Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 17:12



 

Ceux qui ont sifflé la Marseillaise au Stade de France se sentent-ils français ? Iannis Roder, professeur d’histoire dans un collège ZEP de Seine-Saint-Denis et auteur d’un livre-témoignage, livre son témoignage dans Le Parisien .

“Dans mon collège, de très nombreux élèves, une quinzaine par classe environ, expriment une volonté affichée de désaffiliation nationale. Ils portent des sweat-shirts aux couleurs du Maroc, écrivent Algérie en force sur leur trousse, disent que la Marseillaise, que je leur fais apprendre en 4ème , n’est pas leur hymne, ou que ça sert à rien. Ils ont un vrai problème de positionnement identitaire : pas question d’apparaître français.(…)

La France, ce n’est pas leur patrie, mais un pays dans lequel ils vivent, une nationalité administrative, juste des papiers. (…)”

Le Parisien





AUCUN N'A EU LA BONNE IDEE DE SE "DESAFFILIER" DE LA SECURITE SOCIALE...

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 12:54

OUI ! OUVRONS LES PORTES A SANGATTE ET LAISSONS PARTIR LES CLANDESTINS EN GRANDE-BRETAGNE, LES ROSBIFS N'ATTENDENT QUE CA !!


LAST NEWS OF UNITED ISLAMIC KINGDOM !                 UIK !...

BRITANISLAMIA RULES THE SHIT !


Grande-Bretagne : Incroyable ! Obligé de se convertir à l’islam pour adopter un premier enfant, le couple ne semble pas assez musulman pour les services sociaux anglais !!...

Pincez-vous, vous ne rêvez pas. Cette histoire est proprement délirante. Pour résumer en deux mots : un couple d’Anglais décide d’adopter un orphelin marocain de quatre mois. Pour que cela soit possible, ils sont obligés de se convertir à l’islam. Lorsque quelques années plus tard, ils veulent adopter un second orphelin du Maroc, les services sociaux anglais mettent le holà : ils ne vivent pas assez à la musulmane, et les services sociaux attachent une grande importance à ce que les continuent à vivre selon leur culture d’origine (même s’ils n’avaient que quelques mois au moment de leur adoption).

Cette histoire nous fait toucher du doigt le délire de l’idéologie multiculturaliste. Au lieu d’encourager ses parents adoptifs à faire du jeune Samuel un citoyen britannique de demain, les services sociaux anglais insistent pour l’aliéner de la société en lui imposant une religion, une culture et une identité dont il n’a jamais eu la moindre conscience (il a été adopté à 4 mois) et dont il n’a que faire.

Nous avons traduit cet article du Times pour vous.

famille Garofalo
Robert et Jo Garofalo avec leur fils adoptif Samuel chez eux à Thorpe dans le Surrey.

Lorsque Robert et Jo Garofalo décidèrent d’adopter un enfant du Maroc, ils savaient que ce ne serait pas simple. Bien que la loi du royaume musulman ait été changée pour permettre aux étrangers d’adopter, le couple a d’abord dû se convertir à l’islam.

Mais au final, ce ne furent pas les autorités marocaines qui s’avérèrent être le principal problème pour le réalisateur de films et sa femme, mais les services sociaux britanniques. Pendant trois mois au cours desquels Madame Garofalo dut rester avec leur fils adoptif dans un appartement loué à Tanger, le couple fut soumis à une série d’entretiens qu’ils trouvèrent inutilement indiscrets et désagréables au cours desquels tous les aspects de leur vie furent minutieusement passés en revue. Ils obtinrent finalement l’agrément et purent ramener le jeune Samuel chez eux, où il s’est épanoui.

Aussi, lorsqu’en début de cette année, ils se sont mis en rapport avec les services sociaux du Surrey pour adopter un deuxième enfant du même orphelinat marocain, ils ont été surpris d’apprendre qu’il leur faudrait passer à nouveau par toutes les étapes du processus. Le couple a été particulièrement inquiet d’apprendre que, dans le but de mesurer « l’attachement » de Samuel envers eux, ce dernier devrait faire l’objet d’une surveillance, et même être filmé lorsqu’il joue.

