Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 11:53



La phrase est de Avidgor LIEBERMAN




QUAND LE BON PEUPLE DE FRANCE VA T-IL LE COMPRENDRE ?...


              "LIBERTE - FIDELITE - EGALITE "

Partager cet article
Repost0
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 11:01


CES ROSBEEFS N'EN FERONT PAS D'AUTRES...

LA GRANDE-BRETAGNE EST DEVENUE LE DANGER TERRORISTE N° 1  POUR LA CIA !


La Grande-Bretagne aux terroristes musulmans :”S’il vous plait, ne nous haïssez pas”



Les britanniques en sont réduits à ramper devant les extrémistes musulmans les suppliant de ne pas les frapper. Tout en nous offrant un spectacle lamentable qui fait assez pitié, ils sont probablement en train d’adopter la pire des attitudes possibles avec les islamistes qui ont plutôt tendance à attaquer le maillon qui leur semble le plus faible.


Le gouvernement britannique lance une grande campagne internationale de publicité pour améliorer son image auprès des musulmans.


Des personnalités musulmanes britanniques ont été recrutées pour participer à une campagne publicitaire soutenue et financée par le gouvernement visant à prévenir les extrémistes du Pakistan de commettre des attentats (ou activités extrémistes) contre la Grande-Bretagne, a appris le Guardian.

La campagne qui doit durer trois mois, intitulée ” I Am The West ” (Je suis l’Occident) se compose de spots de télévision et d’événements populaires dans des régions comme Peshawar et Mirpur. Elle est financée par le Foreign Office, qui a payé jusqu’à 400.000 Livres Sterlings pour le projet pilote.


Dans les trois premiers spots figureront Sadiq Khan, le Ministre des communautés, Jehangir Malik le responsable d’Islamic Relief pour la Grande-Bretagne, le joueur de cricket anglais Moeen Ali et le Maire de Birmingham, Chaudry Abdul Rashid qui est originaire de Mirpur. Les Mirpuris représentent environ 70% de la population pakistanaise en Grande-Bretagne


En cas de succès, la campagne s’étendra à l’Egypte, au Yémen et en Indonésie.


La campagne est conçue pour cibler particulièrement les 15-20 ans masculins peu éduqués mais ouverts sur le monde qui sont potentiellement sensibles aux doctrines extrémistes.

 

Hier soir, Khurshid Ahmed, président du Forum musulman britannique, a déclaré au journal Guardian que l’idée est née après la tentative d’attentats terroristes sur l’aéroport de Glasgow. “J’ai fait un certain nombre de visites au Pakistan pour étudier les attitudes. Le niveaux d’hostilité y est de plus en plus élevé et il y avait beaucoup de malentendus a cause de la façon dont la situation est décrite dans les médias là-bas.”


Le thème central de “I Am The West” est d’affirmer qu’il n’y a pas de contradiction entre être musulman et être citoyen britannique. Le synopsis dit : “Les musulmans sont tout aussi fiers d’être les deux à la fois, et refusent que l’extrémisme violent [le terrorisme]  soit propagé en leur nom.”
 

La campagne a quatre objectifs principaux :

Assurer que les Pakistanais ne voient  pas la Grande-Bretagne comme un pays ”anti-musulmans”.

Montrer que la société britannique n’est pas “anti-islam”. 

Montrer combien les musulmans sont intégrés dans la société britannique.

Stimuler et faciliter “un débat constructif” sur la compatibilité des valeurs libérales avec les valeurs musulmanes.


Source : The Guardian  Traduction Bivouac-id.




LE SEUL INTERÊT D'UNE TELLE GALEJADE SERA QUE SON ECHEC FERA REFLECHIR CERTAINS MOUTONS DE PANURGE FRANCAIS !

Partager cet article
Repost0
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 23:03





Mignonne allons voir si la Halde

En France, dès qu’on ouvre un livre, on déterre un cadavre

06 février 2009

Marc Cohen




De l’Autonomie ouvrière à Jalons, en passant par l’Idiot International, la Lettre Ecarlate et la Fondation du 2-Mars, Marc Cohen a traîné dans quelques-unes des conjurations les plus aimables de ces dernières années. On le voit souvent au Flore.
 

Payé avec vos impôts et accueilli avec les compliments d’usage par l’ensemble de la presse subventionnée (du Figaro à Libé, donc), l’inénarrable rapport commandé, avalisé par la Halde sur les discriminations n’en finit pas de faire du potin, et c’est très bien.
 

