Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 19:01

 

 

  A   MEDITER  ! ! !  )

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 17:37

 

 

Lettre ouverte à la sénatrice socialiste Bariza Khiari, 
 
Qui ose  parler d’un " bon " islam ?!

 
Publié le 29 août 2011 par Hamdane Ammar - 
 
 
 
 
Tout d’abord, excusez mon audace, car j’ai beaucoup hésité avant de vous
écrire, pour soulever le problème de l’Islam et pour répondre aux
déclarations que vous avez faîtes sur la chaine de télévision parlementaire.

 

En effet, vous avez dit qu’il y a une grande différence entre votre Islam et
celui qui fait débat actuellement à travers le monde. 
 
 
Sachez Madame la Sénatrice, que je ne partage pas vôtre point de vue.

 

Je crois savoir, si mes sources sont fiables, que vous avez les mêmes origines
que moi : berbères. Eh bien, ouvrons les manuels d’histoire. L’Islam s’est
propagé en Afrique du nord par l’épée et il a soumis nos ancêtres communs
par la terreur, en appliquant à la lettre le Djihad. Sinon comment m’expliquer que Okba

le conquérant était devenu le libérateur et Koceyla, le patriote, était devenu l’ennemi de

son propre pays, passant aux oubliettes de l’histoire ?

Qui se souvient du prince Koceyla en Algérie ? Personne,
parce qu’il était Chrétien ! Mais une ville du sud algérien porte le nom
d’Okba pour le glorifier. Qui dit mieux ?
  
Ce ‘valeureux’ chef musulman Okba, pour mieux humilier et rabaisser plus bas
que terre nos ancêtres amazighs, à son retour dans son pays, emmena dans ses
bagages 25.000 adolescentes berbères comme butin de guerre, séquestrées au
cours de ses razzias qui furent vendues comme esclaves sexuelles sur les
marchés de Damas. Et j’en passe mais sans oublier la diabolisation bien
orchestrée de la Reine Kahina, par les envahisseurs de la Numidie qui
perdure jusqu’à nos jours.
 
 
Quant au Coran, c’est l’auberge espagnole, on peut y faire le marché à la
carte, suivant le goût et l’odeur du moment. La religion islamique est une
vraie lessiveuse des esprits…
  
Madame la Sénatrice, et avec votre permission, évoquons le sort réservé à la
femme en Islam. Et commençons par Mahomet, lui-même, ne s’est-il pas marié
avec Aïcha, la gamine de neuf ans, alors qu’il en avait cinquante deux ou
cinquante trois ? N’avait-il pas pris comme épouse Zineb, la femme de son
fils adoptif Zaïd, après l’avoir contraint à se séparer d’elle, par un
verset coranique ? Et combien d’épouses et de femmes esclaves, avait-il
possédé durant sa vie ?…
 
C’est une question que je me pose et que je vous pose et j’attendrai votre
réponse pour aérer mon esprit embrouillé.

Quant au statut de la femme,l’Islam a scellé son sort depuis 14 siècles.

Il n’y a qu’à voir ce que les versets coraniques ordonnent en ce qui concerne le témoignage,

l’héritage, la polygamie, le mariage, le divorce à son sujet…. N’est-il pas écrit dans
le Coran : « les hommes sont supérieurs aux femmes parce que Allah leur a
octroyé la supériorité sur elles. Par conséquent, il donne aux hommes le
double de ce qu’il donne aux femmes. Les maris qui souffriront de la
désobéissance de leurs femmes, peuvent les châtier : abandonner leur lit et
même les frapper. Il n’a pas été légué à l’homme pire calamité que la femme.»

Arrêtons de nous voiler la face et de radoter que c’est un complot ourdi par
nos ennemis que nous avons appris à ânonner haut et fort pour dédouaner
l’Islam de la situation d’infériorité qu’il a infligé à   nos mères, à nos
épouses, à nos sœurs, et à nos filles   depuis 14 siècles. Mais pour ma
part, je crois que nous parlons de l’Islam sans connaître sa matrice, la
bédouinité.
  
Je pourrai soulever d’autres questions qui fâchent, à l’exemple de
l’esclavage qui est codifié par l’Islam, le sort des juifs et des chrétiens
qui deviennent des dhimmis.
 
