Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

25 juillet 2010 7 25 /07 /juillet /2010 11:45

                                                                                                                            Le 25 juillet 2010.

 

 

 

Cher Président,

 

 

Votre ministre de l'Intérieur, Monsieur Brice Hortefeux, ne semble pas avoir pris la mesure de ce qui attend notre pays sous peu au regard de ce qui s'est passé à Grenoble et ailleurs.

 

Un constat: il ne s'est jamais donné les moyens de sa politique et est donc condamné à l'impuissance face à des hordes bien déterminées et de plus en plus armées.

 

Il ne s'agit pas, et vous le savez bien, de mouvements "sociaux" comme certains voudraient le faire croire à un peuple français qui, pour l'instant, ne souhaite entendre que ce qui le rassure.

 

Il s'agit du rejet de notre existence en tant que nation, de notre façon de vivre et d'un combat constituant les prémices d'une substitution de population.

 

Ne nous y trompons pas !

 

Vous le savez, bien sûr, mieux que quiconque !

 

Monsieur Hortefeux aussi et pourtant....

 

Pensez-vous que malgré la démobilisation criminelle orchestrée du peuple de France, celui-ci sera prêt à abdiquer devant des  hordes primaires, incultes venues du diable vauvert avec des usages dignes de l'homme de Cro Magnon.

 

Pensez-vous sincèrement, aprés mûre réflexion, que l'on puisse effacer en une quarantaine d'années mille cinq cents ans de rayonnement, de culture, d'art de vivre, de savoir, de savoir-faire, de spiritualité et de patrimoine, apanage de notre pays ?

 

N'oubliez pas la vaillance de nos Poilus et celle de nos pères en 1940 dont cent mille sont morts en cinq semaines pour la défense du sol de la patrie et qui n'ont rendu les armes qu'aprés avoir pris conscience de l'incapacité de l'Etat-Major et de l'Etat socialiste à concevoir une guerre de mouvement par des moyens mécanisés dignes de ce nom.

 

Leurs fils sont vivants et ne laisserons pas faire et ce, face à une attitude qui frôle l'incurie pour des mobiles qu'ils ne comprennent pas ou pas encore ! 

 

Ainsi, Monsieur le Président, ne croyez-vous pas qu'il serait temps de:

 

 

 

1- Décider un moratoire dans nos relations avec l'Union Européenne afin de nous redonner l'espace décisionnel dont nous avons besoin en matière de frontières, d'immigration et de droits des citoyens pour éviter tout rigorisme là où il ne se justifie pas et tout laxisme là où il convient de sévir avec la dernière énergie.

 

2- Mettre en place une ou des juridictions spécifiques en matière de guérilla urbaine et en matière d'activités anti-nationales (propos et actes), ceci pour éviter la mainmise de certains syndicats de magistrats sur les jugements à intervenir.

 

3- Renforcer les peines, en particulier celles visant la complicité de participation à une émeute, en égalisant celles-ci avec celles des criminels dûment authentifiés.

 

4- Définir dés lors ladite complicité comme la présence de l'individu dans un rayon de 25 à 30 mètres du lieu de commission d'un délit ou d'un crime commis en réunion.

 

5- Faire intervenir des camions permettant la propulsion d'un filet de type épervier et l'émission de gaz incapacitants.

 

6- Tout individu pris dans le champ ainsi juridiquement défini est déclaré complice des faits incriminés et traduit en comparution immédiate devant la juridiction ad'hoc.

 

7- Sa condamnation comporte à la fois un volet purement pénal qui conduit à sa détention dans des locaux spécifiques (ancienne caserne et autres, par exemple) et un volet civique, à savoir sa déchéance de la citoyenneté française et son retour dans son pays d'origine ou celui de ses parents, ceci mettant fin à la détention, sauf crime de sang.

 

8- Une enquête trés poussée est faite au niveau familial à la recherche d'éléments anti-nationaux alors bannis aprés retrait immédiat de la nationalité.

