Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 19:30

 

 

 

L’apéro géant « saucisson et pinard »

par Gérard Leclerc  mercredi 16 juin 2010


Depuis quelques semaines il est sans cesse question d’apéros géants convoqués sur les places de nos grandes villes à la suite d’appel sur facebook. Les polémiques se sont multipliées sur le danger de ces rassemblements alcoolisés dont on craint que les organisateurs n’aient pas la maîtrise et qui pourraient mal tourner, jusqu’au drame. Les moralistes - et on les comprend - s’interrogent sur le sens de ces initiatives ou même sur leur non-sens. Faut-il y voir un désir de convivialité, de fraternité concrète pour dépasser le virtuel du net et mettre enfin concrètement face à face les interlocuteurs de la toile ?

 

Et voilà que, brusquement, l’affaire prend une autre dimension. Il ne s’agit plus d’une fête gratuite, pour le simple plaisir de se retrouver chaleureusement. Les organisateurs d’un apéro prévu pour le vendredi 18 juin avaient choisi à Paris le quartier de la Goutte d’Or dans le XVIIIe arrondissement, en précisant que ce serait un apéro « saucisson et pinard ». Le nom de « la Goutte d’Or » vient, paraît-il, d’une vigne qui fournissait à nos ancêtres parisiens un vin blanc réputé ? Cela n’empêche que cet appel résonnait comme une véritable provocation, puisque l’on sait que ce quartier est depuis longtemps à forte population musulmane et que l’alcool et le porc y sont de fait proscrits. Qui plus est la manifestation était explicitement localisée au pied de la mosquée de la rue Myrrha, là où chaque semaine a lieu une prière en public, qui rassemble des milliers de musulmans, la circulation est barrée et certains ont dénoncé l’appropriation religieuse - il est vrai très spectaculaire - de l’espace public.

 

L’intention de contrer cette appropriation à travers un apéro géant était donc flagrante. On voulait protester contre une « islamisation progressive » d’un quartier de Paris et les organisations qui soutenaient l’opération le répétaient de la manière la plus catégorique. S’agissait-il de mouvements d’extrême-droite ? SOS-racisme avait dénoncé l’opération, tout comme les élus communistes qui voulaient la faire interdire par la préfecture de police. Le préfet les a suivis : il n’y a donc pas eu d’apéro géant à la Goutte d’Or. Pourtant, même interdite, l’opération saucisson et pinard, constitue d’ores et déjà un symbole hautement significatif.

 

 

Je suis frappé d’y voir associés deux mouvements, a priori assez éloignés l’un de l’autre. Le Bloc identitaire et Riposte laïque. Le premier pose de sérieux problèmes à cause de son extrémisme idéologique. Le second, qui se situerait plutôt du côté de la gauche républicaine, a le mérite de se présenter de façon plus argumentée. La laïcité qu’il défend est de nature très militante, très offensive et parfois anti-religieuse. Je lis régulièrement ses messages qui atterrissent sur mon courrier électronique, ce qui me permet de constater qu’un secteur de l’opinion est en train de se mobiliser sur ce terrain spécifique de la laïcité avec l’obsession de la conquête islamique de la France.

 

Il faut évidemment faire très attention. Nous n’avons pas intérêt à un emballement idéologique qui pourrait dégénérer jusque dans la rue. Mais, en même temps, de vraies questions sont posées dont il faudrait débattre sans angélisme, mais aussi dans un but de concorde publique. Il ne faudrait pas que, paradoxalement, la convivialité vienne combattre la fraternité, C’est dire qu’il y a quelque chose de redoutable là dedans et qui nous impose de prendre nous-même position.

 

 

Chronique lue sur Radio Notre-Dame le 16 juin 2010

Partager cet article
Repost0

commentaires