Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 10:50

Le problème du rap est que les paroles ne sont pas clairement entendues et donc comprises...

Voici un petit florilège de ces nouveaux maîtres à "penser" que sont les rapeurs pour les populations déplacées qui occupent notre patrie et la souillent depuis 30 ans environ.

De véritables appels au meurtre et à la guerre civile dans un seul but, celui d'évincer les fondateurs que nous sommes...

C'est finalement la politique qui est menée dans tous les pays où coexistent la civilisation créatrice judéo-chrétienne et celle de la rapine atavique et dévastatrice, prônée comme moyen d'expansion de certaine secte, autrement dit le parasitisme considéré comme vertu cardinale ! 







Le groupe 113

Extrait de leurs chansons :


J’ crie tout haut : ”J’baise votre nation ”
L’uniforme bleu, depuis tout p’ tit nous haïssons

On remballe et on leur pète leur fion.

Faut pas qu’y ait une bavure ou dans la ville ça va péter,
Du commissaire au stagiaire: tous détestés !

A la moindre occasion, dès qu’ tu l’ peux, faut les baiser.
Bats les couilles les porcs qui représentent l’ordre en France.



Le groupe Sniper

Extraits de leur chanson “J’aime pas” :

J’aime pas ce pays la France et le latin, son système, son baratin.


Extraits de leur chanson “La France” :

Pour mission exterminer les ministres et les fachos

La France est une garce et on s’est fait trahir

On nique la France sous une tendance de musique populaire

Les frères sont armés jusqu’aux dents, tous prêts à faire la guerre

Faudrait changer les lois et pouvoir voir bientôt à l’Élysée des arabes
et des noirs au pouvoir.

Faut que ça pète !

Frère, je lance un appel, on est là pour tout niquer

La France aux français, tant qu’ j ‘y serai, ça serait impossible.

Leur laisser des traces et des séquelles avant de crever.
Faut leur en faire baver v’ la la seule chose qu’ils ont méritée.


T’façon j’ai plus rien à perdre, j’aimerais les faire pendre.

Mon seul souhait désormais est de nous voir les envahir.

Ils canalisent la révolte pour éviter la guerre civile.



Salif

Extrait d’une de ses chansons:


Allez-y, lâchez les pitts, cassez les vitres, quoi

Rien à foutre, d’ façon en face c’est des flics

C’est U.N.I.T.Y., renoi, rebeu, babtou, tway

Mais si on veut contrôler Paris, tu sais que ça sera tous ensemble.

Ca y est les pitts sont lâchés, les villes sont à chier, les vitres sont cassées,
Les keufs sont lynchés, enfin, ça soulage, Faut que Paris crame.

On redémarre la guillotine, pire qu’à Djibouti.

La France pète, J’espère que t’as capté le concept.


Ministère Amer

Extrait de la chanson “Flirt avec le meurtre” :


J’aimerais voir brûler Panam au napalm sous les flammes façon Vietnam
tandis que ceux de ton espèce galopent où 24 heures par jour et 7 jours par semaine

J’ai envie de dégainer sur des f.a.c.e.s d.e c.r.a.i.e

Dommage (…) que ta mère ne t’ait rien dit sur ce putain de pays me retirer ma carte d’identité, avec laquelle je me suis plusieurs fois torché.


Smala

Extrait de la chanson “meurtre légal” :

Quand le macro prend le micro, c’est pour niquer la France guerre raciale, guerre fatale oeil pour
oeil, dent pour dent organisation radicale, par tous les moyens il faut leur niquer leurs mères Gouers



(Français) c’est toi qui perd.

Flippe pour ta femme tes enfants pour ta race.

On s’est installé ici c’est vous qu’on va mettre dehors



Extrait de la chanson “Du miel les abeilles” :

La France est un pays de pute



Mafia K’1 fry

J’ suis fier d’être rebeu.
J’peux pas trahir mon couscous au lait caillé.
J’ai passé toute ma jeunesse à racaille (…)
Comme le gros Nacine, le gros Nordine, mes potos

Les Algériens, danger ils ont du mal à nous gérer

Les Algériens, danger le passé on l’a mal digéré



Lunatic

Extraits de leur chanson “Temps mort” :


Allah à Toi seul l’homme doit toute son adoration, les vrais savent.

On a pas oublié, l’or que le pape porte au cou est celui qui nous a été pillé.

Allo c’est B2O encore en chien d’ chiennes, les hyènes ressentent la tumeur et moi j’ suis d’humeur palestinienne.

Qui veut la paix, prépare la guerre, j’ te l’ rappelle.

…vote pour emmener les porcs à la morgue,

Eh négro ! C’est l’heure d’ manger,

Brûler leur sperme en échantillons, souder leurs chattes

J’suis pas le bienvenu, mais j’ suis là,(…), j’ suis venu manger et chier là.

Quand j’vois la France les jambes écartées j’ l’ encule sans huile.

Z’ont dévalisé l’Afrique…

J’vais piller la France Tu m’ dis “la France un pays libre” (…) attends-toi à bouffer du calibre.

J’rêve de loger dans la tête d’un flic une balle de G.L.O.C.K.


Extraits de leur chanson “Mauvais Oeil” :


Les colons nous l’ont mis profond.
A l’envers on va leur faire,
On est venu récupérer notre dû
Dans vos rues on va faire couler votre pus

Attends toi à plus d’un attentat
Ici en France, loin des ambiances “pétard” 14 juillet
Microphone ouvert et nos actions s’amorcent féroces

A.L.I., Booba, Lunatic, Hauts de Seine, on te saigne.