Si,  comme l’a pronostiqué l’édito du mensuel Causeur, Ça craque dans le camp du Bien, l'on peut espérer qu'un jour viendra où les deux coupables de cette agressions textuelle, qui ont osé écrire :

 “Certains textes pourraient contenir des stéréotypes.Par exemple, en français, le poème de Ronsard Mignonne allons voir si la rose est étudié par tous les élèves.Toutefois, ce texte véhicule une image somme toute très négative des seniors”

ces deux coupables donc, rendront le pognon et seront jugés pour recel de détournement de fonds publics, ou mieux, comme le propose mon vieux camarade Michel Renard, pour “crime contre les humanités”.
 

En attendant ces jours meilleurs, une remarque s’impose : pourquoi Ronsard ? Je veux dire, pourquoi cette fixation sur Ronsard, qui est loin d’être le seul à avoir émis l’hypothèse qu’on était plus baisable à vingt ans qu’à quatre-vingts ; pourquoi dans leur chasse au snark, nos deux gogols ont-ils vu dans la sénophobie la seule discrimination qui appelle d’après eux une mise à jour du corpus ?

Eh, oui ! Pourquoi?

Soit ils ont eu les chocottes d’un procès, et dans ce cas avec Ronsard c’est bordé. Soit ils attendent une rallonge budgétaire de Tonton Schweitzer et de Tata Pécresse pour décliner ad nauseam la liste multimédias des ouvrages et auteurs à proscrire.
 

En cette période de crise, c’est donc avant tout dans le souci de ne pas aggraver la dépense publique que je me suis proposé de dénoncer, bénévolement, quelques ouvrages logiquement destinés à l’autodafé. Pour plus de clarté, nous procéderons discrimination par discrimination.
 

Les personnes d’âge différent, tout d’abord, Ronsard est loin d’être le seul à les avoir diffamées. Que nous dit Jacques Brel dans Les Vieux ?
 

“Les vieux ne bougent plus, leurs gestes ont trop de rides, leur monde est trop petit
Du lit à la fenêtre, puis du lit au fauteuil et puis du lit au lit…
Et s’ils sortent encore bras dessus bras dessous tout habillés de raide
C’est pour suivre au soleil l’enterrement d’un plus vieux, l’enterrement d’une plus laide…”


On notera au passage une agression contre les personnes supposées laides. Un racisme peut en cacher un autre. Comme je parlais de ce scandale à Elisabeth, qui mieux que moi connaît la chanson, elle a attiré mon attention sur un autre intouchable made in France, Brassens, dont Les trompettes de la renommée tombe carrément sous le coup des lois en vigueur :
 

“Sonneraient-elles plus fort, ces divines trompettes,
Si, comme tout un chacun, j’étais un peu tapette,
Si je me déhanchais comme une demoiselle
Et prenais tout à coup des allures de gazelle ?
Mais je ne sache pas que ça profite à ces drôles
De jouer le jeu de l’amour en inversant les rôles,
Que ça confère à ma gloire une once de plus-value,
Le crime pédérastique, aujourd’hui, ne paie plus.”


Comme dirait le même, le temps ne fait rien à l’affaire, cinquante ans plus tard, on retrouve des horreurs similaires chez MC Jean Gab’1. Celui-ci, après avoir qualifié dans Paname Monsieur le maire de “Première tafiole de France”, explique tranquillement dans Mes 2 Amours :


“Faut esquiver le Marais
Faute d’avoir mal à la raie.”


Dégueulasse, non ?

D’ailleurs qui n’aime pas les gays n’aime pas les humains, et plus spécialement les humaines. La preuve par Baudelaire dans Fusées :

Nous aimons les femmes à proportion qu’elles nous sont plus étrangères. Aimer les femmes intelligentes est un plaisir de pédéraste.”


Flaubert ne vaut guère mieux :

Les cœurs des femmes sont comme ces petits meubles à secret, pleins de tiroirs emboîtés les uns dans les autres ; on se donne du mal, on se casse les ongles, et on trouve au fond quelque fleur desséchée, des brins de poussière – ou le vide.” (L’éducation sentimentale)


Le douloureux sujet des discriminations ethniques mériterait un rapport à lui tout seul : judéophobie chez Voltaire, négrophobie chez Hergé, jaunophobie chez Duras. Quant à l’islamophobie, elle s’est hélas insinuée partout, même chez les auteurs qu’on eut pu croire irréprochables, même dans le noyau dur de la doxa humaniste.

