Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 19:07

 

 

Voici une histoire authentique qui date d'aujourd'hui !

"La Frégate", Amicale des Anciens Marins et Anciens Combattants de Gisors (Eure), et dont je suis président honoraire, organise le 60ème anniversaire de sa création, le 28 mai prochain.


Pour cela, elle s'assure le concours du Bagad de Lann-Bihoué.

Afin d'aider le président en titre, j'ai proposé mes services, en qualité de Délégué départemental FAMMAC de l'Eure.

Le président m'a demandé de faire venir un aumônier de la Marine pour concélébrer la messe avec le curé de la paroisse.

De ce fait, je me suis entretenu ce matin avec le Vicaire Général aux Armées, afin d'obtenir un aumônier "Marine", tel que nous l'avions eu en 2001 pour le 50ème anniversaire.

Sa réponse négative est justifiée par un manque de personnel.

 

Mais, le plus surprenant est la motivation... Tenez vous bien : 31 postes (et postes budgétaires) d'aumôniers catholiques ont été supprimés et remplacés par 31 postes d'aumôniers... musulmans. Oui, oui, vous avez bien lu ! 


Le Vicaire Général m'a clairement dit que je pouvais dire cette vérité dont personne n'ose parler, au titre du politiquement correct. Voilà qui est fait !  

 

VOICI LE NOUVEAU REPAS DU SOLDAT FRANÇAIS : LA BOITE DE RATION.. HALAL !

 

Une ration estampillée" halal" veut dire qu 'elle a été agréée moyennant finance par des officines islamiques donc nos soldats en opération non seulement ont de la nourriture rituelle à leur disposition mais l' armée subventionne ainsi le culte musulman, ceci en contradiction absolue avec la loi de 1905.

Qui sont les responsables? Le ministre des Armées sans oublier le donneur d 'ordre Nicolas Sarkozy.

 

Triste réalité !... On en est déjà là !......

Le dernier bastion qu'on aurait pu croire imprenable est tombé... et sans résistance.

Toutes nos lignes de défense sont maintenant enfoncées. Comme en 40... c'est la débâcle, le déferlement de l'occupant, et c'est encore une guerre de perdue...

SANS COMBAT ! 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires