Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles RÉCents

Catégories

29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 08:22




Après Gérard Collomb, Michel Mercier et Jean-Jack Queyranne apportent leur soutien au projet d’Institut de civilisation musulmane cher au recteur de la grande mosquée

Kamel Kabtane

Kamel Kabtane


Il est rusé, Kamel Kabtane.
Cette année, le recteur de la grande mosquée de Lyon a obtenu d’organiser le repas de rupture de jeûne du Ramadan dans les salons d’honneur de l’hôtel de ville, et non pas, comme de coutume, dans la bibliothèque exiguë, quoique cossue, de l’édifice religieux du boulevard Pinel. Rendez-vous est donc pris pour le 15 septembre en soirée. « On va faire quelque chose de grand, avec 200 à 300 invités », glisse le responsable religieux.

La date n’est bien sûr pas choisie au hasard. Elle permettra à Kamel Kabtane de s’offrir une large et prestigieuse tribune pour la promotion de son projet d’Institut français de civilisation musulmane (IFCM), et d’arracher, il l’espère, les derniers soutiens financiers qui manquent pour lancer les travaux à côté de la mosquée dans trois ans.

Car Kabtane n’arrivera pas à ce dîner les mains vides. La veille, le 14 septembre, l’agence lyonnaise Saga aura rendu son premier rapport sur l’estimation détaillée du coût du projet. Cette agence a été désignée après un appel d’offres lancé fin avril par le recteur de la grande mosquée. Dans un document d’étape diffusé le 24 juillet, Saga défend la viabilité de l’IFCM à Lyon, « un lieu dont l’implantation se justifie par l’importance de la communauté musulmane à Lyon et en Rhône-Alpes » et « un centre (qui) pourrait se poser en vitrine de la modernité du monde musulman ». Budget prévisionnel du chantier selon Kabtane : 8 millions d’euros, pour un coût de fonctionnement annuel d’environ 1 million d’euros (l’institut emploierait une dizaine de salariés, dont un directeur). L’ensemble, adossé à la grande mosquée, comprendrait une salle de conférences, un laboratoire de langues, un restaurant avec salon de thé et un espace d’exposition, livrables en 2014.

« Nous sommes dans la dernière ligne droite, rapporte Kamel Kabtane. Seul l’Etat rechigne à verser une aide, car il s’inquiète des frais de fonctionnement. Tant qu’il n’a pas dit oui, les collectivités locales ne débloqueront pas leurs fonds. » L’an dernier, le maire (PS) de Lyon, Gérard Collomb, avait promis une subvention de l’ordre de 800.000 euros. Dans un courrier du 2 juillet, Michel Mercier, président (centriste) du conseil général du Rhône, vient de se déclarer prêt à soumettre une délibération à son assemblée pour aider financièrement le projet d’IFCM, dès qu’il sera finalisé. Le montant de l’engagement n’est pas précisé. Jean-Jack Queyranne, président (PS) du conseil régional Rhône-Alpes, a fait de même dans une lettre du 3 juillet, en y posant ses conditions : pas d’entorse à la laïcité. La Région pourrait verser un maximum de 800.000 euros. Le rêve semble bien parti pour devenir réalité (le progrès du 27 juillet 2009 Nicolas Ballet)

Les senteurs des jardins de l’Alhambra

« Il faut cultiver son jardin », disait Voltaire. Celui de Kamel Kabtane sera oriental. Et enraciné dans des valeurs de tolérance. Le recteur de la grande mosquée de Lyon, qui a toujours un projet d’avance, annonce au Progrès sa volonté d’aménager des jardins de l’Alhambra à la lyonnaise, dans l’espace contigu à l’édifice religieux et au futur Institut de civilisation musulmane. Clapotis de l’eau coulant dans des fontaines mordorées, senteurs du jasmin, des citronniers, des acacias de Constantinople, des roses de Damas ou des grenadiers : il ne manquera (presque) plus que la vue sur la Sierra Nevada pour se croire dans le palais andalou de Grenade, issu d’une époque (Al-Andalus, jusqu’au XVe siècle) où le respect entre communautés n’était pas un vain mot. L’atelier paysagiste lyonnais Vincent Moineau a remis vendredi au recteur les premiers plans de masse de ces jardins. Aucune date, ni aucun coût ne sont encore avancés pour la réalisation de ce projet.





LA "MODERATION" N'EST QU'UNE VARIANTE DU DJIHAD...

NON SEULEMENT JE FAIS MON MARCHE CHEZ TOI MAIS, EN PLUS, C'EST TOI QUI PAIE...

DE DEUX CHOSES L'UNE OU IL EST TRES INTELLIGENT OU "NOUS" SOMMES TROP CONS !!


J'OPTERAIS POUR LA SECONDE PROPOSITION...

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2009 7 26 /07 /juillet /2009 14:11



Obama. Sa vie. Son oeuvre
Par Guy Millière
sans
© Metula News Agency

 

J’ai remarqué, qu’au moment de l’élection de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis, nombre de ceux que je rencontrais se faisaient des illusions à son propos : certains pensaient qu’il se recentrerait, d’autres me disaient qu’il n’était ni antisémite ni antisioniste, ou que sa politique concernant le Proche-Orient ne serait pas très différente de celle mise en œuvre par George Bush.

 

Je pensais que la meilleure démonstration de ce que je disais d’Obama serait administrée lorsqu’il serait au pouvoir. Et nous y sommes, hélas. Je l’ai dit récemment, et je le répète ici : la question n’est plus de savoir si Obama sera un Président désastreux, elle est de savoir quelle sera l’ampleur du désastre. Seuls ceux qui se crèvent eux-mêmes les yeux, ou (ce qui revient au même) se contentent des informations délivrées par les quinze ou vingt Pravda que compte la France peuvent encore ne pas voir.

 

J’ai remarqué aussi que nombre de gens ne savent toujours pas qui est exactement Obama, dès lors que ce qui est publié sur lui en langue française est essentiellement hagiographique ; c’est donc aux fins qu’ils puissent disposer de réponses à toutes les questions qu’ils pourraient encore se poser que j’ai rédigé ces lignes.

