Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 18:24

 

 

 

Salaires dans les cabinets ministériels: les plus élevés atteignent 15.117 euros, chez Baroin

Les trois collaborateurs les mieux rémunérés de chaque cabinet ministériel perçoivent en moyenne 11.235 euros net par mois, les mieux lotis étant ceux qui travaillent avec le ministre du Budget, François Baroin (15.117 euros), a déclaré dimanche le député (app. PS) René Dosière.

Photographe : Lionel Bonaventure :: Les ministres de l'Industrie Christian Estrosi, du Budget Francois Baroin, le Premier ministre Francois Fillon et celui de la Défense Hervé Morin à l'Elysée le 6 octobre 2010.
photo : Lionel Bonaventure, AFP

 

 

Ces données chiffrées proviennent des réponses de chaque ministère aux questions écrites de l'élu de l'Aisne, parues cette semaine au Journal officiel et publiées dimanche par le Journal du Dimanche et Le Parisien.

 

"Ces salaires sont vraiment très élevés. C'est même plus que le ministre quand il ne cumule pas avec un mandat électif! Et c'est sans compter les avantages en nature comme la voiture de fonction et le chauffeur", déclare M. Dosière.

 

Globalement, la moyenne des trois plus gros salaires s'élève à 11.235 euros par mois dans les cabinets des ministres et 9.970 euros par mois dans ceux des secrétaires d'Etat. Cela représente, souligne l'élu, une somme annuelle de 4.625.762 euros pour les 114 collaborateurs les mieux rémunérés des cabinets des 38 membres du gouvernement, Matignon compris. 

 

Dans le peloton de tête, le cabinet de M. Baroin devance celui du Premier ministre François Fillon (14.086 euros mensuels en moyenne) et celui de la ministre de l'Economie Christine Lagarde (13.948 euros). Loin derrière, en queue de classement, figure le cabinet du ministre des Relations avec le Parlement, Henri de Raincourt, où la moyenne est quasiment divisée de moitié (8.183 euros).

 

"Bien qu'élevées, les rémunérations des conseillers du gouvernement restent très inférieures à celles accordées par l'Elysée. En 2008, la moyenne des cinq rémunérations de contractuels les plus élevées s'élevait à 16.479 euros net par mois, soit près de 50% de plus que la moyenne des ministères", note M. Dosière.

 

Dans une "suggestion" au Premier ministre "du prochain gouvernement", il appelle à "fixer pour chaque fonction de cabinet une fourchette de rémunération".

 

 

 

 

 

Le fromage de la République bananière aux cinq prières quotidiennes finira bien par les étouffer !...

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 12:04

 

 

 

Philippe de Villiers sera le prochain Premier ministre !

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 11:38

 

Les dix stratégies de manipulation de masses

 
Noam Chomsky

Le linguiste nord-américain Noam Chomsky a élaboré une liste des « Dix Stratégies de Manipulation » à travers les média. Nous la reproduisons ici. Elle détaille l'éventail, depuis la stratégie de la distraction, en passant par la stratégie de la dégradation jusqu'à maintenir le public dans l'ignorance et la médiocrité.

1/ La stratégie de la distraction

 

Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

 

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions

 

Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple: laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

 

3/ La stratégie de la dégradation

 

Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

 

4/ La stratégie du différé

 

Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

 

5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge

 

La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-age ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans ». Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

 

6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion

 

Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…

 

7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

 

Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

 

8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

 

Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte…

 

9/ Remplacer la révolte par la culpabilité

 

Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution!…

 

10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

 

Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.

 

 

 

 

 

UN REMEDE: LE "NET" !

Partager cet article
Repost0
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 15:04

LA TAUPE ISLAMISTE SE REVELE...

 

 

D'après Rebelle-info

 

Le 02 juillet dernier nous écrivions que Barack Hussein Obama était devenu un véritable problème (Barack Hussein Obama est devenu un problème) pour la défense et la sécurité des intérêts américains à travers le monde, particulièrement en Afghanistan. Aujourd'hui nous affirmons que Barack Hussein Obama est un traître.

