Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 13:47




BLOC IDENTITAIRE

http://www.bloc-identitaire.com
Contact : contact@bloc-identitaire.com
Service Communication : 06 78 79 31 81
Permanence téléphonique : 09 75 41 63 22 (de 09h00 à 20h00)
Partager cet article
Repost0
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 12:58

Depuis plus d'un an ce blogue réclame la disparition de ce gouffre financier et de ce "pot de chambre" anti-français qu'est la H.A.L.D.E !...

C'est aussi la dernière planque bien payée avant de prendre une retraite "bien méritée" et ce, sur le dos de ceux-là même que l'on a voulu discriminer et humilier, les Français de terroir, les Blancs, quoi !...




C'est désormais officiel. La Haute autorité de lutte contre les discriminations est une escroquerie.

Financière d'abord. En effet, les députés UMP Richard Mallié et Philippe Briand viennent de se dire "interpellés" par le "train de vie" de cet organisme.

M. Mallié dans un communiqué souligne qu'Il est "légitime de s'interroger sur les 2.126 m2 de locaux pour 84 personnes dont dispose la HALDE dans le 9ème arrondissement, soit près de 1,5 millions d'euros de loyer pour une aussi petite structure. En plus, tandis que le nombre d'emplois temps plein de la Halde augmentent de 5% entre 2008 et 2010, les dépenses de personnel augmentent de 15% pour la même période. Bel exemple pour nos concitoyens qui viennent ou ont vu arriver le chômage". Voici un bel exemple de discrimination positive !!!

Escroquerie intellectuelle ensuite car selon le même député, "Les indicateurs de performance notent également que le nombre de réclamations traitées par cette autorité a diminué entre 2007 et 2008 et ce malgré l'augmentation du nombre d'agents qui traitent ces dossiers". Cela prouve que contrairement aux affirmations de la Halde et de tous les associations antiracistes qui vivent à nos crochets via nos impôts et qui ne cessent de nous insulter, la France n'est ni un pays raciste, ni un pays où règne la discrimination.

En conséquence  je réclame la dissolution d'un organisme inutile et excessivement coûteux.

David Bescond pour Rebelles.info




MOI AUSSI !...
Partager cet article
Repost0
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 21:37



Notre cher et si distingué Président dont le sens des nuances est bien connu et dont les "lettres" font de lui l'humaniste  et "l'honnête homme" que nous apprécions à sa juste valeur semble cependant faire des amalgames confondants et une confusion étonnante entre certains mots de notre si riche vocabulaire !

Ainsi se définit-il comme "métis" et prétend t-il que la France a toujours été "métissée" (sic).

Etonnant de la part du Prince qui nous gouverne et donc d'une élite de la Nation !

Le terme approprié eût été endogamie qui fait le pendant à exogamie et non pas métis ou métissage, définition spécifique certes d'une forme d'exogamie mais réservée à un contexte particulier et avec des conséquences particulières.


Le risque de toute population est l'endogamie, c'est à dire les mariages au sein d'un même creuset ethnique, voire tribal ou familial.

Cette pratique est celle des peuplades d'Afrique du Nord, entre autres, afin de conserver les us et coutumes et de s'assurer de la vertu de l'épousée. La base en est essentiellement religieuse.

Nous voyons ce à quoi cela peut conduire puisque, comme dans certains élevages de cockers par exemple, l'on a finit par sélectionner des gènes aggresifs qui ont conduit à une désaffection vis à vis de cette race de chiens et à sa quasi disparition du fait de son comportement peu sociable ayant entraîné une euthanasie de masse !

On préconise donc l'exogamie, c'est à dire le mariage en dehors du cercle tribal immédiat, afin de multiplier les apports de caractéristiques nouvelles sans toutefois être toujours cependant assurés de la valeur de l'apport. Il suffirait pour s'en convaincre de scruter une sortie de métro !...

C'est tout l'art de la génétique qui trouve une forme d'expression magistrale dans l'élevage du cheval où l'exogamie est définie par la notion de "courants de sang" en évitant au maximum la consanguinité et la pérennisation de tares éventuelles, comme nous l'avons vu plus haut..

Dans un tel contexte que signifie la notion de métissage ?