 

Barack Hussein Obama Jr. est censé être né à Hawaï en 1961, d’un père étudiant communiste musulman, Barack Hussein Obama Sr. - c’est parce qu’il y a un Barack Hussein Senior qu’il y a un Barack Hussein Junior -, qui a quitté sa compagne au bout de deux ans pour retourner dans son Kenya natal, et d’une mère sociologue gauchiste née au Kansas.

 

Les faits, jusqu’à preuve du contraire, semblent indiquer, et c’est pourquoi j’ai utilisé le mot « censé », qu’Obama est en réalité né au Kenya : il n’a jamais produit de certificat de naissance prouvant qu’il est bel et bien né sur le sol américain, ce qui est pourtant obligatoire pour devenir Président du pays.

 

A l’âge de six ans, sa mère ayant épousé un ingénieur indonésien musulman, Obama partit vivre en Indonésie pendant quatre ans, et il y fut inscrit sous son prénom et son nom de famille de l’époque : Barry Soetoro. La religion devant être indiquée sur les papiers, elle y figure. Confession : musulman. Comme sa demi-sœur, Maya Soetoro-Ng, l’a expliqué à une journaliste du New York Times : « Ma famille entière à l’époque était musulmane, ainsi que la plupart des gens que je connaissais ».

 

Obama a passé, en Indonésie, deux ans dans une école musulmane où on étudiant assidûment le Coran, et deux ans dans une école catholique, où il était inscrit comme « élève musulman ». De nombreux témoins interrogés par le Los Angeles Times et le Chicago Tribune se souviennent qu’Obama se rendait très régulièrement à la mosquée le vendredi.

 




 

Pas à l’occasion d’un bal costumé

 

En 1971, Obama fut envoyé par sa mère à Hawaï, où vivaient ses grands parents maternels, et il y a achevé ses études secondaires. Il se rendait alors aux cours du dimanche prodigués par la First Unitarian Church of Honolulu, qui peut sembler être une église chrétienne, mais qui était réputée alors surtout comme un lieu où se formaient des agitateurs.

 

La First Unitarian avait des liens étroits avec une organisation appelée Students for a Democratic Society, dans laquelle œuvrait Bill Ayers, qui allait fonder, peu de temps après, le groupe terroriste des Weathermen.

 

La figure paternelle qu’Obama s’est choisie alors, au temps de son adolescence, est un certain Frank : seul le prénom figure dans les livres signés Obama. Il s’agit, en réalité, de Frank Marshall Davis, auteur de quelques livres pornographiques et de textes publiés par divers journaux communistes. Frank Marshall était militant du Communist Party USA, financé directement par l’Union Soviétique.

 

Obama entre à l’université en 1979. Il étudie à l’Occidental College à Los Angeles, puis à la Columbia University à New York, dont il sort diplômé en sciences politiques.

 

En 1980 et 1981, Obama s’est rendu au Pakistan pour des séjours d’études, en compagnie de l’étudiant pakistanais, musulman très pieux, qui partageait sa chambre. L’entrée sur le territoire pakistanais était à l’époque interdite à un citoyen américain.

 

Pendant ses années à New York, de son propre aveu, Obama assistait très souvent à des conférences organisées par Socialist Scholars Conferences : les orateurs étaient des agitateurs maoïstes, trotskystes, des membres du Parti Communiste américain, des « syndicalistes révolutionnaires », des agitateurs sociaux, et des représentants d’organisations noires radicales.

 

Après un an et demi passé à s’occuper de dossiers pour la Business International Corporation, Obama fut recruté, en 1985, par un regroupement d’églises noires de gauche et d’extrême-gauche du Sud de Chicago, afin d’y devenir « organisateur de communauté » et y jouer le rôle d’agitateur social.

 

Parmi ces églises, il y avait la Trinity United Church of Christ de Jeremiah Wright. C’est à cette époque qu’Obama fut pleinement formé à l’agitation-propagande et à la prise de parole en public, par des disciples de Saul Alinsky, dans le cadre de l’Industrial Areas Foundation.

 

L’un de ses formateurs de l’époque, Mike Kruglik, a déclaré qu’il avait d’emblée vu en lui un « maître de la manipulation». Obama devint rapidement formateur d’agitateurs sociaux lui-même. Il commença aussi à travailler avec l’association « d’organisateurs de communautés » d’extrême-gauche ACORN, qui mit en place une branche appelée Project Vote, chargée d’obtenir, « par tous les moyens nécessaires », des inscriptions sur les listes électorales.

 

ACORN et Project Vote existent toujours et ont été très actifs pendant la campagne de 2008. Ils font partie des grands bénéficiaires du « plan de stimulation » de l’économie, mis en place par Obama dès sa prise de fonction en janvier 2009.

 

En 1988, Obama devient membre de la Trinity University Church of Christ. Jeremiah Wright devient son « conseiller spirituel ». La principale référence de Wright est James Hal Cone, auteur de "Black Theology and Black Power", l’un des livres fondateurs de la « théologie de la libération noire ».

 

Obama noue des liens étroits avec l’ « activiste » noir musulman antisémite Khalid Abdullah Tariq al-Mansour, qui obtient, de la part d’ « activistes » des droits civiques, tels que Percy Sutton, des lettres de recommandation qui permettront à Obama de poursuivre ses études à Harvard.

 

Al-Mansour s’occupe aussi du financement des études d’Obama auprès d’organisations wahhabites.

 

Obama est diplômé de Harvard en 1991. Il y est devenu, pendant ses études, président de la Harvard Law Review, dans laquelle il publie deux articles qui viennent d’être divulgués : l’un et l’autre exposent que la puissance américaine est source de problèmes dans le monde, ainsi que des thèses contre l’arme nucléaire.

 

La principale référence citée n’est pas Marx, mais le chanteur de reggae Peter Tosh.

