Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 18:26

 L'A M E: à quoi ça sert?
 
 

 L'AME permet de couvrir le tourisme médical aux frais du contribuable.


Laurent Lantieri, le grand spécialiste français de la greffe du visage, a confié son agacement :


Soigner les étrangers en cas d'urgence ou pour des maladies contagieuses qui pourraient se propager me paraît légitime et nécessaire.
En revanche, je vois arriver à ma consultation des patients qui abusent du système
>

 

Claudine Blanchet-Bardon, spécialiste des maladies génétiques de la peau, voit débarquer des patients AME venus du bout du monde :
Ils arrivent clandestinement ici, restent tranquilles pendant trois mois et débarquent à ma consultation avec leur attestation AME, accompagnés d'un interprète.
L'interprète, lui, ils le payent."


Un cancérologue raconte :
"Nous avons des patients qui vivent en Algérie et qui ont l'AME. Ils viennent en France régulièrement pour leur traitement, puis repartent chez eux.
Ils ne payent que l'avion"

 
Un médecin raconte :
Des femmes sans-papiers peuvent faire valoir leurs droits à des traitements d'aide médicale à la procréation

Chaque tentative de fécondation in vitro (FIV) coûte entre 8000 et 10.000€. »


Les seules conditions requises pour obtenir l'AME sont 3 mois de résidence en France et des ressources inférieures à 634€ par mois.


Les demandeurs étant hors-la-loi, le calcul des ressources relève de la fiction et malgré cela la CPAM délivre le sésame.

 
Depuis deux ans, la facture de la couverture médicale des sans-papiers s'envole.
Son rythme de progression est trois à quatre fois supérieur à celui des dépenses de santé de tout le pays: + 13% en 2009 (530 millions d'euros pour 210.000 bénéficiaires) et + 17% au début de cette année.
De toute évidence, l'enveloppe de 535 millions d'euros prévue en 2010 sera largement dépassée
 
Pour l'an prochain, ce sont 588 millions d'euros que Bercy a mis de côté pour l'AME soit, à peu de chose près, le montant des recettes fiscales que le gouvernement veut récupérer sur les mariés/pacsés/divorcés, ou encore le coût global du bouclier fiscal.


L'Aide Médicale d'Etat finance des cures thermales et le trafic du Subutex


Le député Thierry Mariani interrogé sur l'AME répond:
L’Aide médicale d’Etat est nécessaire pour des motifs humanitaires : il est normal qu’un étranger en danger grave immédiat soit soigné dans notre pays.
Mais ce que je veux, c’est en limiter les dérives. Ces deux dernières années, les dépenses de l’AME ont augmenté quatre fois plus vite que celles du régime général, soit 17% et ces dix derniers mois, accrochez-vous, elles ont  augmenté de 66% en Île de France.


On ne peut pas expliquer aux bénéficiaires du régime général que l’on cesse de rembourser certains de leurs médicaments pour tenir les 3% d’augmentation tout en maintenant l’AME, qui coûte 100 millions d’euros, au profit d’étrangers en situation illégale !


Par ailleurs, il n’est pas juste non plus qu’un Français paye un forfait hospitalier et pas un immigré illégal...

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 17:52

 

 

La sénatrice qui se trouvait pauvre...

CONFIDENTIEL ATLANTICO Avec des revenus supérieurs à 10 000 euros par mois, la sénatrice Europe-Écologie Les Verts, Alima Boumediene-Thiery voudrait convaincre les services de l'Etat que sa situation financière est précaire et contourner les critères sociaux d'admission dans un internat public afin que son fils y soit accepté...

   

Si, pour François Hollande, on doit être considéré comme riche à 4000 euros par mois, pour la sénatrice Europe-Écologie, Alima Boumediene-Thiery, 10 000 euros par mois ce n'est pas encore assez  !

Cette dame a, en effet, écrit le 26 mai 2011 au ministre de l’Education, Luc Chatel, pour lui demander d’intervenir en faveur de son fils dont la demande de placement en internat dans un collège public sur Paris a été rejetée selon des « critères sociaux ».

« Avis négatif de l’assistante sociale » regrette Alima Boumediene-Thiery dans son courrier où elle s’emploie à expliquer qu’une sénatrice, dans sa situation, a besoin de l’aide de l’Etat pour s’en sortir. « Je reverse chaque mois 1200 euros au parti politique auquel j’appartiens, je paie également un crédit immobilier à hauteur de 1500 euros (…) In fine, je dois vivre avec près de 2000 euros ».

En réalité, le salaire net d’un sénateur s’élève à 5400 euros par mois et surtout, Mme Thiery oublie de rappeler qu’elle bénéficie de 6240 euros de frais de mandat non imposables, hors dépenses de taxis prises en charge par le Sénat. Ne reculant devant aucun argument pour convaincre le ministre, elle confie plus loin ne pas être certaine d’être reconduite dans son mandat au mois de septembre et donc de se « retrouver sans revenus ».

Pour mémoire, le salaire moyen en France est légèrement supérieur à 2000 euros nets selon l'INSEE. Quant au salaire median, il est de 1500 euros nets (50% des Français gagnent moins, 50 autres % gagnent plus).



Partager cet article
Repost0
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 13:11

Il faut que la télévision arrête de nous présenter des "experts" qui nous expliquent que les Français ne pensent qu'à leur seuls petits "avantages" sociaux...

 

EN FAIT:


 - Les Français en ont assez de financer l'invasion du pays par des peuplades incultes qui ne savent et ne veulent pas s'intégrer et notamment ceux de religion musulmane.
 
 - Ils en ont par-dessus la tête des exigences et du culot de ces populations : viande hallal dans les cantines scolaires, horaires réservés dans les piscines, femmes musulmanes qui refusent de se faire examiner par des médecins hommes, prières dans les rues, etc., etc.
 
 - Ils en ont assez de se voir priver du droit de s'exprimer au nom de l'antiracisme.
 
 - Ils en ont assez du diktat de ces associations liberticides que son SOS racisme, MRAP et autres. A quand une émission dans "C" dans l'air consacrée à ces associations qui devraient apporter la preuve du nombre de leurs adhérents, leur financement, les subventions qu’elles perçoivent, etc.

 - Ils en ont assez du diktat des petits juges rouges (condamnation d'Eric Zemmour). La France pays de liberté ? Foutaise !

