Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 14:07

 

 

   

<b>L’émotion</b>. Un hommage solennel et appuyé. La cérémonie en l'honneur des sept soldats français morts en Afghanistan la semaine dernière s’est déroulée dans une ambiance lourde et pluvieuse, mardi matin, aux Invalides, à Paris. Le chef de l’État et le premier ministre mais aussi d'une large partie de la classe politique se sont recueillis en l’église Saint-Louis des Invalides, à côté des familles et des proches des victimes et de leurs frères d’armes. Nicolas Sarkozy a déclaré, dans son discours prononcé sous une pluie battante «Vous n'êtes pas morts pour rien. Car vous vous êtes sacrifiés pour une grande cause. Vous avez défendu les plus belles valeurs de notre pays».

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 11:12

 

 

 

Noah : "En Afrique, je suis trop blanc"

 

Par Europe1.fr

Publié le 16 juillet 2011 à 23h05  


Yannick Noah a regretté samedi de ne pas faire plus de concerts en Afrique. Interrogé en marge du Festival des Vieilles charrues, à Carhaix, dans le Finistère, le chanteur a expliqué qu'il était "très peu invité en Afrique". "Quand je suis en Afrique, je suis souvent blanc et, quand je suis ici, je suis souvent noir", a-t-il estimé au micro d'Europe 1. "Beaucoup de nos frères et soeurs, de nos enfants, pensent que je suis trop blanc", a-t-il ajouté.

 

 

 

 

 

FACE AU "RACISME BLANC" LE RACISME BISTRE OU MARRON A TOUJOURS EXISTE,  EXISTE ET EXISTERA TOUJOURS...

 

ALORS, LE METISSAGE COMME PANACEE POUR UNE PAIX UNIVERSELLE...SEULS LES CRETINS Y CROIENT OU FONT SEMBLANT D'Y CROIRE !

Partager cet article
Repost0
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 23:54

 

 

 

LETTRE AU PRESIDENT DE L'EUROPE de Bernard DEBRE

 

Monsieur le Président,

 

L’Europe peut être un espoir pour beaucoup. L’Union des Etats permet non seulement une plus

grande solidarité intra-européenne, c’est d’ailleurs ce qui s’est fait récemment lors de la crise

économique (bien qu’il y ait eu des réticences) mais aussi une plus grande efficacité à l’extérieur

pour résister à la guerre économique qui fait rage actuellement et va perdurer.

Certes, il y a eu des difficultés et si l’Union européenne peut être source d’espoir, bâtir l'Europe

impose de préserver ses racines judéo chrétiennes et greco-romaines.

 

On ne peut bâtir une union des Etats-nations d'hier que sur des fondements solides. Or récemment,

vos services ont osé diffuser un calendrier destiné aux jeunes Européens qui omettait sciemment de

faire référence à toute fête chrétienne. Noël, Pâques et autres fêtes sacrées n’ont pas été

mentionnées (à peine une allusion aux sapins de Noël !). Comme si cette fête majeure de la

Chrétienté pouvait être rayée d’un trait de plume ! C’est véritablement une honte ! Cette volonté

incompréhensible est dangereuse et criminelle.

 

«

Laïcité !

» me direz-vous ? Comment expliquer alors que les fêtes d'autres religions soient

mentionnées, autrement que part un anti-cléricalisme d'un autre âge ?

 

Nous vivons aujourd’hui une guerre contre l’islamisme intolérant et sectaire, nos troupes

interviennent en Afghanistan, des dizaines de nos soldats y ont trouvé la mort. Des hommes et des

femmes sont pris en otages et tués au nom de cette guerre contre l’Occident, contre l’Europe,

contre la Chrétienté.

 

Des millions de Musulmans vivent chez nous, la plupart sont des démocrates, acceptant nos racines,

nos valeurs, d’autres ne font pas mystère de leur volonté d’imposer, comme leur demandent les

extrémistes, la charia. Beaucoup de nos pays luttent contre l’obscurantisme. Faut-il rappeler les

lois votées par les parlements nationaux interdisant le port du voile intégral, le malaise des

Européens contre certains aspects de cet Islam intolérant, bousculant les consciences. Faut-il

rappeler la montée des extrémistes « anti-Islam », aux réactions parfois excessives et lit d’un autre

obscurantisme.

 

La réponse à ces mouvements aurait dû être l’affirmation sereine de notre Chrétienté, de nos

racines. En aucune façon, elle ne peut être l’oubli mâtiné de honte de ce que nous sommes. Ce

serait une formidable victoire des extrémistes islamistes et un encouragement pour les

islamophobes.