 

En 1993, Obama devient chargé de cours à l’Université de Chicago et juriste chargé des questions de fraude électorale et de droit du travail au cabinet Davis Miner. Obama s’est, entre autres, chargé de poursuites contre des banques qu’il a accusées de « discrimination raciale », pour n’avoir pas accordé assez de prêts immobiliers à des membres de minorités (voir par exemple Buycks-Roberson v. Citibank).

 

Il a travaillé aussi comme avocat pour ACORN à cette époque. En 1995, Obama sera l’un des organisateurs de la Million Man March, conduite par le dirigeant de The Nation of Islam, Louis Farrakhan ; un homme qui a tenu régulièrement des propos favorables au nazisme et qui, lorsqu’il parle des Juifs préfère le mot hymies (youpins).

 

Obama était alors très lié avec Bill Ayers, le fondateur des Weathermen, et son épouse Bernadine Dohrn, qui, l’un comme l’autre, n’ont jamais regretté leur passé terroriste.

 

Il était très lié aussi avec Rashid Khalidi et Edward Saïd, activistes au service de l’OLP et « palestiniens» à plein temps.

 

C’est au domicile de Bill Ayers et Bernadine Dohrn qu’Obama a lancé sa campagne pour devenir sénateur d’Illinois en 1995. De nombreux éléments indiquent que le livre signé par Obama en 1995, Dreams of my Father (Les rêves de mon père), a été rédigé par Ayers (cf. Jack Cashill, « Test shows Ayers penned Obama's 'Dreams' », wnd.com).

 

Obama est devenu, en 1995, membre du Chicago Annenberg Challenge, fondé par Ayers, dont l’objectif était de former à « lutter contre l’oppression ».

 

Si Obama est devenu sénateur d’Illinois, c’est grâce à la sénatrice sortante, Alice Palmer, qui, un an avant l’élection, choisit Obama pour lui succéder. Elue d’un district noir pauvre, située elle-même à l’extrême-gauche, membre d’organisations longtemps financées par l’Union Soviétique, Alice Palmer avait pensé détecter chez Obama un homme prometteur.

 

N’ayant pu obtenir le poste qu’elle visait, Palmer voulut retrouver la position de candidate qu’elle avait laissée à Obama. Obama refusa et porta plainte contre elle pour « fraude aux listes électorales ». Alice Palmer fut évincée de la vie politique. Obama fut élu, en novembre 1996.

 

Il déclarera plus tard : « J’aimais beaucoup Alice Palmer ». L’étiquette choisie par Obama en 1996 n’était pas celle du Parti Démocrate, mais celle du New Party, formé par ACORN et les Democratic Socialists of America, association composée d’anciens maoïstes, de trotskystes et de communistes.

 

Obama bénéficia alors du soutien actif de Networking for Democracy, association d’activistes implantée en milieu étudiant et lycéen, fondée par Carl Davidson, lobbyiste pour le régime de Castro à Cuba.

 

En 1998, alors qu’il était membre du Sénat d’Illinois, Obama est devenu l’un des dirigeants de la Joyce Foundation, groupe de lobbying en faveur de l’écologisme radical et de la « justice sociale ».

 

C’est à l’université de Chicago qu’Obama a rencontré Rashid Khalidi. C’est avec l’aide d’Obama que Khalidi a fondé, en 1995, l’Arab American Action Network, groupe d’agitation pro-islamique et pro-palestinien.

 

En 2003, lorsque Khalidi quitta Chicago pour prendre, à Columbia, la place laissée vacante par le décès d’Edward Saïd, un dîner d’adieu fut organisé, auquel participèrent et prirent la parole Obama et Bill Ayers. Obama a participé à diverses réunions de soutien au mouvement palestinien, entre 2000 et 2003, en compagnie de Khalidi et d’Ali Abunimah, vice-président de l’Arab American Action Network.

 

Après avoir tenté, sans succès, de se présenter au Sénat des Etats-Unis en 2000, Obama est devenu conseiller d’un homme d’affaires nommé Robert Blackwell. Il fut chargé par celui-ci d’obtenir des subventions et des contrats de l’appareil politique de l’Etat d’Illinois.

 

C’est au temps où il participait à des réunions pro-palestiniennes pour l’Arab American Action Network qu’Obama prit des positions très tranchées contre la guerre en Irak.

 

En 2004, il rejoint pleinement le Parti Démocrate et se fait élire Sénateur des Etats-Unis. Il fut soutenu à l’époque par la Rainbow Coalition de Jesse Jackson, l’église de Jeremiah Wright, le New Party et ACORN.

 

Dès 2005 et son entrée au Sénat, Obama affiche son soutien à l’organisation d’extrême-gauche MoveOn (Bougez) et participe aux activités du Congressional Black Caucus.

 

En décembre 2006, Obama est présenté à George Soros, spéculateur milliardaire très à gauche et très anti-israélien. La suite est connue. Toutes les associations, tous les soutiens, tous les réseaux qu’Obama a cultivés au fil des ans se sont placés à son service, avec le succès que l’on sait.

 

Si quelqu’un trouve une trace de modération dans le parcours de Barack Hussein Obama, qu’il me l’indique, je serai curieux de savoir où elle réside. Obama n’est pas seulement le Président le plus à gauche de l’histoire des Etats-Unis. Il est surtout le seul Président à avoir eu des liens étroits avec une extrême-gauche révolutionnaire, avec des « activistes » pro-palestiniens, et avec des gens aux sympathies islamistes avérées, tel Al-Mansour.

 

La première fois qu’Obama a mis les pieds dans une réunion de soutien à Israël, c’était lors de la réunion de l’AIPAC (American Israel Public Affairs Committee) pendant sa campagne électorale : lors de cette réunion, il a parlé de Jérusalem comme d’une « ville indivisible » et de l’amitié qu’il portait à Israël.

 

On sait ce que sont aujourd’hui les positions d’Obama sur Jérusalem. On sait ce que vaut son amitié. Avec des amis comme lui, il n’est plus nécessaire d’avoir des ennemis.

