Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 21:17




« Adieu ma France »

10 octobre 2008

 

“Adieu ma France… Tu n’es plus celle que j’ai connue, le pays du respect des valeurs, de l’hymne et du drapeau, le pays de la fierté d’être français.

Adieu ma France des trafics en tous genres, du chômage, de l’islamisme, de la polygamie, du laxisme, de la permissivité, de la famille décomposée…

Adieu ma France réduite à l’état d’urgence, ma France déconstruite, en guerre avec elle-même.

Je veux, néanmoins, demeurer optimiste et croire en ton sursaut. Mais qui te sauvera?


Je reviens sur ma consternation le soir du deuxième tour de l’élection présidentielle de 2002, lorsque j’ai vu une cohorte de jeunes des banlieues, issus de l’immigration maghrébine, brandir et agiter fièrement, place de la République, devant le couple Chirac, des drapeaux algérien et marocain.

Je reviens sur cet événement car cette image, en quelque sorte, résume tout. L’oubli du patriotisme et la disparition de l’identité française. Le danger que fait peser sur l’avenir de notre pays le refus de s’intégrer de millions d’immigrés, ou de leur progéniture. La perte de prestige moral d’une fonction dont le titulaire devrait pourtant être au dessus de tout soupçon. Et aussi, bien sûr, la confusion des valeurs dans un pays qui va à vau l’eau, que plus rien ne structure de manière cohérente, qui semble ne plus avoir d’avenir en tant que nation.


Je ne cesse de l’écrire tout au long de ces pages, la France est entrée dans un processus de déliquescence. J’ai l’impression tenace que, si le cours des choses ne change pas radicalement, le pays va à sa perte. Qu’il est en voie de désagrégation et que ce n’est pas son identité seule qui est menacée, mais bel et bien jusqu’à son existence.

Et je le répète, sans craindre de lasser le lecteur, la France va traverser une crise très profonde, à la fois politique, économique et surtout, morale.






Un seul point de désaccord, mon Général, le caractère définitif de votre "adieu" m'apparaît  prématuré !

Vous vous êtes battu pour notre honneur et notre gloire !

Pensez-vous que la flamme soit éteinte ?

Je ne le crois pas et le réveil sera brutal, il vient même à vive allure !

Nos jeunes, toujours amoureux et fiers de leur patrie sauront  répondre à l'assaut des hordes de primates et sauront leur imposer notre loi, celle de la civilisation et celle de nos anciens !

Hélas, le sang va couler mais la faute en incombera à jamais à ceux qui nous ont trahis en 1976.

Ceux sur les tombes desquels nous iront cracher sous peu !

Partager cet article

Repost 0
Published by LE MOUSQUETAIRE - dans identité nationale
commenter cet article

commentaires