 
 
Quant au sort du renégat, il est vite expédié, car il est du devoir de
chaque musulman de lui couper la tête. On devient musulman par héritage et
pour l’éternité… Où sont passés les droits de l’homme et où passée la
liberté de conscience, de confession en territoires islamiques dont se
gargarisent les intellectuels musulmans confortablement installés en
Occident, terre par excellence des Infidèles, qui squattent à longueur
d’année certains plateaux de chaînes de télévisions avec la complicité des
journalistes en quête d’audimat ?
  
Mais moi, j’ai des trous de mémoire, excusez-moi, j’ai oublié qu’il y a une
vraie douceur de vivre en terre Chrétienne mille fois mieux qu’à la Mecque.

 

Alors de grâce, ces censeurs de conscience qui croient dur comme fer que
l’Islam est humaniste, pourquoi s’accrochent-ils contre vents et marées à
demeurer en Occident alors qu’ils seraient mieux lotis en terre d’Islam pour
adorer Allah en toute quiétude sans qu’ils soient gênés par le comportement
immoral des Occidentaux comme ils ne cessent de le radoter, aux pays du porc
et du vin?
 
Quant à moi, je les invite à me rejoindre dans l’enfer de
l’arabo-catastrophisme, je les y attendrai avec du lait et des dattes tout en leur souhaitant

la bienvenue au club des damnés de la terre, car de Tanger jusqu’à Djakarta, je n’aperçois

qu’aliénation culturelle, haine, sous-développement, misère et désolation.
 
 J’arrête de divaguer mais pas avant de vous avoir dit, Madame la Sénatrice,
que la femme n’a pas le droit de fouler le paradis où elle sera remplacée
par les houris.
 
 Heureux le musulman qui accédera au ferdaous, le jour du jugement dernier,
car il aura à sa disposition soixante douze houris et des rivières de vin ( verset coranique).
 
 Et je vous défie de m’apporter les arguments contraires.

Arrêtez de faire de la manipulation, car tôt ou tard la vérité éclatera et
les   Français de gauche découvriront le vrai visage de cette religion  
basée sur les mensonges, l’exclusion et la barbarie quand ils seront devenus
des dhimmis mais ce jour-là, il sera trop tard.

Veuillez agréer, Madame la Sénatrice, l’expression de ma haute considération.
>  
> Hamdane Ammar
>

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 11:21

 

 

 

    « L’islam ne connaît aucune individualité, sa vision de l’humanité n’est pas adaptée à la modernité »

« La charia ne repose sur aucun des principes légaux issus des Lumières. Sans rejet de la charia et du principe de vengeance, tous les efforts pour intégrer les musulmans sont condamnés d’avance. »

 

Necla Kelek est une sociologue allemande d’origine turque, née à Istanbul en 1957.

 

«Il n’y a pas de cohabitation possible entre l’islam et l’Occident».

«Le multiculturalisme est une théorie inconsistante»

«Le Prophète a demandé la main d’une petite fille de 6 ans et le mariage        a été consommé quand elle a eu 9 ans. C’est ce qu’on appelle un pédophile.»                                        

«L’Occident a essayé différentes manières de convertir, assimiler et séduire les Musulmans vers la modernité. Aucune de ces approches n’a réussi. Pendant ce temps, notre vénération pour la raison fait de nous des proies faciles pour un prédateur sans pitié, malhonnête et extrêmement                                                                         .                               agressif.»

Ayaan Hirsi Ali Née en Somalie en 1969 Réfugiée aux Pays-Bas, elle adopte les valeurs libérales occidentales au point de devenir une jeune députée à La Haye et de s’affirmer athée.

 

 

  « L’Occident doit cesser de se laisser endormir par l’idée du multiculturalisme.»

« Je ne ferai jamais le pèlerinage à La Mecque car on y interdit l’entrée aux juifs et aux chrétiens »

 

Née en Ouganda en 1968, au sein d’une famille musulmane, Irshad Manji est une écrivaine et journaliste canadienne.

 

« Il n’y a rien à garder du coran »

« L’islam est une torture contre les femmes »

« Les médias occidentaux et les intellectuels font preuve de lâcheté concernant l’islam et ses dogmes »

 

Taslima Nasreen  est une écrivain née en 1962 dans une famille musulmane de Mymensingh, au Bangladesh. Elle a d’abord été gynécologue avant de se consacrer définitivement à l’écriture.