 

Dimanche 26 juillet [05:47:00 UT
Partager cet article
Repost0
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 19:14




Djihad à Toul !


Il y a quelques mois, un Cheik  marocain était de passage dans la mosquée de la petite ville de Toul en Lorraine. Quelques mois plus tard, l’Abbé de Toul excédé, finit par abandonner son église. Est-ce une coïncidence ou l’effet d’un discours de “haine” et de violence ?



Le 30 mai 2009, l
e Cheikh Omar Al Qazâbri invité par la mosquée, récitait la Sourate Al Hachr devant les fidèles musulmans de Toul.

Que dit cette sourate ?  elle encourage les musulmans à chasser les non musulmans de chez eux … et régit le partage du butin :

Sourate Al-Hashr -
Al-Hashr ( L’exode) est une Sourate médinoise … Al Bukhari et Muslim rapportent un Hadith selon lequel, la sourate Al-Hashr fut révélée à propos de la bataille menée contre les Banû An-Nadîr.
Les premiers versets de la Sourate évoque le sort de Bânu-Nadîr qui étaient plus nombreux, plus riches et mieux équipés militairement que les musulmans, mais n’ont pas pas pu résister au siège par les musulmans grâce au soutien d’Allah. Le message à comprendre de ce fait est que ceux qui osent combattre Allah et son messager et résister au pouvoir de Dieu rencontreront toujours la même fin. ‘ ”.  (source:  Assabile)

Selon la biographie de Mahomet la plus reconnue par les musulmans,La Sira, biographie de Mahomet d’Ibn Icham, voici ce que fut le sort des Banu An-Nadir :


” Le prophète attaque les Banu Nadir : les juifs négocièrent leur vie en contrepartie de leur départ. Mahomet accepta et répartit l’important butin.”


Le 2 juillet 2009, à la chapelle de la Croix-de-Metz, à Toul, les vitres volent en éclat, la croix a été recouverte d’un tissu noir… L’abbé fait l’objet de menaces. Excédé, il quitte le quartier.

« C’est décidé, je pars. Ça devient insupportable. Depuis pratiquement une semaine, c’est tous les soirs ! » l’abbé Noël. Depuis plusieurs jours, en effet, à la tombée de la nuit, le curé de la Croix-de-Metz semble être la cible d’un groupe de jeunes… pierres et cailloux pleuvent sur les vitres de l’étage de la chapelle où il a élu domicile depuis 2002.« Jusqu’à l’année dernière, je n’avais jamais rencontré de problème », confie l’homme d’église. « Depuis un an, je dirais que ce genre d’incident se produit irrégulièrement. Mais depuis mercredi dernier, ça ne s’arrête plus ou presque. A chaque fois, à partir de 21 h 30… »


Six fenêtres cassées

En milieu de semaine dernière, celui qui souhaitait partir sur la pointe des pieds, sans faire de vague, s’est finalement rendu au commissariat de police pour évoquer des faits qu’il ne pouvait passer sous silence. « Cette fois, ils m’ont menacé verbalement, en me disant ” On aura ta peau ! “ ». …la démarche de l’abbé Noël consistait seulement à attirer l’attention pour mettre fin à cette situation qu’il qualifie seulement d’« anormale ». …les fidèles et proches. …« Au total, six fenêtres de la chapelle ont été cassées », s’impatiente l’un d’entre-eux, avisant plusieurs cailloux et parpaings, atterris dans le couloir de l’appartement, au milieu des débris de vitres, qui ont volées en éclats. .., un habitant de Toul pointe du doigt la croix surplombant l’édifice cultuel : « Regardez. Ils l’ont recouverte d’une espèce d’étendard noir », soupire-t-il, en lâchant avec une visible incompréhension : « Il y a quand même le respect des lieux ! J’ignore comment ils ont pu accéder là-haut, mais voilà le résultat ! »
….« le coffret électrique pulvérisé quelques jours plus tôt », situé à proximité de la façade de la chapelle…., l’abbé confirme la violence des faits : « Dimanche soir, une pierre a volé. Elle a heurté mon poignet. Le verre de ma montre s’est brisé ! » … datant de l’an passé : « Un soir, un caillou a même atterri dans mon lit ! »…« C’est décidé, je pars. Ça devient insupportable. Depuis pratiquement une semaine, c’est tous les soirs ! »”



NB : ce qu’ignore l’auteur de l’article comme l’abbé Noel, c’est que l’étendard noir est celui de la guerre en islam !






OU EST L'ETAT ?...

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 15:09



Un lecteur et désormais ami du blogue, MEDI...sans "H", nous a proposé de saines lectures que je m'empresse de diffuser !



http://lecoran.over-blog.com

http://veriteavenir.blogspot.com

http://campagne-boycott.blogspot.com


Allez-y et n'en laissez pas une miette, ça vaut le détour !

Bonne lecture !


 
Partager cet article
Repost0
18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 12:30





1. ISLAM, CORAN, HADITHS ET SUNNA


L’islam est un système religieux, politique, juridique et social initié au 7ème siècle après Jésus-Christ par Mahomet, qui se déclare être le dernier prophète et donc LE prophète à qui Allah aurait transmis ses préceptes par l’entremise de l’ange Gabriel.

Ces préceptes sont compilés dans le Coran. Le Coran, fixe, immuable, non interprétable est formé de 114 chapitres appelés sourates et chaque sourate est formée d’un nombre variable de phrases appelées versets. Les sourates et les versets sont numérotés de manière standard depuis 1923, par exemple [4:34] désigne le verset 34 de la sourate 4.

