Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 17:31

...HESSEL et la poupée Barbie GUIGOU...

 

 

 

 Femmes arabes en Israël - La vie quotidienne en images

 Sources: The Real Jerusalem Streets (Israeli Apartheid?) - via le blog Lisboa Tel Aviv (As mulheres árabes em Israel: cenas do dia-a-dia em Jerusalém) via (philosemitismeblog)

Alors que dans certains pays arabes les femmes ne sont pas autorisées à conduire, beaucoup de femmes arabes en Israël conduisent ...
... et  se déplacent librement en bus.

Des jeunes lycéennes se promènent en toute liberté ...

... et quel que soit leur mode d'habillement elles fréquentent des universités israéliennes.
Certaines travaillent dans des hôpitaux.
Elles peuvent se promener toutes seules ...
... dans les rues de la vieille ville ...
... et dans tous les quartiers ...
... et partout ...
... à Jérusalem ...
... très élégantes et habillées comme elles l'entendent (sans que leurs choix vestimentaires fassent l'objet d'une quelconque interdiction et encore moins de débat comme en Europe) ...
... elles peuvent porter le pantalon ...
... et les couleurs qu'elles aiment.

Elles aiment beaucoup faire du shopping ...
... au centre commercial Mamilla ...
... ou au marché de Machane Yehuda ...

... dans la rue de Jaffa ...
... et à Talpiot.
Elles peuvent manger au restaurant ou à une terrasse ...
... se promener seules la main dans la main avec une personne du sexe opposé ...
... ou avec des enfants ... 
... ou tout simplement seules.
En Israël, les femmes arabes n'ont pas peur et on ne les interdit pas de circuler seules.  Israël est le pays que les adeptes du politiquement correct accusent d'être un État-apartheid. 

Partager cet article
Repost0
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 22:37

 

CECI EST LE SONDAGE EFFECTUE MI-2010 EN EGYPTE PAR PEW, ORGANISME DE SONDAGE

 

 

Concernant les mœurs :

82% assument la lapidation des adultères 

77% soutiennent le fouet et l’ablation de la main pour des contraventions comme le vol  

84% soutiennent la peine de mort pour les musulmans qui quittent leur religion 

54% soutiennent la ségrégation des sexes sur le lieu de travail  

Concernant l’islam et la démocratie :

48% affirment que l’Islam joue un grand rôle dans la vie politique de leur pays 

85% voient d’un œil positif l’influence de l’islam sur la vie politique de leur pays  

61% ne voient aucune opposition entre ceux qui veulent moderniser leur pays et les fondamentalistes islamiques  

59% disent que la démocratie est préférable à tout autre régime 

Concernant la violence :

20% soutiennent les attentats suicides pour défendre l’islam 

46% déclarent que les attentats suicides ne sont pas justifiés 

61% expriment un souci concernant l’extrémisme islamique dans leur pays 

Concernant le djihad mondial :

30% ont une opinion favorable sur le Hezbollah 

49% ont une opinion positive du Hamas 

20% ont une opinion positive de Al Qaeda (72% ont une opinion négative) 

19% ont une opinion positive de Osama bin Laden

 

 

 

QUI PEUT IMAGINER UN AVENIR DEMOCRATIQUE ET NON FONDAMENTALISTE POUR L'EGYPTE DE DEMAIN ? !...

Partager cet article
Repost0
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 18:25

 

 

Obama décidé à accepter les Frères Musulmans

 

Par Hillel Fendel

IsraelNationalNews.com - 2/2/11

Traduit par Albert Soued,  http://soued.chez.com  pour www.nuitdorient.com

 

Pour la 1ère fois un gouvernement américain accepte la participation d'une organisation islamique dans un gouvernement, les frères Musulmans d'Egypte. Lundi, le porte parole de la Maison Blanche, Robert Gibbs a précisé que le nouveau gouvernement qui serait formé devrait inclure "tous les acteurs non-laïcs importants".

 

On comprend qu'il s'agit des Frères Musulmans, la plus importante organisation islamique en Egypte dont l'objectif suprême est un califat musulman mondial. Cette organisation s'oppose au traité de paix avec Israël, en vigueur depuis 30 ans. Gibbs a précisé que les Frères Musulmans devaient rejeter la violence et accepter la démocratie, pour que les Etats-Unis puissent les accepter.

 

Cette mise en garde verbale ne remet pas en question la nouvelle approche de l'Administration américaine, opposée à celle définie par G W Bush qui, bien qu'encourageant M Moubarak à la réforme, n'a jamais admis un rôle quelconque pour les islamistes.