C’est le cas par exemple de Jean Jaurès, dont le laxiste rapport de la Halde dit pourtant beaucoup de bien.

 Voilà un exemple de sa prose :

“Quelle doit être notre ambition ? Que les Arabes et les kabyles, commandés par des officiers français, servent à la garde et à la police de l’Algérie, de telle sorte qu’une bonne partie de l’armée d’Afrique puisse, en cas de péril, aller à une autre frontière ; qu’ils entrent peu à peu dans nos mœurs politiques et participent à l’administration de rares affaires, enfin qu’ils deviennent le plus possible des producteurs. Mais si nous n’enseignons pas le français aux plus intelligents d’entre eux, comment pourrons-nous les subordonner à nos officiers ?” (Discours pour l’Alliance française, Albi, 1884, cité par Raoul Girardet : Le nationalisme français, Seuil, 1983.)


Accablant, non ?

Franchement, alors que les rayons plaqués érable de nos Billy de chez Ikéa sont truffés de livres, cd et dvd pathogènes, quelqu’un peut-il me dire pourquoi la Halde, qui a montré la voie, s’est arrêtée au milieu du chemin ? On aurait espéré, pour le moins, une garantie de bonne fin.

Et on n’ose pas écrire que c’est du travail d’arabe, de crainte de léser les blacks. La semaine prochaine, nous parlerons (en braille) des discriminations contre les aveugles, enfin, contre les minorités non-voyantes.



A MOURIR...DE RIRE ! 

Partager cet article
Repost0
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 16:36



«Je pense depuis longtemps que le cinéma français est une machine de guerre idéologique au service du politiquement correct. »

Eric Zemmour




Il répondait à Costa-Gavras qui venait faire la promotion de son film sur les tribulations d'un immigré voulant venir à Paris !

Tout y est évidemment présenté pour faire pleurer dans les chaumières !




NE PAS OUBLIER LES TELE-FILMS ET LES SERIES COMME "PLUS BELLE LA VIE" COMMANDES PAR LES CHAÎNES DE TELEVISION DANS UN BUT D'ACCLIMATATION DES ESPRITS ET DE LEUR FORMATAGE...

Partager cet article
Repost0
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 16:12



CONNAÎTRE LE PASSE PERMET SOUVENT DE CHOISIR SON AVENIR !

La Gaule et les barbares, hier et aujourd'hui


 
L’évolution dramatique de la société française, une fragmentation extrême qui se caractérise par un individualisme croissant auquel répond un communautarisme toujours plus affirmé, le tout agrémenté d’anarchisme libéral, mais surtout les recompositions imposées par une immigration de masse devenue permanente, entraîne une certaine prise de conscience chez une petite fraction des élites intellectuelles ; la catastrophe qui paraît nous tomber dessus donne lieu à certains discours d’un réalisme sans concession que l’on n’attendait plus chez les joyeux lurons des cabinets d’études parisiens. Écoutons donc Paul Veyne, professeur au Collège de France, l’un des spécialistes français les plus réputés de la civilisation gréco-romaine, nous parler des barbares [1]. Le texte est édifiant ; pour tout dire, il m’a pétrifié, tant les caractères de la fin du monde romain occidental ressemblent point par point à ce que nous vivons tous les jours ; la chute est imminente. Je ne peux croire que l’auteur ne l’ait pas fait exprès.

Après 400, l’effondrement politique de l’Occident, mal déguisé par la prétendue dépendance des royaumes germaniques, a entraîné un effondrement économique et une régression dans la vie quotidienne et culturelle. Dans un livre récent et équilibré, The Fall of Rome and the End of Civilization, Oxford, 2005, Ward Perkins a discerné les marques de cette régression : reculent ou disparaissent la maçonnerie avec mortier et pierres, les célèbres « tuiles romaines » à crochet et, pour trois siècles, les poteries faites au tour. Ajoutons qu’on ne frappe plus guère de monnaies divisionnaires (je suppose qu’on payait le barbier avec une douzaine d’œufs) et, signe frappant, la coutume épigraphique, la religion de la pierre inscrite, n’existe pratiquement plus : il n’y a plus guère d’inscriptions, c’est une pratique réservée au bénéfice d’une petite élite d’évêques.