C'est certes aussi une forme d'exogamie mais relevant d'un autre concept et d'une autre pratique que recouvre le terme de "métis" ou de "métisse"

Ainsi le petit Larousse donne t-il, la définition suivante:

Métis, isse adj. et n. (lat.mixtus, mélangé) Qui est issu de l'union de deux personnes de couleur de peau différente.

L'on voit donc d'emblée la différence qui, si je pouvais me permettre, saute ici aux yeux !

Ainsi, lorsque notre cher et trés distingué Président se définit comme "métis" et prétend que la France a toujours été "métissée" (sic), il commet un contre-sens qui pourrait témoigner d'une inculture stupéfiante venant d'un être aussi délicat ayant atteint un aussi haut niveau dans l'élite de notre cher et vieux pays !

L'autre hypothèse, mais qu'à Dieu ne plaise, serait qu'il veuille se servir de son exemple, qui n'est pas à vraiment parler celui de l'insuccès, pour faire passer le message à un peuple dont les enseignants ont opté de longue date pour la pratique des RTT, à savoir que cela peut présenter des avantages naturels...

Beau, élégant, à la fière prestance, à la démarche féline, au port de tête royal et surtout...intelligent...trés intelligent !

En fait, faisant fi de l'honnêteté minimale et prenant nos concitoyens pour des incultes et des ignares (ndlr: il n'a pas tout à fait tort), voire pour des crétins invétérés (ndlr: certains correspondent à la définition), il leur affirme qu'il est l'Obama-bis et que toute la France n'a plus besoin d'aller se dorer au soleil puisque nos ancêtres avaient déjà tout prévu sur ce plan !

Il leur suffit de se regarder dans la glace soit le matin en se rasant soit par simple amour de son propre reflet...mais dans une glace teintée !

Eh, oui, la politique a des ressources insondables...comme beaucoup d'autres caractéristiques d'ailleurs !

Allez ! Va !

Ciao, l'Artiste !...



PS: Obama, prototype du métis au sens premier et précis du terme,lui, ne semble pas briller par l'éclat de ses concepts politiques...

Eh ! Oui, ici aussi, c'est la tête OU les jambes...crise et restrictions obligent !

Eric Bouffon emploie le même vocable dévoyé mais, de sa part, les déraillements en tous genres font partie intégrante du personnage !

C'est certainement sa part de féminité, comme l'on dit maintenant, qui lui fait prendre la forme du vase qui le contient, celui du dé à coudre !




Partager cet article
Repost0
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 18:11




Paroles de "mâles blancs" (sic)

  
Aux élus français et à leurs communicants
  

par François Celier

  
  
En voyant nos élus, nos communicants et nos intellectuels pérorer en novlangue politiquement correcte, truffée de tabous inavouables, dans les médias et bien que je sois De guerre lasse (2) comme l’écrivit un de mes amis, je reprends la plume pour crier une fois encore au nom des mâles blancs d’en-bas et des sans-voix : Ouvrez les yeux avant qu’il ne soit trop tard !

-

Elus et Communicants de France, prêtez attention à ces millions de citoyens républicains, besogneux et patriotes de surcroît. Car n’en déplaise à vos experts en sondages d’opinions et d’état d’esprit, ils sont immunisés par un bon vieux sens atavique contre l’envoûtement de vos images biaisées, vos non-dits et vos mensonges.

-
Au-delà des paroles apocryphes ou hypocrites martelées par vos communicants asservis, exerçant sans scrupule leur pouvoir pervers de désinformateurs auprès des petites gens et mâles blancs d’en-bas, sur lesquels vous devriez porter un regard inquiet. Vous réaliseriez combien ils piaffent en silence, mais n’en pensent pas moins… à la Résistance.

-

Il y a plus de trois décennies que l’Etat français amorça un fourvoiement politique antipatriotique, et voici que s’allument à présent tous les clignotants rouges de sa déroute géopolitique, financière et économique. Les silencieux d’en-bas ne l’ignorent plus, même s’ils s’en accommodent tant mal que bien et patientent encore un temps.

-
Elus et communicants, prêtez l’oreille à ce qui les fait mal-vivre, notamment les mâles blancs d’en-bas. Une évidence effrayante se fait jour, dont vous ne soupçonnez pas l’impact dans leur esprit ! Alors que vous mésestimez couardement la stratégie islamiste qui fut appliquée dans 57 pays durant 14 siècles, à savoir la colonisation rampante des sociétés qu’ils envahissent, jadis par le fil des cimeterres, aujourd’hui par le terrorisme et le chantage pétrolifère (demain radioactif).

