Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 13:14



Miss France: Le vote du public n'était que du pipeau !



Ajouter à mon journal

L'élection des Miss France va revenir à la Une des média, avec cette nouvelle polémique lancée par le magazine Télé 2 semaines qui sera en kiosque lundi.


Selon l'enquête réalisée par le magazine télé, les votes du public lors de la cérémonie des Miss France n'ont servi à rien !

En clair, tous ceux qui ont voté à coup de SMS surtaxés l'ont fait pour rien, car c'est le jury et lui seul qui a élu la Miss gagnante.


Télé 2 semaines a récupéré les procès verbaux qui prouvent que les 520 418 votes surtaxés du public n'ont eu aucune influence sur la dernière élection.


Chloé Mortaud, Miss France 2009, n'est pas arrivée troisième sur cinq dans le choix final du public, mais quatrième
contrairement à ce qu'affirmait Geneviève de Fontenay.
 

Miss Pays-de-Loire et Miss Lorraine, ses deux premières dauphines, avaient deux fois plus de voix que Chloé Mortaud lors de la finale !


Enfin, lors du premier vote, dans lequel les Français doivent désigner les 12 finalistes, Chloé n'est arrivée que... neuvième






VOUS VOTEZ PAR TELEPHONE MAIS CE N'EST QUE POUR REMPLIR LES POCHES DE...

EN FAIT, ON S'EN FOUT !

LE VOTE EST PIPE ET NE SERA ELUE, MÊME BORGNE ET CAGNEUSE, QUE CELLE CORRESPONDANT A CET ENORME TISSU DE MENSONGES DONT L'ON NOUS ENTOURE !

HONTE AUX ORGANISATEURS !

HONTE A L'HUISSIER !.....



HONTE AU PAYS QUI TOLERE CA !!


DE L'OXYGENE...VITE !
Partager cet article
Repost0
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 12:54



le 9 mars 2009, 

Michael Richards, comédien dans la série « Seinfeld » a dû se défendre devant la justice pour des propos jugés racistes d’un One Man Show (*).  Voici une partie de sa défense :


“Il y a des Africains Américains, des Mexicains Américains, des Asiatiques Américains, des Arabes Américains … et il y a les Américains.


Vous me croisez sur la rue et vous vous moquez de moi.  Vous m’appelez:  White boy, Cracker, Honkey, Whitey, Caveman, etc… Tout le monde l’accepte !!! 

Mais quand je vous appelle: Nigger, Kike, Towel head, Camel Jockey, Gook, Chink, etc., vous me traitez de Raciste.
 

Vous dites que les Blancs commettent beaucoup de violence contre vous. Alors, pourquoi les ghettos sont-ils les endroits les plus dangereux pour vivre ?


Vous avez le ”United Negro College Fund”, le ”Martin Luther King Day”, le ”Black History Month”, le ”Cesar Chavez Day, le ”Ma’uled Al-Nabi”, le ”NAACP”, vous avez le ”Bet” (Black entertainment TV) …  Si nous avions le ”Wet” (White entertainment TV), on serait des Racistes. 

Si nous avions un ”White Pride day”, nous serions des Racistes.  Si nous avions un ”White History Month”, on serait des Racistes.  Si nous avions une organisation pour faire avancer la cause des Blancs…nous serions Racistes. 

Mais il y a une ”Hispanic Chamber of Commerce”, une ”Black Chamber of Commerce”, et la ”Plain Chambre de Commerce”.  On se demande qui paie pour tout ça !!!


Une femme Blanche ne peut participer au « Miss Black American Pageant », mais les femmes de toutes races peuvent participer au « Miss America Pageant ».


Si un fonds collégial offrait des bourses seulement aux étudiants Blancs, nous serions racistes.  Il y a plus de soixante « Black Colleges » aux États-Unis, mais s’il y avait des « White Colleges », nous serions des racistes.

 

Pendant la « Million Man March », vous marchiez pour votre race et vos droits.  Si les Blancs marchaient pour leur race et leurs droits … ils seraient des Racistes. 

Vous êtes fiers d’être Noirs, Bruns, Jaunes, Rouges …  Et vous n’avez pas peur de vous affirmer.  Mais quand on parle de la fierté d’être Blancs, vous nous traitez de Racistes.


Vous nous volez, volez nos voitures, vous nous tirez dessus … mais quand un Officier de Police Blanc tire sur un Noir membre d’un gang de rue ou qu’il tabasse un revendeur de drogue de race Noire, qui échappe à la justice et qui représente un danger pour la société … vous le traitez de Raciste.

 

Je suis Fier…mais vous me traitez de Raciste. 

Pourquoi est-ce que seuls les Blancs peuvent être Racistes ?
"





OUI...POURQUOI SEULS LES BLANCS SERAIENT-ILS TAXES DE RACISME ?

LA REPONSE EXISTE...

LEUR CULPABILISATION ORGANISEE PAR DES GROUPUSCULES DITS ANTIRACISTES MAIS AU RACISME VIRULENT QUI FAUDRA BIEN CONTREBATTRE UN JOUR !...

NE BAISSONS JAMAIS LA GARDE....





Partager cet article
Repost0
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 19:04
Lettre ouverte

 

 

A

 

 

 

M. Jean-Michel Prêtre, Procureur de la République. 97110 Pointe-à-Pitre.

 




 

Pointe-à-Pitre, le vendredi 06 mars 2009.

 

 

 

 

 

Monsieur le Procureur de la République,

 

 

Hier soir, jeudi 5 mars 2009, de 19h30 à environ 20h45, dans une émission télévisée, diffusée sur les antennes de RFO-Guadeloupe, et consacrée à « la crise sociale » qui secoue présentement notre département, diverses personnes ont exprimé leur pensée en réponse aux questions d’un journaliste, soit, par téléphone, soit directement sur le plateau où elles étaient présentes.

 

Mon but, en vous écrivant, monsieur le Procureur, n’est pas de résumer l’émission que vous avez eu toute latitude de voir, soit à titre personnel, soit en tant qu’observateur républicain.

 

Il est d’attirer votre attention sur le comportement, et les paroles d’un des membres participants de cette réunion publique et télévisée : monsieur Elie Domota, citoyen, fonctionnaire de l’Etat, également par ailleurs, secrétaire Général d’un syndicat l’UGTG, et plus connu, depuis six semaines comme président d’un collectif syndical et associatif, dénommé en créole « Liyannaj Kont Pwofitation.

 

Hier soir, sur RFO-Guadeloupe, M. Domota, n’a pas seulement exposé les thèses, propositions, exigences, de ses mandants, et les siennes. Je n’ai pas pour intention de défendre, par exemple, le Medef-Guadeloupe, et les Associations et personnes qui y sont affiliées.

 

Je ne viens pas devant le Procureur de la République pour tâcher de le convaincre de qui a tort ou raison dans les négociations en cours, du Medef, ou du « Liyannaj », dans ce sujet des rapports économiques et sociaux si complexes, où je laisse s‘expliquer ceux qui ont mandat pour cela.

 

Mais je m’adresse à vous, moi, citoyen, ancien professeur de philosophie, ancien journaliste, aujourd’hui retraité, et animant un site d’information et de réflexion, Le Scrutateur, au service de la Guadeloupe, dont je suis un fils.

 

Je m’adresse à vous parce que hier soir, sur RFO-Guadeloupe, et par la bouche d’Elie Domota, fidèle à sa ligne de violence pateline à forte connotation raciste, des propos ont été proférés, à mon avis, violemment contraire au droit et à la morale.

 

A un moment le sieur Domota, sans doute assuré de l’impunité par la démission, dont il a l’habitude, de trop « d’autorités » légales, depuis qu’il a inauguré sa politique de force brutale et d’intimidation le 20 janvier dernier, s’est laissé aller à dire, que les dirigeants du Médef, et d’une façon générale ceux de toutes les associations patronales qui résistent à ses caprices et refusent ses oukases, n’auraient d’autre choix que de se soumettre ou « de quitter la Guadeloupe ». Mieux, (ou pire!), il a racialisé, son propos, comme il a l’habitude de le faire, et comme, de son point de vue (idéologique) , il aurait tort de ne pas le faire, puisque ses propos éructés à toute occasion, en présence parfois d’autorités légales (préfets, membres de l’administration, « autorités » politiques, etc), n’ont jamais fait l’objet de la moindre poursuite.

Elie Domota a proclamé devant des milliers de téléspectateurs, que devraient « partir » les « békés, et blancs créoles », qui ne sont pourtant pas les seules parties prenantes parmi celles qui s’opposent à ce faux combat syndical, mais vrai combat politique, à l’idéologie sectaire, dévoyée, et raciste. Et Domota, s’est livré à des attaques nominatives, et violentes.

 

Or ces propos relèvent des tribunaux.

 

Nous sommes en France, monsieur le Procureur de la République, et ce n’est pas moi qui vous apprendrai l’existence des lois de 1881 sur la presse, complétées par les lois Pleven (en 1972) et Gayssot (1990).

 

L’article 1 de la loi Gayssot précise : « « L'Assemblée nationale et le Sénat ont délibéré,

L'Assemblée nationale a adopté,

Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit.

Article 1 -

Toute discrimination fondée sur l'appartenance ou la non appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion est interdite.

L'Etat assure le respect de ce principe dans le cadre des lois en vigueur. » (les passages soulignés le sont par l’auteur de cette lettre).

