Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 15:04

LA TAUPE ISLAMISTE SE REVELE...

 

 

D'après Rebelle-info

 

Le 02 juillet dernier nous écrivions que Barack Hussein Obama était devenu un véritable problème (Barack Hussein Obama est devenu un problème) pour la défense et la sécurité des intérêts américains à travers le monde, particulièrement en Afghanistan. Aujourd'hui nous affirmons que Barack Hussein Obama est un traître.

 

Nous allons y revenir en apportant des preuves.

En attendant la mutinerie au sein de l'armée américaine prend de l'ampleur. Après le général McChrystal, c'est au tour de son successeur en Afghanistan, le général David Petraeus, d'afficher son désaccord sur la stratégie présidentielle. On peut même dire qu'il prend l'hôte de la Maison blanche pour un guignol. Du jamais vu. Dans un entretien à la BBC il a déclaré qu'il "réservait son meilleur conseil professionnel au président" et que ce dernier "avait la prérogative d'accepter ou de rejeter ce conseil". Une façon de dire que si l'idiot qui occupe le bureau ovale n'en fait qu'à sa tête il refusera d'endosser le fiasco qui se dessine en Afghanistan. Et pour bien enfoncer le clou il ajoute, à propos de la date du début du retrait des troupes américaines en Afghanistan fixée par Barack Hussein Obama, que cette échéance n'est pas contraignante : "Juillet 2011... c'est la date du début du processus, rien de plus, rien de moins. Ce n'est pas la date à laquelle les troupes américaines vont commencer leur exode et chercher la sortie et un interrupteur pour éteindre la lumière". Outre la critique féroce de la volonté présidentielle de fixer absolument une date de sortie en Afghanistan sans tenir compte des réalités sur le terrain, on peut également y voir une critique, même pas déguisée, des conditions du départ des troupes de combat américaines en Irak. Désormais plus personne au sein de l'armée américaine ne fait confiance au président des Etats-Unis. Tout le monde a conscience qu'il a atteint son seuil d'incompétence.

 

Mais il y a plus grave. Barack Hussein Obama est un traître. Plusieurs décisions récentes prouvent cette trahison.

 

- La Maison Blanche a élevé le statut diplomatique de la représentation palestinienne à Washington en lui permettant de hisser le drapeau de l'OLP. Il s'agit d'une reconnaissance implicite d'un Etat palestinien qui refuse quant à lui de reconnaître l'existence d'Israël, pays allié des Etats-Unis ; (NDRL: La France a suivi à 24 heures d'intervalle...)

 

- Le Département d'Etat refuse d'inscrire les Talibans sur la liste des organisations terroristes. Pourtant ces derniers ont tué des centaines de militaires et de civils américains. Ce refus est contraire à la ligne de conduite des Etats-Unis puisque toute organisation étrangère active en matière de terrorisme et menançant la sécurité des citoyens américains doit figurer sur cette liste. Curieusement l'organisation communiste iranienne "Moujahidine al Khalq" qui s'oppose au régime iranien et qui ne s'est livré a aucune attaque contre des citoyens américains depuis 40 ans est présente sur cette liste ;

 

- Non content d'avoir interdit dans son administration l'expression "terrorisme islamique', non content d'avoir donné son approbation à la construction d'une mosquée sur les lieux des attentats du 11 septembre, Barack Hussein Obama a invité au dîner du ramadan Mme Dr. Ingrid Mattson, présidente de "Islamic Society of North America". Ignore-t-il que cette organisation a octroyé des dons de 12 millions de $ au... Hamas ? Ignore-t-il que pour cette femme le wahabisme, l'islam le plus rigide, est comparable à la réforme protestante ? Cette fanatique a-t-elle sa place à la Maison Blanche ?

 

Ne trouvez-vous pas que tout cela commence à faire beaucoup ? Le peuple américain commence à s'en rendre compte. Les sondages sont unanimes. Et les militaires américains ne supportent plus de se faire tirer dans le dos par leur commandant suprême alors que pendant qu'ils combattent les fanatiques en Afghanistan, d'autres fanatiques sont reçus en grande pompe à la Maison Blanche. Peuple américain il devient urgent de stopper Barack Hussein Obama.

 
 
Par Michael Collins - Les brèves d
Partager cet article
Repost0

commentaires