Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 14:21




Vous avez raison et surtout le droit de la force d'être chez vous de ne pas publier mon dernier post qui était tout de même une réponse à vos ... vos ...!!!!?

En effet, il y'a le risque pour que la sorcelerie se retourne contre le ...sorcier
Commentaire n°5 posté par Egomis il y a 5 jours à 19h23


Votre dernier commentaire ne comportait que des redites !

J'ai aussi parfaitement compris votre jeu qui est d'opposer une surdité et une cécité absolues à toute démonstration logique et même à refaire l'histoire !

De ce fait, à quoi servirait de continuer à "dialoguer" ou plutôt à monologuer sur deux axes différents ?!

J'ai donc décidé de ne pas vous offrir mon blogue comme podium !

Un mot encore:

A part Averroès, votre unique philosophe qui a, de ce fait, été pourchassé par les tenants de votre dogme, ce qui n'est pas
une preuve d'ouverture d'esprit et à part Avicenne, médecin, quelles seraient les "lumières" dont votre croyance pourrait se prévaloir ?...

J'ajouterais que le génie des peuples abusés a persisté jusqu'à extinction de celui-ci par le dogme imposé...

C'est pourquoi l'on a eu des éclairs de brillance non imputables à la croyance dont vous vous prévalez mais au génie des peuples concernés, Perses, Indiens, Berbères (Saint Augustin), Babyloniens, Phéniciens et autres mais dés que votre croyance a pris le pas sur le génie de ces peuples, l'obscurité s'est installée !...

Soyez honnête et reconnaissez que votre croyance n'a généré que primarité et extinction de toute spiritualité et de toute intellectualité.

Je vous le répète: "L'on reconnait l'arbre à ses fruits"
Réponse de LE MOUSQUETAIRE il y a 5 jours à 21h20


Salem," paix"!  pour ceux qui suivent la rectitude
 
Repassant par là, je ne pouvais pas ne pas répondre à votre dernier post... je doute que vous me  publierez et pour cause...
Mais je tiens quand même à ce que vous-mêmes preniez connaissance de quelques " fruits donnés par l'arbre " par vous décrié.
Dieu fasse que chaque fois que vous voudriez étaler votre haine contre l'Islam et ses référents, votre conscience se reveillera et vous rappellera à l'ordre...
Je rêve ... mais que de terres arides ont donné les meilleurs blés chantait le poète...

Voilà un trés petit échantillon répresentatif de ceux que " Nous" avons apporté à l'humanité... il y'en a eu beaucoup des "comme ça":

Djabir (7è siècle) : Un des principaux représentants de l'alchimie
arabe. Ce fut l'homme qui éclaira l'humanité par sa découverte des
corps importants, les alcools, et mit en pratique la distillation.
Il divisa les minéraux en 3 groupes : alcools, métaux, et substances
non malléables. Il mentionna l'acide nitrique et décrivit plusieurs
procédés propre aux applications industrielles de la chimie.


Ibn Sahl : Il a été le premier à avoir pensé l'embrasement par la
lumière qui traverse un prisme et se réfracte dans l'air, c'est à dire
une lentille. Il combina les éléments suivants : embrasement par
réflexion, et par réfraction. Il étudia le miroir ellipsoïdal,
lentille plan-convexe et biconvexe. Il exposa le fonctionnement et la
fabrication.


Al-Birouni (10è siècle) : L'un des plus grands savants du monde
musulman : astronome, mathématicien, physicien, géographe, historien.
Ses oeuvres inspirèrent Einstein en décrivant la relativité. Il
parlait 77 langues et dialectes.
Il réussit à déterminer le mouvement de la terre autour du soleil.


Al-Khawarismi (8è siècle) : Le plus grand mathématicien de tout les
temps. Il donna son nom à l'algorithme. Inventeur de l'algèbre. Avec
lui, les Arabes firent un bond décisif aux mathématiques.


Ibn Younès (10è siècle) : Sa contribution dans l'astronomie fut énorme
et très appréciée par les Occidentaux. Au temps du souverain Al-Kamil,
les Francs lui envoyèrent des problèmes à résoudre (mathématiques,
médecine, philosophie).


Omar Khaïyam (11è siècle) : Il établit une classification des
équations du 3e degré en 25 catégories. Il résuma les règles de la
réduction et de l'équation, et instaura le système décimal.