 - Ils en ont assez de devoir payer de plus en plus pour des prestations sociales pour lesquelles ils ont cotisé alors que la plupart de ces populations en bénéficient gratuitement.

 - Savez-vous qu'un étranger de 65 ans arrivant en France, et étant autorisé à y résider, n'ayant donc jamais travaillé ni cotisé peut toucher une retraite annuelle de plus de 8000 euros et 13000 en couple (guide de l'accueil aux étrangers que tout le monde peut consulter).
Etonnez-vous alors de l'augmentation du regroupement familial !!!

 - Ils sont outrés de voir que l'on continue à verser des retraites à des Algériens morts depuis fort longtemps (voir rapport de la Cours des comptes)

 - Ils en ont assez de voir qu'il faille payer 45 euros pour une chambre particulière dans un hôpital alors que celle-ci est gratuite pour les bénéficiaires de la CMU et de l’AMG (soins gratuit pour les étrangers)

 - Ils en ont assez de voir leurs banlieues, havres de paix il y a seulement 40 ans, devenues des zones de non droit où les agents de la force publique ne peuvent pas riposter lorsqu’on leur tire dessus avec des armes de guerre.

 - Ils en ont assez de s'entendre dire que la faute leur incombe pour avoir regroupé ces populations dans ces quartiers alors que ce sont ces populations qui ont sciemment fait le vide autour d'elles !

 - Ils en ont assez de voir au bas de leurs immeubles ces bandes de jeunes trafiquants de drogue qui ne travaillent pas mais se promènent dans des voitures que le commun des Français ne peut pas se payer.

 - Ils en ont assez de voir régulièrement brûler leurs écoles, leurs gymnases, leurs magasins, leurs voitures.

 - Ils en ont assezd'entendre tous ces politicards s'extasier sur la fécondité française alors que chacun sait que ces excès de naissances sont dues principalement aux populations immigrées résidant sur notre territoire. A quand des statistiques ethniques comme dans d'autres pays démocratiques ?

 - Ils en ont assez de voir que la majorité de nos logements sociaux sont réservés à ces populations qui, bien souvent par la suite ne paient ni leurs loyers, ni leur électricité.

 - Ils en ont assez de se voir traiter de racistes, de devoir se flageller au nom de la repentance, esclavage, colonisation, etc.

 - Ils en ont assez de se voir ponctionner leur épargne pour financer des assistés professionnels (RMI, RSA).

 - Ils en ont assez de voir que l'on peut se torcher avec le drapeau français (de l'art primé par la FNAC paraît-il) sans que les partis politiques ne s'en émeuvent.
 
 - Ils en ont assezd’entendre siffler la Marseillaise et de voir brandir dans les stades des drapeaux algériens, marocains, etc. mais jamais un drapeau français alors qu’ils vivent aux dépens de la France.

 - Ils en ont assezd’entendre dire que leur père a travaillé pour la France et qu’on ne peut pas les expulser alors qu’ils ont, pour certains, des casiers judiciaires des plus garnis.

 - Ils en ont assezde constater que l’on refuse de rétablir le droit du sang

 - Ils en ont assez de s'entendre dire qu'il n'y a pas plus d'émigrés aujourd'hui qu'en 1930 (Mélenchon).

Il est grand temps que vous vous rendiez compte que notre pays ne peut plus supporter ces populations et que vous réagissiez.
 
Entre une droite molle qui blablate et ne fait rien et une gauche qui soutient cette politique de l’immigration car elle y trouve son compte lors des élections, quel choix reste-il donc aux français en dehors de l'abstention ?

 
LA PAUSE DEMOCRATIQUE OU LA GUERRE "CIVILO-ETHNIQUE" !

 

 


Partager cet article
Repost0
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 17:05

 

 

Forum " C dans l’air "

Comme toujours dans « C dans l’air », des invités qui s'en tiennent à un discours  convenu et politiquement correct.

 

A croire que tous ces « sondeurs » et « politologues » ne discutent jamais avec les gens de la rue. Pour eux, la seule raison de la poussée du FN est due au chômage, à la détresse sociale et maintenant à la crise ».

 

Non messieurs, si le FN monte c'est parce que :

 

-      les Français en ont assez de financer l'invasion du pays par des peuplades qui ne savent et ne veulent pas s'intégrer et notamment ceux de religion musulmane.

 

-      Ils en ont par-dessus la tête des exigences et du culot de ces populations : viande hallal dans les cantines scolaires, horaires réservés dans les piscines, femmes musulmanes qui refusent de se faire examiner par des médecins hommes, prières dans les rues, etc., etc.

 

-      Ils en ont assez de se voir priver du droit de s'exprimer au nom de l'antiracisme.

 

-      ils en ont assez du dictat de ces associations liberticides que sont SOS racisme, MRAP et autres. A quand une émission dans C dans l'air consacrée à ces associations qui devraient apporter la preuve du nombre de leurs adhérents, leur financement, les subventions qu’elles perçoivent, etc

.

-      Ils en ont assez du dictat des petits juges rouges (condamnation d'Eric Zemour). La France pays de liberté ? Foutaise !

 

-      Ils en ont assez de devoir payer de plus en plus pour des prestations sociales pour lesquelles ils ont cotisé alors que la plupart de ces populations en bénéficient gratuitement.

 

-      Savez-vous qu'un étranger de 65 ans arrivant en France, et étant autorisé à y résider, n'ayant jamais travaillé ni cotisé peut toucher une retraite annuelle de plus de 8000 euros et 13000 en couple (guide de l'accueil aux étrangers que tout le monde peut consulter). Etonnez-vous alors de l'augmentation du regroupement familial !!!

 

-      Ils sont outrés de voir que l'on continue à verser des retraites à des Algériens morts depuis fort longtemps (voir rapport de la Cours des comptes).

 

-      Ils en ont assez de voir qu'il faille payer 45 euros pour une chambre particulière dans un hôpital alors que celle-ci est gratuite pour les bénéficiaires de la CMU et de l’AMG (soins gratuit pour les étrangers)

 

-      Ils en ont assez de voir leurs banlieues, havres de paix il y a seulement 40 ans, devenues des zones de non-droit où les agents de la force publique ne peuvent pas riposter lorsqu’on leur tire dessus avec des armes de guerre

 

-      Ils en ont assez de s'entendre dire que la faute leur incombe pour avoir regroupé ces populations dans ces quartiers. Ne serait-ce pas ces populations qui ont su faire le vide autour d'elles

 

-      Ils en ont assez de voir au bas de leurs immeubles ces bandes de jeunes trafiquants de drogue qui ne travaillent pas mais se promènent dans des voitures que le commun des Français ne peut pas se payer.