 

9- Modification de la Constitution et des textes législatifs en amont assurant la légalité des retraits de nationalité. 

 

10- Application désormais impérative, lors des émeutes, du principe des trois sommations avant tir direct, principe se substituant à celui dit de la légitime défense qui ne fait que conduire le défenseur du droit devant la justice du fait de la difficulté à définir les conditions du tir.

 

11- Couvre-feu de quarante huit heures voire plus aprés toute émeute dans un site donné et dans un rayon de l'ordre de un à deux kilomètres en zone d'urbanisation dense.  

 

Voilà, Cher Président, les mesures préalables qu'il conviendrait de prendre avant de prétendre intervenir efficacement dans ce qui ressemble de plus en plus à une guerre ethnique et à une revanche.

 

"Si vis pacem, para bellum"  disait un Romain célèbre !

 

Je me permets de vous adresser la présente missive sous la forme ouverte à grande diffusion pour éviter qu'elle ne finisse entre les mains d'un chef de cabinet à réponse automatisée comme cela s'est produit à l'occasion d'un courrier personnel dans lequel je vous conseillais de soumettre tous les frais inhabituels d'un ministère à un Grand Econome et ce, de manière préalable à la dépense prévue.

 

Reconnaissez que cela nous aurait épargné nombre de cigares, nombre d'heures de vols en jets privés, nombre de chambres d'hôtels, nombre de logements "de fonction" et autres brimborions dont le citoyen, déjà étrillé, à la charge injuste !

 

 

Là encore, il faudra bien arriver à considérer que l'usage à titre personnel des deniers publics constitue un délit répréhensible avec, pour conséquence, le dépôt d'une plainte et la perte du portefeuille...si l'on peut dire, outre l'exclusion définitive de tout poste de représentation nationale !

 

 

Voilà, Cher Président, le fruit de quelques réflexion d'un citoyen de base.

 

Acceptez, je vous prie, l'assurance de toute ma considération pour votre haute fonction.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 11:40

 

 

 

".... Comme pour l’Afrique du Sud du régime d’apartheid, le boycott me semble le seul moyen pacifique de faire respecter les droits de l’homme et le droit international, sans lesquels nous sommes menacés par la loi du plus fort, c’est à dire la barbarie.

Je cesserai de boycotter l’Etat d’Israël et ses produits quand il cessera de boycotter le peuple palestinien, de l’emmurer, de le priver de ses droits fondamentaux, de nourriture, de travail, de libre circulation, et de son droit à l’auto-détermination."

 

 

 

Premiers signataires :

 

 

BOUMEDIENE-THIERY Alima, Sénatrice (Paris)

KIIL-NIELSEN Nicole, Députée européenne (Rennes)

MGR GAILLOT Jacques, Evêque (Paris)

LANGLOIS Bernard, Journaliste (Paris)

LECOUR-GRANDMAISON Olivier, Historien (Paris)

ROSSI Henri, Militant des Droits de l’Homme (Cannes)

BOURGET Jacques-Marie, Journaliste (Paris)

RENOU Xavier, Responsable associatif (Paris)

PONSIN Jean-Claude, Médecin et ancien X (Paris)

AMARA Jean-Claude, Porte-Parole de Droits Devant !

ZEMOR Olivia, Responsable associative (Paris) présidente d'Euro-Palestine...

FLAMENT Michel, Coordination de l’Appel de Strasbourg (Strasbourg)

DEPLUS Sylvie, Medecin ophtalmologue (Paris)

JENNAR Raoul Marc, Consultant en relations internationales (Mosset, 66)

BESANCENOT Olivier, Porte-parole national du NPA (Paris)

KRIVINE Alain, NPA, ancien député européen (Paris)

 

 

 

 

Merci pour la liste, nous attendons la suite...

 

Ascenseur pour l'échafaud ?...