Le couple fut également déconcerté par le fait qu’ils eurent l’impression qu’on leur demandait d’en faire davantage pour montrer qu’ils vivaient à la musulmane, alors que les travailleurs sociaux indiquaient dans un rapport initial accepter de soutenir leur seconde demande d’adoption.

« L’orphelinat marocain trouvait que ce serait bien que Samuel ait un frère, ils y étaient très favorables et nous encourageaient. Ils étaient satisfaits de la façon dont nous répondions aux besoins culturels et religieux de Samuel. », dit Mme Garofalo, actrice de 40 ans. Mais cela n’était pas suffisant pour les services sociaux du Surrey qui firent clairement savoir que la demande d’agrément ne serait examinée que si le couple prouvait qu’il faisait assez d’efforts pour vivre à la musulmane.

Dans leur rapport, les travailleurs sociaux notèrent que bien que le couple ait déclaré que leur religion était l’islam, « il n’y a aucun signe extérieur qu’il s’agit bien d’une famille musulmane… Joanne et Robert savent que cet élément socio-religieux est un aspect de l’identité et de l’héritage culturel de Samuel auquel nos services attachent une grande importance ». Le rapport recommandait de « veiller à partager avec Joanne et Robert des techniques et des stratégies qui accroitront chez leur enfant le sentiment de son identité et de son patrimoine, et ce d’autant plus qu’ils avaient publiquement déclaré se convertir à l’islam afin de l’adopter. »

Mme Garofalo dit : « Les travailleurs sociaux ont fait clairement savoir que l’on devait nous voir “maintenir vivante la culture de Samuel” par des gestes chez nous. Mais qu’est-ce que cela veut dire ? Il faut qu’il connaisse la vie à l’anglaise en plus de savoir d’où il vient.»

« Est-ce qu’ils s’attendaient vraiment à ce que je sois couverte de la tête au pied, assise sur un tapis de prière ? Lorsque l’on s’est convertis à l’islam pour adopter Samuel, il n’était pas écrit que nous devions mettre le Coran à l’entrée de la maison.»

« On ne montre peut-être pas les signes extérieurs d’une vie à la musulmane, mais nous sommes sensibles et respectueux de l’origine de Samuel. »

Le couple a depuis abandonné ses projets d’adopter à nouveau.

Selon Mme Garofalo, son expérience est le signe d’un système bureaucratique qui se soucie bien plus du politiquement correct que des besoins des condamnés à un triste destin dans les pays en voie de développement.

« Samuel saura quelle est sa religion, mais il lui appartiendra de faire ses choix en la matière lorsqu’il en aura l’âge. Qu’est-ce que ces choses apportent à la vie d’un tout jeune enfant ? La religion le dépasse. Ce qu’il aime, c’est Thomas et ses amis (NDT : série télévisée pour ).» 

 

Source : The Times
Traduction d’extraits par Bivouac-ID

 

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 11:45
Allons enfants de la Patrie
Le jour de gloire est arrivé !
Contre nous de la tyrannie
L'étendard sanglant est levé
Entendez-vous dans nos campagnes
Mugir ces féroces soldats?
Ils viennent jusque dans vos bras.
Égorger vos fils, vos compagnes!




Aux armes citoyens
Formez vos bataillons
Marchons, marchons
Qu'un sang impur
Abreuve nos sillons



Que veut cette horde d'esclaves
De traîtres, de rois conjurés?
Pour qui ces ignobles entraves
Ces fers dès longtemps préparés?
Français, pour nous, ah! quel outrage
Quels transports il doit exciter?
C'est nous qu'on ose méditer
De rendre à l'antique esclavage!

Quoi ces cohortes étrangères!
Feraient la loi dans nos foyers!
Quoi! ces phalanges mercenaires
Terrasseraient nos fils guerriers!
Grand Dieu! par des mains enchaînées
Nos fronts sous le joug se ploieraient
De vils despotes deviendraient
Les maîtres des destinées.