 

Nous allons y revenir en apportant des preuves.

En attendant la mutinerie au sein de l'armée américaine prend de l'ampleur. Après le général McChrystal, c'est au tour de son successeur en Afghanistan, le général David Petraeus, d'afficher son désaccord sur la stratégie présidentielle. On peut même dire qu'il prend l'hôte de la Maison blanche pour un guignol. Du jamais vu. Dans un entretien à la BBC il a déclaré qu'il "réservait son meilleur conseil professionnel au président" et que ce dernier "avait la prérogative d'accepter ou de rejeter ce conseil". Une façon de dire que si l'idiot qui occupe le bureau ovale n'en fait qu'à sa tête il refusera d'endosser le fiasco qui se dessine en Afghanistan. Et pour bien enfoncer le clou il ajoute, à propos de la date du début du retrait des troupes américaines en Afghanistan fixée par Barack Hussein Obama, que cette échéance n'est pas contraignante : "Juillet 2011... c'est la date du début du processus, rien de plus, rien de moins. Ce n'est pas la date à laquelle les troupes américaines vont commencer leur exode et chercher la sortie et un interrupteur pour éteindre la lumière". Outre la critique féroce de la volonté présidentielle de fixer absolument une date de sortie en Afghanistan sans tenir compte des réalités sur le terrain, on peut également y voir une critique, même pas déguisée, des conditions du départ des troupes de combat américaines en Irak. Désormais plus personne au sein de l'armée américaine ne fait confiance au président des Etats-Unis. Tout le monde a conscience qu'il a atteint son seuil d'incompétence.

 

Mais il y a plus grave. Barack Hussein Obama est un traître. Plusieurs décisions récentes prouvent cette trahison.

 

- La Maison Blanche a élevé le statut diplomatique de la représentation palestinienne à Washington en lui permettant de hisser le drapeau de l'OLP. Il s'agit d'une reconnaissance implicite d'un Etat palestinien qui refuse quant à lui de reconnaître l'existence d'Israël, pays allié des Etats-Unis ; (NDRL: La France a suivi à 24 heures d'intervalle...)

 

- Le Département d'Etat refuse d'inscrire les Talibans sur la liste des organisations terroristes. Pourtant ces derniers ont tué des centaines de militaires et de civils américains. Ce refus est contraire à la ligne de conduite des Etats-Unis puisque toute organisation étrangère active en matière de terrorisme et menançant la sécurité des citoyens américains doit figurer sur cette liste. Curieusement l'organisation communiste iranienne "Moujahidine al Khalq" qui s'oppose au régime iranien et qui ne s'est livré a aucune attaque contre des citoyens américains depuis 40 ans est présente sur cette liste ;

 

- Non content d'avoir interdit dans son administration l'expression "terrorisme islamique', non content d'avoir donné son approbation à la construction d'une mosquée sur les lieux des attentats du 11 septembre, Barack Hussein Obama a invité au dîner du ramadan Mme Dr. Ingrid Mattson, présidente de "Islamic Society of North America". Ignore-t-il que cette organisation a octroyé des dons de 12 millions de $ au... Hamas ? Ignore-t-il que pour cette femme le wahabisme, l'islam le plus rigide, est comparable à la réforme protestante ? Cette fanatique a-t-elle sa place à la Maison Blanche ?

 

Ne trouvez-vous pas que tout cela commence à faire beaucoup ? Le peuple américain commence à s'en rendre compte. Les sondages sont unanimes. Et les militaires américains ne supportent plus de se faire tirer dans le dos par leur commandant suprême alors que pendant qu'ils combattent les fanatiques en Afghanistan, d'autres fanatiques sont reçus en grande pompe à la Maison Blanche. Peuple américain il devient urgent de stopper Barack Hussein Obama.