 

-      Ils en ont assez de voir régulièrement brûler leurs écoles, leurs gymnases, leurs magasins, leurs voitures.

 

-      Ils en ont assez d'entendre tous ces politicards s'extasier sur la fécondité française alors que chacun sait que ces excès de naissances sont dues principalement aux populations immigrées résidant sur notre territoire. A quand des statistiques ethniques comme dans d'autres pays démocratiques ?

 

-      Ils en ont assez de voir que la majorité de nos logements sociaux sont réservés à ces populations qui, bien souvent, par la suite, ne paient ni leurs loyers, ni leur électricité.

-      Ils en ont assez de se voir traiter de racistes, de devoir se flageller au nom de la repentance, esclavage, colonisation, etc.

 

-      Ils en ont assez de voir ponctionner leur épargne pour financer des assistés professionnels (RMI, RSA).

 

-      Ils en ont assez de voir que l'on peut se torcher avec le drapeau français (de l'art paraît-il selon la FNAC) sans que les partis politiques ne s'en émeuvent

 

-      Ils en ont assez d’entendre siffler la Marseillaise et de voir brandir dans les stades des drapeaux algériens, marocains, etc. mais jamais un drapeau français alors qu’ils vivent au dépens de la France

 

-      Ils en ont assez d’entendre dire que leur père a travaillé pour la France et qu’on ne peut pas les expulser alors qu’ils ont, pour certains, des casiers judiciaires des plus garnis et qu'ils crachent sur ce pays.

 

-      Ils en ont assez que l’on refuse de rétablir le droit su sang

 

-      Ils en ont assez de s'entendre dire qu'il n'y a pas plus d'émigrés aujourd'hui qu'en 1930 (Mélenchon).

 

Il est grand temps que vous vous rendiez compte que notre pays ne peut plus supporter ces populations et que vous réagissiez.

 

Entre une droite molle qui parle pour ne rien dire et ne rien faire et une gauche qui soutient cette politique de l’immigration car elle y trouve son compte lors des élections, quel choix reste-il donc aux Français en dehors de l'abstention ?

 

Messieurs les « sondeurs » et « politologues » vous feriez bien de revoir votre copie avant que le ciel ne vous tombe sur la tête, sur la vôtre précisément en tant que colporteurs de "vérités" avariées !

 
Partager cet article
Repost0
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 12:03

 

 

Au Sénégal, des sites spécialisés exposent les "Bons Plans" pour émigrer en France....


Dernières "Nouveautés" qui marchent bien :

 

 

1) Le Pack "Clit/Cut" (sic) :

 

Demander l'Asile au prétexte d’éviter l'excision pour sa fille et aux menaces subies lorsque l'on s'y oppose, "inventé et développé au Mali et qui marche très bien".

 

Se faire soigner pour une maladie orpheline (indétectable) et être pris en charge pendant 3 ans (famille et accompagnants compris)

 

Avantages :

L'Adhésion aux Principes de Base du Pays d'Accueil et la Maîtrise de sa Langue ne sont pas obligatoires !!
Technique non risquée, rapide, sûre et peu coûteuse :
Prestations et protection sociale instantanée (CMU, Allocations etc..),
Allocation d'attente temporaire puis Allocations demandeurs d'asile, Logement prioritaire dans un appartement vide réquisitionné (les quelques milliers d'euros mensuels d'Allocations et d'avantages en nature ne suffisent pas).

20 Trimestres de Retraite offerts pour enclencher le Versement d'une Retraite de la Sécurité Sociale de 910 Euros par Mois.

Aide de 2000 Euros par Membres de la famille (et pas de problème, aucune visite médicale n'est imposée, car c'est contre les Droits de l'Homme, comme les tests ADN)
 

Estimation du Coût pour eux :
640€ (Billet charter + Visa + Passeport) 

Et si vous demandez l'Asile, une fois en Europe, le CITA vous le fera rembourser le passeport par la Mairie du lieu choisi, l'Ambassade établissant les Papiers Officiels gratuitement.

 

2) Le Pack "immigr'art"®

La technique est simple et consiste à se joindre à un groupe de musiciens, de sportifs, ou à tout autre groupe artistique lors d'une de leurs tournées ou voyages professionnels en Europe. Se faire passer pour un artiste et bénéficier d'une aide de 5.000 Euros pour démarrer.

 

3) Le Pack "immisport"® :

Comme le pack Immigr'art, le Pack Immisport a le vent en poupe. Hélas, bien que ce ne soit pas toujours le cas, les Fédérations et Clubs sportifs sénégalais exigeront la plupart du temps que vous pratiquiez le sport à un haut niveau afin de participer à la Compétition Internationale qui vous permettra d'émigrer.

 

Il suffit de se faire passer pour Entraîneur avec les avantages suivants :
Facilité d'obtention du Visa,

.  Aucun risque physique,
Aide de 3.000 Euros,

En fonction de la durée du visa, jusqu'à 3 mois de séjour régulier, Durée suffisamment longue pour se marier (voir le pack "Weddings®" également valable depuis la France).

 

Un travail dans la restauration est également envisageable : la plupart des restaurateurs emploient des clandestins leur permettant ainsi de se faire régulariser à l'issue d'un certain délai. Les Régularisations "au cas par cas" (expression utilisée par les médias et les Préfectures pour rassurer les Electeurs) sont TOUJOURS en fait des régularisations groupées.

Seuls Inconvénients :

Prix important du Pack Immigr'ART® en raison de la rémunération de l'rrtiste qui sert de passeur !!
Nécessité de pratiquer un sport de haut niveau ou un sport rare pour le Pack ImmiSPORT®
Estimation du coût :

- Immigr'ART® : 5000€ (Billet charter + visa + passeport + "frais artistiques")
- ImmiSPORT®: généralement gratuit (ou parfois
frais de Visa + passeport)

 

Partager cet article
Repost0
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 18:32

    
COMMENT L'ALGÉRIE  FABRIQUE-T-ELLE DES CENTENAIRES  ? 

 

 

Savez-vous que l’on vit plus vieux en Algérie que  partout ailleurs dans le monde ? 
 