 

Aujourd'hui, le nouveau chef de cabinet de la Maison Blanche, William Daley a légèrement modéré cette position, disant que les Etats-Unis espéraient en Egypte "un gouvernement fort, stable et laïc", tout en ajoutant que "le renforcement des Frères Musulmans était l'espoir d'une partie du peuple, et la crainte d'une autre partie et que la situation était hors du contrôle de son pays".

 

La nouvelle donne américaine suscitée par Obama ne surprend guère, mais inquiète plus d'un. "La Maison Blanche semble abandonner Hosni Moubarak, un allié depuis 3 décennies et clé de la stabilité au Moyen Orient, se retournant comme le vent", écrit David Horowitz du Centre de la Liberté. "Et pire que cela, elle semble ouverte à ce que les Frères Musulmans puissent jouer un rôle clé dans un gouvernement de la "réforme", aussi longtemps que cette organisation renonce à la violence et soutient la démocratie. Si la Maison Blanche d'Obama croit sérieusement que cela est possible, elle est encore plus incompétente que je ne le pensais".

L'organisation des Frères Musulmans qui compte 600 000 membres en Egypte n'est pas sur la liste officielle américaine du terrorisme, comme le Hamas ou le Hezbollah, mais l'administration américaine n'a jamais eu de contact avec elle, du fait des problèmes liés, selon Gibbs, à son non engagement à suivre la loi, la non-violence et la démocratie. En effet, les objectifs fondamentaux de cette organisation sont le rétablissement d'un Califat ou empire islamique, la conquête du monde, pacifiquement ou non, le jihad et le martyr. Elle a des succursales sous diverses couvertures dans le monde entier, notamment en France, au Royaume Uni et aux Etats-Unis.

 

Un ex-ambassadeur d'Israël aux Etats-Unis, Dr Dore Gold parle de la crainte qu'un personnage comme M el Baradei puisse servir de couverture pour les Frères Musulmans qui prendront en otage la révolution égyptienne, après un laps de temps où ils feront croire qu'ils sont devenus modérés. Il note que depuis leur fondation il y a 80 ans, ils se sont distingués dans le terrorisme politique, assassinant un 1er ministre Nokrashi Pasha en 1948, essayant de tuer le président Nasser quelques années plus tard, etc…(1)

Un ex-Ministre de l'Education du Koweit, Dr Ahmad al Rabii', écrit le 25/1/05 dans Al Shark al Awsat (le Moyen Orient) que les groupes terroristes les plus éminents sont issus de la sphère des Frères Musulmans. Même le président honoraire du Conseil des Relations Extérieures, Leslie Gelb, dit que l'arrivée au pouvoir de ces gens-là serait une calamité pour la sécurité américaine… Ils soutiennent le Hamas, et d'autres organisations terroristes, ils agissent en écho des dictateurs Iraniens, ils seront les maîtres incontrôlables du Canal de Suez, s'opposeront au traité de paix égypto-israélien, généralement considéré comme le fondement de la paix au Moyen Orient. Ils mettront en péril nos efforts contre le terrorisme dans le monde entier…. Un plus grand problème, c'est que nos experts, nos spécialistes et nos professeurs fassent croire au public américain qu'on peut maintenant leur faire confiance.

 

Partager cet article
Repost0
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 18:16

 

 

 

Maintenant, voici la cerise sur le gâteau, trouvée sur Chiesa (extraits) : « Une bonne partie de la population égyptienne qui s’est rebellée ces jours-ci contre le régime trentenaire de Hosni Moubarak affirme qu’elle préfère la démocratie à toute autre forme de gouvernement. Mais dans le même temps elle veut, à une majorité écrasante, que ceux qui commettent l’adultère soient lapidés, que l’on coupe les mains aux voleurs et que ceux qui abandonnent la religion musulmane soient mis à mort ».

-

Chiesa : « C’est ce qui résulte d’une enquête menée en Égypte et dans six autres pays à majorité musulmane par le Pew Forum on Religion & Public Life de Washington, numéro un mondial des recherches en ce domaine. Les six autres pays qui font l’objet de l’enquête sont la Turquie, le Liban, la Jordanie, le Pakistan, l'Indonésie et le Nigeria » (Fin des extraits de l’analyse parue dans Chiesa).