 
 
Par Michael Collins - Les brèves d
Partager cet article
Repost0
26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 18:33

 

 

RECOMMANDE A.R.                            

 

                                                                 LE FIGARO S.A.

                                                                  Monsieur Serge DASSAULT

                                                                                  Président-Directeur général

                                                                                  14, boulevard Haussmann

                                                                                  75009 PARIS

 

 

                                                                                  Le 18 août 2010.

 

Monsieur,

 

Abonné de longue date à la formule « Week-End » de votre quotidien, j’ai constaté une dérive inquiétante de la ligne éditoriale de celui-ci.

 

Je ne me retrouve désormais nullement, en tant que citoyen de droite, dans la façon de présenter l’actualité tant nationale qu’internationale et tout particulièrement israélo-palestinienne.

 

Deux éditorialistes ne méritent pas ces critiques et honorent encore la ligne fondatrice de votre journal, il s’agit d’Ivan Rioufol et d’Eric Zemmour.

 

Pour le reste, le moindre commentaire sur internet, par exemple, qui s’inscrive à l’encontre de l’islamisation de notre pays ou qui soit pro-israélien est censuré de manière systématique alors que d’autres émanant à l’évidence d’islamistes haineux sont accueillis sans problème.

 

Je suppose que vous avez une équipe de « modérateurs » qui doivent avoir le même accent que ceux ou celles que l’on a au téléphone.

 

Ceci explique probablement en partie cela mais il vous appartenait de maintenir une orientation claire à une parution de portée nationale sauf à reconnaître votre changement cap pour cap et d’en tirer les conséquences.

 

En ce qui me concerne, c’est ce que je fais ici, ce jour !

 

Par la présente, je vous prie de transmettre à vos Services la résiliation de mon abonnement à compter de la réception de la présente.

 

Je vous indique faire tant sur mon blogue que par mes commentaires sur des blogues amis une campagne pour alerter ceux qui me sont proches de la nouvelle ligne éditoriale sectaire et contraire à l’intérêt national de votre quotidien.

 

« Charbonnier doit rester maître chez soi » !

 

A bon entendeur…

 

Acceptez, Monsieur, mes salutations distinguées. 

 

Partager cet article
Repost0
21 août 2010 6 21 /08 /août /2010 15:07

 

COMMENTAIRE RECUEILLI SUR UN SITE DE REINFORMATION

 

 

"Bien sûr, il faut sonner le tocsin ! Bien sûr...mais de grâce cessons de dire que "tout est fini" !

La 23 éme heure n'est pas la fin et la fin ne peut s'affirmer qu'aprés la balle dans la tête...pas avant !

Tout peut arriver et j'ai le sentiment que "ça" va arriver !

 

Concernant le vote blanc qui est un vrai vote mais un vote de rejet réel, j'avais déjà pensé à cette option d'un "Monsieur Blanc" pour qui voter et qui recueillerait les 500 signatures mais qui serait un candidat fantôme représenté par un étendard blanc et qui n'aurait bien sûr pas vocation à présider s'il venait à être "élu".

 

Pensez-y Pensons-y !

Un rejet massif du personnel politique actuel de tous bords entraînerait SÛREMENT la réaction salutaire de notre bon peuple !

 

L'on pourrait même affiner le vote blanc par la création de bulletins comportant une barre rouge et une barre bleue pour indiquer l'option politique qui aurait êté retenue si un candidat en avait été jugé digne.

 

De tout cela, il ressort qu'il faut se LE bouger..."

 

 

 

 

A CELA LES IMMOBILISTES REPONDRONT QUE L'ON NE PREND PAS EN COMPTE LES VOTES BLANCS...

 

CERTES, MAIS IL FAUDRA BIEN LES COMPTER...

Partager cet article
Repost0
15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 17:02

 

 

 

Objet:

 

Dénoncer toutes formes d'atteinte aux fondements de la nation.

 

Combattre la stigmatisation et le dénigrement du peuple issu de nos terroirs.