 

Il me semble, monsieur, que la désignation « béké, ou blanc créole », dans le propos sur lequel j’attire votre attention est constitutive du délit désigné par l’article 1 reproduit ci-dessus.

 

A une question du journaliste (une jeune femme visiblement inquiète de la tournure que prenait le propos de son redoutable voisin de table, -et qui ne l’eut été à sa place?), et qui tenta de calmer le jeu, M.Domota a invité les Guadeloupéens à boycotter les magasins des békés, des Hayot, des Le Métayers, etc , pour les contraindre à quitter « péyi an nou » (sic).

 

M. le Procureur, permettez moi de rappeler que « constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes physiques ou morales à raison de leur origine, de leur sexe, de leur situation de famille, de leur apparence physique, de leur patronyme, de leur état de santé, de leur handicap, de leurs moeurs, de leur orientation sexuelle, de leur âge, de leurs opinions politiques, de leurs activités syndicales...,de leur appartenance ou de leur non appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée.

Le Code pénal (articles 225-1 à 225-4 du nouveau Code pénal) punit les discriminations, lorsqu'elles consistent :

1 - à refuser la fourniture d'un bien ou d'un service ;

2 - à entraver l'exercice normal d'une activité économique quelconque; (souligné par moi).

 

3 - à refuser d'embaucher, à sanctionner ou à licencier une personne;

4 - à subordonner la fourniture d'un bien ou d'un service à une condition discriminatoire;

5 - à subordonner une offre d'emploi à une condition discriminatoire.
La répression des actes discriminatoires est aggravée, puisqu'ils sont punis au maximum de 2 ans d'emprisonnement et 30000 F d'amende. »

 

Monsieur Jean-Michel Prêtre, Procureur de la République, je vous demande, au nom de la morale et du droit, je vous demande au nom de l’honneur Français et Guadeloupéen, je vous demande au nom de la paix civile, -ce Bien si précieux-, s’il n’est pas temps d’instrumenter contre les fauteurs de troubles matériel et moral dans ce département français de Guadeloupe.

Et plus précisément s’il n’est pas temps d’instrumenter contre les propos contraires à la loi, et de caractère raciste tenus par le sieur Domota.

 

Laisser faire davantage serait banaliser ce qui est un mal, banaliser ce qui fut le nerf d’une idéologie particulièrement criminelle au XXè siècle : le nazisme, qui se présenta lui aussi comme un pourfendeur de « pwofitasyon », comme un promoteur de pays humilié, et bafoué, comme victime lui aussi d’une « race » particulièrement abhorrée, soupçonnée de tous les crimes, la « race » juive, dont l’équivalent aujourd’hui dans la « Guadeloupe domotienne » ( une petite partie de la Guadeloupe, mais agissante, et exaltée) est le groupe des blancs créoles.

 

Il faut instrumenter. Qui intentera l’action publique? Ce ne sera pas M. Victorin Lurel, en tout cas, dont les contorsions serviles, hier soir, à l’égard du nouveau « seigneur », suscitaient la pitié.

 

S’il n’y a personne, je le ferai, moi.

 

Je tenterai d’être fidèle à ce que j’ai enseigné toute ma vie de professeur et de « philosophe ». Quand la Cité est menacée dans ses fondements, il importe que s’engagent, ceux qui refusent de laisser triompher la confusion des valeurs, la force brutale, les idéologies criminelles comme le racisme, dussent-ils se briser dans la lutte, mais dans l’honneur.

 

Mais j’ai bien conscience que mon initiative serait difficile. Je ne suis en effet qu’un citoyen ordinaire, un retraité de l’éducation nationale. Mes moyens financiers ne me permettraient pas une action vraiment efficace, à la hauteur de la grande cause défendue, et des enjeux capitaux en question.

 

Il y a pourtant bien d’autres personnes, associations ou institutions mieux placées, mieux outillées pour défendre le droit.

 

Je pense à ces professionnels de l’antiracisme, les « Ligue des droits de l’homme », les « Licra », les « SOS-Racisme », etc.

 

Je pense à ces légions de grands intellectuels (autoproclamés) si prolixes en « dits, », si avares en actions.

 

Pourtant, monsieur le Procureur de la République, il y a urgence à agir.

Je vous ai dit en quoi.

Je vous le dis, sûr d’exprimer la pensée profonde de très nombreux Guadeloupéens, de tous les milieux sociaux et ethniques.

 

Et je suis de ceux qui pensent que vous êtes le mieux placé pour agir au nom du droit.

 

Notre société n’est pas parfaite, elle est née, comme toute histoire, d’un entremêlement de choses bonnes et mauvaises.

 

Ce n’est pas du chauvinisme de ma part que de dire qu’elle n’est pas si mal que cela.

 

Est-il illégitime de ma part d’espérer de vous une action publique, non contre des « méchants », simple appréciation subjective (vraie ou fausse) de ma part, mais contre le délit avéré de racisme, en infraction avec les lois de la République, comme je crois l’avoir établi plus haut.

 

Dans l’espoir d’une action efficace de l’appareil de la justice républicaine, je vous prie de croire, monsieur le Procureur en l’expression de mes sincères salutations.

 

 

Edouard Boulogne.

e
Partager cet article
Repost0
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 16:01

FRANCAIS !

MAINTENANT ILS SONT DANS VOS - DANS NOS - MURS !




Livre Blanc
du Ministère de l'Algérie
 Cabinet du Ministre





Le « terrain » étant ainsi préparé, les appels à la haine des races se succèdent, identiques dans le fond, variés dans la forme, mais toujours aussi nocifs dans leurs conséquences,

Qu'on en juge :

FRANÇAIS NOUS N'AVONS QUE HAINE POUR VOUS...

VOIX DES ARABES 19 h. - 3-11-54

Le cœur de chaque Algérien est rempli de haine à l'égard des Français qui lui ont ôté sa liberté et ont bafoué son honneur.

Chaque Algérien est résolu à sacrifier son sang et sa vie pour élever l'étendard de son pays sur les corps des Français- QUITTEZ  L'ALGERIE...

RADIO-DAMAS 9 Juin 1956

ô colonialistes et impérialistes !

Quittez le pays, quittez l'Algérie arabe, avant que l’on ne vous chasse, que l’on ne vous jette dehors comme des bêtes féroces et nuisibles.

Regagnez votre pays, avant d'y être transportés,

couverts de blessures, maculés de sang ou sur les brancards.

VOTRE  PRÉSENCE  EST  UNE  SOUILLURE...

DAMAS EN ARABE 14 h. - 13-4-56

(Éditorial du jour)

Les Arabes se dresseront comme un seul homme, les Musulmans aussi, pour boycotter tout ce qui est français et qu 'ils considèrent comme une impureté souillant leur pureté, comme un feu qui les brûle.

Ils continueront à agir ainsi jusqu'au jour où le monde entier assistera à l'évacuation du dernier soldat français du Maghreb arabe.



GUERRE  DES  NERFS

DAMAS EN ARABE 13 h, - 31-8-53

(Éditorial du jour)  1953

... Le facteur initial et fondamental qui doit décider les Français à évacuer et à déguerpir, est un climat de terreur permanente et de peur perpétuelle. "'

 

JOURNAL « AD-DIFAA » (Jordanie) 2 Janvier 1957


« Si les États-Unis désirent gagner les bonnes grâces des Arabes », dit encore le journal, « ils devront collaborer avec nous sur les bases suivantes ;

nos ennemis sont les Juifs, les Anglais, les Français et, d'une façon générale, le colonialisme. S'ils s'y refusent, ils feraient mieux de ne s'occuper ni de l'Orient ni des peuples de l'Orient. »

LA  GUERRE   SAINTE

LA VOIX DE L'ALGÉRIE Arabe Sœur  1956


 

Radio-Tunis, 7-10-56

« Salut à toi peuple combattant de la guerre sainte.

Salut à vous, soldats patriotes et frères fidèles dans les montagnes et en tous lieux.

Salut à vous dans votre guerre sainte, dans votre lutte, dans votre union puissante. Salut à vous, héros. »


CONTRE   L'INFIDELE

DAMAS 13 h - 3-6-1955

Entretenez la flamme du combat, ô fils Irréductibles du Maghreb arabe, et ne laissez pas s'éteindre dans vos âmes le sentiment flamboyant de la lutte.

 Vous êtes croyants, votre ennemi est un infidèle,

croyez en la justice de votre cause, au droit de votre pays, à la vie et votre ennemi renie les valeurs humaines.- QUI  SOUILLE   NOTRE   SOL

VOIX DES ARABES 22 h. - 12-4-1957

Ces héros, ô France, ne déposeront les armes que lorsque l'Algérie arabe et musulmane sera épurée de la souillure du colonialisme français, que l'arabisme rejette, et que l'Islam condamne. - ET  QUI  IRA  EN ENFER...

VOIX DES ARABES 16 h. - 12-11-55

 

ARABES ! 

La voie qui mène à la liberté est droite et claire, c'est du sang qui sera versé, de la sueur qui coulera, et un   combat   pour  la  cause   de  Dieu jusqu'à  ce   que l'oppresseur   soit   en   mauvaise   posture-  I’O. N. U. est la voie des paresseux et des faibles.

ARABES !

Sachez que nos morts iront au paradis et que les leurs iront en enfer.

- CAR DIEU  FAIT  TRIOMPHER  LES  CROYANTS

VOIX DES ARABES    - 22 h. - 19-5-57

(Chronique du Maghreb arabe, extrait du programme du Maghreb arabe.)