Tremblez, tyrans et vous perfides
L'opprobre de tous les partis
Tremblez! vos projets parricides
Vont enfin recevoir leurs prix!
Tout est soldat pour vous combattre
S'ils tombent, nos jeunes héros
La France en produit de nouveaux,
Contre vous tout prêts à se battre.

Français, en guerriers magnanimes
Portez ou retenez vos coups!
Épargnez ces tristes victimes
À regret s'armant contre nous
Mais ces despotes sanguinaires
Mais ces complices de Bouillé
Tous ces tigres qui, sans pitié
Déchirent le sein de leur mère!

Nous entrerons dans la carrière
Quand nos aînés n'y seront plus
Nous y trouverons leur poussière
Et la trace de leurs vertus
Bien moins jaloux de leur survivre
Que de partager leur cercueil
Nous aurons le sublime orgueil
De les venger ou de les suivre!

Amour sacré de la Patrie
Conduis, soutiens nos bras vengeurs
Liberté, Liberté chérie
Combats avec tes défenseurs!
Sous nos drapeaux, que la victoire
Accoure à tes mâles accents
Que tes ennemis expirants
Voient ton triomphe et notre gloire!

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 11:33


 
 
Restera-t-il des clochers pour sonner le glas ?

A l’aune du massacre de notre Marseillaise, André Dufour tire une nouvelle fois le signal d’alarme.

Lors des rencontres footballeuses, les grands et moins grands stades ne sont pas le cadre idéal pour apprendre les bonnes manières, et encore moins pour servir de modèle de l’esprit sportif. Le baise main y est même plus inattendu que les coups et bras d’honneur. Disons que les incivilités, les injures, les slogans racistes, et autres noms d’oiseaux lancés à la cantonade qui y sont monnaie courante n’expriment, selon les explications que m’en donnent les amateurs de foot, qu’une façon de se décharger des stresses de la vie quotidienne et de se défouler, sans que cela signifie que les groupes de supporters, une fois revenus à la vie «civile», soient des grossiers personnages et des racistes. Ça fait tout au pire partie du folklore. Bon, admettons.

En somme, si j’ai bien compris, les stades sont d’immenses feuillées où on se rassemble par clubs entiers pour se soulager collectivement entre copains supporters, le foot offert en spectacle n’en étant que le prétexte et surtout le moyen de faire gagner beaucoup de fric aux vedettes du foot, aux propriétaires des clubs souvent cotés en Bourse, aux chaînes de télé qui se disputent l’exclusivité des reportages et aux entreprises de pub. J’en oublie sans doute d’autres mais c’est accessoire. Dès lors, que vaut le respect de la dignité humaine, que valent notre drapeau et notre hymne national confrontés à ce flot de fric et d’intérêts?

Et voilà qu’au gouvernement, du moindre ministricule au vibrionnant Président de la République on s’étonne et s’émeut, au point d’en faire une affaire d’Etat, des coups de sifflets et des quolibets francophobes qui ont accueilli notre hymne national à l’occasion du match «amical» France- Tunisie. On tremble à l’idée de ce qu’il serait advenu si le match n’était pas amical.

Mais ce sont plutôt leur étonnement et leur bien tardive «indignation» qui m’étonnent et m’indignent ! Ne sont ce pas ces politiciens bas de gamme qui nous ont foutu dans ce merdier ? Nous étions peu nombreux à crier casse-cou depuis l’instauration du droit du sol, en passant par le «droit» au «regroupement familial» dont nous sommes, je crois, redevables au président Giscard dit d’Estaing avec la bénédiction des partis de gauche, des syndicats ouvriers et patronaux et des Eglises tant protestantes que catholiques. Nous étions peu nombreux car la majorité de ceux qui voyaient venir le problème avaient sans doute peur de l’amalgame avec le Front National. A croire que le parti de Le Pen a été crée comme repoussoir pour museler toute opposition à une politique visant à une véritable substitution de population par une immigration massive, sans discernement ni frein. Et pourtant, ce n’était pas de la xénophobie de notre part.

