli.

Le procureur de la République avait requis trois mois de prison avec sursis et 1.000 euros d'amende à l'encontre de l'imam.

L'homme et son avocat se donnent jusqu'à lundi pour envisager l'appel. Si ce jugement est maintenu en l'état, il pourrait faire jurisprudence.

Mourad Guichard


INTERESSANT CE CASTELLI...

LES OFFICIERS D'ETAT CIVIL...COMPLICES ?

A SUIVRE...
Partager cet article
Repost0
7 juin 2008 6 07 /06 /juin /2008 12:55


N'RIEZ PAS...LA DINDE C'EST VOUS !

Le choc des chiffres : nous estimons le nombre d’Algériens en France à 1,5 million, les Algériens l’estiment à 4 millions.

Les chiffres liés à la question de l’ relèvent du grand flou artistique, nous le savons tous. Entre ceux qui, pour des raisons politiques ou idéologiques minimisent ces chiffres, et ceux qui à l’inverse, pour des raisons du même ordre mais de direction diamétralement opposée, les maximisent, le quidam a de quoi ne pas savoir à quel chiffre se vouer.

Néanmoins en dehors des « extrêmes », émergent généralement des estimations, qui bien que contestables et contestées, font l’objet d’un consensus mou.

Ainsi, hier Libération a-t-il publié un article sur le nombre de musulmans. On y relève une estimation du nombre d’Algériens résidant en .

Dans leur étude sur «les musulmans en France» (Ed. Robert Laffont) Bernard Godard et Sylvie Taussig estiment à plus de 1,5 million le nombre d’Algériens de nationalité ou d’origine.

Source : Libération du 6 juin 2008

Maintenant que nous savons à combien nous estimons de notre côté la communauté d’Algériens de nationalité ou d’origine vivant en , intéressons-nous au chiffre communément admis de l’autre côté de la Méditerranée.

Il y a 3 jours, le quotidien algérien L’Expression a publié un article qui traitait en grande partie de la question des Algériens résidant à l’étranger. En voici un extrait :

En somme, le nombre d’Algériens résidant à l’étranger, évolue d’année en année. Il est estimé à 5 millions, dont 4 millions résident en France.

Source : L’Expression du 2 juin 2008

1,5 million ou 4 millions d’Algériens en ? C’est le choc des chiffres : la marge d’erreur est abracadabrantesque, l’estimation va quasiment du simple au triple selon qu’elle est française ou algérienne. Alors certes, l’estimation algérienne prend-elle certainement en compte les descendants de l’ algérienne, les français d’origine algérienne. Mais la française le fait aussi !

Qui dit vrai, qui nous mène en bateau, et pourquoi ?

Partager cet article
Repost0