/........
Commentaire n°6 posté par Egomis hier à 00h23



Vous m'avez adressé une liste de nom exotiques avec des attributions particulières dont l'une d'elles ferait de l'un de vos savants désignés le prédécesseur d'Einstein et ce, dés le Xéme siécle aprés J.C. je crois (à ce sujet je note votre référence au calendrier de l'ére chrétienne) !

Mazette !

Je dois vous dire qu'il s'agit pour moi d'illustres inconnus qui semblent n'avoir pas laissé dans la mémoire universelle un souvenir impérissable sauf chez ceux, je le suppose, qui fouillent les fonds de tiroirs pour tenter d'y trouver la perle rare...si rare qu'elle pourrait même faire défaut !...

Votre référence à Einstein est un éloge que je prends comme tel !

J'ai l'intention de vous répondre mais, auparavant, il faut que je prenne les renseignements sur ces "nobles" figures dont j'avoue ne rien connaître...

J'espère qu'il ne s'agit pas encore de pauvres et vils plagiaires comme vous en avez tant promulgués !

J'ai noté que pratiquement aucun n'est issu du berceau initial de votre croyance et qu'il s'agirait donc, dés le VIIéme siècle, de personnalités non encore endormies par le fatalisme dit "oriental" qui n'est que la manifestation d'une soumission obsessionnelle et invalidante mais surtout spirituellement atrophiante.

De quelque façon que l'on envisage le problème, votre croyance a tenté de phagocyter le savoir des autres en se l'attribuant, faute de mieux.

Comment pourrait-il en être autrement pour une escouade de brigands nomades incultes et primaires dont le seul univers était le désert.

L'arbre et le fruit, certes mais aussi le paon et les plumes !...

A bientôt donc !
 

Réfléchissez entre temps et comptez le nombre des vôtres qui choisissent de plus en plus de vivre selon des préceptes où l'homme est responsable de ses actes et ne se comporte pas en feuille morte dans le vent.

Vivre debout...vous verrez, c'est mieux que de vivre à quatre pattes !

Commentaire n°7 posté par LE MOUSQUETAIRE hier à 20h57

 
 

Détrompez-vous, je vous avais dit que je le publierai aprés m'être moi-même informé, me revoilà donc !

Fruit d'une éducation fondée sur la notion de respect de soi et donc de ses engagements, je n'ai pas pour habitude de ne pas aller au combat, sous quelque forme qu'il soit d'ailleurs...

Une appréciation globale d'abord complétant la précédente, je trouve le génie perse tout à fait intéressant, vous de même, je le suppose ?...

Doit-il quelque chose à une conversion sectaire qui devait être pour le moins récente pour certains ?... 

Je ne le crois pas !

Encore une petite réflexion et une interrogation... A votre avis, pourquoi ne dépasse t-on jamais le 10 éme siècle ?...

Stérilisation par une croyance qui sait ne pouvoir prospérer que dans l'ignorance ?...

Peut-on valablement, en fonction de ces données, prétendre, par exemple, que l'islam serait un pôle de civilisation ?

Ce serait inepte, bien sûr !

Je sais bien que pour vous, dogmatiquement parlant, la Terre est plate et donc que les prouesses trigonométriques et astrologiques de vos "hakim" n'ont pas fait progresser l'Humanité d'un seul iota !

Dans le détail:

Djabir ou Geber (7ème siècle), c'est un arabe qui s'est préoccupé de distillation comme nos bouilleurs de crus de Normandie. Grand bien lui fasse !

Ibn Sahl (10ème siècle), c'est un Perse - JUIF - qui se convertit en fin de vie pour rentrer à la cour du calife. C'est un médecin...comme souvent !  Il devait être aussi vaniteux voire cupide ! Honte à lui !

Al Birouni (10ème siècle), c'est un Perse.

Al Khawarismi (8ème siècle), c'est encore un Perse...Il a beaucoup voyagé...en Inde et en est probablement, comme Ulysse, revenu "plein d'usages et raison" mais pas seulement...on peut, du moins, le supposer !

Ibn Yones (10ème siècle), c'est enfin un arabe, réputé en trigonométrie et en astrologie.

Omar Khaïyam (11éme siècle), c'est un Perse, le seul vraiment connu mais seulement à partir du XIX éme siècle. C'est un hédoniste, un poéte qui fût rejeté par vos congénéres car se déclarant incroyant...donc libre ?... 

L'on ne peut nier les qualités particulières de certains grands peuples secondairement phagocytés par les délires bédouins et ce, dans le domaine des mathématiques et de l'astronomie.