Les moudjahidines algériens savent parfaitement quelle est la voie à suivre, celle qui a été tracée et imposée par Dieu, par le Coran, par leur Prophète, et leurs pères.

Ils arriveront certainement au but qu'ils se sont proposé si!s continuent à marcher sur cette voie bénie. . .

Que ceux qui crient se taisent et laissent les hé­roïques moudjahidines algériens accomplir eux-mêmes leur tâche s'ils ne sont pas capables de leur fournir une aide pratique et utile.

La victoire est aux héros algériens.

« Il nous agrée de faire triompher les croyants. » (Coran)

Nous avons conservé pour la fin ce passage extrait du journal « EZ ZITOUNA » (du 26 Août 1956), organe des étudiants de la Grande Mosquée EZ ZÏTOUNA de TUNIS, une des plus réputées du monde islamique.Il permettra de juger du haut degré de spiritualité auquel sont parvenus certains de ses élèves... :

« II faut que la France tienne compte de ces pro­phéties, car l'Allemagne redeviendra forte et HITLER  n'est pas mort…
C'ETAIT IL Y A MOINS DE 50 ANS,son fantôme qui la fait trembler de peur,  la trouble et la rend plus méprisable que les nègres,
est encore vivant dans les cœurs de la jeu­nesse. »


Ce journal adresse ensuite les conseils suivants à « ses frères de l'Aurès » ;


« Mes frères, ne tuez pas seulement

 - mais mutilez vos adversaires sur la voie publique,.. Crevez-leur les yeux...

coupez leurs bras

et pendez-les.

 

 

 

« Soyez certains que ce que vous ferez jettera la peur et la poltronnerie parmi les soldats du colonia­lisme.

Ce ne sont pas des êtres humains, ce sont des bêtes sauvages, ne connaissant que la loi de la jungle, »

« Soyez certains, mes frères,

que les soldats qui verront leur camarade pendu à un arbre,

avec un bras et une jambe en moins et un œil crevé,

soyez certains» disais-je, que ces soldats laisseront à l'avenir

passer les caravanes d'armes et de provisions

et se sauveront comme des rats. »

 

 

Appel lancé le 22 Novembre 1956, à 19 h- 20 sur les ondes de « La Voix des Arabes », par le Cheikh Ahmed Hassen BAKOURI, Ministre des Waqfs (biens de mainmorte) d'Egypte,


Cette apologie de la haine, émanant d'un personnage de cette qualité, se passe de tout commentaire.

 

M. BAKOURI déclare :

Nous devons faire de cette douleur une haine farouche,

une haine dans laquelle les enfants seraient élevés

et qui ne doit pas s'atténuer dans le cœur des grandes per­sonnes.

Cette haine doit rester vivace dans le cœur de l'Imam à la mosquée, de l'ins­tituteur à l'école, du pay­san au champ, du journa­liste dans le bureau de son journal, du speaker dans les studios de la ra­dio,

dans le cœur enfin de tous ceux qui ont un cœur, qui partagent les souf­frances de leur peuple et peuvent les exprimer.

C'est pourquoi il est de notre devoir d'éprouver pour eux une haine fa­rouche et de la léguer à nos descendants comme nous leur léguons nos biens et nos gloires-

La Haine est le premier sentiment des nations et premier jalon dans l'édi­fication des peuples.

 

Apologie de la Haine
HAINE DES RACES XÉNOPHOBIE




C'EST DE CA DONT VOUS  AVEZ - NOUS AVONS -  HERITE...

ON EST LOIN DE LA SECONDE JOUE TENDUE OU DE L'ADAGE TALMUDIQUE "QUI SAUVE UNE VIE SAUVE UN MONDE "




LA HAINE RACIALE ET RELIGIEUSE A L'ETAT PUR !

LES KABYLES PASSES EN PROFITS ET PERTES !

Partager cet article
Repost0
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 12:20
 

EN CULPABILISANT LA POPULATION BLANCHE ACCUSEE DE TOUS LES MAUX ET DE TOUS LES VICES L'ON SE TROMPE DE CIBLE...

LES RACISTES SONT PARMI NOUS...NOUS LES TÔLERONS ET NOUS LES SUBVENTIONNONS !

LEUR HAINE DES "LEUCODERMES" OU DES "FACES DE CRAIE" LES CONDUIT A CRACHER DANS LEUR SOUPE ET A MORDRE LA MAIN QUI LES NOURRIT !



Domota dans le collimateur de la justice

En affirmant que les entrepreneurs qui refusaient l'accord d'augmentation de 200 euros des bas salaires devraient «quitter la Guadeloupe» et qu'il ne «laisserait pas une bande de békés rétablir l'esclavage», Domota vient de faire une sacrée faute politique !!

En fait, le masque vient enfin de tomber pour la presse qui fait mine de découvrir que Elie Domota est un raciste de première, au même titre que tous ces abrutis qui se servent encore du mot "nègre" !!

Car béké, au delà du créole, c'est l'équivalent de "nègre" !! Point barre !!!

Le conflit en Guadeloupe aura au moins permis de montrer que le racisme anti-blanc existe, que la gauche est prêt à l'appuyer et que tous les leaders politiques, les Royal, les Besancenot qui sont allés faire la carpette aux Antilles (après avoir braillé leur haine d'Israël en compagnie des supporteurs du Hamas en janvier dernier) cautionnent ce genre de propos.

Dommage que Domota n'ait pas eu cette parole malheureuse il y a une dizaine de jours. Son soutien en France aurait baissé drastiquement !!

Dommage aussi que la presse ait attendu que la justice et le parquet de Point-à-Pitre aient ouvert une enquête sur les déclarations de ce triste sire pour oser montrer le vrai visage de Domota aux Français !!

Bien sûr, le LKP ne veut pas se laisser faire et entend même porter plainte contre ceux qui ont porté plainte.

On croit rêver !!

Partager cet article
Repost0
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 12:48


PLUS BÊTE TU MEURS...

VOULANT LES STIGMATISER, IL NOUS DRESSE EN FAIT LA LISTE DES PERSONNALITES QUI FONT BOUGER LA FRANCE ET QUI MAINTIENNENT LE FLAMBEAU !

D'AUTRES NE POURRAIENT PAS EN DIRE AUTANT !...

ET ENCORE Z'ONT OUBLIE LES PRIX NOBEL, EN PARTICULIER CEUX QUI FONT GAGNER A NOS CONCITOYENS UN TRIMESTRE DE VIE EN PLUS PAR ANNEE....

Z'ONT MÊME OUBLIE LES CHAMPIONS D'ECHECS !


QUESTION: EST-CE QUE LA HAINE REND CON ?!...