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 17:52

Lundi 5 juillet

-

En arrivant au bureau ce matin lundi, après un week-end très sympathique, j’ai commencé ma journée, comme de coutume, par une revue de presse internationale sur Internet. Je suis tombé sur une enquête du magazine allemand ‘Bild’ concernant le train de vie de Sarko et Carla. Puis, je suis tombé sur un article du quotidien ‘Le Parisien’ à propos de l’argent du contribuable français détourné par des mahométans. Enfin, je suis tombé sur un article du quotidien ‘La Croix’ relatant la démission de secrétaires d'Etat Alain Joyandet et Christian Blanc ; article relatant, aussi, par omission, les non-démissions de Sarko, Fillon et Woerth. Bref, la semaine commence bien. Je n’ose pas songer à tout ce qui pourrait encore nous tomber dessus, comme news, d’ici vendredi.

-

-

Acte I - Aujourd’hui, dans le magazine allemand ‘Bild’, A. v. Schönburg écrit : « Dans les 300 m2 de l'appartement privé du président, des fleurs fraîches toute l'année. Coût annuel : 280’000 euros. Pour ses déplacements privés, Sarkozy est accompagné par un avion vide (ndmg en plus de celui dans lequel il voyage s’entend). En cas d'urgence, il peut ainsi retourner immédiatement à Paris. Le couple dispose de 61 véhicules officiels, deux Airbus et six Falcon. Le dernier Falcon est surnommé Carla, du nom de la 3ème épouse. Le Maître de l'Etat français a forcément plusieurs épouses, successives, naturellement. Un million d'euros par an pour les boissons. Il a près de 1’000 employés, deux fois plus que la Reine d'Angleterre. Quatre-vingt-sept cuisiniers, parmi les 1’000 employés. Et en plus, M. et Mme Sarkozy peuvent commander à toute heure du jour et de la nuit. Le Chef de cuisine a le libre accès à la cave de l'Élysée et le petit déjeuner leur est servi le matin », conclut le magazine allemand ‘Bild’, non sans humour.

-

-

Acte II 

 

(...)

 

 

Acte III - Hier soir, le quotidien ‘La Croix’, avec l’AFP, informaient que « ‘Les secrétaires d'Etat Alain Joyandet et Christian Blanc ont présenté leur démission du gouvernement. Le président de la République et le Premier ministre ont accepté ces démissions’, annonce un communiqué de l'Elysée, rendu public dimanche 4 juillet au soir. ‘Les fonctions d'Alain Joyandet seront exercées par Bernard Kouchner’, ministre des affaires étrangères ‘et celles de Christian Blanc par Michel Mercier’, ministre de l'espace rural…  ‘Le président de la République et le Premier ministre ont décidé de tirer les conséquences d'évènements survenus ces derniers jours, que les Français n'ont ni compris ni acceptés’, a affirmé le porte-parole du gouvernement, Luc Chatel. ‘Après mûre réflexion, ils ont demandé à MM. Joyandet et Blanc, après avoir échangé avec eux, de démissionner’, a-t-il ajouté, en précisant que cette demande avait été formulée ‘dimanche’ ».

-

« Alain Joyandet a un peu plus tôt annoncé sa démission sur son blog. ‘L'homme d'honneur que je suis ne peut accepter d'être victime d'un amalgame. Après mûre réflexion, j'ai décidé de quitter le gouvernement’, déclare-t-il dans un billet intitulé ‘J'ai décidé de quitter le gouvernement’ et publié dimanche 4 juillet. Son blog est inaccessible depuis la mise en ligne du billet annonçant sa démission. Le secrétaire d'Etat à la coopération et à la francophonie avait été épinglé à deux reprises, ces derniers mois, par Le ‘Canard Enchaîné’ : une première fois en mars pour avoir eu recours à la location d'un avion privé pour 116’500 euros lors d'un déplacement ministériel en Martinique, et une autre en juin quand il a été soupçonné d'avoir bénéficié d'un permis de construire illégal pour agrandir la maison qu'il possède à Grimaud (Var), près de Saint-Tropez. (...)" 

 

(...)