 

Valoriser les usages et le mode de vie spécifique de notre peuple.

 

Défendre notre langue et notre culture partout où elles sont menacées.  

   

 

 

Moyens:

 

- Echange d'informations sur les attaques constatées

- Leur dénonciation et leur publication sur les blogues ad'hoc 

- Choix de signes de reconnaissance entre les membres (ex: drapeau français au revers d'un veston ou autre)

- Réunions par zones géographiques mais aussi par vidéo-conférences

- Organisation de manifestations publiques impromptues fondées sur la valorisation du terroir permettant de nous faire connaitre et d'exposer notre point de vue aux passants.

- Lobbying auprés des élus locaux et nationaux

- Dénonciation des élus pratiquant le dénigrement anti-français

- Action pénale.  

 

 

  Merci de laisser un commentaire pour nous permettre de vous joindre par votre e-mail personnel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 13:31

 

 

 

 

" On n'évite pas une guerre, on ne fait que la différer à son désavantage"

 

 

 

"Le Prince"  Machiavel

 

 

 

 

Pensée destinée à Messieurs SARKOZY Nicolas - HORTEFEUX Brice - NETANYAHOU Benjamin !

 

On oublie le dénommé Al Hussein Ould OBAMA du fait de l'incertitude de son camp !

Partager cet article
Repost0
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 14:42

 

 

 

Le "9-3" attend une nouvelle star hollywoodienne, Stallone, en hélicoptère

Arrivée en hélicoptère et tapis rouge : l'acteur Sylvester Stallone est attendu jeudi à Rosny-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, département populaire du Nord de la région parisienne, loin des paillettes, mais qui ne va pas sans susciter l'intérêt d'Hollywood et des Américains.

Photographe : Charley Gallay :: Sylvester Stallone arrive pour une projection de son nouveau film 'Expendables', le 23 juillet 2010 à Oceanside, en Californie.
photo : Charley Gallay, AFP
 
  

Une visite qui ne va pas passer inaperçue. Jeudi, vers 19H00, le célèbre interprète de Rocky ou Rambo doit atterrir en hélicoptère à Rosny-sous-Bois. Au programme, tapis rouge et présentation de son nouveau film, "Expendables", dont la sortie est prévue le 18 août.

Il pourrait être accompagné d'autres acteurs du film : Jason Statham, Dolph Lundgren et, peut-être, Mickey Rourke.

"Je les ai contactés après le succès de la visite de Travolta", explique Olivier Févin, directeur du cinéma UGC de Rosny. Car, en février, le multiplexe accueillait la star de "Grease" et de "Pulp Fiction", pour la présentation du film "From Paris with love".

"S'il y a un public pour ce genre de films populaires, de grand spectacle, c'est bien à Rosny", lance M. Févin. Son cinéma est le quatrième en terme d'entrées, avec plus de deux millions de spectateurs en 2009.

 

Travolta avait en effet été acclamé par des centaines de spectateurs, à Rosny : pas vraiment d'échange avec le public mais juste un "Bonjour, je suis heureux d'être là. J'aime beaucoup" et de longs et vigoureux applaudissements. L'équipe de production s'était félicitée d'un accueil très enthousiaste, bien différent de celui réservé par le public parisien, jugé plus froid.

 

En avril, c'était au tour de Samuel Jackson ("Pulp Fiction", "Shaft") de débarquer à Bondy, toujours en Seine-Saint-Denis, un département pourtant bien plus habitué aux pages "faits divers" que "cinéma" ou "people". Immense succès pour lui aussi.

Mais il était venu dans un cadre bien différent d'une promo de film, avec l'ambassadeur des Etats-Unis en France, Charles Rivkin. Ce dernier, avait promis quelques jours auparavant, lors d'une visite à La Courneuve, de revenir avec une vedette.

Le diplomate, ex-producteur du "Muppet show", avec son réseau hollywoodien, a donc proposé cette visite à l'acteur, "un des plus grands ambassadeurs de la culture américaine" selon lui.