-- ABECASSIS, Eliette. Ecrivaine. Fille d' Armand ABECASSIS, spécialiste du judaïsme issu d'une famille juive du Maroc.
-- ABEHSERA, Charles. Industriel du textile (Morgan) né dans une famille juive du Maroc.
-- ABERGEL, Jacques. (Le Nouvel Economiste)
-- ADDA, Serge. PDG de TV5, Juif tunisien
-- ADJANI, Isabelle. Juive kabyle.
-- ADLER, Alexandre. Journaliste et documenteur de télévision. Après avoir été militant communiste, il est devenu l'un des principaux propagandistes de la domination américano-sioniste. Son épouse, Blandine KRIEGEL est conseillère à l'Elysée.
-- AFFLELOU, Alain. Industriel, né dans une famille juive du Maroc.
-- AÏDENBAUM, Pierre. Maire PS du IIIe arrdt de Paris. Milliardaire socialiste.
-- AJAOUI, Agnes. Actrice.
-- ALPHANDERY, Edmond.
-- AMAR, Paul
-- ANCONINA, Richard. Comédien, issu d'une famille juive de Tunisie.
-- ARDITI, Pierre. Comédien, né d'un père juif. Marié à la comédienne juive Evelyne BOUIX.
-- ARTHUR (ESSEBAG Jacques, dit). L'animateur reconnu pour être "le plus con de la radio et ensuite, de la télé" est né au Maroc dans une famille juive.
-- ASSAYAS, Olivier. Cinéaste, fils de Jacques Rémy. Frère du comédien Michka ASSAYAS.
-- ATTALI, Jacques. Banquier et écrivain, né en Algérie. Il est le fils d'un riche parfumeur algérois qui aurait voulu être rabbin. La famille s'est installée en France en 1956. Jacques Attali devient le conseiller spécial de Mitterrand dès le 11 mai 1981, puis, le président de la Banque européenne de développement où ses "largesses" pour lui-même et ses amis font scandale. Il a fait l'apologie de la puissance financière juive et milite pour l'entrée de la Turquie en Europe. Son frère Bernard ATTALI était PDG d'Air France avant de se mettre au service des entreprises américaines opérant dans les rachats d'entreprises stratégiques en France.
-- AYACHE, Alain. Patron de presse dans le genre "people", issu d'une famille juive d'Algérie.
-- AZOULAY, Jean-Luc. Juif originaire d'Algérie. Co-fondateur avec son compatriote Claude BERDA du groupe AB, produisant des films et animations télévisuelles destinées à la jeunesse.
-- BACRI, Jean-Pierre. Comédien, issu d'une famille juive d'Algérie.
-- BADINTER, Robert. Alors qu'il était avocat de la LICRA contre Robert Faurisson, Mitterrand en fit son ministre de la justice en 1981. Président du Conseil Constitutionnel en 1986. Il siège toujours au Conseil représentatif des institutions juives et du Fond social juif unifié. Sa seconde épouse, Elisabeth BADINTER, est la fille du publiciste milliardaire Marcel BLEUSTEIN-BLANCHET (Publicis Groupe SA) et la petite-fille du communard Edouard VAILLANT (1840-1915).
-- BALASKO, Josiane (BALASCOVIC, dite). Actrice et cinéaste, née dans une famille juive venue de Yougoslavie. Belle-sœur de Richard BERRI et mère de la comédienne Marilou BERRI.
-- BARZACH, Michèle. Ancien ministre de la Santé de Chirac. Née le 11 juillet 1943 au Maroc dans une famille juive ashkénaze, elle a été compromise dans le scandale du sang contaminé par le sida.
-- BEIGBEDER, Frédéric
-- BEIGBEDER, Charles. Son frère, multimillionnaire.
-- BEDOS, Guy.
-- BENAYOUN, Michaël (dit YOUN)
-- BENAZERAF, José. Issu d'une famille juive du Maroc, il est devenu le principal promoteur du cinéma pornographique en France.
-- BENGUIGUI, Jean. Comédien, originaire d'Algérie.
-- BENMAKHLOUF, Alexandre. Ancien conseiller de Jacques Chirac à la mairie de Paris. Ancien directeur de cabinet de l'ancien Garde des Sceaux Jacques Toubon.
-- BEREGOVOY Pierre. Il était le fils d'Adrïan Beregovoy. Né le 23 décembre 1925 à Isum (Russie) dans une famille juive d'Ukraine.
-- BERRI, Claude (LANGMANN, dit). Acteur-producteur de cinéma. Père de l'acteur-producteur Thomas LANGMANN et de l'acteur Julien RASSAM.
-- BERRY, Richard (BENGUIGUI, dit). Comédien, né d'une famille juive d'Algérie.
-- BIRNBAUM, Michel. (New Look, Play Boy)
-- BORLOO, Jean-Louis. Ministre d'origine juive de Chirac. Marié à Béatrice SCHOENBERG (née SZABO), présentatrice à France 2.
-- BOUJENAH, Michel.
-- BRAUMAN, Rony. Un des fondateurs de Médecins sans Frontières. Ses prises de positions en faveur des Palestiniens lui ont valu des critiques virulentes de la part des autres juifs.
-- BREDIN, Jean-Denis. Né HIRSCH-BREDIN, devenu Bredin par décret du 16 mars 1950 , ancien associé de Robert BADINTER et académicien antiraciste.
-- BREITMAN, Zabou. Actrice et réalisatrice de cinéma. Fille de l'acteur-réalisateur Jean-Claude DERET.
-- BRUEL, Patrick (né BENGUIGUI). Chanteur, acteur et joueur de poker professionnel issu d'une famille juive d'Algérie.
-- BUFFET, Marie-Georges. Ministre communiste de la jeunesse. Son nom de jeune fille est KOSELLEK. Son directeur de cabinet est Gilles SMADJA, militant communiste, ancien chef du service société du journal l'Humanité.
-- CAMBADELIS, Jean-Christophe. Fils de diamantaire originaire de Grèce. Spécialiste de la lutte contre "l'extrême-droite". Membre du PS.
-- CAMUS, Jean-Yves. Journaliste goy converti au judaïsme et qui, dans l'espoir de se faire accepter, fait de la surenchère de sionisme en se montrant enragé contre "l'extrême-droite".
-- CARLOS (DOLTOVITCH, Jean-Christophe, dit). Chanteur, issu d'une famille juive venue de Russie. Sa mère était Françoise DOLTO, médecin psychanalyste.
-- CASSEL, Vincent.
-- CASTALDI, Benjamin. (Loft Story)
-- CHABAT, Alain. Comédien, issu d'une famille juive d'Algérie.
-- CHAIN, Emmanuel.
-- CHARVET, David (GUEZ, dit). Acteur et chanteur, issu d'une famille juive de Tunisie.
-- CHEMLA, Elisabeth. Journaliste au Nouvel Observateur et à Proche-Orient Info, originaire d'Algérie. Elle s'est fait remarquer par son ultra-sionisme hystérique.
-- CHEVENEMENT, Jean-Pierre. Ancien ministre socialiste, issu d'une famille (juive ?) originaire d'Allemagne installée à Belfort. Son épouse, la sculpteuse Nisa GRUNBERG est née en Egypte dans une famille juive et ses enfants sont juifs pratiquants.
-- CHOURAQUI, Elie. Cinéaste, issu d'une famille juive d'Algérie.
-- CIXOUS, Hélène. Universitaire et militante féministe. Sa mère était juive d'Allemagne et son père juif algérien.
-- COHEN, David. (dit Dany BRILLANT)
-- COHN-BENDIT, Daniel.
-- COLLARO, Stéphane.
-- COPÉ, Jean-François. "Je suis Juif non-pratiquant, mais je veille à demeurer, avant tout, le représentant d'une autorité laïque. " (Tribune juive, 15 février 2002). Ses grands parents se sont mariés à la grande synagogue de la rue de la Victoire.
-- DAENINCKX, Didier. Romancier médiocre et mouchard professionnel pour le compte du Mossad. On lui a attribué comme nom de code "l'ahuri des poubelles".
-- DAHAN , Etienne. (dit DAHO)
-- DANIEL, Jean (BENSAÏD, dit). Essayiste et journaliste, responsable du Nouvel Observateur. Il est le 11e et dernier enfant d'une famille juive pieuse. Confident de François Mitterrand.
-- DARMON, Gérard. Comédien, issu d'une famille juive d'Algérie.
-- DASSAULT, Serge. Fils de Marcel DASSAULT (auparavant BLOCH). Industriel multicarte. 3e fortune de France.
-- DAYAN, Josée. Réalisatrice de cinéma, née en Algérie.
-- DEBRE, Michel. L'ancien Premier ministre (décédé) du général de Gaulle a renoué avec ses racines juives au crépuscule de sa vie. Il était petit-fils du grand rabbin Simon DEBRE, originaire d'Alsace. Parmi ses enfants, on peut citer Jean-Louis DEBRE, Président de l'Assemblée nationale très proche de Chirac et Bernard DEBRE, urologue, ancien député et ministre de la Coopération.
-- DERAI, Yves. Directeur des programmes de la radio BFM (dirigée par Alain WEIL), la radio du big business qui n'hésite pas à inviter ses auditeurs à aller à la fête de Lutte ouvrière. Ancien directeur de Tribune juive (1993-1998).
-- DERRIDA, Jacques. Ecrivain (décédé en 2004), issu d'une famille juive d'Algérie.
-- DESIR, Harlem. Premier leader de SOS-Racisme, devenu ensuite député " européen " du groupe socialiste. Son père est d'origine martiniquaise et sa mère juive d'Alsace.
-- DRAI, Pierre. L'ancien Président de la cour de cassation est également président de l'Association des Amis de l'université de Jérusalem.
-- DRAY, Julien. Politicien né dans une famille juive d'Algérie. Il milite à la Ligue communiste révolutionnaire jusqu'en 1982. Devenu agitateur professionnel pour le compte du parti socialiste, il est avec Harlem DESIR à l'origine de la création de SOS-Racisme. Il avait défrayé la chronique en achetant en liquide une montre de 250.000 francs (plus de 38.000 euros).
-- DREYFUS, Tony. Député-maire PS du Xe arrondissement de Paris.
-- DRUCKER, Michel. Animateur de télé, Fils du docteur d'origine roumaine Abraham DRUCKER et frère du PDG de la chaîne de télévision M6. Son frère Jean DRUCKER (décédé en 2003) était PDG de télévision (Société Française de Production, Antenne 2 et ensuite M6). Ce dernier laisse deux filles, Marie DRUCKER, présentatrice vedette à France 3 et Léa DRUCKER, comédienne.