Il est à noter que Mahomet entendait les paroles de l’ange Gabriel pendant des crises :

« Les témoins disent qu’il (Mahomet) avait des syncopes au cours desquelles il avait de l’écume aux lèvres et des rugisse
ments analogues à ceux d’un jeune chameau » (Mizanu’l Haqq, p. 345). (ndlr: il s'agit de crises épileptiques typiques avec un phase de stertor qui est une respiration rude et profonde)

En plus du Coran, livre saint, l'islam prend aussi pour modèle Mahomet en s’inspirant de ses actes et paroles rapportés entre le 8ème et le 10ème siècle par les traditionnistes Bukhari, Muslim, Daoud et d’autres encore dans les hadiths (les dires), qui forment la sunna (tradition).

En parcourant les hadiths et le Coran (ici traduit en français par Hamidullah, version largement acceptée), nous constatons que l’islam est violent dès ses origines, qu’il est inégalitaire et discriminatoire envers les femmes, les non-mahométans, les homosexuels... et qu’en fait, l’islam rejette et combat tout ce qui n’est pas lui-même.
 

C’est une idéologie qui instrumentalise une religion dans le but de soumettre par la persuasion ou la violence tous les non-mahométans du monde. D’ailleurs "islam" signifie "soumission" en arabe et "musulman" signifie "soumis".

Bien des personnes ne veulent pas, par méconnaissance ou mauvaise foi, accepter cette réalité ; d’où cette présentation qui expose le Coran tel qu'il est et montre ainsi que l’islam est incompatible avec le respect des êtres humains.



2. TACTIQUE DE L’ISLAM

a) Un point fondamental. Ne soyez jamais étonné qu’un propagandiste de l'islam mente par omission ou par action, dissimule ou falsifie car c’est une presciption coranique. Quand il s’agit de développer l’islam, tous les coups sont permis. La taqqya, qui s’écrit aussi takia (dissimulation), est un devoir pour les mahométans en situation d’infériorité (= de minorité). Par contre, dès que le rapport de force s’inverse, alors les mahométans peuvent envisager l’agression :
 

Coran 47:35
"Ne faiblissez donc pas et n'appelez pas la paix alors que vous êtes les plus hauts, qu'Allah est avec vous, et qu'Il ne vous frustrera jamais du mérite de vos oeuvres."
 


b) Quand on s’oppose à un propagandiste de l'islam qui affirme que l’islam est une religion de tolérance, de paix et d’amour en lui citant quelques sourates violentes, misogynes,  antichrétiennes ou antijuives et qu’il est à court d’arguments, il finit toujours par dire au bout du compte "Oui, mais le Coran, pour le comprendre, il faut le lire en arabe." 


Si tel est le cas, alors tous les convertis et tous les mahométans qui ne lisent pas l'arabe, sont des personnes qui ont adopté une religion sans comprendre le Coran !

Il existe des traductions du Coran acceptables, ne serait-ce que celles utilisées dans les pays non arabophones par les propagandistes de l'islam, traductions qu’on ne peut pas soupçonner d’être islamophobes.


c) Il faut aussi réfuter l’argument récurrent utilisé par des mahométans qui souvent n’ont jamais lu le Coran, ainsi que par des non-mahométans ignorants en islamologie qui jouent les idiots utiles à l’islam et qui affirment que l’islam est une religion comme les autres.

Il faut objecter cette affirmation. De nombreux versets incitant au meurtre figurent dans le Coran (aller au paragraphe 4 pour des exemples ou encore lire les hadiths où Mahomet lui-même commandite de nombreux assassinats). Donc l’islam n'est pas une religion comme les autres.


d) A la longue liste de versets du Coran appelant clairement au meurtre des mécréants, les propagandistes de l'islam rétorquent souvent qu’ils ne faisaient que répliquer, que se défendre face aux attaques des "méchants" polythéistes. On reconnaît déjà à cette époque la posture victimaire des mahométans. Il faudrait donc croire que les mahométans ont conquis d’immenses territoires au nom d’Allah, uniquement en se défendant et parce que les autres peuples les attaquaient.

Pour se convaincre au contraire de l’arrogance et de l’agressivité du chef de guerre Mahomet, il suffit de lire certaines lettres missionnaires qu’il envoyait aux différents chefs ou rois, pour les "inviter" à embrasser l’islam : aux chefs des tribus d’Arabie, aux rois de Byzance, de Perse, d’Abyssinie... Voici la "lettre d’invitation" au peuple d’Oman :

"Paix soit sur celui qui suit le chemin droit ! Je vous appelle à l'islam. Acceptez mon appel, et vous serez indemne. Je suis le messager de Dieu envoyé  l'humanité, et l'annonce sera effectuée sur les mécréants. Si, donc, vous vous identifiez à l'islam, j'accorderai la puissance sur vous. Mais si vous refusez d'accepter l'islam, votre puissance disparaîtra, mes chevaux camperont sur l'étendue de votre territoire et nous régnerons en votre royaume. Signé : Mahomet, messager de Dieu."


e) Il faut aussi savoir que 2 versets peuvent se contredire, mais Allah, étant omniscient et infaillible, a tout prévu. Dans un tel cas, il a développé la doctrine des versets abrogeants (nasikh) et des versets abrogés (mansukh) qui consiste à décider que le verset le plus récent annule le plus ancien et donc qu’un verset médinois ou post-Hégire peut annuler, en cas de contradiction, un verset mecquois ou pré-Hégire.

L’Hégire désigne la période où Mahomet a été chassé de la Mecque pour aller se réfugier à Médine. Pour preuve de ce qui précède, on peut citer les deux versets :

Coran 2:106
"Si nous abrogeons un verset quelconque ou que nous le faisons oublier, nous en apportons un meilleur ou un semblable. Ne sais-tu pas qu’Allah est omnipotent ?"

Coran 16:101
"Quand Nous remplaçons un verset par un autre – et Allah sait mieux ce qu'Il fait descendre – ils disent : "Tu n'es qu'un menteur". Mais la plupart d'entre eux ne savent pas." 

Donc ne vous laissez pas désaçonner quand un propagandiste de l'islam vous cite un verset tolérant car il est vraisemblablement abrogé par un verset médinois. Si l’islam était pacifique, il ne devrait pas y avoir un seul verset violent dans le Coran... or des mots tels que "tuer", "combattre" ou "jihad" y apparaissent des centaines de fois.