C'est un fait indéniable !

Le doivent-ils à votre croyance ?...  J'ai la faiblesse de penser que non !

Bien au contraire, car leur quasi disparition à compter du 11 éme siècle témoigne à l'envi que l'emprise sectaire les a totalement stérilisés.

Allez ! Vous allez en convenir...

"On reconnait (bien) l'arbre à ses fruits" !


Réponse de LE MOUSQUETAIRE aujourd'hui à 14h05


Voila un echange amusant...
Je voudrais  seulement ajouter quelque chose à Egomis.
Vous pouvez dire autant que vous voulez ce que la Nation Arabe a fait et a apporté a l'Humanité (Averoes que l'on entend sans arret, Avicenne que l'on nous lance a tout bout de champ, et aussi l'Andalousie (avec sa dimhitude...) mais tout ca c'etait il y a des siecles et des siecles !!! Et depuis ?
Depuis, le monde entier est passé du Moyen Age a la Renaissance et vous, vous avez fait absolument le contraire...
Cher Egomis, je voudrais vous dire, je n'ai absolument rien contre la nation arabe, la "Oumah" mais j'aimerais vous rappeler que depuis que la religion est devenue politique de tout un peuple, vous avez "changé les meilleurs blés en terres arides" ...

Que vous dire lorsque je lis dans des blogs islamistes cette sourate du coran ou il est dit que les arbres crieront qlq chose comme "viens voir, il y a un juif caché derriere moi, viens le tuer"... Et dire qu'il y a aujourd'hui au 21eme siecle des gens qui crient a cela ?

Vous aussi vous y croyez M. Ergomis ?

Commentaire n°1 posté par Yigal il y a 3 jours à 16h54



Salem! pour ceux qui sont sur la voie de la rectitude 

Echange amusant !?... Qu’il en soit ainsi si dans cet amusement  s’estampe la haine. Votre rhétorique a évolué. J'en suis fort aise.

 

Ceci dit, vous semblez finalement  reconnaître en dernier lieu quelques mérites aux arabes dans l’évolution de l’humanité…c’était il y’a des siècles dites-vous? Je vous le concède… ce qui nous ramène à mon post que vous n’avez pas jugé utile de publier et qui parlait justement de l’ascension et du déclin des civilisations … S’agissant de la civilisation musulmane, la ramener aux seuls arabes, c’est on ne peut plus réducteur et si c’est de quelques arabes d’aujourd’hui et d’hier dont vous parlez, moi je vous aiderais volontiers à en faire des attractions de … cirque.

 

Quand vous dites que tout le monde est passé du moyen age à la renaissance et que nous avons fait l’inverse, cela aussi, je vous le concède mais ça voudra dire aussi qu’à un moment donné de l’histoire on était bien loin avant vous, pendant que nous vivions la renaissance, vous vous prélassiez dans le moyen âge en ayant un œil sur le ciel de peur qu’il ne vous tombait dessus !!!! … et c’est justement à cette époque que l’islam avait atteint son apogée, époque où les quelques érudits judéo-chrétiens venaient s’abreuver de la science musulmane. La "Oumah" unique gérait ses affaires par et pour l’Islam. Elle fut grande, elle fut juste, elle fut l’exemple… les autres Nations lui déclaraient allégeances et se convertissaient à sa religion du juste milieu, celle qui impose des devoirs au maître et donne des droits au serviteur…celle qui prône la tolérance, celle qui affirme qu’il n’y’a pas de contraintes en religion…

Dhimitude dites – vous ? Voyez avec Maimonide !...

 

Hélas ! Vint ensuite une époque où l’opportunisme et l’hypocrisie s’imposèrent. La gouvernance devint luxure, la corruption devint valeur, les divisions fomentées virent l’apparition des roitelets vivants pour le ventre et pour le bas ventre, le vice et la perversion s’installèrent, la religion fut faussée, ignorée, méprisée et enfin pervertie … le résultat nous le vivons au présent.