Durant sa longue Histoire, la France a toujours accueilli des gens venus d’ailleurs, des diverses provinces du royaume, des Pays-Bas, des pays germaniques, d’Italie avec tous ses architectes, peintres, sculpteurs, musiciens et bâtisseurs, d’Espagne et du Portugal, dont les Juifs Marranes qui honorent d’un Montaigne le patrimoine culturel de la France, d’Irlande, plus tard de Pologne qui nous valut une Marie Curie et plus récemment un Charpak, juif polonais et physicien qui a honoré la France d’un prix Nobel, d’Arménie et j’en passe. Ce ne sont pas les avantages sociaux, la CMU, les Assédics et autres gadgets genre RMI alors inexistants qui les attiraient mais la possibilité de travailler chez nous en paix. Par leur travail, leur savoir faire, et leurs talents, ils ont ainsi enrichi le Royaume puis la République et contribué à son rayonnement dans tous les domaines économiques, technologiques, artistiques ou scientifiques ; et ils se sont au fur et à mesure fondus dans la population française sans qu’il fut pour autant obligatoire de renier leur culture d’origine, au point que seule la consonance d’un patronyme est susceptible de leur supposer une lointaine origine flamande, germanique, italienne, hispanique ou polonaise. On peut dire de cette immigration étalée sur plusieurs siècles qu’elle fut effectivement «une chance pour la France».

Mais cette «chance pour la France» ne se conjugue plus qu’au passé lorsqu’on constate que la France, qui comptait en 1945, au sortir de la guerre, un peu moins de quarante millions d’habitants, incluant près de deux millions d’étrangers, approche de soixante dix millions, soixante ans plus tard alors que le nombre de naissances dans les foyers français est, depuis au moins un siècle, inférieur au nombre de décès. Dès lors on peut évaluer, sans être des démographes, ces derniers étant du reste muselés ou censurés, que le nombre de Français issus de parents français représentent en ce moment tout au plus 57% de la population de ce qui est encore notre pays, la majorité des habitants immigrés ou issus de l’immigration étant musulmane. Ajoutons que l’accroissement naturel de la population de l’Hexagone et des DOM TOM, n’est assurée que par la fécondité des femmes musulmanes venues d’outre Méditerranée ou d’Afrique Noire, au point qu’il faudra moins de vingt ans pour que la démographie de la France bascule en faveur de l’immigration majoritairement musulmane, faisant des Français «de souche» une minorité ethnique tenue en laisse par l’appareil administratif, policier, judiciaire, médiatique et «intellectuel» qui est déjà à l’œuvre.

Les incidents du match amical France-Tunisie sont alarmants non pas à cause des sifflets d’une bande de tarés couvrant la Marseillaise, mais parce qu’ils révèlent au grand jour que cette population qui ne tardera pas à devenir majoritaire et qui n’est française que par l’application du catastrophique droit du sol et du démentiel droit au regroupement familial, ne se reconnaît pas française en dehors des droits et avantages qui en découlent sans contre partie.

Ce ne sont pas nous qui rejetons cette population comme ne manquent pas de clamer nos débiles irresponsables qui soutiennent automatiquement tout ceux qui rejettent la France, c’est cette population qui nous rejette car, par leur arrivée massive et compacte en moins d’un demi siècle, ils sont devenus trop nombreux pour que nous puissions en faire des Français. Autrefois, tout étranger arrivant en France pouvait prendre ses voisins français pour modèle. Aujourd’hui, ses voisins sont maghrébins, africains, turcs, pakistanais. Comment en faire un français ?

L’école qui s’y est employée s’y est cassée les dents, non pas parce que nos enseignants sont moins compétents que leurs devanciers de la Troisième République ou aiment moins leur métier, mais parce que formés pour enseigner à des enfants français ou francophones déjà marqués par la culture française, avec ce que cela comporte de règles de savoir vivre et de codes moraux et sociaux communs, ils ne peuvent plus faire face aux problèmes posés par une classe dont la majorité des enfants viennent de familles non francophones, souvent illettrées, généralement hostiles à nos codes, à nos mœurs et à nos valeurs, et de toute façon incapables d’aider leurs rejetons dans leur travail scolaire.