 

C’est l’intéressante  découverte faite par la Cour des comptes qui, en épluchant les  comptes de la CNAV (caisse nationale d’assurances vieillesse),  l’organisme qui paye les retraites a constaté que le nombre de  retraités centenaires algériens était particulièrement  important. Il était même supérieur au total des centenaires  recensés par l’état-civil en Algérie. 
 

Rolande Ruellan,  présidente de la 6e chambre de la Cour des comptes  qui a présenté le 9 juillet dernier un rapport sur la fraude  sociale devant une commission parlementaire reconnait le  problème : « Il y a des retraités qui ne meurent plus dans les  pays étrangers » dit-elle, insistant, en particulier, sur le  nombre de retraités centenaires algériens.  
 

Pourquoi ? Comment ?  C’est ce qu’a tenté de savoir la commission. « Il suffit de ne  pas déclarer à la caisse de retraite le décès de l’ayant-droit  » précise la magistrate. « Mais il n’y a pas de contrôle ? »  s’étonne un membre de la commission. « En Algérie nous n’en  avons pas les moyens. Il faudrait mettre des contrôleurs  itinérants dans tous les pays. Ce n’est pas évident ! » ,  souligne-t-elle. C’est ainsi que les algériens bi-nationaux,  ayant travaillé en France deviennent immortels à partir du  moment où ils se retirent en Algérie pour leur retraite. Ce  sont leurs enfants, voire leurs petits-enfants qui continuent  à percevoir la pension de retraite, bien après leur décès. Et  il ne faut évidemment pas compter sur les autorités  algériennes pour faire la chasse aux  fraudeurs.

 

 

On peut s’étonner,  tout de même, qu’un organisme comme la CNAV qui verse chaque  année 4 milliards d’euros de retraite à l’étranger, dont 1  milliard pour l’Algérie, ne soit pas en mesure d’effectuer un  minimum de vérifications, soit en demandant, tous les deux ans  par exemple, aux bénéficiaires de donner une preuve de leur  existence - comme cela se fait en France pour les professions  libérales, notamment. Soit, en les invitant à se présenter  dans les consulats de France pour percevoir leurs pensions.  
 

Alors que le dossier  des retraites est au cœur des préoccupations des Français, il  serait bon que nos gouvernants se penchent aussi sur cette  question.

 

 

 

 

 

Il faut savoir que les fonctionnaires de la CNAV ou des autres Caisses de retraite bénéficient déjà de la leur depuis... leur prise de fonction !

Ils amputent trés largement les cotisations versées et ne doivent travailler que 35 heures...par mois !

Ils ne vérifient même pas le bien-fondé du milliard de cotisations versé à l'Algérie, sans compter celles versées dans les autres pays sous-développés. 

    

Partager cet article
Repost0
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 18:32

 

 

Cannibalisme contemporain

 

 


"Il y a encore de nos jours de nombreux cas de cannibalisme en Afrique centrale. Le mutisme des médias à ce sujet au nom du politiquement correct est à mes yeux un scandale. Celui qui oserait dénoncer ces pratiques serait immédiatement taxé de racisme primaire. Mais les faits sont là. Il ne s'agit pas d'un cannibalisme de pénurie ou rituel. Lors d'un voyage en république de Centre Afrique en 1985 (Bangui) j'ai vu dans la presse locale l'annonce de la saisie sur le marché de Bangui de 80 kg de chair humaine"

 

Auteur inconnu mais les faits semblent authentiques !

 

Ne pas oublier Bokassa, Empereur de Centre Afrique...

 

Vous prendrez bien encore un peu de mollet...Non, je me contenterai d'un petit orteil !

Partager cet article
Repost0
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 11:48

C'EST LA FRANCE...

 

PAS A LA SORTIE DU METRO !

 

A VILLENEUVE-SUR-LOT...

 

 

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 13:50

 

 

La croissance de la population française est intégralement due à l’immigration

Tribune libre de Paysan Savoyard

 

L’INSEE vient de publier le bilan démographique de la France pour 2010. L’organisme met en avant le nombre record des naissances, 828 000 (797 000 en métropole), qui reflète la forte fécondité des Françaises (2,01 enfants par femme), très supérieure à la moyenne européenne (1,6). Cette fécondité élevée permet à la population française d’atteindre 65,8 millions d’habitants (63,1 pour la métropole).

Voulant sans doute répondre par avance aux discours « xénophobes », l’INSEE affirme que l’augmentation de la population est avant tout liée au dynamisme de la natalité, le solde migratoire ne jouant qu’un rôle mineur : les médias ont bien entendu largement fait écho à cette information politiquement conforme.

 

La réalité, nous nous proposons de le montrer, est exactement inverse de celle que l’INSEE s’attache à décrire. La forte augmentation de la population est intégralement due à l’immigration, sous l’effet des deux phénomènes suivants : les flux migratoires à destination de la France restent considérables ; les femmes originaires de l’immigration ont un nombre d’enfants très supérieur à celui des Françaises de souche (la fécondité de ces dernières étant probablement du même ordre que ce qu’elle est en Allemagne ou en Italie). »

 

Pour cacher la réalité et abuser l’électorat, l’INSEE, comme nous allons le voir, répondant aux vœux des gouvernements qui se succèdent, manipule et déforme depuis des décennies les chiffres et les concepts :

 

 

L’INSEE camoufle le nombre des immigrés qui s’établissent chaque année dans notre pays

 

L’INSEE affirme que le « solde migratoire » atteint en 2010 n’est que de 75 000. Pour aboutir à ce chiffre, l’institut a additionné le nombre des personnes qui en 2010 sont venues s’installer en France et a soustrait  le nombre de celles qui, y résidant jusque-là, sont parties s’installer à l’étranger. L’accroissement de la population ayant été en 2010 de 358 000, il est donc pour l’essentiel « naturel » (l’excédent des naissances sur les décès a été de 283 000), le solde migratoire n’en représentant que le cinquième. Au vu des données publiées par l’INSEE, le discours de ceux qui dénoncent l’ampleur de l’immigration constitue donc un pur phantasme : l’accroissement de population est bien dû à la fécondité appréciable des Françaises.