-
Dans cette France des profondeurs qui vous est si lointaine, le réalisme économico géopolitique concocté dans vos bureaux feutrés ou High Tech, manifeste toutes les variables de l’échec. Mais votre frénésie à l’appel d’un micro, d’une caméra compère pour y psalmodier Dormez, braves gens, l’Etat veille, vous égare. Le réveil des mâles blancs d’en bas risque de vous laisser sans voix, ainsi qu’il en fut en d’autres temps.
-

Cette France profonde méconnue, sauf pour l’obole des votes dans vos urnes ; anesthésiée par vos improbables vaccins verbeux, détient des ressorts de patriotisme et de jugement dont vous ne soupçonnez pas la force. Messires les élus, édiles et élites intellectuelles (à inclination gauchisante, of course), cette France d’en-bas vous traînera dans la honte et le déshonneur.
-
Bien que nantis de pouvoirs étendus et prégnants, la cécité de votre classe politique -tout parti confondu-, vous empêche de comprendre la vie quotidienne des mâles blancs d’en-bas. Nombre d’entre eux présument à ce jour que vous n’en auriez plus que pour deux ans à parader, c’est-à-dire jusqu’à la prochaine et ubuesque élection Présidentielle qui vous hante, à juste raison.
-

Comment se pourrait-il ? Nous, caste politique sécurisée, nous classe communicante bien formatée, n’avons-nous pas tous les outils de pression sous contrôle ? Diriez-vous d’un haussement sourcilier si ces lignes tombaient sous vos yeux ; vous qui n’êtes qu’à l’affût d’audimats menteurs, de petites phrases assassines ou de traquenards de vos pairs.
-
En tant que simple citoyen agrégé aux quelques millions d’autres mâles blancs d’en-bas demeurés foncièrement patriotes (quel archaïsme !), ayant su préserver ou conquérir leur autonomie de penser par eux-mêmes ; voici leurs convictions présentes, et ce qu’ils pensent de vous : Plus jamais ces gens-là !

-
Par instinct naturel, mémoire de l’histoire ou par intuitions, dans la mesure d’honneur patriotique qui les anime, sachez qu’ils accèdent à des non dits par vos communicants, informations corroborées par le mal vivre dans leurs vies locales et que vous ignorez, tant vous êtes enferrés dans vos pratiques aléatoires dues à vos peurs inavouées.

-
Un certain bouche à oreille informatique vous échappe encore. En dépit de trente années de désinformation délibérées, nul n’ignore plus la gravité du fléau colonisateur qui se propage dans les villes et les terroirs de France ; d’autant qu’un nombre croissant de citoyens apprennent se sentent moins seuls, sachant que 60 à 70 % de citoyens européens estiment que l’islam menace leurs modes de vie, leurs cultures, leurs valeurs et leurs avenirs.

-
Cette politique arabe de la France que vous préconisez obstinément depuis trente ans et plus, dont vous taisez son incompatibilité avec les valeurs républicaines et les droits de l’homme, (où n’en parlez qu’incidemment par ellipses et litotes), démontre votre persistance à croire à l’irréel contrôle que vous en auriez. Ce fait aliène vos esprits et vous déconnecte des mâles blancs d’en-bas (encore majoritaires) qui mesurent votre trahison à l’aune des humiliations et exactions qu’ils endurent.

-
Sous Vichy, à la sombre époque du Maréchal Pétain, il en fut de même. Dans l’élite française, de ce temps, nombreux furent ceux qui devinrent les collaborateurs des conquérants nazis.
Elites, notables et communicants d’aujourd’hui, dans vos cercles de pouvoirs et vos clubs feutrés, ne croisez-vous pas déjà les regards fuyants de collègues aux consciences bâillonnées, soutenant en sous-main leurs nouveaux maîtres et colonisateurs ?
-
Ces lâches précurseurs se découvrent à la vigilance des mâles blancs d’en-bas. Et vous, communicants complices qui s’autocensurent pour ne rien dévoiler du péril islamiste (pas d’ vagues !), comment pouvez-vous propager cette menace majeure pour la France et l’avenir de vos enfants ? Votre complicité maligne n’est pas sans évoquer le mystère de l’iniquité qui vous habite.
-
Médias mercantiles et inféodés, votre liberté de dire vrai en presse écrite et radios-télés cessa aux premiers jours de la politique arabe de la France, décidée fâcheusement par une hauteur de vue Gaullienne dont l’Histoire jugera l’aberration. Mais plus encore, vous continuez à falsifier les exactions musulmanes ou à les occultez ; à minimisez sciemment les crimes et destructions qu’elles provoquent dans notre pays.
-
Elus et communicants, souvenez-vous combien dès les années 33, il n’était pas de bon ton, ni politiquement correct, de critiquer le nazisme ! En fait, par pusillanimité, compromissions et faux-fuyants, vous êtes en train de brader (ou monnayer) notre douce France à l’islam. Sans leur demander leur avis, vous contraignez les français à cohabiter avec cette idéologie liberticide, pernicieuse et idéologiquement hostile, dans sa volonté proclamée de supplanter notre civilisation judéo-chrétienne et nos Droits Républicains, par sa cruelle charia !