-- DRUON, Maurice. Secrétaire perpétuel de l'Académie Française. Neveu de l'écrivain Joseph KESSEL dont la famille juive est originaire de Lithuanie.
-- ELKRIEF, Ruth.
-- EMMANUELLI, Jean.
-- ENDERLIN, Charles.
-- ESSEL, André. Militant trotskyste. Fondateur de la FNAC avec le milliardaire franc-maçon Max THERET.
-- ESTIER, Claude. Ex-président du groupe socialiste au Sénat. Né Claude HASDAY EZRATTY dans une famille juive d'Algérie, il a obtenu de changer son nom en ESTIER en 1983. Ami personnel de Mitterrand.
-- FABIUS, Laurent. Ancien Premier ministre et Président de l'Assemblée nationale socialiste, compromis dans le scandale du sang contaminé par le virus du sida. Son père, André FABIUS, était un richissime marchand de tableau. Sa mère, née STRASBURGER, est issue d'une famille de bijoutiers juifs de Francfort. Il est le principal promoteur de la loi Fabius-Gayssot de 1990 qui a mis fin à la liberté d'expression en France, et ensuite celle de 1996, qui institue la délation pour permettre aux associations "antiracistes" sous domination juive d'imposer la terreur de la pensée unique.
-- FARRUGIA, Dominique. (Canal +)
-- FERRAT Jean (TENENBAUM, dit). Chanteur et communiste militant.
-- FERRO, Marc. Historien médiatique. Juif par sa mère, née Nelly FRIEDMANN.
-- FERRY, Luc. Ancien ministre de l'éducation nationale et essayiste médiatiquement réputé.
-- FIELD, Michel. Animateur télé. Ancien leader communiste.
-- FINEL, Lucien. Né FINKELSTEIN. Maire du IVe arrdt. de Paris
-- FINKELKRAUT, Alain. Essayiste médiatique et sioniste intransigeant.
-- FITERMAN, Charles (CHILEK, dit). Ancien ministre communiste. Fils d'immigrés juifs polonais naturalisés en 1934.
-- FOGIEL, Marc-Olivier.
-- FORRESTER, Viviane. (L'"horreur économique")
-- FRIEDMANN, Jacques. Inspecteur général des finances. Il est depuis quarante ans le plus proche confident de Jacques Chirac. En 1986, il a réussi à convaincre le Premier ministre de renoncer à la réforme du code de la nationalité destinée à freiner l'immigration.
-- GAINSBOURG, Charlotte. Fille de Serge GAINSBOURG, Juif dont la famille est venue de Russie. Epouse de l'acteur-réalisateur Yvan ATTAL.
-- GAUBERT, Patrick. Député européen et président de la LICRA, association ultra-sioniste comptant parmi ses membres d'honneur Jacques Chirac (et auparavant, François Mitterrand).
-- GEISMAR Alain. Principal leader de mai 1968 avec Daniel COHN-BENDIT, autre juif. Devient par la suite Inspecteur général de l'Education nationale. Il se définit (Passages, octobre 1990), comme "issu d'une famille de Juifs alsaciens, des deux côtés, paternel comme maternel". Son père, inspecteur de la Banque de France, fut permanent du Consistoire israélite.
-- GIROUD, Françoise. (Léa Françoise GOURDJI, devenue Giroud par décret du 12 juillet 1964). Son père Salih GOURDJI était originaire de Turquie. Sa mère s'appelait Elda FARRAGI. Journaliste et ministre, née dans une famille juive de Turquie.
-- GLUCKSMANN, André. Essayiste d'extrême-gauche devenu sioniste enragé.
-- GLUCKSTEIN, Daniel. Secrétaire général du Parti des "Travailleurs" (trotskyste).
-- JGODRECHE, Judith.
-- GOLDANEL, Gilles-William. Avocat sulfureux, président de l'Association France-Israël dont la devise est : "A son attitude à l'égard d'Israël, on peut juger de la valeur spirituelle d'un people". Cette association sioniste fut fondée en 1929 sous l'égide des plus hautes autorités de l'Etat français (Président de la République, Président du Conseil des ministres).
-- GOLDMAN, Jean-Jacques. Chanteur-compositeur, né des parents juifs, d'Allemagne pour sa mère et de Pologne pour son père.
-- GROSSER, Alfred. Universitaire, né dans une famille juive de Francfort. Apologiste de l'Allemagne nationale-masoschiste pour le public français.
-- GUEDJ, Nicole. Avocate et ministre UMP née en Algérie. Membre du CRIF, de la LICRA et autres organisations communautaires juives.
-- GUETTA, David. Animateur de boîte de nuit fréquentée par le "Tout Paris". Né dans une famille juive originaire du Maroc, il est marié à une entraîneuse sénégalaise.
-- GUNZBURG, Alain de. Principal actionnaire du Monde, gendre du milliardaire Edgar B. RONFMAN, n°1 mondial de l'alcool et Pdt du Congrès juif mondial)
-- HALIMI, Gisèle. Leader féministe devenue ensuite ambassadeur de France à l'Unesco. Née le 27 juillet 1927 à Goulette en Tunisie. Son vrai nom est Zeisa, Giselle, Elise Taïeb. Elle reçut l'autorisation de changer son nom par le décret paru au Journal officiel du 7 mars 1996. Son fils, Serge HALIMI est essayiste, spécialisé dans la critique des médiats et de la mondialisation mais évitant soigneusement de s'attaquer à la mainmise juive.
-- HANIN, Roger (LEVY, dit). Comédien, né en Algérie. Il a adopté comme pseudonyme le nom de jeune fille de sa mère. "Mon vrai nom, c'est Lévy. Mon père s'appelle Joseph LEVY. Ma mère Victorine HANIN. A l'origine, c'était BEN HANINE. C'est une fille AZOULAY. Je suis 100 % casher sur le plan génétique. Je suis fils de communiste et petit-fils de rabbin. Je me sens très juif." (Actualité juive, 4 décembre 1987). Ayant épousé la productrice de cinéma Christine GOUZE-RENAL, il a eu pour beau-frère François Mitterrand.
-- HALPHEN, Eric. Magistrat sulfureux et politicien.
-- HALTER, Marek. Romancier juif originaire de Pologne. Chantre larmoyant de la préservation multi-séculaire de l'identité biologico-ethnique judéo-khazar.
-- HAZAN, Adeline. Ancienne présidente du très gauchiste syndicat de la Magistrature. Née d'un père juif égyptien, elle fait partie du "premier cercle" de Jospin, qui l'a chargée des problème de la "Ville".
-- HERZOG, Philippe. Il est le fils d' Eugène HERZOG, ingénieur chimiste juif yougoslave immigré en France en 1927. Il était le principal économiste du Parti communiste "français".
-- HOSSEIN, Robert (HOSSEINHOFF, dit). Acteur et cinéaste.
-- JEAMBAR, Denis. Directeur de la rédaction de L'Express. Comme il l'a expliqué à Tribune juive (14 mars 1996), il descend d'une famille juive du Comtat Venaissin : "Je suis d'origine juive par ma mère, bien que baptisé. Je me sens très attaché à Israël." Ancien directeur général d'Europe 1, il fait du combat contre l'extrême-droite une de ses priorités.
-- JONASZ, Michel.
-- JOSPIN, Lionel. L'ancien premier ministre socialiste (ancien militant et taupe trotskyste) est issu d'une famille protestante mais ses deux épouses, successivement Elisabeth DANNENMULLER et Sylvianne AGACINSKI sont juives et donc aussi ses trois enfants.
-- JOUFFA, Yves. Ancien responsable socialiste. Enfermé au camp de Drancy en 1941-42, il en devient l'un des auxiliaires du gardiennage. Pour échapper à la déportation, il adhère ensuite à l'UGIF (organisation juive pro-Vichy) où son père était trésorier. De 1984 à 1991, il préside la Ligue des Droits de l'Homme.
-- JOXE, Pierre. Petit fils de l'écrivain Daniel HALEVY et fils de l'ancien ministre gaulliste Louis JOXE qui s'était converti au protestantisme. Pierre Joxe, militant marxiste, était inscrit à la CGT en 1981. Longtemps ministre socialiste.
-- KAHN, Jean-François. Journaliste né d'un père juif. Bien que se déclarant catholique et... agnostique, il a toujours milité aux côtés des Juifs. Il a pour frère Axel KAHN, biologiste.
-- KAREL, William. Cinéaste documenteur franco-américain né en Tunisie. Il a vécu une dizaine d'années en Israël.
-- KARMITZ, Marin. Président du MK2 Group (premier distributeur indépendant français) et président de la Fédération national des distributeurs de films, il a été à la pointe du boycott français du film La Passion de Mel Gibson.
-- KASSOVITZ, Mathieu. Acteur et cinéaste. Né dans une famille juive originaire de Hongrie. Il est marié avec l'actrice antillaise Julie Mauduech, héroïne de "Métisse".
-- KEPEL, Gilles. Universitaire, spécialiste médiatiquement réputé de l'islam.
-- KIEJMAN, Georges. Avocat, ministre de la justice sous Mitterrand dont il était très proche. Il figure parmi les " 100 Juifs qui comptent " (numéro spécial de Passages, février 1989. Il est membre du Conseil de surveillance du Monde et était un proche de Mitterrand.
-- KLARSFELD, Serge. Avocat devenu célèbre comme "chasseur de Nazis" (en fait, quelques vieillards impotents, abandonnés de tous!). Son fils, Arno KLARSFELD est aussi avocat, célèbre, lui, pour son arrogance et sa médiocrité.
-- KNOEBEL, Marc. Ancien vice-président de la LICRA. Militant sioniste fanatique payé par le Centre Simon Wiesenthal (USA), il ambitionne de devenir grand inquisiteur sur internet, par l'intermédiaire notamment de son officine "J'accuse !". Il cherche à faire interdire tous les sites critiquant Israël et les Juifs.
