Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 14:35




Le très célèbre journaliste suédois, Donald Bostrom, regrette, d’une certaine manière, l’article qui lui avait valu les honneurs de la scène internationale, et une invitation officielle au parlement algérien où il avait été reçu pour son  « professionnalisme » et son « objectivité ».

En effet, le trafic d’organes imaginaire peut rapporter gros, et même si les victimes de la calomnie ne récoltent que la haine et le mépris d’un monde plus aveuglé qu’éclairé, ceux qui savent en parler en sont les principaux bénéficiaires.

Le journaliste, commençant à comprendre qu’il n’est qu’un pantin dans les mains d’organismes pour lesquels les droits de l’homme ne sont que des cartes politiques, et que ses admirateurs se servent de lui bien plus qu’il ne se sert d’eux, fait machine arrière.

Les sourires avides de ses hôtes l’indisposent. En pratique, il vient d’annoncer au Liban qu’il ne viendrait pas chez eux pour donner une conférence pour laquelle il a été invité.

« J’ai compris que, cette fois-ci, il ne s’agit pas d’un événement journalistique professionnel, mais également d’un événement politisé. Je n’avais pas envie d’être associé aux déclarations de ces groupes politiques », a déclaré le journaliste au micro de la Deuxième chaîne.

Donald se trouve en ce moment en Israël, et l’accueil simplement humain qu’il a rencontré l’a mis paradoxalement mal à l’aise. « Il est évident que j’aurais rédigé mon article avec beaucoup de différences, si je l’avais écrit aujourd’hui. »

Invité au congrès de la ville de Dimona, dans le Néguev, il a déclaré: « J’ai été étonné de voir l’ouverture et le courage démocratique d’Israël qui a accepté de me rencontrer, de dialoguer avec moi ; j’ai beaucoup apprécié cela. »

Il a tiré ses propres conclusions: « En fait, les médias, chez vous en Israël, ont fait preuve de beaucoup plus d’ouverture d’esprit et ont été bien plus précis à mon sujet et au sujet de cette affaire que la presse suédoise.»

Se dédisant de ses propos, il a déclaré: « J’ai été exploité. Ça m’a révolté. Chacun veut donner ses interprétations personnelles et on m’a exploité de tous les côtés. »

Va-t-il ouvrir la voie à Goldstone, qui, comme nous le savons, est invité par le maire de Sdéroth ? Le juge sud-africain a exprimé une forme similaire de regrets, quand il s’est déclaré déçu que les accusations portées contre le Hamas avaient été royalement ignorées par l’ONU.

par Y. Sultan
 


...Même GOLDSTONE...


Il faut leur pardonner...ce ne sont que des diesels !!

Partager cet article
Repost0

commentaires