 

Or le « solde migratoire » présenté par l’INSEE constitue une manipulation malhonnête du concept d’immigration : il porte en effet sur l’ensemble des personnes qui quittent ou s’installent, de façon légale, sur le territoire et inclut donc aussi bien les mouvements migratoires légaux des Africains et des Maghrébins que ceux des Anglais… ou des Français. Par exemple un Français qui part s’installer à Londres réduit le solde migratoire, tandis qu’un Français qui revient en France à l’issue d’un séjour en expatriation l’augmente.

 

Contrairement à ce qu’ont pensé la plupart des journalistes, incompétents ou malhonnêtes, qui ont commenté le document de l’INSEE, le chiffre de 75 000 ne représente donc nullement le nombre des immigrés non européens supplémentaires qui se sont installés légalement en France en 2010. Pour connaître ce dernier chiffre, il faut se référer aux données qu’un autre organisme officiel, l’INED, publie discrètement au détour d’une des pages de ses épaisses publications confidentielles. Selon l’INED, le nombre des immigrés non européens qui se sont installés légalement en France en 2008 (dernière année pour laquelle les chiffres sont disponibles) a été de 156 000.

(http://www.ined.fr/fr/ressources_documentation/publications/population/bdd/publication/1524/ (page 457).

 

A ce chiffre de 156 000, il faut ajouter les entrées illégales, lesquelles bien entendu ne font pas l’objet d’un chiffrage officiel (nous les évaluons pour notre part à un niveau compris entre 30 000 et 100 000 par an). Quant aux naissances d’enfants dont l’un des parents au moins est originaire de l’immigration non européenne, nous les estimons à au moins 250 000 par an (soit 30 % des naissances).

 

En additionnant le nombre des naissances, celui des entrées légales et illégales et en déduisant les décès et les départs, nous évaluons l’augmentation du nombre des immigrés non européens en métropole à au moins 400 000 par an.

 

Les flux migratoires réels n’ont donc rien à voir avec le pseudo « solde migratoire » pour gogos affiché par l’INSEE.


L’INSEE dissimule tout aussi soigneusement le nombre total des immigrés installés en France

 

L’organisme officiel calcule le nombre des immigrés qui sont présents en France et affirme que ces immigrés sont un peu plus de 5 millions. (http://www.insee.fr/fr/ffc/tef/tef2010/tef2010.pdf) voir pages 41 et 214)

 

Selon l’INSEE, ces immigrés contribuent certes à la forte natalité française, mais de façon marginale : s’ils n’étaient pas là, la fécondité ne serait pas de 2,1 mais de 1,9, soit un niveau toujours élevé et très supérieur à la moyenne européenne. CQFD : les naissances sont avant tout le fait des Françaises, ainsi que l’illustre la « Une » du Figaro du 19 janvier 2011, qui présente les portraits de 9 bébés de l’année, tous de type européen.

 

Il se trouve que les chiffres de l’INSEE sont là encore le fruit d’une manipulation, sous la forme cette fois d’un (gros) mensonge par omission. L’INSEE considère en effet que sont immigrées les personnes qui, résidant en France, sont « nées étrangères à l’étranger » (qu’elles aient ou non acquis par la suite la nationalité française). Les personnes qui sont originaires de l’immigration mais qui sont nées en France ne sont donc pas comptabilisées. Nous estimons leur nombre à au moins 7 millions (l’immigration non européenne ayant commencé dans les années 60 et étant devenue massive à partir des années 70 ; naissent désormais  des immigrés qui appartiennent à la troisième génération née en France).

 

Le chiffre qui correspond à la réalité de l’immigration (extra européenne) présente en France n’est donc pas de 5 millions mais d’au moins 12 millions (soit 20 % de la population métropolitaine).

 

Pour approcher la vérité, il n’est pas nécessaire au demeurant de se plonger dans les arcanes des institutions chargées des statistiques : il suffit de parcourir les couloirs d’une maternité, de consulter les listes des naissances des bulletins municipaux, de s’attarder devant une école à l’heure de la sortie des classes ou de rechercher le classement des prénoms les plus fréquemment attribués (Voir par exemple cet article http://www.bienpublic.com/fr/permalien/article/3243169/Des-meres-meritantes-medaillees.html).

**

Les médias ont ces dernières semaines relevé cette bizarrerie. Les Français sont les champions de la natalité européenne, laissant ainsi penser qu’ils nourrissent en l’avenir une immarcescible confiance.

 

Pourtant un sondage réalisé dans 57 pays vient de montrer que, tout au contraire, les Français sont, sans ex aequo, les plus pessimistes de la liste (voir Le Point du 04/01/11 http://www.lepoint.fr/societe/sondage-les-francais-champions-du-monde-du-pessimisme-04-01-2011-126436_23.php). Et les médias de s’interroger, en toute incompétence, sur la signification de ce paradoxe…

 

L’explication est simple : il n’y aucun paradoxe. Les enfants, en France, ce sont avant tout les immigrés qui les font. Et si les Français sont pessimistes, c’est qu’ils le savent.

 

Compte tenu des flux migratoires et de la situation de la natalité, les Français de souche européenne seront, si rien ne change, minoritaires dans leur propre pays  bien avant la fin du siècle. Ils en ont sans doute pour la plupart confusément conscience, même lorsqu’ils ne se décident pas à voter pour le seul parti politique se proposant d’arrêter l’immigration (là réside d’ailleurs le paradoxe véritable, celui-là bien difficile à démêler).

 

Le pessimisme des Français s’alimente également des craintes qu’ils ne peuvent qu’éprouver concernant l’état de la sécurité sociale, celui des services publics, l’ampleur du chômage ou des délocalisations.

Les immigrés arrivent et les emplois s’en vont : il serait tout de même étonnant, dans un tel contexte, que les Français, certes spectaculairement avachis, poussent la bêtise et la lâcheté au point de se déclarer optimistes.

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 13:17

 

 

 

 

 

Objet

:

La France vue par un Officier du Renseignement

Date : 16/11/2009 15:08:46 CET

 

 

Interview d’un officier du Renseignement d’une grande nation !

 

"Oui, le déclin de la France sert nos intérêts, et nous y aidons"

lundi 26 octobre 2009, par *Canal ER*

 

Nous ne donnerons bien entendu aucune information sur les circonstances et le lieu de

l’interview. Notre site contrairement à d’autres n’a pas vocation à copier des dépêches

d’agence mais de montrer une réalité à partir d’articles, de pamphlets, d’analyses

techniques ou juridiques ou de témoignages originaux. Cette interview en fait partie, nous

en garantissons l’authenticité. Elle montre l’analyse de la situation française en dehors des

sourires diplomatiques par, ne nous leurrons pas, les principales chancelleries. Le propos

est rude, probablement sera-t-il contesté par certains, mais il dépeint une réalité, la

France est vue ainsi !!