Pour savoir si une sourate est médinoise ou mecquoise, visitez le site :
http://www.islamophile.org/spip/rubrique5.html



3. CHOIX DU CORAN


Nous avons déjà signalé tout l’intérêt que représente pour nous de choisir une traduction du Coran agréée par les propagandistes de l'islam eux-mêmes. C’est donc le Coran d’Hamidullah qui servira de référence dans la suite.
 

Remarque importante : le Coran ("récitation" en arabe) est moins un texte que la récitation de ce texte en arabe. C’est donc, pour les non-arabophones, une longue suite de sons appris par coeur, dans des "écoles coraniques" (madrassa, où les mahométans apprennent à haïr l’Occident). Il s’agit donc d’un véritable bourrage de crâne auquel des enfants sont soumis souvent dès l’âge de 4 ans !



4. AU FIL DU CORAN

Dans ce qui suit, quand les mots "les" ou "ils" ne seront pas précisés, ils désigneront tous ceux qui ne sont pas soumis à Allah : les juifs, les chrétiens, les hérétiques, les infidèles, les associateurs, les polythéistes et les mécréants.

a) Appels au meurtre

 

Coran 2:191
"Et tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d'où ils vous ont chassé : l'association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la mosquée sacrée avant qu'ils ne vous y aient combattus. S'ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants."

Coran 4:89
"Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d'alliés parmi eux, jusqu'à ce qu'ils émigrent dans le sentier d'Allah. Mais s'ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur."

Coran 4:91
"Vous en trouverez d'autres qui cherchent à avoir votre confiance, et en même temps la confiance de leur propre tribu. Toutes les fois qu'on les pousse vers l'association (l'idolâtrie) ils y retombent en masse. Par conséquent, s'ils ne restent pas neutres à votre égard, ne vous offrent pas la paix et ne retiennent pas leurs mains (de vous combattre), alors, saisissez-les et tuez-les où que vous les trouviez. Contre ceux-ci, Nous vous avons donné une autorité manifeste."

 

Coran 5:33
"La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas ; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment."

 

Coran 8:12
"Et ton Seigneur révéla aux anges : "Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l'effroi dans les coeurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous (décapitation) et frappez-les sur tous les bouts des doigts."

 

Coran 8:17
"Ce n'est pas vous qui les avez tués : mais c'est Allah qui les a tués. Et lorsque tu lançais (une poignée de terre), ce n'est pas toi qui lançais : mais c'est Allah qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d'une belle épreuve de Sa part ! Allah est Audient et Omniscient."

Autrement dit c’est l’absolution par avance pour un meurtrier pour peu qu’il tue un infidèle au nom d’Allah.

Coran 9:5
"Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat (prière) et acquittent la Zakat (aumône), alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux."

Coran 17:33
"Et, sauf en droit, ne tuez point la vie qu'Allah a rendu sacrée. Quiconque est tué injustement, alors Nous avons donné pouvoir à son proche parent. Que celui-ci ne commette pas d'excès dans le meurtre, car il est déjà assisté par la loi."

Selon le Coran, il existe des raisons tout à fait valables, conformes à la loi islamique (charia), de tuer.

 

Coran 33:61
"Ce sont des maudits. Où qu'on les trouve, ils seront pris et tués impitoyablement."

 

Coran 47:4
"Lorsque vous rencontrez au combat ceux qui ont mécru, frappez-en les cous (décapitation). Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."



b) Haine contre les juifs, les chrétiens et les infidèles

Coran 5:51
"O les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes."


Coran 9:30
"Les Juifs disent : "Uzayr est fils d'Allah" et les Chrétiens disent : "Le Christ est fils d'Allah". Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu'Allah les anéantisse ! Comment s'écartent-ils de la vérité ?"

Coran 5:14
"Et de ceux qui disent : "Nous sommes Chrétiens", Nous avons pris leur engagement. Mais ils ont oublié une partie de ce qui leur a été rappelé. Nous avons donc suscité entre eux l'inimitié et la haine jusqu'au Jour de la Résurrection. Et Allah les informera de ce qu'ils faisaient."


Dans les hadiths, on peut facilement faire une moisson de propos antijuifs et antichrétiens parfois très violents comme : "Un groupe des Banu Israel (fils d’Israël) était perdu. Je ne sais pas ce qui leur est arrivé, mais je pense qu’ils se sont transformés en rats." Récit d’Abu Huraira, Muslim XLII 7135 et Bukhari LIV 524


c) Les inégalités fondamentales de l’islam

Le mahométan est supérieur au non-mahométan

Coran 3:110
"Vous êtes la meilleure communauté qu'on ait fait surgir pour les hommes, vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah. Si les gens du Livre (chrétiens et juifs) croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d'entre eux sont des pervers."


L’homme est supérieur à la femme

Coran 4:34
"Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes à leurs maris, et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est
certes, Haut et Grand !"


Le maître est supérieur à l’esclave

L’islam n’a pas encore abrogé l’esclavage, encore pratiqué en Arabie saoudite et au Soudan où la traite des noirs est encore d’actualité, comme l’atteste le témoignage poignant d’un Soudanais noir et chrétien, nommé Simon Deng, réduit en esclavage par le régime arabe islamiste de Khartoum, témoignage recueilli par la journaliste Caroline Fourest, que l’on peut trouver sur le site Internet : http://www.occidentalis.com/article.php?sid=2738.

Si l’islam n’a pas aboli l’esclavage (le peut-il ?) c’est tout simplement que son objectif est d’établir le califat mondial où les non-mahométans auraient le choix entre la conversion, la mort ou, dans le meilleur des cas, la dhimmitude pour les Gens du Livre (juifs et chrétiens), qui est un statut de sous-homme (http://www.dhimmitude.org/archive/articlef1.html).



d) Peine de mort pour celui qui quitte l’islam


"Mais sans aucun doute je les aurais tués puisque le Prophète a dit : si quelqu’un (un mahométan) s’écarte de sa religion, tuez-le." Récit d’Ikrima, Bukhari LII 260

Connaissez-vous beaucoup de religions qui appellent à tuer celui qui désire les quitter ?