Il est à croire que cette régression technique et économique se double d’une régression mentale, d’une perte de fierté. Les gens se laissent aller dans tous les domaines. Est-ce que les classes moyennes continuent d’aller à l’école ? Est-ce qu’on continue à lire et à écrire ou est-ce réservé au monde des clercs et à l’Eglise, ce qui a sauvé pour nous la littérature latine païenne, que le Moyen Age ne cessera de lire, sans attendre la Renaissance ?

Il nous manque à nous archéologues (ou du moins il manque à l’auteur de ces lignes) l’expérience vécue d’un effondrement politique et militaire qui entraînerait une régression dans tous les domaines. On voudrait pourtant comprendre le comment de cette clochardisation collective, clochardisation matérielle et sans doute aussi morale.

On sait bien que les « barbares » au Vème siècle viennent, non plus en ennemis et en pillards, mais en immigrés… Ce ne sont pas des agresseurs, ce sont des amis envahissants.
Cela dit, il ne faut pas oublier pour autant la part de violences individuelles d’une soldatesque toute puissante. Ces immigrés sont des amis brutaux et sans gêne. Ils viennent en immigrants qui s’installent de force ou que le pouvoir romain doit finir par accepter et par caser dans une province, parce qu’il ne peut s’en débarrasser. Cela dit qui a des armes à la main et a sous la main des villas et des domaines à prendre les prend. Tout ce qu’on peut dire est que cette violence n’entrait pas dans un plan prémédité et idéologique.

La victoire des Goths n’est pas due à une inondation démographique qui aurait submergé l’empire et ses armées, mais à la rencontre de deux stratégies différentes : la stratégie d’une armée en ligne – surpuissante pour l’époque – et une stratégie de semi-nomades. Les Goths ont 30 000 hommes avec eux, leurs troupeaux et le pillage facile des greniers de l’annone militaire ennemie. Tandis que l’armée puissante qui les poursuit est obligée de se déplacer lentement, car il faut que l’intendance suive.

Ces envahisseurs, les Goths, se sentent une identité ethnique (qu’ils confirment en restant ariens), mais veulent aussi avoir la dignité de la civilisation gréco-romaine, qui est la grande civilisation mondiale du temps. Ils veulent entrer dans la partie civilisée et moderne de la Terre, mais en restant eux-mêmes et, si possible, en maîtres. C’est pour cela qu’ils restent ariens et refusent les décisions de Nicée. Les Barbares veulent rester des non-Romains, des Germains, de même que les Romains ont voulu avoir la grande civilisation mondiale, la grecque, en restant romains.

Songeons à ce roi wisigoth de Toulouse qui regrettait que son grand-père Alaric ait saccagé Rome en 410. Un roi germanique à la haute culture impériale, mais, en même temps il tient à montrer qu’il reste le roi et il reste arien pour bien montrer que ce ne sont plus les Romains qui gouvernent.


.
Arthur Lamarche.
.
[1] Propos publiés dans L'Histoire, n° 326, janvier 2008.
.
Ben oui quoi, quand on change la population, on change la civilisation… Et encore, aux IVème et Vème siècles, c’étaient des « barbares » européens, des Germains qui cherchaient à s’intégrer au monde romain au contact duquel ils vivaient depuis des siècles, et dont les méfaits furent moins importants qu’on ne l’a longtemps cru ; il aura tout de même fallu deux ou trois siècles pour refonder une nouvelle civilisation, où se mêlaient héritages gallo-romains et germaniques.
Aujourd’hui, la civilisation qui confère la dignité, celle qui incarne la modernité et le « mieux », c’est la civilisation occidentale ; et ceux qui entrent, de force ou avec l’assentiment de l’Etat ou de l’Union Européenne, cette Rome moderne, exigent la dignité occidentale, mais s’accrochent à leur identité ethnique, notamment à travers l’islam…en espérant devenir les maîtres. Seulement, ils ne sont pas Européens, pour beaucoup d'entre eux se moquent pas mal de la civilisation française, et surtout ne sont pas 30 000 hommes, mais cent fois plus, bientôt mille fois plus…
Combien de temps faudra-t-il, dans ces conditions bien pires encore qu’il y 1500 ans, pour refonder une civilisation et une société solides et pacifiées ? Je crois qu’il faudra attendre longtemps, si les choses suivent leur cours actuel… Que ceux qui pensent encore que s’opposer à l’immigration de masse c’est être un « fasciste » ou un « raciste », que ceux qui croient encore que dénoncer le sens profond de l’islamisation c’est être un « intolérant », y songent un instant.

