Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 22:57
Les Saoudiens auraient financé l’attaque de Tiguentourine !
Tiguentourine-finance-arabie-saoudite
L’information, loin d’être fantaisiste, est publiée par le site internet de la chaîne d’information «Russia Today». Elle fait état de documents en possession d’un journaliste américain Sidney Blumenthal. Ces derniers, fort plausibles, évoquent des rapports établis par les services secrets français, faisant état de leur certitude concernant le fait que ce sont bel et bien les Saoudiens qui ont financé cette sanglante attaque terroriste.
Au moment même de la tragique prise d’otages qui a eu lieu au niveau du site gazier de Tiguentourine, durant le mois de janvier passé, il était apparu aux yeux de tous les observateurs avertis que celle-ci ne pouvait avoir été menée par des terroristes isolés, au regard des moyens importants, tant humains que matériels, qui y avaient été mis.
Il était évident, également, que l’Algérie était incluse dans la liste des États arabes à déstabiliser coûte que coûte, dans le cadre de la mise en application sur le terrain de ce fameux GM-O (Grand Moyen-Orient) américain et sioniste, dont la sous-traitance de son application sur le terrain est laissée au Qatar et à l’Arabie saoudite. Ainsi donc, et si on en était encore au stade des suspicions et théorisations, voilà que des éléments nouveaux, d’une importance tout simplement explosive, sont venus étayer cette thèse. En effet, selon des informations rapportées par le site internet de la chaîne d’information russe “Russia Today”, des documents sont en possession du journaliste américain Sidney Blumenthal.
Ces derniers indiquent que les services secrets français ont exprimé dans une de leurs notes la certitude que des fonds saoudiens ont financé le groupe de terroristes qui a perpétré l’attaque terroriste d’In-Amenas, qui avait fait 37 morts, dont 36 étrangers, parmi les otages. C’est un hacker qui a réussi à s’introduire dans la boîte email du journaliste américain pour récupérer ces documents avant de les rendre publics, et qu’ils ne tombent entre les mains de la chaîne “Russia Today”.
Le financement en question, apprend-on encore, a été rendu possible grâce à l’entremise des groupes terroristes libyens, formellement identifiés, dans les documents de Blumenthal, d’après lesquels les fonds saoudiens ont été fournis à des contacts d’Al-Qaïda au Maghreb (Aqmi), résidant en Europe du Sud. Ces derniers ont ensuite fait transiter ces sommes d’argent vers les cellules d’Aqmi, en Mauritanie. «C’est avec ces financements saoudiens qu’un groupe islamiste en Libye a pu organiser l’attaque terroriste contre le consulat américain de Benghazi», précise encore le site.

LE CRIME N’ÉTAIT PAS PRESQUE PARFAIT…

En fait, cette version des faits paraît très plausible, même si le Premier ministre, dans une conférence de presse, avait indiqué que les terroristes venaient du Mali. Techniquement parlant, en effet, il est quasi impossible que plus d’une vingtaine de terroristes, lourdement armés, équipés même de missiles et de rampes de lancement, aient pu se déplacer, plusieurs jours durant, à bord de 4 pick-up sur une distance de plusieurs dizaines de milliers de kilomètres, longeant les frontières algériennes, traversant celles du Niger de part en part, avant d’entrer en Libye, sans se faire remarquer, ni par les gardes-frontières ni par les nomades et les contrebandiers qui écument ces régions, ni par les satellites militaires occidentaux braqués sur cette zone depuis que des terroristes islamistes avaient pris le contrôle des deux-tiers du sol malien en anéantissant l’armée régulière de ce pays de la manière la plus humiliante qui soit.
Il serait, en effet, plus logique de supposer que les terroristes auraient pu venir directement de Libye, dont la frontière se trouve à quelques dizaines de kilomètres à peine du site gazier de Tiguentourine. La Libye, depuis la chute de Kadhafi, est devenue un grand sanctuaire pour les «djihadiste» de tous poils.
C’est dans des camps spécialement aménagés, et financés par le Qatar et l’Arabie saoudite, que sont entraînés des centaines, voire des milliers, d’islamistes venant des quatre coins du monde, avant d’être envoyés faire le coup de feu en Syrie. La même chose, donc, a pu concerner l’Algérie, à ceci près que l’attaque qui nous a visés était autrement plus élaborée. La riposte rapide, ferme et très efficace des services spéciaux algériens a dérouté les auteurs ainsi que les «sponsors» de cette attaque.
Elle a également permis d’éviter le pire, puisque les terroristes (avant qu’ils ne soient pris de vitesse et mis hors d’état de nuire), avaient l’intention de détruire tout le site, risquant de faire des centaines de morts, pouvant même toucher les populations de la ville d’Illizi, avant de se réfugier en Libye en emportant avec eux des dizaines d’otages occidentaux.
Kamel Zaïdi
 
Le Qatar n'est jamais loin !...
Partager cet article
Repost0

commentaires