Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 20:08

 

 

LA SUPPRESSION COMPLÈTE, RADICALE ET DÉFINITIVE

DE L’IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES

 

En l’espace de quelques mois, les conséquences de cette suppression seraient les suivantes :

 

-   Augmentation importante du pouvoir d’achat de tous les contribuables imposables sur le revenu, soit plus de 50 % des foyers français.

 

-   Augmentation immédiate de la consommation et des placements-investissements de tous ces contribuables exonérés, qui représentent la partie la plus aisée de la population.

 

-   Rapatriement rapide et spontané des exilés fiscaux et de leurs capitaux, ainsi que des jeunes entrepreneurs expatriés volontairement.

 

-   Afflux sur le territoire français de sièges sociaux d’entreprises étrangères ainsi que de leurs dirigeants rémunérés en France.

 

-   Augmentation immédiate du chiffre d’affaires de toutes les entreprises et de la TVA perçue, entraînant une récupération par l’Etat de son «cadeau fiscal» au rythme de près de 20 % par mois, soit une récupération atteignant en fin d’année environ 95 % de l’impôt sur le revenu non perçu.

 

-   Augmentation immédiate de l’investissement et de l’embauche par toutes les entreprises en progression de chiffre d’affaires, ceci entraînant une diminution importante et rapide du chômage.

 

-   Afflux de cotisations dans les caisses d’assurance-chômage, caisses de retraites et caisses de Sécurité sociale, d’où réduction importante de leurs déficits.

 

-   Disponibilité des fonctionnaires actuellement chargés de la perception et du contrôle de l’impôt sur le revenu et pouvant être affectés à d’autres services de l’Etat manquant de personnel (police, justice, etc.)

 

-   Disponibilité des locaux occupés par les centres des impôts et pouvant être transformés en logements sociaux, en maisons de retraite ou en maisons d’arrêt, qui font cruellement défaut.

 

            A tous ces avantages matériels, il convient d’ajouter un avantage psychologique non évaluable financièrement mais très important : la disparition chez les contribuables du «stress de l’impôt», c’est-à-dire du souci de son calcul, de la corvée des paperasses, de la crainte de contrôles inopinés et d’erreurs risquant d’être interprétées comme fraudes, ainsi que de la frustration permanente causée par le sentiment de voir une partie de ses efforts personnels détournée vers des dépenses étatiques pas toujours comprises et souvent même désapprouvées. Ce soulagement des contribuables aurait un impact positif réel en termes de confort mental et de santé publique. Il favoriserait indubitablement l’optimisme, le dynamisme et l’esprit d’entreprise des citoyens, libérant de façon spectaculaire les capacités créatives du peuple français, qui sont potentiellement immenses. Aujourd’hui, nul ne l’ignore, nous sommes réputés être un peuple de pessimistes, de grincheux, de râleurs et de désabusés. Cette triste réputation disparaîtrait en peu de temps et la France retrouverait son antique surnom de «pays de la douceur de vivre».

 

 

D'après Pierre Lance

 

 

 

CHICHE !...

 

Une simple augmentation de la TVA de 1 point compenserait en bonne partie cette disparition...

 

Une correction financière en faveur des chômeurs et des familles démunies compenserait ensuite le caractère non progressif de la TVA

 

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?...

 

Nos crétins de technocrates peuvent-ils seulement le comprendre ?

 

Partager cet article
Repost0
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 16:27

Partager cet article
Repost0
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 19:27
Michèle Alliot-Marie (UMP) : « Je vais perdre de l’argent en allant au Parlement européen » !
Michèle Alliot-Marie (UMP) : « Je vais perdre de l’argent en allant au Parlement européen » !


Invitée d’I>Télé mardi soir, Michèle Alliot-Marie (photo), tête de liste UMP de la circonscription du Grand Sud-Ouest (Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon) aux prochaines élections européennes a indiqué qu’elle « allait perdre de l’argent en allant au parlement européen ».

« Ce que je fais aujourd’hui me rapporte beaucoup plus d’argent. Je vais perdre de l’argent en allant au Parlement européen » a déclaré Michèle Alliot-Marie, sachant que chaque député européen touche 6.200 euros net + 4.299 euros mensuels (à la condition d’assister au moins à la moitié des séances plénières).