 

  

 « Je connais l’Islam et pour moi cela signifie la mort et la douleur  L’islam, fondamentalement, méprise l’être humain et la femme. »

 

Née en Iran en 1956, Mina Ahadi se voit exclue de l’université de Téhéran où elle étudiait la médecine aux premiers jours de la révolution islamique, parce qu’elle refuse de porter le tchador.

 

 

 

    « J’ai vécu le totalitarisme islamique et les barbaries religieuses sous tous leurs aspects.

Où sont ces intellectuels de salon complices de la barbarie islamique quand, en France, on force des fillettes à se murer dans une prison portative ?

Voiler les femmes, c’est diffuser la vision du monde islamiste »

 

Née en 1967 en Iran, Chahdortt Djavann grandit à Téhéran. En 2002, elle publie son premier roman, ‘Je viens d’ailleurs’ et raconte comment    .                               elle a gardé la tête haute.

 

« Je ne crois pas que l’islam puisse être réformé »

« Les musulmans doivent se demander ce qu’ils peuvent faire pour l’humanité, avant d’exiger que l’humanité les respecte »

 « Je n’ai aucun espoir en l’islam. Quand une idée est corrompue, on ne peut la réformer »

 

Wafa Sultan a grandi en Syrie dans une famille musulmane. Sa vie bascule en 1979 : alors étudiante en médecine, elle assiste à l’université à l’assassinat de son professeur par des membres des Frère Musulmans.

 

 « La différence entre le monde arabe et Israël est une différence de valeurs : c’est la barbarie contre la civilisation »

Le terrorisme arabe n’est pas dû au « désespoir » mais à la seule idée de l’existence d’un Etat juif. »

 

Brigitte Gabriel est une libanaise chrétienne devenue américaine. Elle est la Fondatrice de American Congress for Truth

 

 

« De nombreux Musulmans ne cherchent qu’une chose, islamiser l’Amérique et l’Occident, coûte que coûte ! »

« Je crois que le monde musulman a perdu son équilibre moral »

« Les appels à la prière étaient presque toujours suivis d’appels à détruire les juifs et les infidèles »

 

Arabe et musulmane, Nonie Darwish est née au Caire. Expatriée aux Etats Unis, elle est aujourd’hui journaliste, écrivain, et fondatrice de ArabsForIsrael.com.

 

« Qu’il existe des filles dans ce pays qui vivent sous des règles datant de mille ans est une question qu’il faut aborder. »

 

Née en 1969 au Burundi, Nyamko Sabuni arrive en Suède en 1981. Elle est élue députée au Riksdag en 2002. En 2006, elle est nommée ministre de l’Égalité, de l’Intégration, de la Démocratie. Elle a déjà dit souhaiter devenir Premier ministre. Elle est la première personnalité noire à accéder à un poste d’une telle importance dans ce pays.

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 00:45

 

 

Paroles de femmes...

« L’islam ne connaît aucune individualité, sa vision de l’humanité n’est pas adaptée à la modernité »

« La charia ne repose sur aucun des principes légaux issus des Lumières. Sans rejet de la charia et du principe de vengeance, tous les efforts pour intégrer les musulmans sont condamnés d’avance. »

 

Necla Kelek est une sociologue allemande d’origine turque, née à Istanbul en 1957.

 

 

 

«Il n’y a pas de cohabitation possible entre l’islam et l’Occident».

«Le multiculturalisme est une théorie inconsistante»

«Le Prophète a demandé la main d’une petite fille de 6 ans et le mariage a été consommé quand elle a eu 9 ans. C’est ce qu’on appelle un pédophile.»                                       

«L’Occident a essayé différentes manières de convertir, assimiler et séduire les Musulmans vers la modernité. Aucune de ces approches n’a réussi. Pendant ce temps, notre vénération pour la raison fait de nous des proies faciles pour un prédateur sans pitié, malhonnête et extrêmement agressif.»

 

Ayaan Hirsi Ali Née en Somalie en 1969. Réfugiée aux Pays-Bas, elle adopte les valeurs libérales occidentales au point de devenir une jeune députée à La Haye et de s’affirmer athée. Condamnée à mort par les islamistes en 2003.

 

 

 

« L’Occident doit cesser de se laisser endormir par l’idée du 

multiculturalisme.»