-

-

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 14:38

 

 

Scandaleux : le syndicat FO distribue un calendrier musulman aux ouvriers de Peugeot-Citroën de Poissy

Le 28 janvier 2011 Bivouac-ID

 

 

 

 calendrier musulman FO Force Ouvrière

 

 

 

 

Horaires prières

- l’horaire des prières (musulmanes) de Paris

- la liste des événements musulmans écrits en arabe et en français.

- les devoirs du croyant musulman, le mode d’emploi des ablutions rituelles, les piliers de la prière. On y lit que  pour que le ramadan soit valide, il faut “la cessation de l’écoulement du sang menstruel” et, pour le pèlerinage obligatoire, la femme “doit être accompagnée du mahram

calendrier musulman FO force ouvrière- trois photos de mosquées, dont une avec trois Belphégors en voile noir au premier-plan.

- la mention : “ce calendrier contient des versets coraniques et des hadiths du Prophète. Prière de ne pas jeter ses feuilles et de les brûler“.

Après les meilleurs vœux musulmans d’Europe Écologie à Grigny, voici le calendrier musulman de FO. Que ce soit pour courtiser les électeurs musulmans, ou maintenant les travailleurs musulmans, force est de constater que certains sont prêts à toutes les bassesses.

 

Devant le scandale, Europe Écologie avait fini par désavouer son coordinateur de Grigny. Force Ouvrière désavouera-t-elle sa section de Poissy ?

 

Nous appelons en tout cas nos lecteurs et les syndiqués FO qui nous lisent à demander des comptes à l’organisation syndicale, et à faire circuler cette scandaleuse information.

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 14:19

 

 

 

 

 

"Depuis plus de 500 ans, les règles et les théories d’un vieux sheikh arabe, et les interprétations abusives de générations de prêtres crasseux et ignares ont fixé, en Turquie, tous les détails de la loi civile et criminelle. Elles ont réglé la forme de la constitution, les moindres faits et gestes de la vie de chaque citoyen, sa nourriture, ses heures de veille et de sommeil, la coupe de ses vêtements, ce qu’il apprend à l’école, ses coutumes, ses habitudes et jusqu’à ses pensées les plus intimes. L’islam, cette théologie absurde d’un bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies. "

 

 

Mustapha Kémal Atatürk, fondateur de la Turquie moderne (1881-1938)

 

 

 

 

Que nous sommes loin des louanges imbéciles d'un Hussein Obama ou des appréciations élogieuses d'un Sarkozy inculte... 

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 11:08

 

 

Consignes aux militaires français en Afghanistan : déni de valeurs et profil bas - que se passe-t-il vraiment ? 

 
Ce n’est pas le devoir de réserve qu’on transgresse, c’est nos valeurs !

Le pavé dans la mare a été lancé par un aumônier, le père Benoît Jullien, détaché au 2°REP (régiment étranger parachutiste). Le devoir de réserve est-t-il transgressé lorsqu’il s’agit de rendre compte de ce que l’on a vu ? Il faut croire que oui puisque, aux dernières nouvelles, le père a été prié de « quitter » la Légion. Quel est le péché de ce prêtre opérationnel, para jusqu’à l’âme et réputé ne pas mâcher ses mots ? Il fustige et accuse simplement la hiérarchie – et tout ce qu’il y a derrière – de compromission envers les islamistes combattus en Afghanistan et musulmans soutenus par nos troupes par une obligation de « profil bas » devant l’Islam. Apprécié par tous, il est dans le collimateur de sa hiérarchie pour avoir parlé de « dysfonctionnements importants qui ont conduit à des dérives graves  ».

 

Aujourd’hui les langues se délient et ce qui se disait dans les popotes se retrouve à présent dans les médias ; les militaires français en Afghanistan en ont gros sur le cœur et commencent à le faire savoir. On ne peut pas, longtemps, cacher de telles consignes déshonorantes et poursuivre sereinement sa mission. Mais chut, secret oblige, il a été très difficile d’obtenir des informations, les militaires, conscients des impacts, notamment des réactions des talibans et y compris sur leurs carrières n’iront pas plus loin que le courageux aumônier ; tout est dans son rapport, rien ne sera, pour l’instant, dit de plus. Le problème dans cette affaire, ce n’est pas la transgression du devoir de réserve ou plus prosaïquement celui de fermer sa gueule mais bien de déterminer un seuil de résistance aux ordres : à partir de quand notre système de valeurs est-il en contradiction avec les exigences du commandement ? Sachant que tout militaire doit s’interroger sur la légalité de tout ordre exécuté, peut-il aussi faire marcher son cerveau par une autre interrogation : celle de la congruence entre ce qui lui est ordonné et ce qu’il fait ? Il est clair que la différence entre les deux données est aux antipodes l’une de l’autre, dans le cas global qui nous préoccupe c’est d’une consigne dont il s’agit : celle de ne pas froisser l’Islam et d’adapter nos attitudes, fussent-elles méprisables … à nos yeux.