Partager cet article
Repost0
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 15:57




 

 

 

 

EN 1539  FRANCOIS 1er SIGNAIT A VILLERS-COTTERÊTS UN EDIT IMPOSANT L'USAGE EXCLUSIF DU FRANCAIS DANS LE DOMAINE ADMINISTRATIF ET JUDICIAIRE !..........

Partager cet article
Repost0
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 12:05


Merci à Yéhoudi pour la photo

image




















C'EST LE RESEAU TELEPHONIQUE ALGERIEN DEPUIS L'INDEPENDANCE...

YALA !   YALA !

AVEC CA...DIFFICILE D'ABORDER LE XXI éme SIECLE !

ON COMPREND QU'ILS VIENNENT TOUS CHEZ LE SALE COLONISATEUR !

C'EST QUOI L'HUMILIATION QUAND ON NE SE PREND PAS EN CHARGE ?...

ET POURTANT, C'EST PAS L'ARGENT DU GAZ QUI MANQUE !...

COMPAREZ LA RUE D'ISLY AVANT ET APRES...MÊME TRAPPES C'EST MIEUX !

Partager cet article
Repost0
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 22:45



POUR CEUX QUI NE LE SAURAIENT PAS C'EST L'EQUIVALENT DU CRIF.

ETAIT INVITE YAZID SABEG, LE NOUVEAU PROMU GOUVERNEMENTAL ES-DIVERSITE...



IL TROUVE QUE LA FRANCE EST TROP PÂLE ET PAS TRES FRAÎCHE !!

IL NOUS PROMET L'APARTHEID !


Yazid Sabeg, invité d’honneur de la soirée, a souligné que «parmi les défis importants» qui se posent au pays, figure «la façon dont on va réaliser l’égalité réelle». «La situation se dégrade plutôt pour nos enfants (…) Si on n’agit pas vite et fort, on va construire un apartheid social et territorial», a-t-il dit. «A quoi sert d’avoir des autoroutes, des industries florissantes, si notre cohésion sociale est minée?», a-t-il demandé.

«Il suffit de regarder la couleur de nos assemblées et de nos entreprises pour voir l’ampleur du problème: c’est d’une pâleur, d’une blancheur et c’est pas très frais d’ailleurs!», a-t-il ajouté sous les applaudissements du public.

«Le processus sera long avant que l’on établisse l’égalité réelle», a-t-il ajouté, «c’est pour ça qu’il faut agir dès maintenant».


APARTHEID ENTRE QUI ET QUI ?...

NOTRE PATRIE...PAS FRAÎCHE ?!...

PERSONNE NE LE RETIENT....





Partager cet article
Repost0
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 22:25




Italie : création de milices anti-immigration

le 7 février 2009   

 

En Italie, des milices anti-immigration pourront commencer à organiser des patrouilles de rue pour surveiller les «activités illégales» des immigrés. Le Sénat italien vient en effet d’approuver une loi autorisant de telles patrouilles.


Le Parti démocrate a présenté un amendement leur interdisant le port d’armes et limitant leur rôle à la notification aux autorités des actes répréhensibles commis par des immigrés.


“Nous abandonnons l’angélisme. A partir de maintenant ce sera un dur combat contre la criminalité et l’immigration clandestine”
, a déclaré Federico Bricolo, membre de la Ligue du Nord au Sénat , rejetant en bloc les accusations de racisme des partis d’opposition.


Maurizio Gasparri, un des présidents des groupes parlementaires du centre-droit, a déclaré que le projet de loi avait pour but de protéger les droits des Italiens. «Ce sont des lois qui donnent la priorité aux droits des Italiens, car pour nous, les Italiens viennent en premier. Nous ne sommes pas racistes, l’opposition devrait avoir honte d’elle-même.”


Les patrouilles seront en mesure de signaler les événements portant atteinte à la sécurité publique.

Un numéro de téléphone a également été mis en place dans le nord de l’Italie pour recruter des bénévoles pour les patrouilles. «Dans chaque province, dans chaque commune, nous allons soutenir la création de groupes de bénévoles qui souhaitent s’organiser», a déclaré Dario Bond, conseiller régional de Forza Italia.



A l’initiative de la Ligue du Nord, une autre loi, qui doit être approuvée par le Parlement italien, prévoit une taxe allant de 80 à 200 euros pour tout immigré demandant un permis de séjour en Italie. 