-
Toutes les cultures ne sont pas égales bien que tous les hommes le soient. Celle d’un islam moyenâgeux, inamovible, verrouillé depuis le 7ème siècle, est vouée à sa seule compétence : 
Conquérir ou mourir dans ses déserts. Aussi, où qu’il règne et domine de part le monde, les droits et la vie des individus y sont bafoués : Afghanistan, Pakistan, Arabie Saoudite, Yémen, Somalie, Iran, Irak, Algérie, Gaza, Liban, Thaïlande, etc.
-
Selon leurs stratèges, dans moins de dix ans, l’Europe sera entièrement soumise. Et vous le savez intimement. Quel élu de France (ou d’Europe) aura le courage d’un Churchill pour nous dire : N’abandonnez jamais. N’abandonnez jamais. Jamais, au grand jamais, n’abandonnez jamais en rien, si ce n’est pour l’honneur et le bon sens. Ne cédez jamais à la force. Ne cédez jamais à l’apparente puissance écrasante de l’ennemi.

-
Il est encore temps, élus et communicants, car sans uniformes, les mâles blancs d’en bas s’apprêtent, avec fourches et bâtons, à s’insurger ça et là contre les envahisseurs islamistes. Pour des tas de raisons de real politik et de raisonnements captieux, cela est hors de votre estimation, c’est pourquoi, en désespoir de votre appui, les citoyens français se lèveront pour bouter l’islam hors de France, avec ou sans Charles Martel en tête.

-
Je ne suis qu’un simple écrivain, pasteur  judéo chrétien, père de famille et sans aucune affiliation à quelque parti politique que ce soit. Seule ma conscience et mon honneur d’homme libre m’intiment de dire ma détermination à ce que ma femme, mes enfants et leur postérité, de même que les vôtres, vivent libres sur le sol de notre douce France.

  
François Celier
  


QUE LES DIEUX DE L'OLYMPE VOUS ECOUTENT FRANCOIS CELIER !

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 14:12

N'OUBLIEZ JAMAIS QUI VOUS A TRAHIS...




Nicolas Sarkozy écrivait :

« Je pense que les Français attendent une France d’après. (…) C’est une France où l’expression “Français de souche” aura disparu. »
.


Dans cette même veine, Nicolas Sarkozy a déclaré, le 17 décembre 2008, à Polytechnique, temple du mérite républicain :

« L’objectif, c’est relever le défi du métissage. (…) Ce n’est pas un choix, c’est une obligation. (…) On ne peut pas faire autrement. Au risque de nous trouver confrontés à des problèmes considérables. Nous devons changer (…) partout en même temps, dans l’entreprise, dans les administrations, à l’éducation, dans les partis politiques. Et on va se mettre des obligations de résultat. Si ce volontarisme républicain ne fonctionnait pas, il faudra [sic] alors que la République passe à des méthodes plus contraignantes encore. »   (NDRL: contraindre QUI à QUOI ?)

François Fillon n’est pas en reste : à La Réunion, le 9 juillet 2009, il a parlé

« d’une France unie, une France multicolore, qui n’a jamais eu d’autre drapeau que le drapeau tricolore [sic !] (…) Une France qui poursuit son travail millénaire de métissage. »
[Re-sic !].





EN ATTENDANT PENSEZ A EUX EN 2012...

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 12:46


...et se met à la colle avec une musulmane d'origine tunisienne !


Il prétend nous dire ce qu'est l'identité française !