-- KONOPNICKI, Guy. Activiste communiste devenu ensuite sioniste enragé. Issu d'une famille d'immigrés juifs originaires de Pologne. Membre fondateur de SOS Racisme, il en démissionne le 18 janvier 1991 pour protester contre les positions pacifistes du mouvement pendant la guerre du Golfe. "Cette fois, je le dis sans honte, j'ai applaudi lorsqu'un déluge de feu est tombé sur l'Irak". Le soutien au Tiers-monde passe après l'intérêt d'Israël.
-- KOUCHNER, Bernard. Un des fondateurs de Médecins sans Frontières, devenu ensuite ministre du gouvernement socialiste. En 1981, il a apporté son soutien au Renouveau juif pour faire battre Valéry Giscard d'Estaing. Nommé administrateur du Kossovo par Kofi Annan (Secrétaire général ghanéen de l'ONU), il a des responsabilités directes dans l'expulsion (parfois accompagnée de massacres) de plus de 150.000 serbes de leur pays d'origine. Etroitement lié au réseau de l'extrême gauche Marié à la journaliste Christine OCKRENT.
-- KRASUCKI, Henri (HENOCH, dit). Il a succédé à Georges Séguy comme secrétaire général de la CGT le 13 juin 1982. Sa mère, Léa KRASUCKI, née en 1903, a été une responsable du parti communiste polonais naissant dès 1920. Henri Krasucki a été envoyé a Auschwitz où il est indiqué comme ayant été gazé dans le Mémorial de la Déportation des Juifs de France de Serge KLARSFELD au titre du convoi n°55 du 23 juin 1943…
-- KRAWCZYK, Gérard. Acteur et réalisateur de cinéma.
-- KRIVINE, Alain. Leader trotskyste, né dans une famille juive venue d'Ukraine.
-- LALONDE, Brice. " Ma mère est d'ascendance écossaise… tandis que mon père venait d'une famille parisienne, d'origine alsacienne, aux racines juives " (Sur la vague verte). Son grand-père, Roger-Raphaël Lévy, et son père, Alain-Gauthier LEVY, ont changé leur nom en LALONDE après la Seconde Guerre mondiale (décret du 16 février 1950). Sa mère, née FORBES, a été naturalisée française. Le milliardaire Malcolm S. FORBES, ainsi que John Kerry, candidat à la présidence américaine contre G.W.Bush comptent parmi ses cousins. Elevé dans un milieu bourgeois (père gros industriel du textile), il a longtemps milité à l'extrême-gauche, notamment à l'UNEF, dont il était le président.
-- LANG, Jack. Ministre socialiste né dans les Vosges dans une famille juive. Son épouse, née BUCZYNSKY est issue d'une famille juive de Pologne. Il se considère comme " juif par sédimentation : mon père était un juif laïc, et ma femme, d'origine polonaise, vient d'un milieu beaucoup plus religieux. Nos enfants ont reçu une véritable éducation juive et ont été très actifs au sein de la communauté juive de Nancy " (Tribune juive, 21 janvier 1983).
-- LANZMANN, Claude. Directeur des Temps Modernes (avec J ean-Paul SARTRE) et faiseur de films documenteurs (dont « Shoah ») au profit du sionisme.
-- LEHMANN, Clément. (PDG de Arte)
-- LELOUCH, Claude. Cinéaste, né d'un père juif originaire d'Algérie.
-- LELLOUCHE, Pierre (ALLOUCHE, dit). Né le 3 mai 1951 à Tunis, " issu d'une famille juive traditionaliste " (Actualité juive, 1er mars 1989). Proche conseiller de Chirac, il est Président de l'Assemblée Parlementaire de l'OTAN depuis 2004.
-- LEPAGE, Corinne. Avocate, devenue ministre de l'environnement du gouvernement Juppé. Elle est la fille de Jacqueline SCHULMAN et de Philippe LEVY, autorisé à changer nom en LEPAGE par décret du 18 février 1950.
-- LEVI-STRAUSS, Claude. Anthropologue et membre de l'Académie française. Longtemps porte-parole de l'antiracisme officiel avant d'être débordé par l'antiracisme extrémiste au point d'être accusé maintenant de tendances... racistes.
-- LEVITTE Jean-David. Conseiller diplomatique de Jacques Chirac de 1995 à 2000. Il est depuis lors le représentant de la France auprès de l'ONU.
-- LEVY, Bernard-Henri. Ecrivain médiocre passant pour "philosophe" par la grâce des médiats. Né en Algérie d'un père juif, devenu millionnaire grâce notamment à l'exploitation du bois en Afrique et en Amazonie. C'est aussi un des proches de Nicolas SARKOZY, après avoir été proche de Mitterrand. Il se targue volontiers d'avoir beaucoup contribué à l'imposition de la terreur antiraciste en France. Sa fille, Justine LEVY est romancière.
-- LEVY, Laurent. Avocat du MRAP, marié à une musulmane. En septembre 2003, ses deux filles défraient la chronique en s'affichant voilées à l'école, avec son appui.
-- LEVY, Maurice. Il est l'héritier spirituel de Marcel BLEUSTEIN-BLANCHET, fondateur de Publicis, première agence de publicité en France. Sa famille est originaire du Maroc.
-- LEVY, Raymond. Ancien président de Renault, aujourd'hui président du conseil de surveillance de Lagardère. Il entretient des relations privilégiées avec Dominique STRAUSS-KAHN.
-- LINDON, Vincent. Acteur et réalisateur de cinéma. Appartient à une famille juive originaire de Pologne (LINDENBAUM) et des Pays-Bas (Citroën). Son oncle, Jerôme LINDON était le directeur des Editions de Minuit.
-- LIPIETZ, Alain (LIPIEC, dit). Député européen des Verts. Issu d'une famille juive originaire de Pologne. Sa famille porte plainte en 2006, contre la SNCF (!) pour son role supposé dans la déportation des Juifs pendant la Seconde guerre mondiale...
-- LUSTIGER, Mgr. (Aaron et ensuite Jean-Marie) Ce cardinal et archevêque de Paris s'est lui-même défini comme étant "à la fois juif et Chrétien". Et se croyant drôle : "Vous savez, il y a en France deux grands rabbins, un séfarade, Joseph SITRUK, et un ashkénaze, moi !". Et pour finir : "On ne peut pas, [on] ne doit pas convertir les Juifs", "Je suis juif et je le resterai", "Je me sais juif". (Documentation Catholique, 1 mars 1981, n° 1803, p. 139-140). Membre également de l'Académie française.
-- MACIAS, Enrico (Gaston GHRENASSIA, dit). Chanteur juif originaire d'Algérie.
-- MANUKIAN, Hervé.
-- MARCEAU, Marcel (MANGEL, dit). Mime comédien.
-- MARCUS, Gérard. Richissime propriétaire d'une des plus importantes galeries de tableaux à Paris. Membre du bureau politique du RPR depuis 1985. Président du groupe d'amitié parlementaire France-Israël.
-- MAY, Mathilda (HAIM, dite). Comédienne née d'un père juif de Turquie.
-- MELENCHON, Jean-Luc. Ancien ministre et sénateur socialiste. Il a constitué un cabinet très axé à gauche (du Jourdain ?). Attachée de presse : Valérie ATLAN, ancienne présidente de l'Union des Etudiants juifs de France à Montpellier, ancienne responsable de la communication à SOS Racisme. Conseiller aux conditions et aux cadres de vie des élèves : Eric BENZEKRI, ancien cadre trotskyste. Conseiller technique pour les relations sociales : Daniel ASSOULINE, qui dirigea avec son frère David la Ligue ouvrière révolutionnaire, une chapelle troskyste.
-- MEZRAI, Raphaël.
-- MEMMI, Albert. Ecrivain juif originaire de Tunisie. Imposé par les médiats comme spécialiste du racisme et porte-parole de... l'anti-colonialisme.
-- MILLER, Claude. Réalisateur de cinéma.
-- MILLER, Gérard. Psychanalyste et homme de télévision, issu d'une famille juive originaire de Pologne. Il est devenu médiatiquement célèbre pour sa morgue.
-- MINC, Alain (MINKOVS KI, dit). Technocrate mondialiste proche du parti socialiste. Il est le fils d'un dentiste polonais ashkénaze, naturalisé français en 1947. Il occupe le poste stratégique de président de la Société des lecteurs du journal Le Monde.
-- MOATI, Serge. Cinéaste documenteur et animateur télé né dans une famille juive originaire de Tunisie. Dans "La haine antisémite" (1991), il étale sans retenue sa haine envers tous ceux qu'il accuse d'antisémitisme.
-- MOCKY, Jean-Pierre (MOKIEJWSKI, dit). Cinéaste, né dans une famille juive originaire de Russie.
-- MOÏSE, Alex. Secrétaire Général de la Fédération Sioniste et membre du Collectif citoyen antiraciste. Condamné pour "incitation à la haine" après s'être envoyé lui-même des menaces antisémites afin ensuite de pouvoir porter plainte contre l'antisémitisme. Un petit "dérapage" révélateur, constituant le sommet de l'iceberg...
-- MORIN, Edgar. Sociologue. Issu d'une famille juive de Grèce. Il a été longtemps militant antiraciste. A partir de 2003 cependant, il a été violemment attaqué par les autres Juifs qui lui reprochent de critiquer Israël et l'ont ensuite fait condamner pour... racisme !
-- MOSCOVICI, Pierre. Ancien militant trotskyste, devenu ensuite ministre socialiste des affaires européennes. Vice-président du Parlement européen.
-- MOUSTAKI, Georges. Chanteur d'origine juive né en Egypte.
-- NAKAD, Naïda. Journaliste.
-- NEÏERTZ, Patrick. Directeur général de Christian Dior. Epoux de l'ex-ministre socialiste.
-- NEÏERTZ, Véronique. Ex-ministre socialiste. Mariée à Patrick NEÏERTZ, Directeur général de Christian Dior.