 

L’ancien ministre de la défense, qui avait démissionné suite à la polémique sur sa proximité avec le régime tunisien, enchaine les démêlés avec la justice. Le mois dernier, des perquisitions ont eu lieu au domicile neuilléen de l’ex-maire de St-Jean-de-Luz, dans le cadre d’une affaire pour « abus de confiance ».

 

 

 

LA PAUVRE...LA PATRIE SE PASSERA TRES BIEN DE SA MEDIOCRITE !

Partager cet article
Repost0
26 avril 2014 6 26 /04 /avril /2014 20:59
Partager cet article
Repost0
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 19:50
Partager cet article
Repost0
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 18:42

Arnaud Montebourg était l’invité jeudi 6 octobre de l’émission "Face à l’Actu" sur Beur FM. Interrogé par le journaliste Abdelkrim Branine sur plusieurs sujets, il a notamment abordé la question de ses origines :

 

D’ailleurs moi-même j’ai quelques origines (…) algériennes. C’est un peu mon deuxième pays. Pourquoi ? Parce que mon grand père (…) était algérien. Un arabe, pas un pied noir, un arabe… Il faut dire les choses. (…) Il a porté en 39-45 porté l’uniforme français et combattu pour la France, et puis après, pendant la guerre d’Algérie, il était du coté du FLN. (…) C’est-à-dire, il a finalement été l’un de ceux qui (…) s’est battu pour la décolonisation. Et bien cette décolonisation aujourd’hui elle n’est pas soldée ; c’est-à-dire qu’aujourd’hui vous avez des français qui n’acceptent pas la vision qu’on donne de cette histoire là. Il serait temps, je crois, de la mettre dans le patrimoine politique, culturel et même psychologique commun. Ça fait parti un peu des leçons que j’ai tirées de ma propre histoire personnelle, qui est l’histoire d’une rencontre entre un algérien égaré dans le Morvan et une famille de bouchers-charcutiers du coté de mon père. Dans notre famille on se surnomme les arabo-morvandiaux. C’est en tout cas mon histoire et j’en suis très fier parce que c’est une richesse, une force. Et il y a des millions de français comme ça. La France n’est pas une nation ethnique, c’est une nation contractuelle

.

Au sujet de la religion :"Je ne suis pas de ceux qui acceptent l’idée qu’il y ait une sorte de catho-laïcité, c’est-à-dire une laïcité stigmatisante pour d’autres religions que la religion majoritaire dans notre pays. (…). Aujourd’hui il ne faudrait pas recommencer avec une confrontation entre l’islam et la chrétienté ou le judaïsme."


Au sujet du proche orient :

"Les provocations d’Israël et de son gouvernement extrémiste, les appuis dont ils disposent et notamment, malheureusement excessivement aux Etats-Unis (…)… C’est à l’Europe et à la France de prendre l’initiative pour faire pression sur Israël et avancer dans le processus de paix, et on le fera en soutenant la cause palestinienne. Je suis favorable à la reconnaissance de l’Etat palestinien viable dans les frontières de 1967 tel que cela été proposé. Nous avons signé tous une résolution dans ce sens à l’Assemblée Nationale et j’en suis particulièrement fier."

Partager cet article
Repost0
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 12:23

"Nous sommes dans une société où ceux qui ne sont pas médecins décident comment faire de la bonne médecine (NDLR: Je confirme !); une société où ceux qui ne connaissent rien à la retraite, à la gestion, vous expliquent comment gérer; une société où ceux qui n'ont jamais travaillé (NDLR: REBHSAMEN qui n'a jamais travaillé de sa vie a été nommé ministre du Travail !) décident comment on doit travailler; une société où ceux qui n'ont jamais dirigé une entreprise nous disent comment on doit le faire; une société où ceux qui votent des lois décident des limites de vitesse, des amendes etc...ne les appliquent pas pour eux-mêmes; une société où ceux qui votent les impôts et les cotisations ne s'y soumettent pas "

 

Docteur Gérard MANDRUX

Partager cet article
Repost0
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 13:57

On va continuer de payer pour le staff de Valérie

 

 
 Le Salon de l’agriculture a fermé ses portes mais l’Elysée a gardé sa meilleure vache laitière : nous ! Apparemment les restrictions budgétaires ne passeront pas par l’ancienne équipe Trierweiler.

 

Près d’un mois et demi après le départ fracassant de Valérie de la rue du Faubourg-Saint-Honoré, trois de ses anciens collaborateurs intègrent très discrètement le cabinet de François Hollande. Il n’avait pas besoin d’eux, qu’à cela ne tienne, il leur trouvera bien une occupation à 20 000 euros par mois. C’était ce qu’ils coûtaient à eux cinq jusque-là, soit une gentille petite moyenne de 4 000 euros par tête.