 

Ne vous en déplaise, cher le Mousquetaire, ce n’est pas le recours à la religion qui est cause de notre retard, c’est plutôt l’abandon des valeurs qu’elle véhicule qui est cause de notre régression… Ceux qui affirmeront le contraire, ils mentent. La preuve est donnée par l’histoire…

 

S’agissant de la sourate que vous auriez lue sur les blogs islamistes, elle n’existe tout simplement pas dans le saint Coran…

mais c’est un « Hadith » _ une prophétie_…

Bien sûr ! Si le prophète _sws_l’a dit, j’y crois…Cela dit, je ne pense pas qu’il parlait de tous les juifs mais de ceux qui auront  " ressuscité le veau d’or", de ceux qui maquillent et / ou taisent la vérité alors qu’ils savent, de ceux qui font et répandent le mal sur terre comme ils l’avaient fait la "1ere fois"…

 Les pierres parleront !?... Oui ! Si telle sera la volonté de Dieu.

Voilà encore pour vous un sujet de raillerie…

 

Euh !...Mr le Mousquetaire, c’est Egomis pas Ergomis à moins que …

 

 

 

Commentaire n°2 posté par Egomis hier à 11h50
J'espère qu'Ygal vous lira et voudra vous répondre !

Sinon, je le ferai !
Réponse de LE MOUSQUETAIRE hier à 17h18
Flute!
je constate aprés envoie que je me suis fourvoyé... mon post aurait dû être adressé à Ygal et non au Mousquetaire...
Pourtant en considération de la rhétorique usitée j'aurais du m'en rendre compte mais il faut dire qu'il m'arrive de croire en la nature humaine...enfin tant pis!

Cher Ygal,
Considerez que mon post si jamais il venait à être publié est pour vous...
Commentaire n°3 posté par Egomis hier à 12h08



Jacques Heers, La fable de la transmission arabe du savoir antique

Nouvelle Revue d’Histoire, n° 1, juillet-août 2002



À en croire nos manuels, ceux d’hier et plus encore ceux d’aujourd’hui, l’héritage de la Grèce et de Rome fut complètement ignoré dans notre monde occidental, de la chute de l’empire romain et du développement du christianisme jusqu’à la «Renaissance» : nuit du Moyen Âge, mille ans d’obscurantisme !
Et d’affirmer, du même coup, que les auteurs de l’Antiquité ne furent connus que par l’intermédiaire des Arabes, traducteurs appliqués, seuls intéressés, seuls capables d’exploiter et de transmettre cette culture que nos clercs méprisaient.


Parler d’«Arabes» est déjà une erreur. Dans les pays d’islam, les Arabes, lettrés et traducteurs, furent certainement bien moins nombreux que les Persans, les Egyptiens et les chrétiens de Syrie et d’Irak. La plupart des textes grecs ont d’abord été traduits en langue syriaque, parler araméen de la ville d’Edesse qui a largement survécu à l’islam et ne dispararait qu’au XIIIe siècle.

Au temps d’al Ma’mum, septième calife abbasside (813-833), Human ibn Isbak, le plus célèbre des hellénistes, hôte privilégié de la Maison de la Sagesse à Bagdad, était un chrétien. Il a longtemps parcouru l’Asie Mineure pour y recueillir des manuscrits grecs qu’il traduisait ou faisait traduire sous sa direction.

Nos livres parlent volontiers des savants et traducteurs de Tolède qui, au temps des califes de Cordoue, auraient étudié et fait connaitre les auteurs anciens. Mais ils oublient de rappeler que cette ville épiscopale, comme plusieurs autres et nombre de monastères, était déjà, sous les rois barbares, bien avant l’occupation musulmane, un grand foyer de vie intellectuelle toute pénétrée de culture antique. Les clercs, demeurés chrétiens, très conscients de l’importance de transmettre cet héritage, ont tout simplement poursuivi leurs travaux sous de nouveaux maitres.

On veut nous faire croire aux pires sottises et l’on nous montre des moines, copistes ignares, occupés à ne retranscrire que des textes sacrés, acharnés à jeter au feu de précieux manuscrits auxquels ils ne pouvaient rien comprendre. Pourtant, aucun témoin, aux temps obscurs du Moyen Age, n’a jamais vu une bibliothèque livrée aux flammes et nombreux sont ceux qui, au contraire, parlent de monastères rassemblant d’importants fonds de textes anciens. Il est clair que les grands centres d’études grecques ne se situaient nullement en terre d’islam mais à Byzance.

Constantin Porphyrogénète, empereur (913-951), s’est entouré d’un cercle de savants, encyclopédistes et humanistes; les fresques des palais impériaux contaient les, exploits d’Achille et d’Alexandre. Le patriarche Photius (mort en 895) inaugurait dans son premier ouvrage, le Myriobiblion, une longue suite d’analyses et d’exégèses d’auteurs anciens. Michel Psellos (mort en 1078) commentait Platon et tentait d’associer le christianisme à la pensée grecque.