-- NOIR, Michel. Juif par sa mère, Rose DREYER. Ancien ministre de Chirac et maire de Lyon. Sa carrière politique fut ensuite compromise par une affaire de corruption. . Il est l'un des rares hommes politiques français a avoir été coopté au sein du Bilderberg Group, une des plus puissantes associations mondialistes internationales.
-- OCKRENT, Christine. Journaliste.
-- OLIVENNES Denis. Président de Canal Plus France (juin 2000) après en avoir été le directeur général. Il s'appelait OLIVENSZTEIN avant 1960.
-- OURY, Gerard (TANNENBAUM, Max-Gérard, dit). Cinéaste, marié à l'actrice Jacqueline ROMAN, née YACOWLEW. Père de Danièle THOMPSON et grand-père de Christopher THOMPSON.
-- PARIENTE, Patrick. Industriel du textile (Naf Naf), issu d'une famille juive de Tunisie.
-- POLAC, Michel. Journaliste et cinéaste de télévision, né à Paris (XVIe) au sein d'une famille très fortunée de Juifs polonais. Il s'est toujours affiché comme un militant d'extrême gauche.
-- POLANSKI, Roman. Cinéaste, de père juif polonais.
-- PONCELET, Christian. Le président RPR du Sénat s'est confié à Tribune juive (17 février 1999) pour s'inquiéter de "la montée de l'antisémitisme en France et en Europe". Il a précisé : "Je n'oublie pas qu'il y a des "Kahn" dans ma famille".
-- PULLICINO, Gérard. Producteur et Réalisateur (films, télévision, clips) né dans une famille juive de Tunisie.
-- PESCHANSKI, Marc. Membre du bureau politique de Lutte ouvrière (trotskyste). Il est originaire de Moldavie.
-- POHER, Alain. Ancien président du Sénat. Médaille d'or du B'nai B'rith (franc-maçonnerie hébraïque) en 1979.
-- STEINMETZ, Pierre (mai 2002). Dans sa première déclaration de Premier ministre (2002), il déclarait ceci : " La France est un pays métisse et elle le restera ".
-- REGINE (Zylberberg-Choukroun). Chanteuse et tenancière de cabaret.
-- REZA, Yasmina. Ecrivaine, né d'un père juif de Russie et d'une mère hongroise.
-- ROTMAN, Patrick. Romancier et cinéaste documenteur, professionnel de l'incitation permanente à la haine a l’égard des Allemands.
-- ROUSSO, Henri. Universitaire, grand inquisiteur anti-révisionniste à Lyon.
-- SARKOZY, Nicolas. Juif par sa mère qui est originaire de Grèce et hongrois par son père, de qui il hérite son baptême catholique. Les Juifs le considèrent toujours comme l'un des leurs et il se garde bien de les démentir. Son frère, Guillaume SARKOZY a été vice-président du MEDEF, syndicat des patrons français.
-- SARRAUTE, Claude. Journaliste, fille de la r omancière Nathalie SARRAUTE (TCHERNIAK, dite), issue d'une famille juive de Russie. " Les années passant, ma judaïté compte de plus en plus pour moi, et pourtant, je n'ai aucune croyance, aucune culture religieuse. Ce qui ne m'empêche pas de porter à mon cou une étoile de David. " (Tribune juive, 13.01.2000).
-- SCHAPIRA, Pierre. Conseiller PS de Paris et vice-président du Conseil économique et social (janvier 2001).
-- SCHNEIDERMANN, Daniel. Ancien journaliste au Monde et présentateur sur France-5 de l'émission "Arrêts sur images". Bien que prétendant avant tout décrypter les images, à plusieurs reprises, il a été surpris en flagrant délit de désinformation, en particulier lorsqu'il s'agit de défendre Israël ou son instrument américain.
-- SCHRAMEK, Olivier. Directeur de cabinet de Lionel Jospin (1999). "Athée quoique d'origine juive" (VSD, 28 avril 1989). Il est le petit neveu d'Abraham SCHR AMEK qui fut ministre de l'Intérieur du Cartel des Gauches.
-- SEGUELA, Jacques. Publicitaire.
-- SERVAN-SCHREIBER, Jean-Jacques. Journaliste et homme politique, appartenant à une puissante famille juive d'Alsace. Fondateur de l'Express avec Françoise GIROUD. Parmi les membres influents de sa famille, on peut citer Jean-Louis SERVAN-SCHREIBER, fondateur de L'Expansion et directeur de Psychologies magazines, Brigitte Gros, journaliste et politicienne (décédée en 1985) et Christine COLLANGE, journaliste.
-- SINCLAIR, Anne (née SCHWARTZ, épouse LEVAÏ, puis STRAUSS-KAHN). Journaliste, née à New-York en 1948. Elle est la fille de Robert SCHWARTZ, puissant homme d'affaires, autorisé par décret du 3 août 1949 à prendre le patronyme de Sinclair.
-- SITRUK, Joseph. Grand rabbin de France, né en Algérie. Le 13 octobre 2000, il a été surpris en flagrant délit de mensonge public en annonçant à la radio l'assassinat à Paris de 6 jeunes Juifs, pour essayer de détourner l'attention sur l'assassinant par la soldatesque israélienne d'un enfant palestinien. Ceci confirme bien l'adage : menteur comme un rabbin !
-- SORMAN, Guy. Journaliste et essayiste, chantre du néo-libéralisme. Ses prises de positions critiques vis-à-vis d'une certaine juiverie lui ont valu bien des "incompréhensions".
-- STOLERU, Lionel. Ancien ministre socialiste. Membre du Bilderberg Group, proche du milliardaire escroc Robert MAXWELL qui était également juif. Il est le fils de Fernande BLUM et d'Elie STOLERU, né à Vaslui, en Roumanie.
-- STORA, Benjamin. Ecrivain, issu d'une famille juive d'Algérie.
-- STRAUSS-KAHN, Dominique. Ancien ministre socialiste de l'Economie, des Finances et de l'Industrie. Son père est juif ashkénaze, et sa mère, Jacqueline FELLUS, juive de Tunisie. Voici comment il a composé son cabinet, en 1997 : Responsable des entreprises publiques : Stéphane-Paul FRYDMANN. Responsable des affaires politiques: Gilles FINCKELSTEIN (aussi responsable de la cellule arguments de Lionel Jospin). Attachée parlementaire : Michèle SABBAN (chargée des déplacements de Lionel Jospin).
-- SULITZER, Paul-Loup. Signataire de romans à succès écrits par des nègres. Fils de Jules SULITZER, immigré juif de Roumanie. Il s'est retrouvé mêlé à plusieurs affaires louches, sanctionnées pénalement.
-- SUSSFELD, Alain. Directeur général d'UGC. Proche ami de Michel DRUCKER.
-- TAGUIEFF, Pierre-André. Essayiste pompeux aux travaux passablement confus par souci de les faire passer pour "savants". Né d'une mère d'origine polonaise et d'un père juif de Russie. Cela lui permet de se prétendre "non-juif", comme J.F. KAHN. Mais de par tous ses engagements, il est entièrement au service du sionisme le plus radical, sous prétexte d'"antiracisme", cette "forme de régression mentale" qu'il avait lui-même dénoncé. Beaucoup de ses ouvrages, commandités par les responsables juifs, sont en fait des produits collectifs. Souvent illisibles, ils ne sont pas destinés à convaincre mais à intimider, afin de faire taire.
-- TALAR, Charles. Producteur (musique, comédie, etc.), né dans une famille juive de Tunisie.
-- TEISSIER, Élizabeth (HANSELMANN, Germaine, dite). Actrice de film érotique et astrologue mondaine (consultée notamment par Mitterrand), née dans une famille juive d'Algérie.
-- TIMSIT, Patrick. Cinéaste, comédien et amuseur public, issu d'une famille juive d'Algérie.
-- TODD, Emmanuel. Essayiste, fils du journaliste Olivier TODD, petit-fils de Paul NIZAN.
-- TRIGANO, Gilbert. Fondateur du Club Méditerranée. Issu d'une famille juive d'Algérie.
-- TRUFFAUT, François. Cinéaste. Né d'un père juif qu'il n'aurait jamais connu.
-- TRISTAN, Anne. Directeur de publication de « Ras l'front », l'un des principaux journaux qui font leur beurre en traînant dans la boue les militants nationalistes. Son vrai nom est Anne ZELANSKY.
-- TUBIANA, Michel. Président de la Ligue des Droits de l'Homme (2000-2005).
-- VEIL, Simone. Ancienne ministre UDF et Présidente de l'Assemblée européenne. Longtemps tenue pour morte à Auschwitz par la propagande juive.
-- VICTOR, Pierre (Benny LEVY, dit). Agitateur maoïste des années 60-70, devenu secrétaire de Jean-Paul SARTRE qu'il convertit plus ou moins au judaïsme.
-- VIDAL-NAQUET, Pierre. Médiocre historien helléniste, devenu champion de l'inquisition juive contre le révisionnisme historique. Il a déclaré haïr Robert Faurisson et aurait aimé l'assassiner mais il lui manque le courage de passer aux actes.
-- WERTHEIMER, Gerard et Alain. Principaux actionnaires de Chanel. 4e fortune de France.
-- WIEVIORKA, Michel. Sociologue, gourou de l'antiracisme médiatique avec sa femme, l'historienne de salon Annette WIEVIORKA. Juifs originaires de Pologne.
-- WOLINSKY, Georges. Dessinateur humoriste. Sa mère, née BEMBARON était juive tunisienne et son père juif polonais.
-- ZARAI, Rika. Chanteuse et gourou médiatisé de "médecine douce".
-- ZARDI, Dominique. Ecrivain et acteur, ayant joué dans plus de 300 films.
-- ZARKA Pierre. Numéro 2 du Parti communiste "français". Il est issu d'une famille d'origine juive de Tunisie.
-- ZEITOUN, Ariel. Producteur de films, né dans une famille juive de Tunisie.
-- ZERAH Dov. Ancien directeur de cabinet de Corinne LEPAGE. Devient ensuite chef de cabinet du commissaire européen Edith Cresson à Bruxelles.