 

Ces calendriers, vos calendriers, révèlent notre tendance à l’auto-flagellation permanente.

Comment oublier les cathédrales et les églises qui illuminent nos pays ? Les rois, les papes et les

saints qui font la fierté de notre histoire commune ? Saint Louis et Jeanne d’Arc deviendraient-ils

des parias ? Charlemagne un affreux dictateur ? Enfin, faudra-t-il un jour s’excuser d’avoir été et

d’être toujours ce que nous sommes ?

 

Vos services, Monsieur le Président, ont failli, ils doivent être sanctionnés, les calendriers supprimés.

Mais il me vient deux idées, vraisemblablement absurdes :

 

- Pourquoi ces calendriers ? Est-ce une bonne façon d’utiliser les fonds européens, des millions

d’euros ? Est-ce le rôle de l’administration européenne de devenir libraire ? N’a-t-elle rien d’autre à

faire ?

 

- Pourquoi ces omissions honteuses ? Qui sont les hommes et les femmes de votre administration qui

en sont les responsables ? Ne faudrait-il pas les interroger d’abord et les punir ensuite ? Car ce qu’ils

ont fait est inqualifiable, dangereux voire criminel. Ils sont soit des propagandistes de l’extrême,

soit des provocateurs, soit des ignorants imbéciles.

 

Or, Monsieur le Président, personne ne vous a entendu présenter vos excuses aux Chrétiens

d’Europe. Jusqu’à la preuve du contraire, tous les pays européens sont majoritairement issus d’une

grande histoire, celle de la Chrétienté, même si cette histoire n’a pas été toujours pacifique et

noble, elle est !

 

Vous avez commis une grande faute contre l’histoire, contre l’Europe, contre les hommes.

 

 

Pr Bernard DEBRE

Ancien Ministre

Député de Paris

Membre du Comité consultatif national d'éthique

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 18:09

 

 

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu'on enchaîne ?
Ohé, partisans, ouvriers et paysans, c'est l'alarme.
Ce soir l'ennemi connaîtra le prix du sang et les larmes.

Montez de la mine, descendez des collines, camarades !
Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades.
Ohé, les tueurs à la balle et au couteau, tuez vite !
Ohé, saboteur, attention à ton fardeau: dynamite...

C'est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères.
La haine à nos trousses et la faim qui nous pousse, la misère.
Il y a des pays où les gens au creux des lits font des rèves.
Ici, nous, vois-tu, nous on marche et nous on tue, nous on crève...

Ici chacun sait ce qu'il veut, ce qu'il fait quand il passe.
Ami, si tu tombes un ami sort de l'ombre à ta place.
Demain du sang noir sèchera au grand soleil sur les routes.
Chantez, compagnons, dans la nuit la Liberté nous écoute...

Ami, entends-tu ces cris sourds du pays qu'on enchaîne ?
Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
Ohé, partisans, ouvriers et paysans, c'est l'alarme.
Ce soir l'ennemi connaîtra le prix du sang et les larmes

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 17:21

 

 

"Le meilleur moyen de servir les intérêts de l’Algérie est de former et soutenir une nouvelle génération d’hommes politiques issus de l’immigration algérienne en France, afin de les propulser à l’Assemblée nationale où ils pourront voter des lois favorables à l’Algérie ! "


Azzouz Begag, interview dans El-Khabar, 31/10/10

 

 

Médiarabe.info remarque juste après :

 

 

"Notons que lors de son séjour algérois, Begag a pris soin d’adopter un discours beaucoup plus modéré dans ses interviews accordées à la presse francophone !”

 

 

 

ON NE PEUT MIEUX SE DEFINIR COMME CINQUIEME COLONNE !

 

PAUVRE LAMENTABLE CON !

 

SERA T-IL POURSUIVI POUR INCITATION A LA SUBVERSION ?...

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 10:26

 

 

Lettre ouverte

 

 

                                                                           Le 20 septembre 2010.

 

 

 

Monsieur le Président de la République, 

 

 

« On » dit que l’image de la France, notre Patrie, serait « abîmée » par vos décisions concernant le retrait de la nationalité et le renvoi aux pays d’origine de ceux qui n’ont rien à faire chez nous et ce, à plus d’un titre !

 

Le problème est d’abord de savoir qui est « on »…

 

« On » ne représente que cette frange qui critique tout fait national et d’abord le nôtre, qui affirme de manière jubilatoire le déclin du pays et qui pratique le complexe d’infériorité à titre de paravent de son absence de courage tant physique que moral.