Q : Pour des raisons de sécurité il n’est pas précisé la nation que vous représentez, pouvez

malgré tout définir votre fonction même succinctement

J’ai un poste élevé dans les « forces de sécurité » de mon pays, et suis chargé plus

particulièrement de missions de renseignement dans des pays européens.

Q ; Votre activité vous permet de connaître beaucoup de choses sur la situation française

Oui bien sur, car je reçois de nombreux rapports et analyses sur la situation en France,

entre autres pays.

Q : Quelle vision globale à votre pays de la France ?

Je vais être très direct : la France est un pays qui n’a plus ni influence dans le monde, ni

image de marque positive. A part peut-être quelques pays africains où des raisons

historiques font que la France a quelque prestige, le sentiment général est que la France

est un pays du passé.

Q : Comment sont perçues les vagues d’immigration et donc d’islamisation qui touchent la

France

Très positivement, car elles affaiblissent la France et donc l’Europe, ce qui n’est pas pour

nous déplaire. L’immigration massive de ce que l’on peut qualifier de « rebut » des pays

africains (j’inclus l’Afrique du nord et l’Afrique « noire ») contribue a creuser le déficit

budgétaire français d’une part (vous nourrissez ces gens, leur fournissez assistance

médicale, juridique etc. cela se paye !), et crée d’autre part une classe d’immigrés, en

général de religion musulmane, qui non seulement refuse de s’intégrer a votre culture, mais

tente d’imposer la sienne et pis encore, ne respecte pas vos valeurs. L’aide active d’une

partie influente de vos responsables, sous le prétexte de politique sociale ou d’antiracisme,

renforce le sentiment de supériorité de ces immigrés. Et puisque la population

française (je veux dire ce que vous appelez les français « de souche ») se contente de

regarder passivement, tout contribue a faire qu’a court terme, la culture de ces immigrés

prévale sur la vôtre. La France sera le premier pays musulman d’Europe, de plus avec une

population musulmane qui n’est pas l’élite des musulmans (que l’on trouve en Arabie Saoudite

ou a Dubaï par exemple), mais le rebut des musulmans. Il suffit de voir ce qu’il se passe en

France chaque jour où des bandes d’immigrés prennent le dessus sur les forces de police

qui ont d’ailleurs – j’en ai les preuves – des instructions pour ne pas intervenir.

Q : La politique menée par le gouvernement français à l’égard de l’immigration est analysée

comment par vos services ?

Je pense avoir répondu ci-dessus. Pour résumer, cette politique est très néfaste pour la

France bien sur, mais positive pour nous. L’affaiblissement de la France, voire même sa

probable débâcle, affaiblit globalement l’Europe. Une Europe faible nous avantage.

Q : Il y a régulièrement des émeutes et autres méfaits dans les banlieues, avez-vous des

informations là-dessus ?

Bien entendu, j’ai même des sources au sein de vos « services » qui nous envoient des

informations qui ne sont jamais publiées dans vos journaux. Je ne suis pas certain que vous

vous rendiez compte de la situation : La France est en situation quasi-insurrectionnelle

avec des bandes armées qui s’opposent aux forces de police qui ont des instructions pour

ne pas intervenir. Je vous donne une information par exemple qui n’a bien sur jamais été

ébruitée : En mars 2009 en intervenant dans en banlieue parisienne pour un incendie dans

une cave, les pompiers ont découvert un considérable dépôt d’armes, il a été fait état d’une

vingtaine d’AK 47, de plusieurs armes de poing et d’une grande quantité de munitions. Les

pompiers ont été attaques par une véritable armée d’immigrés et se sont rapidement

enfuis. Ils ont immédiatement fait un rapport par radio aux forces de police qui ont reçu

l’instruction de ne PAS intervenir. La raison officielle était que « rien ne confirme en état

l’information, et une opération de police dans cet environnement déclencherait des

affrontements avec la population locale ». Je ne ferai aucun commentaire pour ne pas être

désobligeant.

Q : Le 14 juillet dernier le gouvernement a censuré le nombre de voitures brûlées, avezvous

des informations sur la réalité des chiffres

Vous savez, les voitures brûlent, ce ne sont que des broutilles à côté de ce qu’il se passe.

Vous avez eu un petit avant-goût à Poitiers ces dernières semaines de ce que peuvent être

des émeutes. Ajoutez-y l’usage d’armes de guerre, ce qui est la prochaine étape, et vous

verrez que les voitures brûlées ne sont que des amusements.

Q : Selon vos services, la situation sur le terrain est elle encore sous le contrôle du

gouvernement français ?

Le gouvernement donne l’ordre de ne pas intervenir, donc peut-on interpréter ça comme un

« contrôle » ?

Q : Quelle est votre analyse sur l’évolution à moyen terme du pays

Le moyen terme = 5/10 ans Je préfère parle de court terme : Maintenant / 3 ans Des

émeutes de plus en plus fréquentes se produiront, sous divers prétextes. Vos gauchistes

vont s’allier aux immigrés pour descendre dans la rue et s’approprier par la force ce qu’ils

sont incapables d’acquérir par le travail. Il est probable que sporadiquement vos forces de

police interviennent bien sur, mais avec des moyens très limités : Par exemple interdiction

d’utiliser des armes. Ce qui amènera inévitablement leur débâcle. La seule solution pour

rétablir l’ordre aujourd’hui serait des interventions massives avec non seulement un

armement conséquent mais surtout une volonté de s’en servir.

Q : L’islamisation est elle inéluctable ?

Elle est déjà faite.

Q : Pensez vous qu’une guerre civile est envisageable ?

Non : Pour une guerre civile il faut 2 camps. Il y a un camp disons « immigrés/gauchistes »

et un camp « autres ». Le camp « autres » est tellement ramolli qu’il accepte tout de la part

de l’autre camp. Il préfère fermer les yeux, veillant à son propre petit confort. Lorsque ce

confort sera menacé, il sera bien trop tard pour réagir. Donc une guerre civile, non.