-   Et MOI...



NB: LA LISTE EST PRODUITE "BRUTE DE DECOFFRAGE".... 

L'ON POURRA AINSI NOTER LA "RICHESSE" DE L'ARGUMENTAIRE...




 

  Z'ont oublié:

DUCON-LAJOIE, Thibault (de) s'est enfui devant l'ennemi en juin 1940, a collaboré avec l'ennemi de 1940 à 1944, a dénoncé un certains nombre de familles juives qui ont été gazées à Auschwitz grâce à lui, s'est installé dans un appartement laissé vacant par son propriétaire pour cause de rafle en juillet 1942, a évité l'épuration en mettant un brassard tricolore la veille de l'arrivée des Américains dans son village en prétendant avoir combattu dans le Maquis des Forces Françaises Libres (FFI). Milite depuis pour une France pure de toute souillure juive et se fait le chantre du nationalisme à béret. Collabore à nouveau avec l'occupant mahométan car pour lui, tout dollar est bon à prendre, même s'il sent un peu le pétrole !





ON NOTERA QUE LES APPARTENANCES SONT FONDEES SUR LA NOTION SANGUINE D'ORIGINE !


CETTE LISTE EST DONC LE PROTOTYPE DU LISTING RACIAL NAZI CAR FONDEE SUR LA RACE DEPUIS LA Xéme GENERATION !!!

LES OFFICINE SPECIALISEES EN RESTENT MUETTES !...

Partager cet article
Repost0
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 19:39


*VERSION AMERICAINE*


La fourmi travaille dur tout l'été dans la canicule

Elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l'hiver.

La cigale pense que la fourmi est stupide, elle rit, danse et joue

Une fois l'hiver venu, la fourmi est au chaud et bien nourrie.

La cigale grelottante de froid n'a ni nourriture ni abri, et meurt de froid.


FIN

 

*VERSION FRANCAISE*


La fourmi travaille dur tout l'été dans la canicule.

Elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l'hiver.

La cigale pense que la fourmi est stupide, elle rit, danse et joue tout l'été.

Une fois l'hiver venu, la fourmi est au chaud et bien nourrie.

La cigale grelottante de froid organise une conférence de presse et demande pourquoi la fourmi a le droit d'être au chaud et bien nourrie tandis que les autres, moins chanceux comme elle, ont froid et faim.

La télévision organise des émissions en direct qui montrent la cigale grelottante de froid et qui passent des extraits vidéo de la fourmi bien au chaud dans sa maison confortable avec une table pleine de provisions.

Les Français sont frappés que, dans un pays si riche, on laisse souffrir cette pauvre cigale tandis que d'autres vivent dans l'abondance.

Les associations contre la pauvreté manifestent devant la maison de la fourmi.

Les journalistes organisent des interviews, demandant pourquoi la fourmi est devenue riche sur le dos de la cigale et interpellent le gouvernement pour augmenter les impôts de la fourmi afin qu'elle paie 'sa juste part'.

La CGT, Le Parti Communiste, la Ligue Communiste Révolutionnaire, les Gay et Lesbian Pride, les Manchots et Culs-de-Jatte réunis organisent sit-ins et manifestations devant la maison de la fourmi.

Les fonctionnaires décident de faire une grève de solidarité de 59 minutes par jour pour une durée illimitée.
Un philosophe à la mode écrit un livre démontrant les liens de la fourmi avec les tortionnaires d' Auschwitz.

En réponse aux sondages, le gouvernement rédige une loi sur l'égalité économique et une loi (rétroactive à l'été) d'anti-discrimination.

Les impôts de la fourmi sont augmentés et la fourmi reçoit aussi une amende pour ne pas avoir embauché la cigale comme aide.

La maison de la fourmi est préemptée par les autorités car la fourmi n'a pas assez d'argent pour payer son amende et ses impôts.

La fourmi quitte la France pour s'installer au USA où elle contribue à la richesse économique.

La télévision fait un reportage sur la cigale maintenant engraissée.

Elle est en train de finir les dernières provisions de la fourmi bien que le printemps soit encore loin.

Des rassemblements d'artistes et d'écrivains de gauche, se tiennent régulièrement dans la maison de la fourmi.

Le chanteur Renaud compose la chanson 'Fourmi, barres-toi!'...

L'ancienne maison de la fourmi, devenue logement social pour la cigale, se détériore car cette dernière n'a rien fait pour l'entretenir.

Des reproches sont faits au gouvernement pour le manque de moyens.

Une commission d'enquête est mise en place, ce qui coutera 10 millions d'euros.

La cigale meurt d'une overdose.

Libération et L'Humanité commentent l'échec du gouvernement à redresser sérieusement le problème des inégalités sociales.

La maison est squattée par un gang de cafards immigrés.

Les cafards organisent un trafic de marijuana et terrorisent la communauté...

Le gouvernement se félicite de la diversité multiculturelle de la société "française" !
Un Commissaire aux cafards est nommé pour désigner les cafards qui pourront jacter plus haut que le voisin !



 

Partager cet article
Repost0
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 12:37


JE N'AI AUCUNE IDEE A PRIORI...

JE LIVRE DONC L'INFORMATION BRUTE POUR PERMETTRE AUX LECTEURS DE JUGER !



A la suite du courrier des lecteurs du dernier numéro de riposte laïque, je passe pour être une personne de mauvaise foi…..


Alors, juste pour rétablir une certaine vérité,

 

Je le répète et je le répéterai aussi longtemps qu’il le faudra,  m’aider ne donne pas tous les droits à ceux qui le font. Ce que je souhaite doit être pris en compte puisque cela me concerne.

 

Aujourd’hui, je dis avoir été manipulée, de belle manière je le reconnais

Ne l’êtes-vous pas vous aussi ?

 

Cyrano, Lucette Jeanpierre, Jeanne Bourdillon, rédacteurs à riposte laïque, qui écrivent si bien, ne sont qu’une seule et même personne – Pierre Cassen.

 

Roger Heurtebise, rédacteur à riposte laïque, alias Francis Percy Blake, Chico Ray, Yougy, JeanYves Lelion, Vive Poutine, et Rachida Belamour et d’autres peut-être, est l’ancien administrateur du site France Echos.

 

Ce même personnage, rédacteur à riposte laïque,  m’envoie le 4 décembre 2008, après mes deux années de procédure, après ma condamnation en appel,  l’email dont copie ci-dessous :


 

Chère Fanny,


J 'ai été condamnée pour mon site;musulmanesonline.com;, suite à une réaction d'un lecteur raciste que j'ai publiée pour la condamner.

C'était un véritable procès politique, pour;islamophobie;. J'ai été en appel, où la peine fut considérablement réduite. Je me suis pourvue en cassation, mais ça été rejeté sans explications.

Depuis plusieurs années, l'affaire est toujours entre les mains de la Cour Européenne des Droits de l'Homme.


Je comprends vos raisons de ne pas aller jusqu'au bout du parcours judiciaire.

Moi aussi, j'ai voulu jeter l'éponge, surtout face aux frais que cela impliquait.


Il ne faut jamais abandonner la lutte pour la liberté.

Je comprends vos raisons de ne pas aller en cassation.

J'ai eu une démarche différente.

Mais l'essentiel, c\'est de ne jamais baisser les bras par rapport aux fascistes (verts, rouges ou bruns) et à leurs idiots utiles.

Chère Fanny, je suis de tout coeur à vos côtés.   Très amicalement, Rachida Belamour

 

Allez voir : Source : http://manipulations.fr/idmol.htm

 

C’est moi qui suis de mauvaise foi……



Fanny




BIEN QUE CE SOIT LA LOI DU GENRE SUR LE NET, IL SEMBLE QUE LA CREDIBILITE DE CERTAINES ACTIONS MERITERAIT MIEUX QUE LA SUCCESSION DES FAUX-NEZ !

Partager cet article
Repost0
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 10:05



"AUJOURD'HUI LES MAIRES SONT LES PREMIERS BÂTISSEURS DE MOSQUEES"



Susurre Dalil BOUBAKEUR...sourire aux lèvre et la fleur au fusil chargé !



En plus des subventions annuelles, il faudra les entretenir a la fin du bail au titre du patrimoine (sic)...

Aprés moi le déluge !
Partager cet article
Repost0
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 17:21

APRES L'ARGENT BRAGUETTE ET LE RMI...L'ARGENT CHANTAGE !



Un éditorial décapant de l’Express intitulé “Créolitude” et signé Christophe Barbier.


Dans cet éditorial très politiquement incorrect, on pouvait lire :

“Ici est l’autre vérité que les Antilles, et presque tout l’Outre-Mer, doivent regarder en face : l’assistanat y est moins dénoncé que l’exploitation ; les délices de Capoue des aides publiques ne soulèvent que peu de critiques…

Quand leurs concitoyens du lointain ont besoin d’aide, les contribuables de l’Hexagone ferment rarement leur porte-monnaie.


Aux Français des tropiques qui veulent travailler à l’antillaise et consommer à la métropolitaine, rappelons qu’il faut labourer la terre arable pour qu’elle lève d’autres moissons que celle du songe et que, hors de la France, les Antilles seraient au mieux une usine à touristes américains, au pire un paradis fiscal rongé par la mafia, ou un Haïti bis ravagé par des “tontons macoutes” moins débonnaires qu’Yves Jégo…”



ON FAIT QUOI AVEC MAYOTTE ?!

Partager cet article
Repost0