 

Patrice Biancone, le chef de cabinet de l’ex-première dame et son fidèle ami, la chargée de mission Carole Tep et Stéphane Ruet, le responsable du pool des photographes de l’Elysée, sont ainsi recyclés. C’est plus écolo. Deux des quatre gardes du corps de Trierweiler sont également repêchés.
Des « recasages » assez acrobatiques sans autre raison valable que la promesse de François Hollande faite à Valérie (pas de chance, celle-là, il semble vouloir la tenir) et qui font grincer des dents en pleine crise budgétaire.

 

C’est encore l’intitulé des nouvelles fonctions des anciens collaborateurs de l’ex-première dame qui prête le plus à rire, si du moins nous n’étions pas fatigués d’être toujours pris pour des pommes. L’ex-journaliste Patrice Biancone devient « conseiller en charge des ONG » au sein du cabinet du président. Pas bidon du tout. Carole Tep, chargée de mission à l’Elysée, prend en charge « les commémorations » auprès de Sylvie Hubac, la directrice de cabinet de François Hollande. Ce qu’elle faisait toute seule, elles le feront désormais à deux. Et le photographe Stéphane Ruet, proche de Valérie Trierweiler, est nommé responsable de l’image du président. Drôlement utile.

 

Les deux gardes du corps rejoignent le GSPR, le groupe chargé de la sécurité du chef de l’Etat. C’est vrai qu’ils ne seront jamais trop nombreux pour veiller sur un type qui se balade à scooter la nuit sans prévenir personne.


CAROLINE PARMENTIER

 

Partager cet article
Repost0
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 13:57

On va continuer de payer pour le staff de Valérie

 

 
 Le Salon de l’agriculture a fermé ses portes mais l’Elysée a gardé sa meilleure vache laitière : nous ! Apparemment les restrictions budgétaires ne passeront pas par l’ancienne équipe Trierweiler.

 

Près d’un mois et demi après le départ fracassant de Valérie de la rue du Faubourg-Saint-Honoré, trois de ses anciens collaborateurs intègrent très discrètement le cabinet de François Hollande. Il n’avait pas besoin d’eux, qu’à cela ne tienne, il leur trouvera bien une occupation à 20 000 euros par mois. C’était ce qu’ils coûtaient à eux cinq jusque-là, soit une gentille petite moyenne de 4 000 euros par tête.

 

Patrice Biancone, le chef de cabinet de l’ex-première dame et son fidèle ami, la chargée de mission Carole Tep et Stéphane Ruet, le responsable du pool des photographes de l’Elysée, sont ainsi recyclés. C’est plus écolo. Deux des quatre gardes du corps de Trierweiler sont également repêchés.
Des « recasages » assez acrobatiques sans autre raison valable que la promesse de François Hollande faite à Valérie (pas de chance, celle-là, il semble vouloir la tenir) et qui font grincer des dents en pleine crise budgétaire.

 

C’est encore l’intitulé des nouvelles fonctions des anciens collaborateurs de l’ex-première dame qui prête le plus à rire, si du moins nous n’étions pas fatigués d’être toujours pris pour des pommes. L’ex-journaliste Patrice Biancone devient « conseiller en charge des ONG » au sein du cabinet du président. Pas bidon du tout. Carole Tep, chargée de mission à l’Elysée, prend en charge « les commémorations » auprès de Sylvie Hubac, la directrice de cabinet de François Hollande. Ce qu’elle faisait toute seule, elles le feront désormais à deux. Et le photographe Stéphane Ruet, proche de Valérie Trierweiler, est nommé responsable de l’image du président. Drôlement utile.

 

Les deux gardes du corps rejoignent le GSPR, le groupe chargé de la sécurité du chef de l’Etat. C’est vrai qu’ils ne seront jamais trop nombreux pour veiller sur un type qui se balade à scooter la nuit sans prévenir personne.


CAROLINE PARMENTIER

 

Partager cet article
Repost0
6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 20:15

unnamed

 

 

 

 

IL TIENT SON TELEPHONE A L'ENVERS...

 

LE PÔÔÔVRE !

 

ET CA VEUT JOUER AUX ECHECS AVEC UN POUTINE OU

LES IRANIENS...

Partager cet article
Repost0