Nous avons ainsi en France entre vingt et trente millions de personnes qui, reliées à leur pays d’origine par les paraboles télé ainsi que par l’Internet et tenus de près par un maillage serré et actif d’imams, d’émirs, d’agitateurs du djihad, sans parler de chef de bandes mafieuses, ne sont aucunement Français uniquement parce qu’ils s’y refusent, en dépit d’une nationalité française qui leur est accordée de façon inconsidérée. Et nos bonnes âmes parlent d’étendre le droit de vote aux étrangers non naturalisés en attendant de l’accorder aux immigrés sans papiers. Ils ne se sentent pas français car ils se rattachent uniquement à leurs communautés respectives massivement implantées sur le territoire de la République sans adhérer à celle-ci ; ils sont et restent, avec une carte d’identité française en poche, des Tunisiens, Algériens, Marocains, Kurdes, Turcs, Comoriens, Maliens, Sénégalais formant de vastes blocs de colonies sur le sol français, dans nos villes et nos banlieues, par communautés entières.

C’est ce que confirment ces garçons du stade de France, nés en France, et donc «français» selon l’imbécillité de ceux qui ont pondu cette loi. Or ces «français» disent pour expliquer leur coups de sifflets : «Nous sommes tunisiens, nous faisons comme nos copains tunisiens».

Va-t-on envoyer les jeunes siffleurs en prison ? «Paroles verbales» ou «Cause toujours», ça ne fera pas bouger d’un iota cette situation catastrophique pour la France et ruineuse pour notre budget national et les collectivités locales. On entend déjà nos habituels altermondialo-imbéciles soutenir que ces garçons sont comme ça parce qu’on n’a pas assez fait pour eux. Alors il faut leur donner plus, toujours plus. D’autres collabos prostitués, portant écharpe d’élu, disent en substance que puisque dans le 93 on n’aime pas la Marseillaise, il faut s’abstenir de la chanter ou de la jouer. Ben, voyons !

Pour eux, le «93», c’est comme l’Ossetie «du Sud» ou l’Abkhasie ; à l’instar des Russes, il est temps pour la France de reconnaître l’indépendance de cette enclave limitrophe de Paris. Ces imposteurs fossoyeurs de la France ne font qu’accélérer la survenue de la catastrophe: la division de la population fixée en France entre plusieurs communautés ethniques et religieuses, véritables états dans l’Etat, la plus virulente, la plus revendicative étant séparée du reste de la communauté nationale par un barrière infranchissable édifiée par l’islam. Pour les autorités de cette religion, la seule vraie et parfaite, il n’est pas question de laisser leurs ouailles exposées à l’influence et aux valeurs perverties de la République laïque.

Le jugement rendu en appel contre Fanny Truchelut comme les sifflets du stade de France confirment que la machine à évincer les Français et à islamiser la laïcité en attendant le tour de nos institutions politiques, administratives et judiciaires, est en marche.

Eglises, faites sonner le glas avant que vos clochers ne soient convertis en minarets.


© André Dufour pour LibertyVox


 

 


 

 
 

  Imprimer cet article
 

 

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 14:16



DERNIERES NOUVELLES DU FRONT

LES MYTHES S'EFFONDRENT A Akko, c'est le mythe de la coexistence pacifique entre Juifs et Arabes. A Paris, au Stade de France, c'est la Marseillaise qui est sifflée pour la troisième fois par les immigrés maghrébins objectivant ainsi l'échec flagrant de la politique d'immigration !

DEUX MINISTRES assistent sans broncher à l'insulte faite à un symbole national et républicain et restent assis sur leur siège sans broncher pendant que l'on siffle l'hymne national ! Comment peuvent-ils encore prétendre représenter le pays ! Ils doivent démissionner ou être remerciés sauf à reconnaître la complicité de l'ensemble du gouvernement et de la présidence face à un tel comportement !