Partager cet article
Repost0
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 14:16



A L'OCCASION DE VISITES SUR CERTAINS SITES DIS "NATIOS", IL ARRIVE QUE L'ON Y LISE DES PROPOS TEMOIGNANT DE LA PROFONDE INCOMPREHENSION PAR CERTAINS DE LA SITUATION DRAMATIQUE EN MATIERE D'IDENTITE NATIONALE DANS LAQUELLE EST PLONGE NOTRE PAYS !

CERTAINS COMMENTAIRES LORS DES CEREMONIES DU 11 NOVEMBRE 2008 ETAIENT AINSI CONSTERNANTS DE SOTTISE

LE PRESENT TEXTE EST A NOUVEAU PUBLIE APRES MISE A JOUR

IL A POUR BUT D'APPELER A UNE ALLIANCE OBJECTIVE OBLIGATOIRE ENTRE LES TENANTS DES DEUX RELIGIONS MONOTHEISTES !



IL VA DONC FALLOIR QUE CERTAINS REFREINENT LES PULSIONS IRRATIONNELLES ET VISCERALES DE LEUR ANTISEMITISME...

FAIRE UN BREAK EN QUELQUE SORTE ! 

OUVRIR LES YEUX POUR ENFIN COMPRENDRE QUE SEULE L'UNITE ENTRE JUIFS ET CHRETIENS PERMETTRA DE DENOUER L'ETREINTE MORTELLE DANS LAQUELLE SE DEBAT NOTRE PAYS A TOUS ! 


Le jour où certains comprendront qu’il faut hierarchiser les problèmes à traiter sauf à n’en traiter AUCUN, sera un jour de liesse et les prémices de l’action et non la poursuite du blabla haineux d'impuissants comme celui d'un Céline !


Que certains (beaucoup ?) soient antisémites, soit !


C’est leur droit, ils ont leurs raisons… alors pourquoi pas ?!
 

En ce qui me concerne, je n’aime pas les cons…c’est aussi mon droit et il n’y a rien à y redire !
 

Le problème actuel n’est pas dans cette animosité irrationnelle mais dans le nécessaire combat commun d’une culture issue des deux monothéismes.
 

Unité d’action donc car, l’un sans l’autre, je crains fort que le combat ne soit perdu.
 

Certains n’aiment pas les Juifs…qu’ils l’oublient le temps du combat qui s’annonce !
 

Certains n’aiment pas les cons…qu’ils l’oublient durant le combat qui s’annonce !
 

Aprés la victoire, c’est à dire lorsque l’adversaire véritable, le seul, sera bouté hors de France, nous reprendrons allègrement nos insultes et nos attaques réciproques dans la joie et la bonne humeur comme depuis 2000 ans !…
 

Il ne faut surtout pas perdre les bonnes habitudes et ses exutoires, certains risqueraient de s’ennuyer ferme !


N’oubliez quand même pas que le fer de lance actuel du combat, de notre combat, est ce petit pays de 5 à 6 millions d’habitants entouré de 250 millions de voisins haineux qui s’appelle Israël, ce qui prouve que ce n’est pas le nombre qui compte mais la qualité, la volonté et le courage !

 

Alors je dis courage à la France Eternelle en ce jour de deuil du 11 novembre qui honore la mémoire des 1 300 000 tués Français dont tous les hommes de ma famille maternelle (pour ma famille paternelle…ce sera en 1942/44…)

 

Si les antisémites veulent se rendre utiles et commencer le combat pour ne pas en rater le début, ils pourraient demander à s’enrôler dans les rangs de Tsahal !
 

Cela leur permettrait de voir ce qu'est une Armée qui se bat avec un idéal et un courage inébranlables !

Une bonne idée…non ?!…

Je plaisante bien sûr...

Eh Oui ! Il va falloir serrer les coudes, les mecs !
 

Pas simplement dégoiser !
 

Les clavieristes ne sont souvent pas les payeurs !...






"NAYEZ PAS PEUR" !

SUIVEZ LE CHEMIN TRACE PAR JEAN-PAUL II ET PAR BENOÎT XVI

PROUVEZ QUE POUR VOUS UN WILLIAMSON EST UN DECHET QUI DOIT FAIRE AMENDE HONORABLE PUIS DISPARAÎTRE DANS LES POUBELLES D'OU IL N'AURAIT JAMAIS DÛ SORTIR !


VOUS AIMEZ VOTRE PAYS...PROUVEZ-LE !








Partager cet article
Repost0