5. MAHOMET, LE "BEAU MODELE"

On ne peut pas terminer sans parler de Mahomet. Quelques traits du caractère de celui que tout mahométan doit imiter, trouvé dans les hadiths ou le Coran :

Mahomet et torture
"Quand l’apôtre d’Allah eut coupé les pieds et les mains de ceux qui avaient volé ses chameaux et qu’ils leur eut enlevé les yeux avec des clous chauffés au feu, Allah le gronda et il révéla : la punition de ceux qui font la guerre à Allah et à son apôtre et qui les affrontent avec toutes leurs forces pour semer la discorde sur la terre sera l’exécution (par décapitation) ou la crucifixion." Récit d’Abu Zinad, Dawud XXXVIII 4357

 

Mahomet et meurtre

"L’apôtre d’Allah a lapidé à mort une personne de la tribu des Banu Aslam, un Juif et sa femme." Récit de Jabir Abdullah, Muslim XVII 4216
 

Mahomet et pédophilie
"Khadija (première femme de Mahomet) est morte 3 ans avant que le Prophète parte à Médine. Il y est resté environ deux ans et il se maria ensuite avec Aïcha qui était une fillette de 6 ans ; elle était âgée de neuf ans quand il a consommé le mariage." Récit du père de Hisham, Bukhari LVIII 236

 

Mahomet et le pillage

"Quand l’apôtre d’Allah avait l’intention de conduire une expédition de pillage, (ghazw ou ghazwa en arabe, ce que l’on traduit en français par razzia – dans le cas du Prophète, un tel pillage constituait un aspect du jihad) il employait une formule équivoque pour faire croire qu’il allait dans une autre direction." Récit de Ka’b ibn Malik, Bukhari LII 197


Coran 8:1
"Au nom d'Allah le Très Miséricordieux. Ils t'interrogent au sujet du butin. Dis : "Le butin est à Allah et à Son messager." Craignez Allah, maintenez la concorde entre vous et obéissez à Allah et à Son messager, si vous êtes croyants."



Tel est l’islam depuis quatorze siècles. C’est une idéologie qui instrumentalise une religion et qui vise à soumettre l’humanité au même titre que le nazisme et le communisme. L’islam est donc incompatible avec le respect des droits de l'homme et de la femme ainsi que la liberté et le bonheur de l'humanité.


Ce document a été visé par un spécialiste de l’islam.

Cette étude est extraite d'un argumentaire de http://www.france-echos.com/sommaire.html

Publié dans : www.lecoran.over-blog.com
Partager cet article
Repost0
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 14:54


Le Hamas, par l'intermédiaire de son bras droit, le "Conseil des Relations américano-islamiques" (sic), veut distribuer 100 000 Corans pour information et prosélytisme...

Est-ce bien judicieux ?...

Voilà quelques commentaires recueillis sur un autre blogue:

La plupart des musulmans n'a jamais lu le bouquin de référence et appliquent un islam embelli transmis par leur grand'mère, ce qui est le cas le plus courant en AFN.

Si l'on a une relation avec un ou des musulmans instruits, il est toujours utile de leur offrir un exemplaire du bouquin car aprés ils se rendent compte à quel point il s'agit d'un recueil de sottises et d'appels au meurtre, avec les hadiths.

Ils finissent par en avoir honte, même s'ils ne l'avouent pas !

C'est la meilleure façon de les détourner de ce fatras d'insanités.

Alors s'ils veulent en distribuer 100 000...pourquoi pas !!

A notre époque, compte tenu de l'évolution des esprits, c'est la meilleure façon de se tirer une rafale de AK47 dans les deux pieds !
 
Commentaire n° 1 posté par Joy hier à 17h45


Il y a peut être dans le coran des passages qui peuvent être interprétes d'une manière qui est inacceptable pour la société contemporaine. Mais il n'y a pas une once de violence ou de sottise dans le coran qui ne soit pas dans l'ancien testament.

Evitez de vous en prendre à l'islam car ce n'est qu'une continuation du judaisme. Ceux à blamer sans, de part et d'autres, interprétent la religion de manière vicieuse, une infime minorité. En vous en prenant à toute la religion vous vous en prenez d'un coup à un milliards d'individus dont la plupart sont d'honnetes gens.
 
Commentaire n° 2 posté par Réda Chraïbi hier à 22h49

 
S'il y a violence dans la Bible , c'est à titre narratif.

Dans le bouquin, c'est à titre incitatif, voire impératif !...

Va et brûle l'infidéle qui t'entoure etc...

La différence fait que les 2 milliards de péquins qui se sont faits baiser par l'origine prétendûment divine de la haine professée à forte dose sont TOUS des criminels potentiels même si tous ne passent pas aux actes.

Il suffit d'ouvrir les yeux pour voir et comprendre la différence.

Plus de 10% des gens qui polluent notre terre se disent prêts au jihad mais les 90% restants les approuvent et JAMAIS n'élévent le moindre reproche.

Il n'y a pas d'islam et d'islamisme car les "deux" se nourrissent à la même source: l'appel au meurtre réitéré 203 fois, hadiths compris !!

Celui qui a vécu par le glaive périra par le glaive !

Si Dieu le veut...


Commentaire n° 3 posté par Joy aujourd'hui à 12h55

 

Joy, ne parle pas de choses que tu ne sembles pas connaitre et, surtout, n’invente pas des passages coraniques qui n’existent nulle part pour justifier ta haine démesurée. Je te le répète en connaissance de cause, la violence prétendument basée sur des versets du coran en est une interprétation vicieuse. Seuls les cas de défense et de ripostes sont mentionnés à coté de tant d’appels à la paix et la reconnaissance mutuelle que tu ignores. Narratif ou incitatif sont un détail tant le contextuel peut être pris pour un exemple à suivre, dans le coran comme dans la bible. N’oublie pas aussi que l’islam n’est pas la seule religion a être instrumentalisée à des fins politiques ou guerrière, relis l’Histoire et remonte aussi loin que tu peux, tu verras que cette attitude de la nature humaine plus que du contenu d’une religion. Alors laisse-moi te dire : que celui qui n’a jamais pêché jette la première pierre.