Nulle trace dans l’Église, ni en Orient ni en Occident, d’un quelconque fanatisme, alors que les musulmans eux-mêmes rapportent nombre d’exemples de la fureur de leurs théologiens, et de leurs chefs religieux contre les études profanes. Al-Hakim, calife fatimide du Caire (996-1021), interdisait les bijoux aux femmes, aux hommes les échecs, et aux étudiants les livres païens.

A la même date, en Espagne, al-Mansour, pour gagner l’appui des théologiens, fit brûler par milliers les manuscrits grecs et romains de la grande bibliothèque de Cordoue. L’occident chrétien n’a connu aucune crise de vertu de ce genre.



Les « Arabes » ont certainement moins recherché et étudié les auteurs grecs et romains que les chrétiens. Ceux d’Occident n’avaient nul besoin de leur aide, ayant, bien sûr, à leur disposition, dans leurs pays, des fonds de textes anciens, latins et grecs, recueillis du temps de l’empire romain et laissés en place. De toute façon, c’est à Byzance, non chez les « Arabes », que les clercs de l’Europe sont allés parfaire leur connaissance de l’Antiquité. Les pèlerinages en Terre sainte, les conciles œcuméniques, les voyages des prélats à Constantinople maintenaient et renforçaient toutes sortes de liens intellectuels.

Dans l’Espagne des Wisigoths, les monastères (Dumio près de Braga, Agaliense près de Tolède, Caulanium près de Mérida), les écoles épiscopales (Séville, Tarragone, Tolède), les rois et les nobles recueillaient des livres anciens pour leurs bibliothèques. Ce pays d’Ibérie servait de relais sur la route de mer vers l’Armorique et vers l’Irlande où les moines, là aussi, étudiaient les textes profanes de l’Antiquité. Peut-on oublier que les Byzantins ont, dans les années 550, reconquis et occupé toute l’Italie, les provinces maritimes de l’Espagne et une bonne part de ce qui avait été l’Afrique romaine? Que Ravenne est restée grecque pendant plus de deux cents ans et que les Italiens appelèrent cette région la Romagne, terre des Romains, c’est-à-dire des Byzantins, héritiers de l’empire romain ?


Byzance fut la source majeure de la transmission


Rien n’est dit non plus du rôle des marchands d’Italie, de Provence ou de Catalogne qui, dès les années mille, fréquentaient régulièrement les escales d’Orient et plus souvent Constantinople que Le Caire. Faut-il les voir aveugles, sans âme et sans cervelle, sans autre curiosité que leurs épices ? Le schéma s’est imposé mais c’est à tort. Burgundio de Pise, fils d’une riche famille, a résidé à Constantinople pendant cinq années, de 1135 à 1140, chez des négociants de sa ville. Il en a rapporté un exemplaire des Pandectes, recueil des lois de Rome rassemblé par l’empereur Justinien, conservé pieusement plus tard par les Médicis dans leur Biblioteca Laurenziana. Fin helléniste, il a traduit les ouvrages savants de Gallien et d’Hippocrate et proposa à l’empereur Frédéric Barberousse un programme entier d’autres traductions des auteurs grecs de l’Antiquité. Cet homme, ce lettré, qui ne devait rien aux Arabes, eut de nombreux disciples ou émules, tel le chanoine Rolando Bandinelli, qui devint pape en 1159 (Alexandre III).


Rendre les Occidentaux tributaires des leçons servies par les Arabes est trop de parti pris et d’ignorance : rien d’autre qu’une fable, reflet d’un curieux penchant à se dénigrer soi-même