Qui est-ce ?...


Question subsidiaire:


Est-il le mieux placé pour aborder un tel sujet ?

Va t-il ou a  t-il déjà embrassé les préceptes de la mahométanerie connue pour son respect de l'autre, sa tolérance, son amour du prochain et de la paix (sic) ?...

Il s'agit-là en effet d'une obligation ethno-tribale qu'une musulmane impose à son écuyer avant de le prendre en croupe !...



Renégat un jour...renégat toujours !

C'est comme pour les putes !...

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 10:24



Qu’est-ce qu’être français ?

28 octobre 2009   FDS

 

Nicolas Sarkozy s’est fait élire président de la République sur le thème de « l’identité nationale ». A quelques mois des élections régionales de 2010, il remet le sujet sur le devant de l’actualité et charge Eric Besson d’organiser un « débat national sur l’identité nationale ».


Or dès l’origine du débat, Eric Besson définit son objectif final en rappelant la « commande » qu’il a reçue du président de la République pour lequel : « notre nation est métissée. L’immigration constitue une source d’enrichissement permanent de notre identité nationale ».

Et Eric Besson de rappeler : « On a un président de la République qui a dit : “Je suis un homme de sang mêlé à la tête d’une nation métissée”. »


Lancer ainsi un débat sur l’identité nationale c’est une imposture : « Etre français » ne se réinvente pas tous les jours. Au contraire, c’est s’inscrire dans une continuité, non dans une rupture !


Voici le point de vue charnel de Polémia.

1/ Etre français, c’est appartenir à une lignée ; une lignée « qui vient du fond des âges » (Charles De Gaulle). Parler de « nos ancêtres les Gaulois » est globalement vrai ; car c’est reconnaître que le peuple français demeure l’héritier des Gallo-Romains ; sa composition ethnique est restée quasiment inchangée jusqu’au début des années 1970 : blanche et européenne. Dans sa monumentale Histoire de la population française, le démographe Jacques Dupâquier le rappelle aux ignorants et aux malveillants.

2/ Etre français, c’est appartenir à une civilisation : la civilisation européenne et chrétienne. L’héritage spirituel et culturel prolonge ici l’héritage ethnique. Etre français, c’est partager des croyances communes et un imaginaire commun. Etre français, c’est partager la mémoire des poèmes homériques, des légendes celtes, de l’héritage romain, de l’imaginaire médiéval, de l’amour courtois. Etre français, c’est, qu’on soit chrétien pratiquant ou non, participer de la vision et des valeurs chrétiennes du monde car le catholicisme est un élément de l’identité française.

3/ Etre français, c’est être de langue française ; « la langue française notre mère » qui façonne notre esprit et est le merveilleux outil d’exercice de notre intelligence et de découverte des « humanités ». Un Français, c’est un Européen d’expression française.

4/ Etre français, c’est partager une histoire, une mémoire, c’est avoir en commun « un riche legs de souvenirs » (Renan) ; car « La nation, comme l’individu, est l’aboutissement d’un long passé d’efforts, de sacrifices et de dévouements. Le culte des ancêtres est de tous le plus légitime » (Renan). Etre français, c’est partager la fierté de la grande épopée nationale de la Monarchie, de l’Empire et de la République. « La patrie, c’est la terre et les morts » (Barrès). Etre français, c’est avoir son patronyme inscrit, dans un village, sur un monument aux morts commémorant la grande ordalie de 1914. Et c’est s’interroger sur le sens de ce sacrifice et sur les exigences qu’il nous impose aujourd’hui.

5/ Etre français, c’est partager l’amour d’un territoire : de ses terroirs, de ses paysages, de ses hauts lieux. Etre français, c’est aimer la France, ses rivages, ses vallons et ses sommets, ses vignes et ses prairies, ses champs et ses forêts, ses chênaies, ses châtaigneraies, ses oliveraies, ses villages, ses bourgs, ses collines inspirées, ses cathédrales, ses églises, ses chapelles, ses sources, ses halles au grain, ses maisons de maître et ses fermes fortifiées, ses châteaux, ses palais et ses villes. Etre français, c’est aimer le Mont Saint-Michel, Saint-Émilion et Camembert.