 

"Vous avez le pouvoir de changer les règles !", avait alors dit Samuel Jackson aux jeunes, les encourageant à travailler dur et persévérer.

"Ces visites, c'est pour que les habitants de là-bas, de Bondy ou de La Courneuve, sachent que nous, à l'ambassade des Etats-Unis, nous nous intéressons à eux et que nous aimerions tisser des liens avec eux", explique-t-on à l'ambassade.

"On essaye d'être un peu partout en France depuis des années, car les leaders de demain peuvent sortir de n'importe quel endroit, pas juste des grandes écoles", poursuit-elle.

 

Des mots qui détonnent, pour une jeunesse des quartiers difficiles qui se plaint souvent d'être stigmatisée et même discriminée. "En France, on a l'impression que la banlieue, c'est loin. Les Etats-Unis se sont rendus compte qu'il y avait des énergies en banlieue", avait dit Nordine Nabili, du "Bondy blog", après la visite de l'acteur.

 

"Le tissage de ces liens, la construction de ces ponts ne se font pas en un jour, pas à partir d'une seule visite d'un seul acteur américain, mais si ça peut susciter l'intérêt des habitants, tant mieux", poursuit l'ambassade.

Bondy a accueilli une autre star, le 22 juillet : le chanteur Prince, venu y répéter, en pleine tournée estivale européenne. Mais cette fois, en toute discrétion.

 

 

 

 

Ils pourraient s'occuper de leur taupe islamiste implantée à Dar el Beïda, ex-Maison Blanche...

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2010 7 25 /07 /juillet /2010 15:51

 

Voilà ce qu'un pauvre hère, qui se prétend avocat et n'a même pas le courage de signer ses articles, ose écrire dans Rue 89 qui assume une co-responsabilité, celle de l'éditeur !

 

Quand ce cauchemar créé par ces putassiers bobo-gauchos va t-il prendre fin ?...

 

Bientôt...Bientôt...me dit mon petit doigt !

 

Outrage au drapeau : notre liberté a expiré vendredi à minuit

Le gouvernement, qui n'a visiblement rien de mieux à faire de ses journées (Quelle crise ? Quelles affaires ? Où ça, une guerre en Afghanistan ? ) a décidé ce vendredi de rétablir une infraction de blasphème.

 

 

Reproduction de la photographie sélectionnée lors du concours de la Fnac de Nice (DR).

 

Le décret n°2010-835 du 21 juillet 2010 relatif à l'incrimination de l'outrage au drapeau tricolore est publié ce vendredi au JO, et incrimine d'une contravention de cinquième classe (1 500 euros d'amende max, 3 000 euros en cas de récidive) le fait, lorsqu'il est commis dans des conditions de nature à troubler l'ordre public et dans l'intention d'outrager le drapeau tricolore :

  • de détruire celui-ci, le détériorer ou l'utiliser de manière dégradante, dans un lieu public ou ouvert au public ;
  • pour l'auteur de tels faits, même commis dans un lieu privé, de diffuser ou faire diffuser l'enregistrement d'images relatives à leur commission.

Rappelons que cette loi indispensable est due uniquement à la photo ci-dessus, primée lors d'un concours de photographie de la Fnac de Nice sur le thème du politiquement incorrect. En effet, aucune loi ne permettait de punir cet artiste pour son œuvre, vous réalisez le scandale : on se serait cru dans, horresco referens, un pays de liberté, du genre de celui qui écrirait ce mot sur le frontispice de ses bâtiments publics.

Déjà une loi de circonstance pour « La Marseillaise »

 

Déjà, depuis sept ans, depuis la loi du 18 mars 2003 sur la sécurité intérieure, l'article 433-5-1 du code pénal réprime le fait, au cours d'une manifestation organisée ou réglementée par les autorités publiques, d'outrager publiquement l'hymne national ou le drapeau tricolore. Cet abominable attentat est puni de 7 500 euros d'amende (c'est donc un délit), et même de six mois de prison s'il est commis en réunion, c'est à dire par au moins deux personnes agissant de conserve.