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
<br /> <br /> Ah ! oui, mon salut !..<br /> <br /> <br />  Sachez monsieur que c’est ma façon de dire que je ne suis pas en situation conflictuelle..<br /> <br /> <br /> En d’autres temps, cette formule avait force d’assurance pour la … vie.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Car chez moi, quand on dit paix ! C’est la paix… et en situation de paix, ma foi par vous tellement décriée, m’impose de vous saluer quand je suis en arme et que vous, vous êtes désarmés.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> La taqquiya, c’est un terme qui ne peut coller à ma foi, car la dissimulation est source d’hypocrisie qui est une tare condamnée par l’Islam et assimilée à la pire des mécréances… les hypocrites<br /> seront au niveau inférieur de la géhenne.<br /> <br /> <br /> Je peux même vous dire qu’il est écrit "dans le livre de mes références", que celui qui tait une vérité a le cœur pervers…à fortiori quand il maquille et fausse cette vérité…<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Hélas! Tout le monde, ne " fonctionne" pas sur cette valeur…<br /> <br /> <br /> Droiture, rectitude, bonté, honneur, noblesse,  perfection de corps et d’esprit, notre "Bédouin" prières & bénédictions de Dieu sur lui, en était la quintessence…<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> En voilà un témoignage d’un grand homme dont on ne peut dire qu’il n’était pas partiel<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Si la grandeur du dessein, la petitesse des moyens, l'immensité du résultat sont les trois mesures du génie de l'homme, qui osera comparer humainement un grand homme de l'histoire moderne à<br /> Mahomet ? Les plus fameux n'ont remué que des armes, des lois, des empires; ils n'ont fondé, quand ils ont fondé quelque chose, que des puissances matérielles, écroulées souvent avant eux.<br /> Celui-là a remué des armées, des législations, des empires, des peuples, des dynasties, des millions d'hommes sur un tiers du globe habité ; mais il a remué, de plus, des idées, des croyances,<br /> des âmes. Il a fondé sur un Livre, dont chaque lettre est devenue une loi, une nationalité spirituelle qui englobe des peuples de toutes les langues et de toutes les races, et il a imprimé, pour<br /> caractère indélébile de cette nationalité musulmane, la haine des faux dieux et la passion du Dieu un et immatériel...<br /> <br /> <br /> Philosophe, orateur, apôtre, législateur, guerrier, conquerrant d'idées, restaurateur de dogmes rationnels, d'un culte sans images, fondateur de vingt empires terrestres et d'un empire spirituel,<br /> voilà Mahomet. A toutes les échelles où l'on mesure la grandeur humaine, quel homme fut plus grand ?..."<br /> <br /> <br /> Lamartine, Paris 1854<br /> <br /> <br /> Un réponse, mr le Mousquetaire!? <br /> <br /> <br /> Au fait, je constate encore une fois que ma réponse à votre post intitulé: "Jacques Heers, la fable de la transmission du savoir antique" s'est égarée dans les arcanes du net et de la mauvaise<br /> ...foi.<br /> <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> Vous arrivez même à nier la notion de taqquiya qui est consubstantielle de votre croyance.<br /> <br /> La "guerre c'est la ruse", c'est votre chamelier en chef qui édicta ce "principe" et l'appliqua à Médine !<br /> <br /> Je ne m'attendais nullement à ce que vous soyez honnête intellectuellement tant il n'est pire sourd que celui qui ne veut entendre !<br /> <br /> Réveillez-vous, ces miasmes sont bien colportés par cette croyance-là !<br /> <br /> Venir parler de droiture, d'honneur, de noblesse...on croit rêver !<br /> <br /> Quant à la "perfection de corps et d'esprit" l'on nage dans le délire...<br /> <br /> Pour le pauvre Lamartine son sens politique et son jugement n'ont pas fait florès si mes souvenirs sont bons...<br /> <br /> Il faut replacer les choses dans leur contexte, pour reprendre une façon d'exposer les faits qui est propre à vos congénères tels Tariq Ramadan !<br /> <br /> A cette époque l'on était féru "d'orientalisme" et tout ce qui comportait sable et chameau faisait rêver d'ou le lyrisme imbécile et surtout ignare du sieur Alphonse...<br /> <br /> Il ose, tel un âne bâté, décrire le propagateur de cette idéologie comme" philosophe, orateur, apôtre, législateur, guerrier, conquérant d'idées, restaurateur de dogmes rationnels, d'un culte<br /> sans image..."<br /> <br /> <br /> Qu'il fût un apôtre et guerrier personne ne le nie, même si l'on ne peut que le regretter...