6/ Etre français, c’est partager des musiques et des sons, ceux de la lyre et de la cornemuse, du piano et de la guitare, de l’accordéon ou de l’orchestre symphonique. Etre français, c’est avoir le sens du travail bien fait, c’est rechercher une certaine perfection dans le métier. C’est aussi, pour les meilleurs des artisans d’art, le sens de ce qui relie l’esprit à la main.

7/ Etre français, c’est partager des goûts et des odeurs. Etre français, c’est partager à table des moments de bonheur. Etre français, c’est manger du cochon, de l’andouillette, du petit-salé, du cassoulet et du saucisson. Etre français, c’est partager la baguette et le fromage, l’époisses et le maroilles, le brie de Meaux et le coulommiers, le reblochon et le roquefort, le cantal et le laguiole. Etre français, c’est goûter la Blonde d’Aquitaine et le Charolais, l’Aubrac et la Limousine. Etre français, c’est boire du vin de Loire ou de Bordeaux, d’Alsace ou de Bourgogne. Etre français, c’est déguster de vieux alcools, du cognac, de l’armagnac, du calvados et de la mirabelle.

8/ Etre français, c’est partager « Le désir de vivre ensemble », « la volonté de continuer à faire valoir l’héritage qu’on a reçu indivis. (…) Avoir des gloires communes dans le passé, une volonté commune dans le présent ; avoir fait de grandes choses ensemble, vouloir en faire encore, voilà les conditions essentielles pour être un peuple. (…) Le chant spartiate : “Nous sommes ce que vous fûtes ; nous serons ce que vous êtes” est dans sa simplicité l’hymne abrégé de toute patrie » (Renan).

(...)

Charles De Gaulle : « C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne » (Cité dans Alain Peyrefitte, C’était de Gaulle, t. 1, éditions de Fallois/Fayard, 1994, p. 52).




Quel peuple pourrait se prétendre non métissé, ce qui génétiquement parlant peut en outre apparaître comme un plus et même comme une nécessité ?

En faire un étendard est un délire de fou furieux qui consisterait à mettre sur le même pied le gros-rouge-qui-tâche, fruit de mélanges douteux d'origines diverses issus de cépages déclassés et le Saint Emilion millésimé, fruit d'un savant dosage de noble cabernet et de brillant merlot...tout est là !

La mesure, M'sieu l'prisident...la mesure !

Pas la Rolex en or, qui pue !...

Mais, la petite Lip qui donne l'heure...

Pas l'ajout du pixel de noircitude pour faire des différentes races l'utopique maison de Bisounours !

Je sais...C'est désormais la mode du métissage et donc de la surenchère à celui qui le clamera le plus fort... aliénation à la mode qui est déjà une forme de faiblesse de la pensée !...

Mais quel "métissage" peut-il y avoir entre un Slave, un Ibère et un Gaulois ?

Quel métissage entre les deux branches du tronc commun, sinon apport mutuel ?

Entre Blanc et Noir...je vois !...C'est gris !...  Pour parodier Coluche ! 

Mais entre Blanc et Blanc ?...

Il faudra simplement plus de crême solaire...c'est tout !

Se présenter alors comme "métis" n'est donc qu'une coquetterie d'imbécile !


UN DEBAT SUR LA "FRANCITUDE"...


QU'EST-CE QU'ETRE FRANCAIS ?....

MAIS NOUS SAVONS TOUS PARFAITEMENT CE QUE C'EST ET NOS PARENTS, QUI NOUS L'ONT TRANSMIS ET Y ONT SOUVENT LAISSE LA VIE,  AVANT NOUS !...

NE REPONDRONS DONC A DE TELLES BILLEVESEES QUE CEUX QUI ONT BESOIN DE L'ADAPTER "AU CAS D'ESPECE"...LEUR ESPECE !

LES FRANCAIS MEPRISERONS DONC UN "DEBAT" QUI N'EST QUE MANIPULATION ANNONCEE...

LES FRANCAIS, LES VRAIS, N'OUBLIERONS PAS QU'UN TEL "DEBAT" A PU MÊME AVOIR LIEU...

ALORS, 2012...C'EST DEMAIN !

REMEMBER !


TEL UN CRETIN PARFAIT, L'ON NE DISSEQUE PAS UN DIAMANT SAUF A DECOUVRIR QU'IL N'EST FAIT QUE DE SIMPLE CARBONE...

C'EST UN DIAMANT FORGE AU FIL DES SIECLES ET CETTE ALCHIMIE N'A QUE FAIRE DE L'ANALYSE UTILITAIRE DE CERTAINS SAUT A LE DETRUIRE !!