LE NABOT EPILEPTIQUE DE TEHERAN déclare: "l'hégémonie américaine touche à sa fin. Le monde ne peut se diriger que sur la base de la justice et des lois d'allah et nous devons agir pour l'application de ces lois à travers le monde"... Y a plus qu'à lui permettre de nous menacer de nous envoyer une fusée à tête nucléaire sur la tête et le voeu sera réalisé !...On aura été prévenus !




DES MYTHES QUI S'EFFONDRENT !

DES MINISTRES INDIGNES ET NULS !

UN FOU QUI VEUT NOUS IMPOSER LA SHARIA !

UN HUSSEIN OBAMA QUI POINTE A L'HORIZON ...

L'ANNEE 2009 S'ANNONCE CHAUDE !!   TRES CHAUDE !!!



CHAMPAGNE OU VINAIGRE ?!

VINAIGRE !...


  

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 11:52



Le bonobo est un charmant chimpanzé, le plus proche de l'homme tant par son comportement social que par ses chromosomes qui ne différent des nôtres que sur la moitié de l'un d'entre eux...c'est dire !

C'est un animal au pacifisme inné qui mérite l'attention.


Lorsqu'un différend nait entre deux ou plusieurs individus, le plus pacifique - qu'il s'agisse d'une guenon ou d'un mâle - se place alors devant l'adversaire, se prosterne en lui présentant son postérieur, ce qui permet au dit adversaire de soulager un trop-plein séminal...

La paix est alors de retour et tous sont heu- reux !


L'on pourrait penser que de tels procédés pour peu glorieux qu'ils soient auraient dû favoriser le développement de l'espèce !...

Le bonobo est le prochain chimpanzé dont la disparition est d'ores et déjà annoncée !...


MORALITE:


A chacun de la tirer !


Partager cet article
Repost0
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 11:06
Bachelot et Laporte se sont montrés indignes de leurs fonctions:

Au lieu de se contenter d'interrompre un match, ce qui est la moindre des choses, Sarkosy doit les démissionner !

C'est le seul acte POLITIQUE qui puisse sanctionner une telle attitude et un tel affront  à la Nation.

Pour le reste: revenons aux définitions et aux fondamentaux !

Un peuple n'est pas un empilage disparate de va-nus pieds qui n'ont d'autres objectifs que de s'asseoir à votre table sans même vous dire ni bonjour ni merci !

Un peuple c'est:

Une HISTOIRE commune
Un TERRITOIRE commun ou une CULTURE commune
Un VOULOIR-VIVRE ensemble

Finalement c'est aussi la définition de ce qui unit une Nation.

Force est de constater qu'en dehors du territoire commun, territoire pris ici au sens tribal du terme, nous n'avons STRICTEMENT RIEN DE COMMUN AVEC CES GENS-LA !

Ils ne peuvent donc, par la simple détention d'un bout de plastique, être désignés sous le nom de FRANCAIS !

C'est donc un acte de dévalorisation du fait national et un abus que de désigner de tels gens comme Français !

Les mesures qu'il faut exiger sont:

DEMISSION DE BACHELOT ET DE LAPORTE
INCULPATION DES FAUTIFS GRÂCE AUX PHOTOS
RETRAIT DE LA NATIONALITE
ARRÊT DE TOUT MATCH AVEC CE TYPE DE MANIFESTATION
FILTRAGE A LA SORTIE ET INCULPATIONS DES FAUTIFS
Partager cet article
Repost0
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 16:09

Match France/Tunisie : La Marseillaise sifflée

 

Mardi soir, avait lieu le match amical France/Tunisie au Stade de France. Ce genre de rencontres se suivent et se ressemblent. A chaque fois un parterre de français de papier, ces membres de l’oumma musulmane qui se prétendent français à l’heure de réclamer des droits et se revendiquent étrangers dans les autres cas, fait la preuve irréfutable de son amour immodéré et son respect profond pour sa patrie d’adoption, voire de naissance, et ses valeurs. Pourtant, les organisateurs s’étaient imaginé trouver la parade cette fois-ci en demandant à Lââm, chanteuse d’origine tunisienne, de chanter la Marseillaise, espérant ainsi qu’à défaut de respecter l’hymne national - il ne faut pas rêver -, les néo-français témoignent du respect pour l’une des leurs. Ce tour d’illusionniste a fait chou blanc.