Simplement le glissement de la France dans un gouffre non seulement économique (votre

déficit public est l’un des plus importants au monde), mais surtout moral et idéologique.

Q : Les dirigeants actuels sont ils considérés comme crédibles ou font ils sourire dans les

chancelleries ?

Une plaisanterie au sujet de la politique de votre président est de dire que si les

talonnettes lui permettent de s’élever en taille, elles ne peuvent hélas pas élever le niveau

de sa politique. Plaisanterie stupide bien sur, mais... Sarkozy est un perpétuel agité qui n’a

aucune vision globale pour la France. Par ailleurs ses frasques familiales correspondent plus

à un pays d’Afrique. Passe encore qu’il ait épousé une call-girl, l’amour a ses raisons. Mais

les mésaventures de son fils, franchement les bornes ont été franchies !

Q : Sarkozy est il fiable ou incompétent ?

Il est compétent pour favoriser la déchéance de la France.

Q : Que pensez-vous de l’institutionnalisation de l’islam de France par Nicolas Sarkozy ?

Fallait-il dans un pays de tradition chrétienne et d’obédience laïque reconnaître cette

religion et lui fournir une dimension nationale et un cadre légal ?

La question est difficile. Notre pays a une grande quantité de musulmans, bien que nous ne

soyons pas « de tradition musulmane » bien sur. Laisser les musulmans, comme les autres,

pratiquer leur religion, est un devoir. Mais pourquoi vouloir donner un « cadre légal » ?

Contentez vous de faire en France avec l’islam ce que les pays islamiques font avec le

catholicisme : Tolérance (au mieux) sans favoritisme. Si les musulmans savent qu’un pays

est fort et n’est pas disposé à tolérer des écarts, il n’y a pas de problème a priori.

N’oublions tout de même pas que la nature même de l’islam est de ne pas tolérer les non

musulmans. A chaque gouvernement de prendre les dispositions pour être a même de réagir

vigoureusement en cas de besoin.

Q : La multiplication des mosquées est elle une menace pour l’équilibre et l’avenir du pays ?

Non, au contraire, les mosquées sont faciles à surveiller. Infiltrez-les, sonorisez-les, et

vous saurez en temps réel ce qu’il s’y dit.

Q : La politique de ce gouvernement, mais des prédécesseurs aussi, peut elle être qualifiée

d’irresponsable dans ce domaine ?

Ne mélangeons pas immigration et religion, bien que vos immigrés soient musulmans.

La politique d’immigration a été totalement irresponsable et continue de l’être. A l’extrême

rigueur on pourrait l’accepter, SI vous étiez capables d’imposer a vos immigrés le respect

de vos lois et cultures. Ce qui est loin d’être le cas... La politique sur l’islam n’a tout

simplement pas de raison d’être. C’est comme si l’on faisait une politique pour par exemple

« les cireurs de chaussures ». Il n’y en a pas besoin, les cireurs de chaussures doivent

respecter les lois, il n’y a pas lieu de leur octroyer des avantages et dérogations. Idem pour

les musulmans.

Q : A combien de millions de personnes estimez vous la présence immigré arabo-musulmane

en France ?

Environ 15% de la population totale.

Q : A combien estimez vous le flux migratoire annuel ?

Nous estimons qu’il entre en moyenne 1 à 2 millions d’immigrés par an en Europe, venant à

90% de pays musulmans. Où vont-ils ? France et Allemagne. En Angleterre bien sur mais ils

sont arrêtés en France (Calais, je connais bien !), en Italie et Espagne car ce sont leurs

points d’entrée en Europe mais la majorité n’y reste pas.

Q : Cette immigration constitue t’elle une substitution de la population de souche ?

Oui tout a fait, et il est certaines villes ou les immigrés sont majoritaires.

Q : Y a-t-il volonté par certains pays d’utiliser l’immigration comme cheval de Troie pour

déstabiliser et islamiser la France ?

Vous me voyez gêné pour répondre a cette question et je pense que vous comprenez

pourquoi. Disons qu’il est de l’intérêt de certains pays d’avoir une Europe faible, et donc

une France faible. Pour cela, tous les moyens sont bons.

Q : Le gouvernement annonce des chiffres de la délinquance en légère augmentation, voire

en baisse, est-ce la réalité ? Avez-vous des chiffres ?

Vous savez, les chiffres disent ce que l’on veut leur faire dire. Faites un test : Allez

déposer plainte pour vous être fait voler votre portefeuille dans le métro de Paris. Sans

doute la police vous dissuadera de le faire, disant que ca ne servira a rien. Donc les

chiffres... La délinquance est en hausse bien sur, je peux vous dire que je me sens beaucoup

moins en sécurité à Paris le soir que dans ma ville.

Q : Les services policiers et de renseignements français font-ils une analyse fine et

réaliste de la situation ?

Vos services de renseignement ont une très bonne idée de la situation, mais l’autorité

politique n’a aucune volonté de donner les ordres qui s’imposent. Bien sur certains réseaux

terroristes dormants ont été démantelés en France ces dernières années, sur ce plan c’est

du bon travail. Mais le pouvoir refuse de voir la liaison entre ce qu’ils appellent la «

délinquance » et le « terrorisme ». Savez-vous par exemple que des journalistes russes ont

prouvé il y a quelques années par un excellent travail d’enquête et d’infiltration, que les

voyous immigrés de France finançaient les terrorismes de Tchétchénie par des « casses »

de bijouterie en France ? Ces journalistes ont fait un superbe travail de renseignement, et

leur reportage a été diffusé en Russie. Et en France ? Le bon travail de vos services de

renseignement n’est pas exploité. Concernant la police, dans la mesure où les ordres du

ministre sont de ne pas intervenir...

Q : A combien estimez vous les parties du territoire national sous contrôle des bandes ?

Je ne me suis jamais posé la question de cette manière car même 0.00001% est 0.00001%

de trop. L’autorité de l’état doit s’exercer sur l’ensemble du territoire. Ceci est également

valable pour la Corse, ou les bandes de voyous qui règnent doivent être traitées de la même

manière que les bandes immigrées en territoire métropolitain.

Q : Pouvez vous évaluer en pourcentage l’extension de ces zones de droit chaque année ?

Non, mais il suffit de visiter Paris par exemple chaque année pour voir l’extension.

Q : Ces parties du territoire sont elles les plus islamisées ?

C’est évident.