 

Ce ne sont que ces lâches qui couinent comme l’ont fait leurs pères qui, déjà en 1940, cachaient sous le terme de 'pacifisme' leur façon de ramper devant tout ce qui élève le ton et frappe du poing.

 

« On » c’est cette masse des soumis congénitaux de la Terre qui salissent la nôtre, ceux qui ont comme étendard le rouge de la honte, ceux qui, pour une parcelle de pouvoir, sont prêts à toutes les indignités, ceux que l’on oublie au moment même où on les évoque.

 

Pratiquant l’entrisme et le cri d’orfraie, ils sont infiniment moins nombreux que ce que leurs borborygmes pourraient faire croire.

 

Ne jouons pas vis à vis d'eux le rôle un peu ridicule de la garnison italienne du fort de Koufra, garnison effarouchée par un seul et unique canon de 75 mm à qui l’on faisait jouer la danse du scalp en le déplaçant après chaque tir.

 

Nous ne le méritons pas et ils ne sont pas, loin de là, de la race d’un Leclerc !

 

Je crois que tout Français amoureux de son pays acceptera, devant le danger encouru par sa Nation, sa Culture et par ses usages défendus au prix du sang par ses pères, de jouer, dans un premier temps, le rôle de « mauvais élève » d’un Occident suicidaire.

 

D’abord vilipendés, nous serons demain à nouveau et ce, pour les siècles à venir, le flambeau de notre civilisation.

 

Sentez ce sursaut de fierté qui naît partout en Europe !

 

Vous serez alors le fédérateur d’une Europe encore déboussolée qui retrouvera enfin ses esprits.

 

Vous lui rappellerez le sens de nos valeurs d’hommes dignes d’une civilisation héritée du monde gréco-romain et nourrie au lait de la Bible et des Evangiles.

 

Il vous suffit de franchir le Rubicon !

 

Il est vrai que cela peut paraître plus facile à dire qu’à faire et j’en suis conscient mais, en homme politique responsable et face à une Nation qui se perd, en avez-vous le choix ?!

 

Pour moi, la réponse est impérativement NON !

 

Le voudrez-vous ?

 

Le courage ne vous manquera certainement pas MAIS…

 

Mais… votre appel au métissage !

 

Mais… la discrimination positive !

 

Mais… le mélange des genres au niveau gouvernemental !

 

Mais… vos annonces suivies de vos reculades peu compréhensibles !

 

Alors… le voudrez-vous ?

 

C’est aux choix faits à de tels croisements de chemin que l’on voit le chef et l’homme d’Etat !

 

Soyez Bonaparte à Arcole…pas Chirac chez Hariri !...

 

Balayez les 'humanistes' de pacotille qui vous entourent et les faux prophètes qui se prennent pour des penseurs alors que ce ne sont que les bouffons du roi !

 

Ils n’existent que pour la soupe et se faire valoir !...

 

Encore un mot : Tout le pays, Toute la vraie France vous suivra !

 

Je vous souhaite donc respectueusement « courage » Monsieur le Président et surtout bonne « rupture ».

 

 

 

 

 

PS: Pourriez-vous faire en sorte que France-Télévisions ne soit plus l'estrade de visionnaires myopes comme les Attali et les Todt.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 19:40

 

 

 

 

 

 

 

Immigration
Le brûlot qui secoue l’Allemagne
27 août 2010 Frankfurter Allgemeine Zeitung Francfort
 

 

 

La Frankfurter Allgemeine Zeitung lance un appel sur sa Une "Pour que l'Allemagne ne devienne pas plus bête". Le journal intervient ainsi dans le débat provoqué par le livre de l’ancien responsable des Finances de Berlin, le social-démocrate Thilo Sarrazin, intitulé Deutschland schafft sich ab ("L’Allemagne s’autodétruit", DVA éditeur). Actuellement membre du directoire de la Bundesbank, Sarrazin y reproche entre autres aux immigrés musulmans de "ne pas vouloir s’intégrer" et de "coûter trop cher" à l’Etat, rapporte la FAZ. Dans son éditorial, le journal critique les réactions indignées de plusieurs responsables politiques – y compris la chancelière Angela Merkel – dénonce l’"hypocrisie" du procès que font à Sarrazin les partis qui "nient les problèmes posés par l’immigration" et rappelle que "la majorité des Allemands partagent ses propos".

 

 

 

Les politiciens d'où qu'ils soient ne représentent plus le peuple !