Les politiques sont depuis montés au créneau. C’est « inadmissible », disent-ils. Certes, mais ces molles condamnations de pure forme qui se succèdent et se ressemblent d’émeutes en sifflements de Marseillaise, d’incendies de véhicules en barbaries en tous genres, n’ont jamais rien changé et ne changeront jamais rien à l’affaire. Pour trouver une solution au problème, il faudra un jour avoir le courage d’ôter ses œillères idéologiques et regarder les causes en face. Tant que nous laisserons les petits gardes rouges de la bienpensance régner en maîtres dans le débat public, ce n’est pas demain la veille que ça arrivera. En attendant, nous continuerons à les laisser nous chier dessus. En protestant mollement, pour la forme.

Le match a beau se jouer à domicile, c’est paré de drapeaux rouge et blanc que le Stade de France a accueilli ce soir la rencontre France-Tunisie, devant 60.000 spectateurs. Pour le premier des trois matchs amicaux des Bleus, avant la reprise au printemps prochain des éliminatoires du Mondial 2010, les joueurs de Raymond Domenech ont compris dès leur entrée dans le stade qu’ils seraient loin d’évoluer en terrain conquis.

Pour preuve, quand le speaker a présenté la composition de l’équipe de France, aucun joueur n’a pu échapper aux sifflets - excepté Franck Ribéry -, pas même le pauvre Hatem Ben Arfa, pourtant originaire de Tunisie, et encore moins le sélectionneur Raymond Domenech. Quant à la Marseillaise, interprétée par la chanteuse Lââm, elle a été longuement sifflée, rappelant le triste épisode du match France-Algérie en 2001.

Peu avant 20 heures, la diffusion sur écran géant de l’arrivée en car des Bleus avait déjà provoqué un vrai tollé dans les travées, où des milliers de supporteurs tunisiens ont conspué la scène. Quelques minutes plus tard, ils ont même redoublé d’énergie quand Ben Harfa, Ribéry, Gourcuff et Benzema ont foulé la pelouse en premier pour s’échauffer.

Written by neoconservative




NOUS JUGERONS NOS GOUVERNANTS A L'AUNE DE LEURS REACTIONS !...

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 17:55



IL PRATIQUAIT LE "SI T'EN VEUX PLUS, T'EN AURAS ENCORE !"
C'EST MAINTENANT LUI QUI N'EN VEUT PLUS... L'EN PEUT PLUS !...



Luc Besson expérimente l’esprit du 9-3.

Luc Besson expérimente l’esprit du 9-3.

Luc Besson à propos des du 93 : “Je ressens beaucoup de bonheur chaque fois que je rencontre les habitants. Ils ont de la dignité, beaucoup de dignité. C’est ça qui empêche le pays d’exploser parce que, sinon, on leur a tout donné : la poudre, la mèche et le briquet !”

Le libéral, pas vraiment réputé pour sa tendresse dans les affaires, en vient à développer un discours quasi marxiste sur l’origine de la crise. “Les habitants sont les victimes de cette économie de marché qui fait que, comme ça ne rapporte pas nécessairement d’argent, on ne s’en occupe pas.” (Le Monde)

Le prochain film de Luc Besson intitulé “From Paris with love” devait être entièrement dédié à la tolérance et montrer la banlieue qu’il considère comme “un trésor” avec un tout autre éclairage…. retour brutal à la réalité vraie pour Besson. 

Officiellement, il n’est question que d’un report de quelques semaines. Mais selon nos informations, cette fois c’est sûr : le tournage du film «From Paris with love», produit par Luc Besson, a bel et bien été annulé à Montfermeil (Seine-Saint-Denis).

Plusieurs scènes devaient être tournées dans le quartier des Bosquets, avec la star américaine John Travolta.