 

Il fait chaud, très chaud, près de 50 degrés, la femme en uniforme, française, qui distribue, action humanitaire ? des tapis de prières aux femmes afghanes d’un village (c’est dans le rapport), doit avoir les bras couverts, le prêtre ne mâche pas ses mots en sous entendant que les tapis sont financés par le contribuable français. Tout ce que nous apportons, construisons, livrons est accepté avec mépris, le mépris de ceux qui ont déjà perdu la guerre, c’est le ressenti exprimé du père Jullien. Mépris aussi envers cette jeune sous-officier féminin contrainte par sa hiérarchie de dissimuler sa tête ne laissant que le visage, une partie seulement, visible au motif de respect envers…je vous laisse deviner la suite…

S’adapter aux valeurs de l’Islam afghan, c’est perdre les nôtres et accepter que les dérives deviennent acceptables, puis normales, au risque de perdre tout sens moral, puisque là bas, c’est normal d’être le mari de 50 ans d’une fillette de 10 ans. Alors on passe, et de normalité en normalité, on accepte de transgresser nos valeurs. En France, un homme de 50 ans avec une fillette de 10 ans, c’est de la pédophilie (dans le rapport). Pour ne pas déplaire, nos soldats peuvent sombrer dans une servilité dont les psychiatres parviendront ou ne parviendront pas à réparer les effets pervers, les cerveaux incapables de connecter ce qu’ils observent à leurs acquis moraux et valeurs républicaines aux ordres légaux reçus.

Ces « deux poids deux mesures » morales à des milliers de kilomètres de distance peuvent déstabiliser gravement le psychisme de nos soldats. C’est ainsi qu’ils peuvent assister à la quasi mise à mort d’une mère de famille par son mari qui l’assomme, au sol, de coups de pieds, aux cris et hourras de liesse de ses enfants mâles. « C’est comme ça ici… » Et on passe son chemin. Les ordres, les consignes, sont des contre-sens humains, tabasser une femme pour le plaisir devrait, normalement, conduire son exécuteur en prison, ou devant un juge, ici le juge c’est le mari barbu qui donne les coups, la femme est son objet, sa bête de somme, sa prison est son voile et le militaire français un passager du temps qui n’est ni le sien ni celui de ses valeurs, simple observateur qui se déshumanise.

Cérémonie militaire troublée

Pendant qu’on rendait hommage à un légionnaire tué, drapeau français dans le vent, militaires au présentez-armes, minute de silence, des dignitaires locaux invités aux cérémonies sont restés assis plaisantant bruyamment entre eux. Il est même rapporté que certains, fort nombreux, se sont rapidement portés vers le foyer des soldats pour écluser bière sur bière n’oubliant pas d’en provisionner, au passage, les larges poches de leurs burnous.

Nos militaires se battent déjà dans des conditions difficiles. Ils risquent leurs vies en permanence. Faut-il, en plus, leur imposer des consignes qui nous déshonorent tous ?

 

Louis Pinou

21 janvier 2011

 

 

 

Aux dernières nouvelles l'aumônier Benoît Jullien a été "prié de quitter" la Légion !

 

Finalement le 2éme REP est aussi maltraité que feu le 1er REP !...

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 19:25

Abdeslam BAHIAD, 54 ans, et ses trois fils, Abdelfagour 24 ans, Omar 31 ans et Niky 33 ans, qui étaient ses hommes de main, ainsi que Drissia une ancienne prostituée âgée de 42 ans et une dizaine de personnes au total ont été arrêtées et écrouées à Orange (Vaucluse).


Elles sont accusées de prostitution, proxénétisme aggravé, filière d'immigration clandestine, blanchiment d'argent et probablement de « traite humaine ».


Drissia allait recruter au Maroc des jeunes filles de 14 à 25 ans leur promettant des papiers en règles en France et les familles déboursaient jusqu'à 9000 euros pour la promesse d'un avenir meilleur. Quelques unes ont fait ce long voyage dissimulées dans le coffre de la voiture.


Elles ont été violées, frappées, par les trois fils qui les
obligeaient à racoler dans le   « Bar de France » appartenant à BAHIAD et à se prostituer dans les 10 appartements également propriété de BAHIAD qui avec sa famille résidait dans une maison de 300 m2 .