« Je ne ferai jamais le pèlerinage à La Mecque car on y interdit 

l’entrée aux juifs et aux chrétiens »

 

Née en Ouganda en 1968, au sein d’une famille musulmane, Irshad Manji

est écrivain et journaliste canadienne.

 

 

 

 « Il n’y a rien à garder du coran »

« L’islam est une torture contre les femmes »

« Les médias occidentaux et les intellectuels font preuve de lâcheté concernant l’islam et ses dogmes »

 

Taslima Nasreen  est un écrivain née en 1962 dans une famille musulmane de Mymensingh, au Bangladesh. Elle a d’abord été gynécologue avant de se consacrer définitivement à l’écriture.

Condamnée à mort par les islamistes en 1994.

 

 

 

« Je connais l’Islam et pour moi cela signifie la mort et la douleur.

L’Islam, fondamentalement, méprise l’être humain et la femme»

 

Née en Iran en 1956, Mina Ahadi se voit exclue de l’université de Téhéran où elle étudiait la médecine aux premiers jours de la révolution islamique, parce qu’elle refuse de porter le tchador.

 

 

 

« J’ai vécu le totalitarisme islamique et les barbaries religieuses sous tous leurs aspects.

Où sont ces intellectuels de salon complices de la barbarie islamique quand, en France, on force des fillettes à se murer dans une prison portative ?

Voiler les femmes, c’est diffuser la vision du monde islamiste »

 

Née en 1967 en Iran, Chahdortt Djavann grandit à Téhéran. En 2002, elle publie son premier roman, "Je viens d’ailleurs" et raconte comment elle a gardé la tête haute.

 

 

 

« Je ne crois pas que l’islam puisse être réformé »

« Les musulmans doivent se demander ce qu’ils peuvent faire pour l’humanité, avant d’exiger que l’humanité les respecte »

 « Je n’ai aucun espoir en l’islam. Quand une idée est corrompue, on ne peut la réformer »

 

Wafa Sultan a grandi en Syrie dans une famille musulmane. Sa vie bascule en 1979 : alors étudiante en médecine, elle assiste à l’université à l’assassinat de son professeur par les Frères Musulmans.

 

 

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 00:16

 

 

La première vice-présidente Algérienne du Sénat Français

"Le sénat ayant basculé à gauche, pour la première fois depuis plusieurs décennies, le Parti socialiste, vainqueur, a élu son Président. il est, comme de bien entendu, socialiste.

Mais les autres responsabilités n’avaient pas encore été attribuées ou, tout au moins, nous les avait-on tues.

C’est le quotidien algérien Liberté Algérie, dans sa rubrique « radar » qui nous donne la primeur de cette information.

"L'Algérienne, Bariza KHIARI, proche de Laurent FABIUS, a été nommée vice-présidente de la Chambre haute du Parlement."

Qui est Bariza KHIARI ?

Elle est née le 3 septembre 1946, dans les Aurès (ALGERIE). Après ses études, elle obtient un diplôme d’études supérieures (DESS) qui lui permet d’être admise à une formation continue à l’ENA.

Jusque-là, tout va bien mais…

Elle est une militante du MRAP.

Et, aussi, fondatrice du Club XXIème siècle, en 2004, avec Rachida DATI et Rama YADE. [Valoriser l’atout de la diversité pour l’égalité des chances. Vous savez, les chances pour la FRANCE.]

Pour finir et afin de mieux cerner la personnalité de cette toute nouvelle vice-présidente du Sénat Français, nous sommes allés interroger Wikipédia qui nous livre sa déclaration première :

« Je suis musulmane sunnite, de rite malikite et de tradition soufie... »

«... Et notre islam est un islam apaisé, ouvert, tolérant, en cohérence avec la tradition laïque française. »

Là, on commence à réfléchir.

Le sunnisme est le courant religieux majoritaire chez les musulmans qui représente la ligne de conduite de Mahomet (Coran).

Le malikisme est un courant du sunnisme et l’imam Malik appliquait sans restriction le Coran. Courant religieux majoritaire en Afrique du Nord, en EGYPTE, au SOUDAN…

Le soufisme  est une quête philosophique  et religieuse dans l’Islam spirituel, mystique et ascétique de l’islam.

Et, tout ça est en cohérence avec la tradition laïque, Madame Bariza KHIARI ?

On en doute.