Cette décision a été prise après l’incendie de dix voitures, appartenant toutes à la production. Le producteur s’est déplacé lui-même ce matin pour annoncer la mauvaise nouvelle aux habitants recrutés pour la sécurité et la figuration.

Entre autres pistes, les enquêteurs exploitent «la rumeur d’une tentative de racket» qui aurait pu être exercée sur Luc Besson ou la production.

«Je suis triste pour tous les habitants qui portaient leur part à cette production et dont j’espère, Luc Besson, avait mesuré l’engouement», a réagi le maire (UMP) de Montfermeil, Xavier Lemoine.

Source : Le Parisien

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 15:28

Un mémoire inter-armées qui date de 2004 établit un constat objectif et alarmant sur le futur multiethnique de la France. 

 

On estime qu’il y a “100 000 naturalisations annuelles prononcées après une résidence de dix ans en France ou un mariage contracté avec un citoyen français”

et au total, “sept millions de personnes d’origine extra-européenne vivant actuellement en France métropolitaine”.

“Le taux d’accroissement annuel de cette population (+1,5%) est quatre à cinq fois plus important que celui de l’ensemble de la population de la métropole (+0,3%).”

“75% de l’immigration actuelle est une immigration de peuplement, l’immigration de travail représentant seulement 10% du total annuel.”

“Vers 2050, au tournant du XXIème siècle, le nombre d’enfants issus de parents d’origine extra-européenne vivant en France dépassera (avec 200 000 naissances par an) celui des enfants issus de parents d’origine européenne.”

“50 à 60% des détenus ou des prévenus en France sont de confession musulmane”.

“Entre 1982 et 2004, le nombre de ZEP est passé de 362 à 865. Près d’un élève sur cinq dans l’enseignement obligatoire (entre les âges de 6 à 16 ans) est ainsi actuellement scolarisé en ZEP.”

“A la fin du XXIème siècle, la population d’origine extra-européenne deviendra majoritaire dans une métropole qui devrait compter environ 78 millions d’habitants”.

L’ONU “a calculé qu’il faudrait que la France fasse venir 89,5 millions de migrants entre 2000 et 2050 (…) afin d’éviter une dégradation des comptes sociaux de la nation”.

“Depuis 1997, environ 40 000 Français quittent la France chaque année.”

“Selon le ministère de l’intérieur, les violence urbaines ont quadruplé entre 1993 et 1997″.

“La France compte actuellement entre 5 et 6 millions de personnes considérées comme musulmanes”.

“En rapportant le nombre de lieux de culte au nombre de présumés musulmans, on arrive à la proportion d’un lieu de culte pour 2 000 fidèles. On retrouve cette même proportion de un pour 2 000 quand on rapporte le nombre de prêtres diocésains par rapport au nombre de Français présumés catholiques”.

“Il faut s’attendre à ce que dans les quartiers où l’islam est majoritaire, on assiste à un développement de l’islamisation du cadre de vie (…) il devient difficile de manger dans ces quartiers en plein jour durant le ramadan, sans s’exposer aux agressions”.

Pour calculer le nombre de clandestins, il suffirait de “demander aux compagnies aériennes de communiquer le nombre de passagers arrivés en France n’ayant pas utilisé leur billet retour au bout de 3 mois”.

“Pour la seule région Rhône-Alpes, le trafic de stupéfiants générerait 1,3 milliard d’euros par an”.

“Aujourd’hui, la Seine-Saint-Denis est le premier département français dans lequel naissent plus d’enfants d’origine extra-européenne que d’enfants d’origine européenne.

Cette situation préfigure celle de l’ensemble du territoire métropolitain à compter des années 2040.”







Y'A PLUS QU'A ATTENDRE...

AVEC LES ETRONS QUI NOUS GOUVERNENT DEPUIS 1976, Y'A PAS DE PROBLEME... VOUS SEREZ SERVIS !

ARRIVER A SE FAIRE CHASSER DE CHEZ SOI...FAUT ÊTRE DE LAMENTABLES CLOPORTES !

Partager cet article
Repost0