<br /> <br /> Philosophe ? Celui qui vous explique comment utiliser des pierres pour un usage intime ?...euh !<br /> <br /> Orateur ? Ca se saurait !<br /> <br /> Législateur ? Ou organisateur de son propre pouvoir ?... Les principes de la sharia n'ont été mis en place au fur et à mesure que beaucoup plus tard ( sur 300 ans environ !), c'est à dire du<br /> 8éme au 11éme siècle...tiens, comme c'est bizarre !<br /> <br /> Restaurateur de dogmes rationnels ? Lamartine devait user et abuser de l'opium... puisqu'il arrive à "rationnaliser" le fumeux !<br /> <br /> Le culte sans images ? Je pensais que cela revenait de droit à Moïse qui détruisit les idoles en revenant du Mont Sinaï aprés avoir reçu les Tables de la Loi...<br /> <br /> La prochaine fois prenez des sources plus crédibles et surtout mieux informées...<br /> <br /> Vous pourriez aussi prendre Hitler qui voyait en ce prédicateur un exemple à suivre !...<br /> <br /> Il l'a d'ailleurs suivi avec l'aide d'un certain Muphti...<br /> <br /> <br />
E
<br /> <br /> Jacques Heers, La fable de la transmission arabe du savoir antique.<br /> Voilà un auteur qui assimile l'histoire à une fable, un auteur pour un peu et pour<br /> rester dans l'air du temps, on taxerait de ...négateur. Donc, un auteur négateur qui fait commerce de l'histoire vue et corrigée par lui.<br /> <br /> Ah! Monsieur le Mousquetaire, vous m'en voyez désolé , mais si tel est votre "témoin", votre crédibilité dans l'échange est fort compromise...<br /> <br /> Sur le même sujet, voilà ce que rapporte fidèlement wikipédia qui ne peut-être soupçonnée de quelques partis pris.<br /> <br /> <br /> Sciences arabes.<br /> <br /> <br /> Article détaillé : Sciences et techniques islamiques. ( A lire<br /> absolument )<br /> <br /> <br /> Au Moyen Âge, les sciences grecques sont préservées, notamment par la traduction en arabe de nombreux livres, présents dans la Bibliothèque<br /> d'Alexandrie. Ces sciences sont alors enrichies et diffusées par la civilisation arabo-musulmane qui vit alors un âge d'or (Al-Khwarizmi, Avicenne, Averroès).<br /> <br /> <br /> On lui doit notamment de nombreux travaux en astronomie, en géographie, en optique, en médecine, mais aussi en mathématique (algèbre, analyse combinatoire et trigonométrie principalement).<br /> <br /> <br /> ./....<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> Il est n'est pas nié que, sur les pas des penseurs et savants Grecs mais aussi Indiens, les nouveaux adeptes de la croyance propagée à partir de 622 apres J.C. ont prospéré<br /> dans les domaines de l'astronomie et de l'algèbre, de même que dans le domaine de la Médecine en tentant même de s'approprier Maïmonide...<br /> <br /> A ce stade, l'on ne peut nier l'influence du génie des peuples concernés, ce qui a déjà été dit.<br /> <br /> L'imputer à une pensée métaphysique générée par le plus grand des analphabètes me semble dés lors une plaisanterie.<br /> <br /> C'est, bien évidemment, la qualité de l'homme, son aptitude au concept et à l'esprit de géométrie qui prévaut sur toute autre considération.<br /> <br /> Force est de constater que ce génie des peuples et de l'individu ont été anéantis dés le 11éme siècle par l'imposition stricte d'une idéologie de nomade, primaire et guerrier pour ne pas dire<br /> plus !<br /> <br /> L'on peut donc dire que ces peuples ont encore su s'exprimer entre le 8 et le 11 éme siècle puis qu'ensuite, l'ordre sectaire a régné et a mis bon ordre à tout ce "fatras" de connaissances<br /> importées qui pourraient conduire l'Homme à réfléchir...<br /> <br /> Ceci étant, lorsque l'on se contente de la foi du charbonnier, l'on prend les "vérités" de Wikipédia, par exemple, pour paroles d'Evangile, comme l'on dit en France, alors que chacun sait<br /> qu'il s'agit d'une encyclopédie dite participative qui parfois, en l'absence de correction, véhicule des affirmations sectaires voire volontairement fausses !...<br /> <br /> Vos copains sont alors passés par là...<br /> <br /> <br />
L