Arrivé en France en 1968, Abdeslam BAHIAD n'avait travaillé que 9 ans comme ouvrier agricole et depuis une vingtaine d'années il avait mis en place ce réseau de prostitution qui lui a rapporté une véritable fortune.


A Orange tout le monde était au courant mais personne n'osait parler par peur de représailles.


Mais je m'aperçois que j'ai omis de vous dire qui était Abdeslam BAHIAD !!


C'EST TOUT SIMPLEMENT L'IMAM DE LA MOSQUEE D'ORANGE MAIS EGALEMENT LE PRESIDENT DE L'ASSOCIATION « LUMIERE DE DIEU » (subventionnée) QUI GERE CETTE MOSQUEE D'ORANGE .


(Source France Soir)


http://www.francesoir.fr/politique/proxenetisme-le-patron-de-la-mosquee-d-orange-accuse-de-traite-humaine

 

On notera le courage de la population et de la municipalité qui a laissé prospérer cette "petite entreprise" depuis 20 ans alors que l'activité était parfaitement connue...

 

Que peut-on faire avec des "citoyens" aussi courageux ?!...

 

 

 

Ils ont eu peur "des représailles" de la part de musulmans organisés de façon mafieuse et l'on ne peut qu'extrapoler à ce qui se passe au plan national...

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 14:25

 

 

Ben...

 

En 2010

 

65 000 000 - 9 000 000* = 56 000 000  

(en fait probablement encore moins)

 

En 1988

 

56 000 000 - 2 000 000* = 54 000 000 

 

 

La progression, qui correspond à un allongement de la durée de vie, objective bien à la fécondité réelle des françaises qui est de 1,6 environ.et donc ne recouvre pas le besoin des générations.

 

 

 

* arabo et afro-mahométans.

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 16:21

 

LE  VER EST DANS LE FRUIT, DANS L'ARMEE COMME DANS LE PAYS  !

 

 

Et s'il y avait un conflit entre la France et l'Algérie  ? Aïcha,  attirée par l'armée, ne s'imagine pas faire la guerre contre  les siens :

"Dans  ma tête, je suis algérienne, je ne me sens pas française. Pour  moi, l'armée c'est pas le fait de se lever pour une nation,  c'est découvrir un métier."

 

Un rapport du Ministère de la Défense de janvier 2007 invoque  "l'attitude intransigeante et revendicative tournant à la  provocation" des JFOM (jeunes Français d'origine maghrébine)  et de "la surdélinquance au sein même de leur  régiment."

Un jeune officier parachutiste raconte que, dans son unité,  les JFOM (jeunes Français d'origine maghrébine, dans le  langage militaire) passent leurs journées au foyer à boire de  la bière en regardant des films pornos et qu'à la moindre  réflexion, ils adressent au chef de corps un rapport dénonçant  le racisme de l'officier qui, convoqué par le colonel, est  obligé de revenir sur la  sanction.

 

A  Saint-Cyr, on envisage la mise en place d'un système inspiré  de celui de Sciences-Po et de ses conventions avec des lycées  de zones d'éducation prioritaires. «L'objectif c'est de  pouvoir appeler un jour le général Ben Babrouf ou le colonel  Mohamed »

L'état  major.html (source)

Dans la  Marine, les officiers n'oublieront pas de si tôt la mutinerie  de 1999 à bord du porte-avions Foch. Une soixantaine d'engagés  volontaires, tous de parents maghrébins, avaient pris en otage  leur officier. Après s'être retranchés 2 jours dans la  cafétéria du porte-avions, ils avaient dû être délogés par un  commando de fusiliers-marins. Ces «beurs » réagissaient contre  une punition collective infligée à la suite d'une rébellion  survenue lors d'une mission au large de la Yougoslavie au  cours de laquelle les Super-Etendards avaient effectué des  frappes sur le Kossovo considéré par les recrues musulmanes  comme un sanctuaire  islamique.

 

Les jeunes «  Français » d'origine maghrébine commettent 3,5 fois plus de  désertions, 6 fois plus de refus d'obéissance, 6 fois plus  d'outrages à supérieurs et 8 fois plus  d'insoumission.
 
L'aumônier musulman en chef des armées françaises prépare  l'organisation du prochain pèlerinage à La Mecque pour une  quarantaine de soldats et une équipe d'aumôniers. Le projet  lui tient particulièrement à coeur .

 

Partager cet article
Repost0