 

Là aussi, c'était une loi de circonstance, destinée à réagir suite à la présence de Jean-marie Le Pen au second tour de l'élection présidentielle aux sifflets ayant résonné lors de « La Marseillaise » du match « amical » de football France-Algérie du 6 octobre 2001.

Avec l'efficacité que l'on sait.

 

Et à l'époque, le Conseil constitutionnel avait précisé que les œuvre de l'esprit devaient être exclues du champ de cet article, et que le terme de manifestation réglementée s'entendait restrictivement aux manifestations publiques à caractère sportif, récréatif ou culturel se déroulant dans des enceintes soumises par les lois et règlements à des règles d'hygiène et de sécurité en raison du nombre de personnes qu'elles accueillent (décision n°2003-467 DC du 13 mars 2003, §104).

 

Alors puisque ce gouvernement aime les lois, dans le sens où un pédophile aime les enfants, je voudrais juste lui en rappeler quelques unes.

Il s'agit de trois articles de la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen, déclaration qui figure, sans doute à la suite d'un moment d'égarement, dans notre Constitution.

  • Article 4 - La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la loi.
  • Article 5 - La loi n'a le droit de défendre que les actions nuisibles à la société. Tout ce qui n'est pas défendu par la loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu'elle n'ordonne pas.
  • Article 11 - La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi.

Que faire face à cela ?

En cas de poursuites, la Cour européenne

 

Le décret peut être attaqué dans le délai de deux mois devant le Conseil d'Etat. Le recours n'a que peu de chance d'aboutir, car il y a gros à parier que le gouvernement a suivi les recommandations dudit Conseil consulté sur le projet de décret. Et pour porter l'affaire devant la Cour européenne des droits de l'Homme, il faut que cette loi soit appliquée, c'est à dire qu'une personne soit poursuivie. Et je n'imagine pas un procureur en France qui trouvera qu'un tel outrage mérite autre chose qu'un rappel à la loi, et encore s'il est de mauvaise humeur.

 

En attendant, le décret est paru au JO vendredi. Il entrait donc en vigueur ce jour à minuit (art. 1er du code civil) et ne pouvait s'appliquer à des faits commis avant son entrée en vigueur (art. 112-1 du code pénal).

 

J'ai donc invité mes lecteurs à profiter de leur liberté avant qu'elle ne disparaisse. Qu'ils outragent un drapeau et publient la photo avant ce vendredi minuit. Au douzième coup, une partie de leur liberté d'expression s'est transformée en citrouille.

Le drapeau français dans une poubelle (DR).

 

Et à tous les patriotes qui viendront me dire que la liberté d'insulter le drapeau ne mérite guère de protection et que la face du monde ne sera pas changée par ce décret, je rétorquerai qu'il n'y a pas de liberté d'insulter le drapeau : il y a la liberté, point. Et que c'est un bout supplémentaire qu'on rabote, sans que rien ne le justifie, si ce n'est la volonté de bomber le torse et de se frapper la poitrine comme un oran-outang face… à une exposition de photographes amateur dans un grand magasin de Nice.

 

Est-ce de cela que vous acceptez de laisser dépendre votre liberté ? Trouvez-vous normal que l'Etat, dont le rôle est de défendre votre liberté, vous interdise d'en faire usage parce que ça colle bien avec sa communication électorale ? La face du monde ne sera pas changée, non, mais la surface de votre liberté, oui. Tout le monde n'est pas obligé d'avoir une mentalité de valet.

 

Le mot France, étymologiquement, veut dire « le pays des hommes libres ». Je suis pour interdire tout outrage à ce nom par l'Etat.

 

Photo : reproduction de la photo sélectionnée par le jury du concours de la Fnac de Nice (DR) ; un drapeau dans une poubelle (DR)

Partager cet article
Repost0