Mais on s’affole vraiment,  lorsqu’on entend cette laïque, sunnite, malikite et soufie,  déclarer que "sa première tâche" à ce poste prestigieux du Sénat français, sera, on cite le quotidien algérien :

« De s’attaquer à la circulaire de Claude GUEANT, durcissant les conditions de séjour des étudiants étrangers après l’obtention de leur diplôme. Elle devrait présenter une proposition de résolution favorisant l’emploi des étudiants étrangers sur le territoire français tout en facilitant les « aller-retour » avec leur pays d’origine. »

Madame KHIARI, en parlant de ces futurs diplômés, qu’elle nomme pudiquement « étrangers », ne trompe personne.

Ne reprend-elle pas, là, en effet, les exigences de l’Etat algérien qui insiste lourdement auprès de notre pays, pour cette mesure qui consiste à une libre circulation des algériens vers la FRANCE ?

Libre circulation à sens unique, comme nous l’avons dénoncé, à plusieurs reprises, dans les petits échos.

Nous avions, pourtant, prévenu nos compatriotes que, si la gauche arrivait au pouvoir, la FRANCE algérienne arriverait, très vite, avec eux.

Eh bien ! C’est fait.

Sans avoir attendu l’élection présidentielle, le Sénat, la deuxième Autorité de la République Française après l’Elysée, vient de nommer une algérienne qui compte bien - et très vite - imposer la loi algérienne en FRANCE.

Une question nous tarabuste, néanmoins.

Nous savons que selon la Constitution si, pour une raison X ou Y, le président français venait à ne plus pouvoir exercer sa fonction, le Président du Sénat est celui qui le remplacera par intérim.

Imaginons une seconde que les deux viennent à manquer en même temps. Plus de président de la République, plus de président du Sénat...

Est-ce le vice-président du Sénat qui prendrait (par intérim) les rênes de la FRANCE ?

 

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 15:16

 

 

Le Pakistan déplace ses armes nucléaires pour échapper aux Américains

AFP

Mis en ligne le 04/11/2011

"L'arsenal militaire pakistanais est en sécurité, bien gardé et bien défendu", a-t-il affirmé devant la presse sous le couvert de l'anonymat.

Le Pakistan a déplacé ses armes nucléaires à bord de camionnettes afin de les dissimuler aux agences de renseignement américaines, accroissant le risque qu'elles soient subtilisées par des militants islamistes, ont rapporté vendredi deux magazines américains.

L'armée pakistanaise l'a décidé après le raid américain contre Oussama Ben Laden début mai, affirment l'Atlantic et le National Journal dans une enquête conjointe.

L'opération menée en territoire pakistanais contre le chef d'Al Qaïda a renforcé les peurs d'Islamabad que les Américains cherchent un jour à se saisir de l'arsenal nucléaire pakistanais afin qu'il ne tombe aux mains d'islamistes radicaux.

Le général en retraite Khalid Kidwai, qui dirige la Division des plans stratégiques (SPD) chargée de la sécurité des armes nucléaires, a dispersé divers composants et matériels sensibles dans différents endroits du pays.

Mais au lieu de les transporter dans des véhicules blindés au sein de convois protégés, les armes nucléaires "capables de détruire des villes entières sont transportées dans des camionnettes de livraison sur les routes embouteillées et dangereuses du pays", affirment les deux magazines.

Le Pentagone n'a pas souhaité faire de commentaire mais un officier américain de haut rang a confié vendredi que les Etats-Unis restaient confiants dans la capacité d'Islamabad à assurer la sécurité de ces armes.

"L'arsenal militaire pakistanais est en sécurité, bien gardé et bien défendu", a-t-il affirmé devant la presse sous le couvert de l'anonymat.

Selon les deux magazines, le Commandement américain des opérations spéciales (JSOC) s'entraîne depuis des années pour une opération contre une dizaine de sites nucléaires pakistanais pour désamorcer les bombes nucléaires ou s'en saisir en cas de perte de contrôle du pouvoir central pakistanais.

Les militaires américains auraient recours à des détecteurs de radioactivité capables de détecter les composants nucléaires et auraient construit un site de stockage caché dans un village factice sur la côte Est des Etats-Unis pour s'entraîner, croient savoir l'Atlantic et le National Journal.

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 12:47

 

 Au cas où vous l'ignoreriez...


A lire avant d 'aller au cinéma voir un crétin nauséabond.