Je t’invite à ne pas remettre en cause la divinité des religions du Livre, car ce qui vaut pour l’un vaut tout autant pour l’autre et ce n’est nullement le sujet ici. Aussi, je t’invite à ne pas spéculer sur le sentiment fort intérieur de 2 milliards d’individus car tu ne les connais pas pour parler en leur nom.

Enfin, l’assimilation et l’amalgame sont une racine du racisme dont tu fais preuve ici, pour rappel l’islam est une religion, l’islamisme est une idéologie politique, ce qui n’a rien à voir. Tout comme ce billet qui mélange dans la même page les tensions sociales dans les banlieues françaises, la révolte des Ouïghours en Chine, la résistance du Hamas et l’affaire fofana en France. Il n’y a aucun lien entre eux si ce n’est la volonté vicieuse de l’auteur d’assimiler de force islam et violence. Dans le même esprit tordu on pourrait chercher à lier l’affaire Madoff à New York et les gesticulations de la Ligue de Défense Juive en France.

Alors je t’en prie, range ton glaive et montre ta meilleure face. Sois un exemple de paix au lieu de servir la haine.

 

Commentaire n° 4 posté par Réda Chraïbi aujourd'hui à 14h20

 
Mais...je montre ma meilleure face, celle de la défense des valeurs humanistes donc judéo-chrétiennes car si le judaïsme est le fondement des religions monothéistes, la chrétienté est le socle de l'essor de l'humanité et des valeurs qui annoblissent l'homme.

Je n'ai jamais rien trouvé de semblable dans les bouquins haineux que j'ai lus et dont certains se prévalent pourtant encore.

Leur primarité explique peut-être cela mais alors qu'ils prennent exemple sur nous !...

Que les Berbères ou Kabyles retrouvent leur judéité ou leur chrétienté d'antan serait déjà une bonne étape sur le bon chemin !

L'intelligence de la race humaine le voudrait et je ne désespére pas qu'elle y parvienne !

Le reste suivra alors...

Car si la tendance naturelle est de prendre le chemin le plus facile, donc celui qui descend, je ne doute pas que le sursaut de l'humanité sera de bannir tout ce qui l'entâche par l'élévation des coeurs et des esprits...

On est donc loin des relents du bouquin "divin" !
!
 
Commentaire n°5 posté par Joy Aujourd'hui à 14h51






VOIR L'ARTICLE " LE CORAN DANS LE TEXTE "
Partager cet article
Repost0
6 juillet 2009 1 06 /07 /juillet /2009 08:21


LA BOSNIE-HERZEGOVINE EST EN COURS D'ISLAMISATION...MERCI L'OTAN !

MERCI SURTOUT...LES IMBECILES !




Observatoire de l'islamisation :

  

Le préfet de la congrégation pour les Instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique, le cardinal Franc Rodé, après sa visite en Bosnie, du 19 au 21 juin,
a déclaré :

"La Bosnie vit un processus d'islamisation et Sarajevo est devenue une ville musulmane (...)  les catholiques ont été les principales victimes de la guerre et que beaucoup ont fui le pays (...) Beaucoup sont partis parce que leurs maisons ont été incendiées, d'autres à cause des pressions et de la peur de perdre la vie. De nombreux prêtres et religieux ont été assassinés. Des églises et des monastères ont été incendiés ou détruits (...) Ces dernières années, plus de 100 mosquées ont été construites, dans des lieux où il n'y en a jamais eu. Il y a donc une volonté d'islamisation dans la région de Sarajevo (...)"

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 10:31


Des musulmans "français" personae non gratae en Egypte


“Une vingtaine de musulmans extrémistes français qui avaient été arrêtés lors de l’enquête sur l’attentat au Caire en février, qui a coûté la vie à une jeune française, ont été peu à peu expulsés”

a déclaré un responsable des services de sécurité.


Ce responsable, qui a requis l’anonymat, a précisé qu’”aucune charge n’a été retenue contre eux” mais qu’ils sont considérés comme des extrémistes religieux indésirables en Egypte.


Interrogé par l’AFP, le consulat de France a seulement indiqué “qu’un certain nombre de Français ont été arrêtés parmi d’autres étrangers” et “qu’ils ont été invités à quitter l’Egypte à leurs frais et sans poursuite judiciaire”.




ON ACCUEILLE MÊME DU GUANTANAMO PUR SUCRE...C'EST DIRE !

AH, CI BÔ LA FRONCE !


N'RIEZ PAS, C'EST AVEC VOS SOUS...

Partager cet article
Repost0
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 19:03

NTM



CI L'IQUIPE DI FRONCE ?...







NON...PAS ENCORE...QUOIQUE !


FINALEMENT Z'ONT PAS BESOIN DE MOSQUEES !...

Partager cet article
Repost0
20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 10:28




ANNO 1404 est un jeu Ubisoft téléchargeable sur Internet dont l'objet est de mettre en oeuvre la "brillante" civilisation orientale d'alors avec des décors sans ambiguité de dômes etc de minarets.

L'on a bien compris que tout tourne autour de l'islam présenté à la façon mille et une nuits...

Lorsque la propagande va se nicher jusque là, c'est à dire la manipulation de nos enfants et ce, sans opposition ni contre-feux, c'est que le fruit est prêt à tomber !...

Toujours cette volonté de nous faire accroire que la valetaille d'aujourd'hui a tant soit peu contribué à l'émancipation de l'Homme...

Encore une histoire de carpette volante...


Ce type de manipulation ne vit que de notre faiblesse et de notre absence de réactions !
 






Partager cet article
Repost0