 

 

Partager cet article
Repost0
18 août 2010 3 18 /08 /août /2010 16:06

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2010 6 24 /07 /juillet /2010 12:24

 

 

 

Notre histoire, toute notre histoire...

 

 

 

Bientôt passée en profits et pertes... Au profit des empires Songhaï et du Monomotapa?
C'est l'alerte lancée par Dimitri Casali, historien spécialiste de l'histoire du 1er Empire après lecture des 116 pages des nouvelles instructions officielles pour les programmes scolaires.

 

 

Baisser les bras?
Que NON!
Nous ne manquons pas de réponses.

 

Nous ne tenons pas pour négligeable l'histoire des royaumes Songhaï, du Kanem, du Bénin ou du Kongo. L'histoire de l'Afrique « ancienne » peut, comme toute histoire, aider à la compréhension de l'Afrique contemporaine. L'étudier est avant tout affaire de spécialistes ou de « grands » étudiants...

L'introduire dans des « petites » classes, au détriment de notre propre histoire déjà si malmenée, entretiendra bien des divisions... au service d'un communautarisme bien mal intentionné...

Portemont, le 20 juillet 2010

La lecture des 116 pages des nouvelles instructions officielles pour les programmes scolaires est surréaliste pour ne pas dire affligeante !

François Ier, Henri IV, Louis XIV et Napoléon vont être réduit à leur plus simple expression dans les programmes de l’année prochaine au profit des empires africains Songhaï et du Monomotapa !

Cette décision officielle a été prise cette année au nom de « l’ouverture aux autres civilisations de notre monde » et n’a pour l’instant était que très peu ébruitée. Cette nouvelle ahurissante bouleverse les grands repères et les bases de l’enseignement des jeunes Français et laisse les historiens sans voix…

L’étude de la Révolution et l’Empire sont sacrifiés pour mieux pouvoir étudier les grands courants d’échanges commerciaux au XVIIIe et XIXe comprenant les traites négrières et l’esclavage.

Le nouveau programme de 4e revient donc une nouvelle fois sur les traites négrières auxquelles il propose de consacrer 3 heures alors que toute l’histoire de la Révolution et l’Empire est expédiée en moins de 8 heures… contre 12 heures auparavant.

Pire encore, le programme donne la possibilité de traiter la période de la Révolution uniquement jusqu’en 1799. Libre alors au professeur de s’abstenir totalement d’évoquer le Consulat et l’Empire de 1799 à 1815, éludant ainsi de nombreux évènements fondamentaux de notre histoire !

Enfin, le summum d’absurdité ; dans le seul chapitre consacré à la Révolution et l’Empire : « La fondation d’une France moderne », l’étude doit être mené à travers un sujet donné. Il y a 5 propositions dont 3 exclut totalement la période impériale :

- Invention de la vie politique

- Le peuple dans la Révolution

- La Révolution et les femmes

- La Révolution, l’Empire et les religions

- Les grandes figures de la Révolution et de l’Empire.

Ainsi, le grand fil de notre mémoire nationale, de Valmy à Waterloo en passant par Austerlitz, est totalement passé sous silence et ne sera jamais porté à la connaissances des élèves !!!

Autre exemple édifiant, Louis XIV qui constituait un temps fort du 1er trimestre de 4e est remplacée par un thème appelé l’ « Emergence du roi absolu ». Le Roi Soleil est désormais renvoyé en 5e à la fin du mois de juin, au terme d’un énorme programme sur lequel on se sera longuement attardé sur les civilisations africaines du Monomotapa et Songhaï et sur la traite orientale. Le risque pour Louis XIV d’être totalement passé sous silence est donc évident !

On voudrait faire disparaître Louis XIV et Napoléon dans les oubliettes de l’Histoire que l’on ne s’y prendrait pas autrement.

Petit immigré corse

Et pourtant Napoléon est et a longtemps été à travers le monde l’expression même du goût de l’effort, de l’énergie, de la volonté, de la créativité et du sens de l’organisation. Qu’un petit immigré qui ne parle pas un seul mot de français jusqu’ à l’âge de 10 ans, puisse arriver aussi jeune et aussi rapidement au sommet, par la seule force de son caractère, de sa volonté et de son talent, est un formidable exemple d’intégration. Assurément il y a chez lui du « petit immigré déraciné et intégré » qui épouse totalement le sentiment national.