 

«....Ces démissions interviennent dans un contexte d'affaires à répétition ayant touché des membres du gouvernement et de la majorité : utilisation ambiguë des appartements de fonction (Estrosi, Amara), cumul des rémunérations (salaire et retraite) pour les ministres âgés de plus de 60 ans, salaire de Christine Boutin, cigares personnels réglés aux frais de l’État (Blanc), permis de construire présumé illégal (Joyandet), sans oublier le recours à des avions privés pour des sommes exorbitantes (Estrosi pour 86 500 euros pour un café à New York, Joyandet), et l'affaire Bettencourt dans laquelle le ministre du travail Eric Woerth se retrouve empêtré. Mercredi 30 juin, en recevant les députés UMP à l'Elysée, le chef de l'Etat avait promis de tirer ‘sévèrement’ les conséquences de ces affaires, lors d'un remaniement du gouvernement en octobre, après la réforme des retraites, estimant que ‘tout ce qu'(il) ferait à chaud compliquerait (sa) tâche’ », conclut le quotidien ‘La Croix’.

 

-

Adaptation et commentaires : Michel Garroté

 

Partager cet article
Repost0
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 18:32

 

 

Le père d'Angelina Jolie, Jon Voigt, acteur également connu pour ses idées libérales "de gauche", a écrit une lettre au président B H Obama:

 

 

"Cher Président Obama,

 

 

Vous serez le premier président des Etats-Unis d’Amérique à avoir menti au peuple juif, et au peuple américain également, lorsque vous avez dit que vous défendrez Israël, le seul état démocratique du Moyen-Orient, contre ses ennemis. Jusqu’à présent, vous avez fait tout le contraire. Vous avez mis en place vous-même la propagande anti-Israël, jusqu’à ce qu’ils apparaissent (ndlr: les israéliens) aux yeux du monde, comme l’ennemi de tous… Et votre appel à eu de l’écho. Vous mettez en Israël en danger, et ainsi vous favorisez l’antisémitisme à travers le monde.

 

Vous faites le mal à un peuple qui a donné au monde les Dix Commandements et la plupart des lois qui régissent nos vies aujourd’hui. Le peuple juif a donné au monde nos plus grands savants et philosophes. Le peuple juif est celui qui a inventé des remèdes pour guérir de nombreuses maladies.

 

Et maintenant, vous jouez un jeu très dangereux qui devrait vous permettre de ressembler à un vrai martyr aux yeux de ceux qui vous défendent. Mais ceux qui vous défendent, ce sont des assassins et des criminels. Et eux souhaitent la destruction d’Israël.

 

Vous avez apporté une guerre civile en Arizona, une fois de plus pour défendre les criminels et illégaux, soutenir l’effondrement du bien, du loyal, et des citoyens respectueux des lois.

 

Votre destruction de ce pays ne pourra-t-elle un jour être réparée ? Pourrions-nous ne jamais récupérer notre Amérique?

 

Je prie Dieu pour qu’il vous arrête et j’espère que les gens dans ce grand pays réalisent que votre programme politique n’est pas un combat pour le bien de l’humanité mais un combat pour votre carrière politique.

 

Avec l’émotion profonde de mon cœur et la préoccupation l’Amérique et Israël."

 

L'éditeur milliardaire Mort Zuckerman (New York Daily News, U.S. News & World Report…) a qualifié le président B H Obama d'incompétent en matière d'Affaires Etrangères. "Il sait parler mais ne sait pas marcher. Sa politique en Irak, en Afghanistan, son attitude vis-à-vis de l'Iran nucléaire, ses relations avec Cuba et le monde arabe, sa vision du Moyen Orient et du conflit "arabo-israélien" sont tous des échecs"- Les relations spéciales avec la grande Bretagne ont disparu. Nicolas Sarkosy a ouvertement critiqué la politique d'Obama vis-à-vis de l'Iran. Poutine regarde avec mépris ses visions du monde. Et la Chine le traite avec dédain. "En fin de compte de nombreuses personnes influentes dans le monde des affaires, qui espéraient beaucoup en lui, commencent à reconnaître leur erreur. Son charisme ne les charme plus, car ils découvrent son incompétence ou son amateurisme dans la gestion du pays. Il a par exemple affirmé que les Etats-Unis n'étaient pas en guerre avec le monde musulman. Or il est évident que de nombreuses parties de ce monde musulman sont en guerre avec les Etats-Unis et avec l'Occident. De plus, notre pays n'est plus "fiable" pour nos amis traditionnels, trop engageant vis-à-vis de nos rivaux et considéré comme faible par nos ennemis"