Q : Des soulèvements armés visant à l’instauration de territoires autonomes musulmans

comme le Kosovo sont ils du domaine du possible ?

A mon avis, non.

Q : Si oui quelles parties du territoire sont susceptibles de passer dès maintenant sous le

contrôle de la charia ?

J’ai répondu « non » à la question précédente, mais je réponds que l’ensemble du territoire

français passera sous la loi islamique dans les 10 ans à venir. Ceci se fera graduellement,

par des modifications discrètes de vos codes (note : il fait allusion au "code pénal"). Ceci se

fera aussi au niveau local, par exemple certaines municipalités ont déjà interdit la viande

de porc dans les menus scolaires et des hôpitaux Ceci est également une partie de la «

charia ».

Q : Les possibilités d’attentats sanglants sur le territoire vont-elles en augmentant ?

Non pas en France car la France est considérée comme le premier pays musulman d‘Europe.

Il y a bien entendu des réseaux terroristes musulmans en France mais leur action est plus

de tenter d’attirer de nouveaux militants, que des opérations militaires. Quelques excités

bien sur peuvent fomenter des attentats mais à titre très individuel, il ne s’agit pas d’une

« stratégie » islamique mais d’actions individuelles. Contrairement par exemple aux Etats-

Unis, où il existe une véritable stratégie islamiste pour y tenter des actions terroristes.

Q : Les forces de sécurité française (police, armée) sont elles à même de rétablir l’ordre

aujourd’hui ?

Non. La police est gangrenée par vos syndicats gauchistes et a une forte proportion de

musulmans. Même si elle recevait l’ordre d’utiliser des armes pour rétablir l’ordre, elle ne le

suivrait pas ! L’armée, a part quelques unités d’élite, n’a aucune puissance. Pour aller traquer

quelques pirates déguenillés au large, pas de problème. A part ça ? L’armée n’a de toute

manière pas de formation pour intervenir en milieu urbain. A part quelques unités d’élite qui

s’entraînent dans une ville reconstituée du côté d’Orléans... Mais en cas de crise intérieure

grave, l’armée ne sera de toute manière pas envoyée pour rétablir l’ordre et quand bien

même elle le serait, ce ne sont pas les quelques milliers d’hommes des unités d’élite qui

suffiront.

Q : A l’intérieur de ces services des hommes sont ils prêts à agir pour pallier les

déficiences du pouvoir ?

Oui il y en a, mais plus le temps passe et plus ils se disent « pourquoi, pour qui ? » Face à un

peuple qui se laisse déposséder de sa culture et de ses biens sans réagir, pourquoi vouloir

intervenir ?

Q : Cette situation est elle irréversible ?

Oui, sauf prise de conscience rapide à laquelle je ne crois pas.

Q : Dans l’hypothèse négative, quelles forces politiques ou de la société seraient capables

d’enrayer le désastre ?

Votre classe politique est uniforme, la seule question est « comment garder mon poste ? ».

Tous sont d’accord pour le consensus. La seule solution pourrait être mise en place par des

grandes sociétés qui décideraient de financer une prise de pouvoir, mais par qui ?

Q : Quand pensez-vous que les premiers troubles vont commencer s’il doit y en avoir, ou

pensez vous qu’en fait la situation est déjà insurrectionnelle ?

Vous en êtes déjà là, ne le voyez vous pas ? Mais je pense plutôt que tout se passe

silencieusement. Bien sûr des émeutes parfois, mais globalement tout se fait en silence.

Pourquoi les voyous iraient-ils déclencher une émeute alors que leurs trafics marchent bien

Q : Le peuple français est il conscient de la gravité de la situation ?

C’est une plaisanterie, cette question ? Le peuple français a pour seul problème de savoir

ou partir en vacances le vendredi soir jusqu’au lundi midi. Les français ne sont jamais

contents, mais ne sont pas prêts à sacrifier leur week-end.

Q : Comment analyser la passivité de la majorité des français devant cette situation ?

Vos gouvernements successifs vous ont donné une mentalité d’assistés perpétuels. Vous

pensez que le gouvernement vous doit tout et prendra soin de tout. Pourquoi alors réagir ?

Q : Le peuple français et sa civilisation peuvent ils disparaître ?

Le peuple français a déjà disparu, le métissage a fait son oeuvre. La civilisation... Non elle

ne disparaîtra pas, mais elle sera absorbée par l’islam. Peut être dans 50 à 100 ans y aurat-

il un retour ?

Q : Ira-t-on vers une radicalisation des esprits parmi la population française dite de

souche ?

Peut être pour une infime minorité, qui sera alors impitoyablement traquée et mise « hors

d’état de nuire » par votre gouvernement.

Q : Croyez-vous à l’avènement d’un mouvement de résistance patriotique ?

C’est possible, mais là encore pas certain d’être efficace. Lors de la seconde guerre

mondiale, vous aviez une résistance efficace, mais actuellement le gouvernement à des

moyens qui n’existaient pas à l’époque !

Q : Et toujours s’il existe peut-il compter sur une aide de puissances extérieures ?

Quel pays aujourd’hui aurait intérêt à une France forte ? Je n’en vois pas, à part les autres

pays d’Europe qui sont eux aussi gangrénés. Peut être des grands groupes industriels

pourraient-ils aider un mouvement de résistance en France, mais là encore je doute.

Q : Les dirigeants actuels sont ils capable de faire face à une situation insurrectionnelle,

en ont-ils la volonté ?

J’ai déjà répondu je pense : Ni volonté, ni possibilité à moins peut-être d’autoriser d’ouvrir

le feu dès le début des interventions, mais comme je le disais,

votre police est gangrénée

par des syndicats gauchistes et refuserait cet ordre.

Q : L’hypothèse d’une France en état de guerre civile ethnique est elle considérée comme

très probable ?

Non. Pas de guerre ethnique, car les français auront capitulé sans livrer combat. Je

terminerai avec une comparaison : L’Histoire est un éternel recommencement. En 1940 vous

avez capitulé sans combattre ou presque devant l’ennemi nazi. Aujourd’hui la guerre n’a pas

fait l’objet de déclaration officielle, mais est déjà engagée, et vous capitulez sans

combattre.

Notre Etat Major a dessiné une carte d’Europe des 10 prochaines années, la France y est

représentée avec un croissant. Le croissant islamique.

Merci pour cet entretien qui va certainement susciter des débats...

Partager cet article
Repost0