Une véritable déconstruction nationale

La déconstruction de notre histoire est rampante et les tenants de ces théories révisionnistes creusent lentement leurs sillons. Sans que personne réagisse. De plus en plus tournée vers la seule lecture culpabilisante du passé et cet éternel esprit de repentance, la France multiplie les lois mémorielles (loi Taubira 2001). Nos hommes politiques sont-ils à ce point désemparés devant les enjeux du présent et les perspectives d’avenir pour se déchirer ainsi sur le passé ? Ont-ils une si noire vision de la France, de son héritage et de ses valeurs qu’ils s’acharnent à salir le pays pour plaire à leurs clientèles communautaires ?

Un peuple que oublie son Histoire est un peuple perdu. « Ceux qui ne frissonnent pas à l’évocation du baptême de Clovis et de la fête de la fédération de 1790 ne comprendront jamais l’histoire de la France » a dit Marc Bloch. Il faut donc tout faire pour redynamiser l’apprentissage d’une Histoire avant tout faite par les hommes eux même. Il faut aussi savoir utiliser les immenses possibilités que nous offre le multimédia et les nouvelles technologies et cessé d’avoir une lecture culpabilisante du passé. Enfin il faut cesser ce que j’appelle la culture du dénigrement, spécialité des médias français, et bien comprendre que l’Histoire de notre pays est une des plus grandes histoires du monde et que tous les pays nous l’envient.

« Si tu veux marcher vers le futur retourne toujours à tes racines»

Machiavel

Dimitri Casali est historien, spécialiste du Ier Empire, auteur d’une trentaine d’ouvrages.

 

 

 

ACTION - REACTION !

 

Plus le balancier sera allé loin plus fort il reviendra !...

Partager cet article
Repost0
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 16:27

 

 

Le 23 juin 2010, l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe a voté à l’unanimité (180 pour, 4 absentions et aucune opposition) une résolution :

- condamnant l’interdiction totale du port du voile intégral ;

- invitant la Suisse à abroger son interdiction générale de la construction de minarets.

http://assembly.coe.int/ASP/NewsManager/FMB_NewsManagerView.asp ?ID=5732&L=1

 

Il s’agit d’une grave atteinte à la démocratie, puisque la décision suisse sur les minarets a été voté à 57% par référendum, que le parlement belge a voté une interdiction totale de la « burka » dans l’espace public, que la France s’apprête à en faire de même, et que cette interdiction est soutenue par une très large majorité de nos concitoyens.

Il est par conséquent scandaleux que, dans cette Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe, les représentants de la Belgique, de la France et de la SUISSE aient TOUS voté cette résolution qui va à l’encontre de la volonté clairement exprimée de leurs peuples respectifs, et qui ne peut qu’encourager l’islamisation de l’Europe.

Voici la liste de ces parlementaires qui trahissent leurs peuples par ce vote de la honte, telle qu’on peut la trouver sur le site du Conseil de l’Europe.

 

http://assembly.coe.int/ASP/Votes/BDVotesParticipants_FR.asp ?VoteID=2097&DocID=13080

 

 

 

Pour la Belgique :

- Philippe MONFILS, M.R., ministre d’Etat, sénateur

 

 

Pour la France :

- Denis BADRÉ, Union Centriste, sénateur des Hauts-de-Seine, maire de Ville-d’Avray

- Maryvonne BLONDIN, P.S., sénatrice du Finistère, conseillère générale du Finistère

- Bernard FOURNIER, UMP, sénateur de la Loire, conseiller municipal de Saint-Nizier de Fornas, conseiller général de la Loire

- Jean-Claude FRÉCON, P.S., sénateur de la Loire, conseiller municipal de Pouilly-lès-Feurs

- Jean-Pierre KUCHEIDA, P.S., député du Pas-de-Calais, maire de Liévin

- François LONCLE, P.S., député de l’Eure

- Rudy SALLES, Nouveau Centre, député des Alpes-Maritimes, conseiller municipal de Nice

 

 

 

Pour la Suisse :

- André BUGNON, UDC, conseiller national canton de Vaud

- Andreas GROSS, P.S., conseiller national canton de Zurich

- Francine JOHN-CALAME, Parti Ecologique Suisse, conseillère nationale canton de Neuchâtel

- Theo MAISSEN, PDC, conseiller aux Etats canton des Grisons

- Dick MARTY, PRD, conseiller aux Etats canton du Tessin

 

Les électeurs belges, français et suisses sauront se souvenir de cette forfaiture.

 

 

Roger Heurtebise pour Riposte laïque le 25 juin 2010

Partager cet article
Repost0