 

Partager cet article
Repost0
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 15:43

 

Ce mec envoie en fumée 12 000 de nos fafiots, c'est à dire les impôts annuels sur le revenu de deux ou trois braves familles moyennes et il est TOUJOURS LA...

 

Non seulement malhonnête mais ne sachant même pas ce qu'est l'honneur !

 

Que fout-il dans un ministère ?

 

A dégager !

Partager cet article
Repost0
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 13:11

IL FAUT SOUTENIR ISRAEL

CAR S'IL TOMBE, NOUS TOUS, NOUS TOMBERONS

 

Par José Maria Aznar, ex 1er ministre d'Espagne

The Times –Londres 17/06/10

Traduction Albert Soued http://soued.chez.com pour www.nuitdorient.com

 

La colère à propos de Gaza est une diversion. Nous ne pouvons pas oublier qu'Israël est le meilleur allié de l'Occident dans une région turbulente.

 

Cela fait trop longtemps maintenant qu'il n'est plus "à la mode" de défendre Israël. A la suite du récent incident de la flottille remplie d'activistes anti-israéliens en Méditerranée, il est difficile de trouver une cause aussi impopulaire à défendre.

 

Dans un monde idéal, l'assaut des commandos israéliens sur le Mavi Marmara ne se serait pas terminé par 9 morts et des douzaines de blessés. Dans un monde idéal, les soldats auraient été accueillis paisiblement à bord. Dans un monde idéal, aucun état, notamment un allié récent d'Israël comme la Turquie, n'aurait promu et organisé une flottille dont le seul but était de créer une situation impossible pour Israël, c'est-à-dire choisir entre l'abandon de sa politique de sécurité et le blocus naval, ou risquer la colère du monde.

 

Dans nos relations avec Israël, il faut dissiper les brumes rousses de la colère qui trop souvent brouillent notre jugement. Une approche équilibrée et raisonnable devrait inclure les réalités suivantes.

 

D'abord l'état d'Israël a été créé par une décision de l'Onu. Par conséquent, sa légitimité ne peut pas être mise en question. Israël est une nation qui a des institutions profondément ancrées dans la démocratie. C'est une société ouverte et dynamique qui ne cesse d'exceller dans la culture, la science et la technologie.

 

Ensuite, grâce à ses racines, son histoire et ses valeurs, Israël est une nation occidentale à part entière. En effet, c'est une nation occidentale normale, mais qui est confrontée à des situations anormales.

 

Unique en Occident, c'est la seule démocratie dont l'existence est menacée depuis sa création. Elle a d'abord été attaquée par ses voisins, avec des armes conventionnelles. Puis elle a fait face au terrorisme culminant, vague après vague, dans des attentats-suicide.

 

Aujourd'hui sous l'instigation d'islamistes radicaux et de leurs sympathisants, elle affronte une campagne de dénigrement à travers la loi internationale et la diplomatie.

62 ans après sa création, Israël se bat encore pour sa survie. Puni par des missiles qui pleuvent du nord comme du sud, menacée de destruction par un Iran qui cherche à acquérir des bombes nucléaires et pressé par les amis comme les ennemis, il semble qu'Israël n'ait aucun moment de répit.