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 15:22



La Droite européenne est née et forme une coalition au Parlement européen

Les représentants de cinq partis de droite ont donné naissance samedi à l'Alliance des mouvements nationaux européens (AMNE).

Le Front national français et son homologue belge, la Fiamma Tricolore italienne, le Parti démocrate national suédois répondaient à l'invitation du Jobbik hongrois, qui célébrait à la fois le 53e anniversaire du soulèvement de Budapest et les vingt ans de la Révolution hongroise

.

La réunion de la nouvelle Alliance des mouvements nationaux européens (AMNE) à Budapest samedi 24 (Stop.hu)



Le futur parti européen, dont les statuts devraient être déposés prochainement, entend « protéger l'Europe de l'impérialisme religieux, politique, économique et financier ».

Souhaitons-lui bonne chance et longue vie.

Même en cas d'impossibilité de constituer un groupe au sein du Parlement pour des raisons de quorum, le simple rapprochement des défenseurs de l'identité européenne et de ses fondements est un élément d'une signification toute particulière qui concorde bien avec le constat sur le terrain, à savoir une prise de conscience des peuples des dangers qui les menacent en matière d'identité et donc de survie.



PARTIS A 5...   QU'ILS SE RETROUVENT 27 EN ARRIVANT AU PORT !...

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 16:23




Immigration en Grande-Bretagne : une invasion planifiée ?

24 octobre 2009

 

Lu dans le Daily Mail :

Huge increases in immigration over the past decade were a deliberate attempt to engineer a more multicultural Britain, a former Government adviser said yesterday.Andrew Neather, a speechwriter who worked in Downing Street for Tony Blair and in the Home Office for Jack Straw and David Blunkett, said Labour’s relaxation of controls was a plan to ‘open up the UK to mass migration’.


« Les énormes augmentations de l’immigration dans la dernière décennie étaient une tentative délibérée de construire une GB plus multi-culturelle a affirmé hier un ex conseiller du gouvernement.
Andrew Neather, qui rédigeait des discours pour T Blair J Straw et D Blunkett a affirmé que le relachement des contrôles était planifié pour ouvrir la GB à l’immigration de masse. »

Traduction intégrale de l’article

Les travaillistes ont laissé entrer les migrants
« pour fabriquer un Royaume-Uni multiculturel »

Les énormes augmentations de l’immigration dans la dernière décennie étaient une tentative délibérée de construire une GB plus multi-culturelle a affirmé hier un ex-conseiller du gouvernement.

Andrew Neather, qui rédigeait des discours pour T Blair J Straw et D Blunkett a affirmé que le relachement des contrôles était planifié pour ouvrir la GB à l’immigration de masse. .

Outre l’entrée de centaines de milliers de personnes pour répondre aux besoins du marché du travail, il y avait également une « motivation politique » derrière la politique d’immigration, a-t-il affirmé.

Les ministres espéraient modifier radicalement le pays et « mettre le nez de la droite dans la diversité ». Mais Mr Neather a expliqué que des leaders travaillistes étaient réticents à discuter de cette politique, craignant qu’elle ne perturbe « la classe ouvrière qui est son vivier électoral ».

Dans Question Time, on a plusieurs fois demandé à Jack Straw si la politique d’immigration de la gauche avait ouvert la porte au BNP.


Neather a déclaré à l’Evening Standart que le changement majeur dans la politique d’immigration est intervenu aprés la publication d’un document politique du « Performance and Innovation Unit », un think tank de Downing Street – le bureau du premier ministre.

La version publiée motivait l’immigration par le marché du travail, mais Mr Neather affirme qu’il y a aussi d’autres raisons dans les versions non publiées.


Les premières ébauches que j’ai vues mentionnaient également une motivation politique : l’immigration de masse était pour le gouvernement le moyen de rendre le Royaume-Uni totalement multiculturel.

Je me souviens être sorti de réunions avec la nette impression que – même si ce n’était pas l’objectif principal – cette politique avait pour but « de mettre le nez de la droite dans la diversité » et rendre leurs arguments obsolètes. Cette politique délibérée, qui a duré de 2000 au moins jusqu’au mois de février de l’année dernière, date à laquelle on a mis en place le nouveau système de points, avait pour but d’ouvrir largement la G.B à l’immigration de masse.