 Cantona appelant à la chute du système bancaire Français. (alors que son pognon est placé en suisse)

- défendant la notion de non-droit dans certains quartiers de grandes villes de France. (je le cite: Les immigrés ont droit en France  à des lieux qui leurs sont uniquement réservés)

 - étant solidaire dans l'affaire du mari polygame de Nantes .

 - quand il déclare: La France n'est pas assez sûre pour que j'y place mon argent !!!!Et vous savez pourquoi une telle haine de la France ??? 

Parce que :

Cantona est marié à Rachida Brakni musulmane

Cantona vit avec sa femme et la cousine de sa femme .

On appelle çà de la bigamie. Interdit mais dommage, improuvable

Et enfin Cantona s'est converti à l' islam

Maintenant vous comprenez .......!!!

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 22:45

 

 

 A la suite de la manifestation organisée par le maire de Paris pour la fin du ramadan, un abbé en tant que citoyen, demande une manifestation identique pour la fin du carême.
 
 Voici sa lettre:
 
 
 

 A l'attention de M. Bertrand Delanoë
 
 Monsieur le Maire de Paris,
 
  

 

Vous avez défendu auprès de M. le Préfet d'Île de France la fête de rupture du jeûne du ramadan organisée par vos soins le 24 août en lui disant qu'elle n'était « pas une manifestation culturelle ne correspondant à aucune fête  religieuse musulmane  n'avait pas de caractère rituel  ne comportait aucune prière ou prêche religieux,
s'agissant d'une manifestation à caractère artistique et festif » (d'après le journal Le Monde du 24 août).
 
Eh bien, au nom du principe de l'égalité républicaine, je suis heureux de vous demander en tant que citoyen, la tenue par vos soins d'une semblable fête dans la semaine du 9 au 14 avril prochains pour fêter la fin du Carême. Vous pourrez pareillement alors vous défendre de fêter ce qui n'est « pas une manifestation culturelle  ne correspond à aucune fête religieuse chrétienne n'a pas de caractère rituel et peut ne comporter aucune prière ou prêche religieux s'agissant d'une manifestation à caractère artistique et festif ».

Confiant que vous saurez allouer une somme équivalente à celle que vous avez su débourser pour fêter la fin du ramadan, promouvoir cet événement par une soirée télévisée au même titre que le programme « La nuit du ramadan » diffusé le 24 août 2011 sur France 2 à 23 heures 35, et vous n'oublierez plus désormais de souhaiter un joyeux carême aux Parisiens sur les panneaux lumineux de leur ville comme vous le faites pour leur souhaiter un joyeux ramadan, de sorte que je n'ai pas à saisir l'Autorité compétente de lutte contre les discriminations et pour l'égalité, par avance, je vous remercie.

Signé : D'autres citoyens français.
 

 

 

PS : Peut-être ne le savez-vous pas, mais l'islam sanctionne jusqu'à la peine de mort (Arabie Saoudite, Iran.) les pratiques homosexuelles condamnées par le Coran (26.165-166 ; 29.28-30)....

 

Auteur : Abbé Pagès abbepages@gmail.com

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 22:42

 

 

 

 

 

 

                                                                                    -  732

 

                                          -  1492

 

                                          -  1571

 

                                          -  1683

 

                                          -   20..

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 17:42

 

 

A la mosquée de La Roche-sur-Yon, “des collégiens s’imprègnent de l’islam”

 

 

A la mosquée de La Roche, des collégiens s’imprègnent de l’islam

L’éveil aux religions, c’est aussi s’imprégner des lieux cultuels. Venus du collège Saint-Pierre aux Essarts, des élèves en 5e, curieux et ouverts, ont posé leur regard sur la mosquée. Un échange riche a suivi avec Ali Bensaada, aumônier auprès des maisons d’arrêt. Grâce à cette visite, les collégiens auront une image de l’endroit où l’islam se vit. Une bonne manière de comprendre au mieux leur programme scolaire, s’intéressant aux débuts de l’Islam.

Ouest-France

 

NB : Les visites scolaires de mosquées existent aussi en Angleterre :

 

 

 

Bizarre ! ce type d'échange (sic) n'est pas prévu dans une synagogue ou un temple bouddhiste !

 

"Echange" ou mise sur le "chemin d'allah" de nos enfants ?...

 

Quant à Ouest-France, ce torchon immonde devrait se débaptiser au profit de Est-Mecque...

 

 

Partager cet article
Repost0