 

Pendant des années, l'Occident a concentré son attention sur le processus de paix entre Israéliens et Palestiniens, et on peut le comprendre. Mais si Israël est en danger aujourd'hui et si toute la région est en train de glisser vers un avenir très préoccupant, ce n'est pas du tout parce que les parties ne s'entendent pas sur les moyens de résoudre le conflit. Les paramètres de tout accord de paix futur sont clairs, même si pour chaque partie, le processus final à atteindre est difficile et douloureux.

 

Les menaces réelles à la stabilité régionale se trouvent, cependant, dans la montée d'un islamisme radical qui voit la destruction d'Israël comme l'accomplissement d'un destin religieux et, simultanément, dans le cas de l'Iran, comme une expression de ses ambitions pour une hégémonie régionale. Les 2 phénomènes sont des menaces qui affectent non seulement Israël, mais aussi tout l'Occident et le monde entier.

 

Le cœur du problème se trouve dans la manière ambiguë et souvent erronée avec laquelle de nombreux pays occidentaux réagissent à la situation. Il est facile de blâmer Israël pour tous les maux du Moyen Orient. Certains agissent et parlent comme si on pouvait parvenir à une nouvelle entente avec le monde musulman, à condition de sacrifier l'état d'Israël sur l'autel de cette entente. Ce serait une folie.

 

Israël est notre première ligne de défense dans une région turbulente qui risque à tout moment de sombrer dans le chaos, une région vitale pour notre sécurité énergétique, du fait de notre surdépendance du pétrole du Moyen Orient, une région qui constitue une frontière dans le combat contre l'extrémisme. Si Israël sombre, nous tous nous sombrerons.

 

Pour défendre le droit d'Israël à exister en paix et dans des frontières sûres, il faut un degré de clarté morale et stratégique qui trop souvent semble avoir disparu en Europe. Les États-Unis montrent des signes inquiétants car ils empruntent la même voie.

 

L'Occident traverse une période de confusion quant à l'avenir du monde. Dans une large mesure, cette confusion vient d'une sorte de doute de soi masochiste qui concerne notre propre identité, du fait du politiquement correct et du multiculturalisme qui nous forcent à nous mettre à genoux devant les autres, et d'une laïcité qui, ironie du sort, nous aveugle, même lorsque nous sommes confrontés à des djihadistes qui font la promotion d'une foi fanatique.

 

Abandonner Israël à son sort, en ce moment critique, ne servirait qu'à illustrer combien nous avons sombré et combien notre déclin semble désormais inexorable.

 

On ne peut pas laisser faire. Motivé par le besoin de reconstruire nos propres valeurs occidentales, exprimant une profonde inquiétude au sujet de la vague d'agression contre Israël, et conscient que la force d'Israël est notre force et que la faiblesse d'Israël est notre faiblesse, j'ai décidé de promouvoir une nouvelle initiative d'"Amis d'Israël" avec l'aide de quelques personnalités, dont David Trimble [ex-Premier ministre d'Irlande du Nord], Andrew Roberts [historien anglais], John Bolton [ex-ambassadeur américain aux Nations unies], Alejandro Toledo (ancien président du Pérou), Marcello Pera (philosophe et ancien président du Sénat italien), Fiamma Nirenstein (auteure et politicienne italienne), le financier Robert Agostinelli et l'intellectuel catholique George Weigel.

 

Nous n'avons pas l'intention de défendre une politique spécifique ou un gouvernement israélien particulier. Les auteurs de cette initiative sont certains d'être parfois en désaccord avec certaines des décisions prises par Jérusalem. Nous sommes des démocrates et nous croyons en la diversité.

 

Ce qui nous lie, toutefois, est notre soutien indéfectible à Israël et à son droit à exister et à se défendre. Que des pays occidentaux se rangent du côté de ceux qui remettent en question la légitimité d'Israël, jouent avec des questions de sécurité vitales pour Israël au sein des instances internationales, ou apaisent ceux qui s'opposent aux valeurs occidentales plutôt que de s'élever vigoureusement pour la défense de ces valeurs, n'est pas seulement une grave erreur morale, mais une erreur stratégique de premier ordre.