<br /> Je note que votre salut est destiné à ceux qui suivent "la rectitude" (sic)<br /> <br /> Ceci sous-entend donc que vous ne saluez pas les autres, les kouffars...<br /> <br /> N'est-il pas écrit de ne pas saluer un Juif ou un Chrétien et, à tout le moins, jamais en premier, mais qu'il convient de rendre le salut de paix (sic) à un congénère ?...<br /> <br /> En parlant de "rectitude", ne trouvez-vous pas étrange d'en parler autant pour des gens qui prônent la taqquiya - la dissimulation - comme moyen de communication avec autrui, tant il est vrai<br /> que l'on parle le plus de ce que l'on n'a pas...<br /> <br /> Droiture, rectitude, ce sont des termes de noblesse d'âme que votre bédouin ne devait pas même subodorer !;.. <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> Flute!<br /> je constate aprés envoie que je me suis fourvoyé... mon post aurait dû être adressé à Ygal et non au Mousquetaire...<br /> Pourtant en considération de la rhétorique usitée j'aurais du m'en rendre compte mais il faut dire qu'il m'arrive de croire en la nature humaine...enfin tant pis!<br /> <br /> Cher Ygal,<br /> Considerez que mon post si jamais il venait à être publié est pour vous...<br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> <br /> Salem! pour ceux qui sont sur la voie de la rectitude  <br /> <br /> <br /> Echange amusant !?... Qu’il en soit ainsi si dans cet amusement  s’estampe la haine. Votre rhétorique a évolué. J'en suis fort aise.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Ceci dit, vous semblez finalement  reconnaître en dernier lieu quelques mérites aux arabes dans l’évolution de l’humanité…c’était il y’a des siècles<br /> dites-vous? Je vous le concède… ce qui nous ramène à mon post que vous n’avez pas jugé utile de publier et qui parlait justement de l’ascension et du déclin des civilisations … S’agissant de la<br /> civilisation musulmane, la ramener aux seuls arabes, c’est on ne peut plus réducteur et si c’est de quelques arabes d’aujourd’hui et d’hier dont vous parlez, moi je vous aiderais volontiers à en<br /> faire des attractions de … cirque.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Quand vous dites que tout le monde est passé du moyen age à la renaissance et que nous avons fait l’inverse, cela aussi, je vous le concède mais ça voudra dire<br /> aussi qu’à un moment donné de l’histoire on était bien loin avant vous, pendant que nous vivions la renaissance, vous vous prélassiez dans le moyen âge en ayant un œil sur le ciel de peur qu’il<br /> ne vous tombait dessus !!!! … et c’est justement à cette époque que l’islam avait atteint son apogée, époque où les quelques érudits judéo-chrétiens venaient s’abreuver de la science<br /> musulmane. La "Oumah" unique gérait ses affaires par et pour l’Islam. Elle fut grande, elle fut juste, elle fut l’exemple… les autres Nations lui déclaraient allégeances et se convertissaient à<br /> sa religion du juste milieu, celle qui impose des devoirs au maître et donne des droits au serviteur…celle qui prône la tolérance, celle qui affirme qu’il n’y’a pas de contraintes en<br /> religion…<br /> <br /> <br /> Dhimitude dites – vous ? Voyez avec Maimonide !...<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Hélas ! Vint ensuite une époque où l’opportunisme et l’hypocrisie s’imposèrent. La gouvernance devint luxure, la corruption devint valeur, les divisions<br /> fomentées virent l’apparition des roitelets vivants pour le ventre et pour le bas ventre, le vice et la perversion s’installèrent, la religion fut faussée, ignorée, méprisée et enfin pervertie …<br /> le résultat nous le vivons au présent.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Ne vous en déplaise, cher le Mousquetaire, ce n’est pas le recours à la religion qui est cause de notre retard, c’est plutôt l’abandon des valeurs qu’elle<br /> véhicule qui est cause de notre régression… Ceux qui affirmeront le contraire, ils mentent. La preuve est donnée par l’histoire…<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> S’agissant de la sourate que vous auriez lue sur les blogs islamistes, elle n’existe tout simplement pas dans le saint<br /> Coran…<br /> <br /> <br /> mais c’est un « Hadith » _ une prophétie_…<br /> <br /> <br /> Bien sûr ! Si le prophète _sws_l’a dit, j’y crois…Cela dit, je ne pense pas qu’il parlait de tous les juifs mais de ceux qui auront  " ressuscité le<br /> veau d’or", de ceux qui maquillent et / ou taisent la vérité alors qu’ils savent, de ceux qui font et répandent le mal sur terre comme ils l’avaient fait la "1ere fois"…<br /> <br /> <br />  Les pierres parleront !?... Oui ! Si telle sera la volonté de Dieu.<br /> <br /> <br /> Voilà encore pour vous un sujet de raillerie…<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Euh !...Mr le Mousquetaire, c’est Egomis pas Ergomis à moins que …<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> J'espère qu'Ygal vous lira et voudra vous répondre !<br /> <br /> Sinon, je le ferai !<br /> <br /> <br />