Monsieur Neather lui-même a défendu cette politique d’immigration en affirmant que que l’immigration enrichissait la Grande Bretagne et faisait de Londres un endroit plus attirant et cosmopolite.

Sir Andrew Green, président du think tank Migration Watch a déclaré : « Enfin la vérité est sortie, et c’est de la dynamite. Nombreux sont ceux qui suspectaient depuis longtemps que cette immigration n’était pas qu’un « vulgaire merdier » -sic- mais une conspiration. Ils avaient raison. »

Ce gouvernement a fait entrer 3 millions d’immigrés pour de cyniques raisons politiques masquées sous un camouflage économique.


Les présidents du « Group for Balanced Migration » (Groupe pour une immigration équilibrée), les députés Frank Field et Nicholas Soames, ont déclaré : « Nous sommes heureux de cette déclaration, parce que tout le pays sait qu’elle correspond à la vérité ».


C’est le premier rayon de vérité qu’on projette enfin sur le problème de l’immigration en Grande-Bretagne.


_______________________________________________________________________________________


Les Travaillistes mériteront le corde devant le Tribunal de l'Histoire et devant les mânes de leur grande Nation !


Chez nous Bud Abbot et Lou Costelo en prenant en catimini en 1974/76 leurs décrets sur le rapprochement familial n'ont rien fait de mieux !...

Suivisme de tout ce qui est anglo-saxon pris comme critère d'équilibre et de pragmatisme ?

Vision de myope ?

Paresse ?

Crétinisme ?

Déchets avant l'heure ?

Perversion de deux obsédés qui en ont plus dans le cerveau reptilien que dans le néocortex ?

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 16:43


AVEC 43% DE NAISSANCES EXOTIQUES, BRUXELLES, CAPITALE D'UNE BELGIQUE BÊTIFIANTE, EST EN PASSE DE DEVENIR LA CAPITALE DE l'EURISLAMISTAN.

FINIR PAR SE FAIRE JETER DE CHEZ SOI... ESPERONS QU'IL N'Y A QUE LES BELGES POUR ÊTRE AUSSI CONS !...


Bruxelles : Quand la haine anti-blanche tourne à la torture

21 octobre 2009

On apprend que samedi soir, après le match contre Charleroi au Parc Astrid, une agression d’une violence rare s’est déroulée dans le métro bruxellois, plus précisément dans la rame de 23?h?58 qui quittait la station anderlechtoise St-Guidon vers le centre-ville.


Si elle n’a pu les compter, une des trois victimes déclare avoir reçu de l’ordre de 50 coups de poing et coups de pied des agresseurs, au nombre de 11.


L’agression a atteint un sommet de cruauté quand les auteurs, le maintenant par la nuque, lui ont arraché 20 cm2 de cheveux par plaque entière à l’avant du crâne, tandis qu’un autre filmait la scène, à l’aide d’un GSM.

(…)

Commissariat le plus proche ? Celui du Marché au Charbon, le plus important du pays : pourtant, selon la victime, Christophe B., interrogée hier par la DH , la police de Bruxelles “a refusé d’acter la plainte […] À l’accueil, la policière, d’origine allochtone, m’a répondu qu’on ne pouvait rien faire pour moi”, sinon appeler une ambulance.

(…)

Christophe revient sur la douleur des cheveux arrachés par poignées : “J’ai hurlé.” Les insultes proférées : Sales Belges, vous êtes tous des racistes. Vous êtes tous des Flamands. On nique Anderlecht. On va vous enculer. On va vous saigner. Pour donner le temps aux complices de frapper encore pendant quelques secondes supplémentaires alors que la rame à l’arrêt à Comte de Flandre allait redémarrer, un des onze a bloqué les portières avec ses pieds et crié à ceux qui continuaient encore de frapper : “Putain, tu l’achèves ou non. Mais achève-le, putain.”




REFUS D'ENREGISTRER LA PLAINTE...LA FLIQUETTE DE SERVICE EST ISSUE DE LA "DIVERSITE-CINQUIEME COLONNE"...


NB: "DIVERSITE" nom commun féminin détourné de sa signification première par Nicolas Sarkozy et sa fine équipe ainsi que par sa tendre moitiè pour entuber le péquin moyen et lui faire passer le suppositoire malgré la contracture sphinctérienne

Partager cet article
Repost0