 

Israël est une partie essentielle de l'Occident. L'Occident est ce qu'il est grâce à ses racines judéo-chrétiennes. Si l'élément juif de ces racines est déterré et Israël perdu, alors nous sommes perdus aussi. Que cela nous plaise ou non, nos destins sont inextricablement liés.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 16:51

 

 

 

 

AFP - 16/06/2010 à 12h02
Cigares de Blanc: "choquant" selon Buffet, "contre-exemple"pour Hollande

Marie-George Buffet (PCF) a jugé mercredi "choquants" les 12.000 euros de cigares réglés sur fonds publics pour le compte du secrétaire d'Etat au développement de la région-capitale Christian Blanc, alors que François Hollande (PS) y a vu le symbole de "la République du contre-exemple". 

Photographe : Eric Feferberg AFP/Archives :: Christian Blanc le 7 octobre 2009
photo : Eric Feferberg , AFP/Archives

 

"C'est choquant" au moment où "on est en train de faire la poche des salariés à travers la réforme des retraites, à travers la cure d'austérité qu'on va nous imposer", a déclaré sur France 2 Mme Buffet, secrétaire nationale du PCF.

"12.000 euros, c'est 12 mois de revenus pour beaucoup, beaucoup de salariés qui sont au Smic", a-t-elle relevé estimant que "ces hommes et ces femmes aux responsabilités devraient faire preuve de décence".

L'ex-premier secrétaire du PS François Hollande a de son côté jugé sur Canal+ que "c'est vraiment la République du contre-exemple", "c'est faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais".

Pour le député PS des Landes Henri Emmanuelli cette affaire prouve "qu'on est rentré dans un système où l'argent est roi". Comme M. Blanc "n'avait pas grand-chose à faire il s'est mis à fumer le cigare", a-t-il plaisanté sur RMC.

Le Canard Enchaîné paru ce mercredi rapporte que le secrétaire d'Etat s'est fait offrir par l'Etat 12.000 euros de cigares en dix mois et en a remboursé 3.500 euros le 10 juin.

Mercredi à la sortie du Conseil des ministres, l'intéressé a répété qu'il avait le sentiment d'être "tombé dans un traquenard", mettant de nouveau en avant la concomitance entre sa décision de mettre fin aux fonctions de l'un de ses collaborateurs et la publication sur son compte d'articles dans le Canard.

 

"Je ne peux pas en dire plus pour l'instant, si ce n'est que je trouve ça extrêmement désagréable. Ce qui a caractérisé ma vie, je crois et chacun en est témoin, c'est la rigueur et l'intégrité", a-t-il dit.

 

 

 

 

Traquenard ou pas, l'illustrissime inconnu, squatter d'une sinécure à nos frais, ne nie pas les 12 000 euros de...cigares !

 

Mazette !

 

Secrétaire d'Etat au développement de la région-capitale...c'est nouveau...ça vient de sortir et ça ne sert à rien !

 

 

 
Partager cet article
Repost0
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 18:47

 

 

 

La chambre d'hôtel prévue pour Rama Yade plus chère que celles des Bleus
 

La chambre d'hôtel retenue pour la secrétaire d'Etat aux Sports Rama Yade en Afrique du Sud était plus chère que celles des joueurs de l'équipe de France de football qu'elle a pourtant appelés "à la décence en temps de crise", révèle le Canard enchaîné à paraître mercredi.

Photographe : Franck Fife AFP/Archives :: Rama Yade avec des supporteurs français avant le match du Mondial France-Uruguay, le 11 juin 2010 au Cap
photo : Franck Fife , AFP/Archives

 

 

Selon l'hebdomadaire satirique, la benjamine du gouvernement avait prévu de passer deux nuits dans un hôtel cinq étoiles de Georgetown, où une "junior suite" à 667 euros par jour avait été réservée pour elle et cinq autres chambres à 340 euros pour des membres de son cabinet.

 

Après avoir reproché aux Bleus "le clinquant" de leur hôtel - où la fédération de football paie 589 euros la chambre double par joueur -, elle a voulu annuler la réservation mais le ministère de la Santé avait déjà payé la facture qui ne pourra pas être remboursée, affirme le journal.

 

Toujours selon Le Canard enchaîné, Rama Yade a passé finalement deux nuits dans la résidence du consul de France et une troisième nuit dans une chambre d'hôte à 120 euros.

 

L'hebdomadaire estime que le séjour en Afrique du Sud de la secrétaire d'Etat a coûté au minimum 45.000 euros, dont 37.000 euros en billets d'avion en classe affaire sur Air France pour elle et ses collaborateurs.

 

 

 

 

Franchement sa balade en Afrique du Sud...elle servait à quoi ?!

 

Partager cet article
Repost0
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 16:47

 

 

 

D'après www.IsraelToday.co.il , le ministre des Affaires Etrangères d'Egypte Ahmed Aboul Gheit aurait rapporté, lors d'une émission "Round Table Show" à la chaîne de télévision égyptienne Nile TV, diffusée entre les 14 & 18 janvier 2010, qu'il aurait eu un entretien confidentiel, en tête à tête, avec B H Obama (vers les 5/6 janv 2010) qui lui aurait juré

 

qu'"il était un Musulman, fils d'un Musulman, et fils adoptif d'un beau père Musulman, qu'il avait des demi-frères Musulmans au Kénya et qu'il était d'accord avec le programme politique des musulmans".

 

Obama aurait demandé que "le monde Musulman soit patient avec lui, et que dès qu'il aurait résolu quelques problèmes américains internes, notamment le texte de la réforme de la Sécurité sociale, il montrerait alors aux Musulmans comment faire avec Israël !"

 

"Israel Today" du 29 avril (Israel Today here.) a rapporté cette émission sous le titre "catastrophe stratégique", le journaliste Aviel Scneider disant qu'Obama apaisait l'Islam au détriment d'Israël. Depuis cette date, la terminologie "islamisme", "Islam radical", "extrémistes musulmans" est bannie des documents officiels américains. Depuis cette date, l'administration américaine accuse Israël d'être à l'origine de la déstabilisation au Moyen Orient et mettait en danger les troupes américaines opérant en Asie Centrale (!). Depuis cette date,  Obama a humilié Netanyahou lors de leur entrevue à la Maison Blanche.

 

En fait Obama mènerait un "jihad" pacifique, objectif et furtif. Bref un "cheval de Troie".

 

 

 

Souhaitons-lui longue vie...il va en avoir besoin...maintenant ou...plus tard ! 

Partager cet article
Repost0
11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 07:11

 

 

Un journaliste koweitien : Les organisateurs de la flotille sont liés au djihad

 

 

Dans un article paru le 3 juin 2010 dans le quotidien Al-Watan, le journaliste koweïtien Abdallah Al-Hadlaq défend la décision israélienne d´arrêter la Flottille de Gaza, estimant que les conséquences de l´opération israélienne étaient "proportionnelles à la violence" des militants à bord, et que les organisateurs de l´expédition de la Flottille sont connus pour leurs liens avec des organisations terroristes mondiales et régionales.

 

"La Flottille, qui a reçu l´appui du mouvement terroriste Hamas et a essayé de violer le blocus contre ce mouvement à Gaza, était une provocation préméditée contre Israël. Les graves conséquences [de cette prise de contrôle] étaient directement proportionnelles à la violence [des militants de la Flottille] qui tentaient [de briser le blocus]. Les organisateurs [de l´expédition de la Flottille] sont partisans de mouvements et d´organisations affiliés au djihad [mondial], au Hamas, au Hezbollah et à Al-Qaïda, et ont un casier judiciaire noir en termes de trafic d´armes et d´opérations terroristes. Et, en effet, les forces israéliennes ont découvert à bord des armes et des munitions qui avaient été préparés à l´avance."

 

MEMRI, Middle East Media Research Institute, Dépêche n° 3007, 10 juin 2010

Partager cet article
Repost0