Extraits de leur chanson “Guerre/Jihad”:


On repartira avec leur argent, leur sang et leurs pes-sa (sapes=fringues)

La France n’est pas territoire neutre.

Mes troupes sont mobilisées

Ils ont leurs paradis fiscaux
Nous à défaut on impose nos lieux de non-droits

Et si c’est ça qu’ils veulent on va s’armer et s’entourer d’Khos


Extraits de leur chanson “Islam” :

Mais on reste pratiquants, délinquants
Nos psaumes récitées
Par nos mômes de cité à cité.

Nique la justice

Y’a qu’ dieu qui peut me juger

Rien qu’ j’ dors plus, sur cette terre de colons impurs

L pour ma Loi suprême représentée par le I’islam.



Extraits de leur chanson “Violence/délinquance” :


J’aime voir des CRS morts
J’aime les pin-pon, suivis
d’explosions et des pompiers

Un jour j’ te souris, Un jour j’ te crève

J’perds mon temps à m’ dire qu’ j’ finirais bien par leur tirer d’ssus.

Lunatic dans la violence incite.


Extraits de leur chanson “Racisme” :


Et si ma haine diminue
C’est qu’ les porcs sont morts et qui m’ reste plus qu’ dix minutes.
On met leurs femmes sans dessous.
Mais attention y’a tension quand j’ vois un porc chez moi.
A rien apprendre sauf que les porcs sont à pendre.



Extraits de leur chanson “l’Effort de Paix” :


J’suis venu en paix, pour faire la guerre aux bâtards…
Chante pour que les porcs rampent...

J’ leur veux la guerre, donc laisse-moi en paix frère…

On vend du shit aux blancs…





Al-Qaida, Manuel pratique du terroriste en 18 leçons

le 4 novembre 2009  

Al-Qaida, Manuel pratique du terroriste

Ce document, est la version française d’un manuel d’entraînement trouvé en Angleterre, à Manchester, en mai 2000, par des enquêteurs britanniques au cours d’une fouille opérée au domicile d’un membre d’Al-Qaida.. Le document a été traduit de l’arabe par les services secrets britanniques et authentifié par le FBI avant d’être distribué à divers services de renseignements dans le monde. Il a également été versé comme pièce à conviction lors de certains procès pour terrorisme ces dernières années, aux États-Unis et en Angleterre. Son éditeur français est André Versaille.


Voici les directives que reçoivent les membres des cellules dormantes musulmanes réparties dans tout le monde occidental et tout particulièrement en France (page 23 du livre):




- kidnapper des ennemis, voler des documents, des secrets et des armes.
- Assassiner aussi bien des ennemis que des touristes étrangers.
- Répandre des rumeurs et rédiger des textes qui montent la population contre l’ennemi.
- Faire sauter et détruire les lieux de divertissement, d’immoralité et de péché (ce ne sont pas des cibles prioritaires).
- Faire sauter et détruire les ambassades et attaquer les centres économiques vitaux.
- Faire sauter et détruire les ponts d’entrée et de sortie des villes. 



C'est donc un plan de bataille en bonne et due forme et le rap, que certains minus habentes osent considérer comme de l'Art (sic), n'en est que le véhicule, outre la préparation des esprits qu'il comporte !

Ainsi, avant-hier à Roubaix, aprés le match Algérie/Egypte, les manifestations étaient non seulement programmées mais aussi logistiquement déjà organisées avec coupure de courant dés la fin du match pour une grande partie de la ville et confection de multiples caches pour des pavés et des cocktails Molotov...en attendant mieux !


L'Etat et ses Services de Renseignements ne peut pas prétendre ne pas savoir, ce qui serait alors un constat de son incapacité tant à gérer la nation qu'à la protéger !

Il sait donc mais ne fait rien !

Il abandonne donc ses fonctions régaliennes de garant de la nation et de la sécurité de ses citoyens, fonctions qui sont sa raison d'être et le fondement de son autorité à lever l'impôt, il est donc, de fait, démissionnaire sur les bases mêmes de la Constitution !

La vacance du pouvoir étant patente et aprés en avoir pris acte, seul le peuple de France doit et peut relever le défi qui lui est lancé chaque jour par la vipère qu'il réchauffe, contraint et forcé, en son sein, situation monstrueuse dont l'Etat-fantôme actuel paraît pourtant pleinement se satisfaire !...

Cet Etat-là n'est plus le représentant légitime du peuple de France !





Partager cet article

Repost 0
Published by LE MOUSQUETAIRE - dans islam
commenter cet article

commentaires

Egomis 23/11/2009 13:14


pÔv! mousquetillon harcelé  et incompris dans son combat Don quichottesque contre la roue verte qui avance, qui avance... au delà de ... Poitiers...

Allez! mousquetillon aprés moi que diable, il faut être dans l'air du temps....:
one, two, tree viva l'Algérie....


LE MOUSQUETAIRE 23/11/2009 18:21


Mon pauvre Boukhémis, je n'ai pas gardé les halloufs avec vous !...

Je pense que vous devriez continuer à draguer la chevrette blédarde sur le net de Kabylie, c'est là où vous avez le plus de chance !

N'oubliez pas de l'égorger aprés "usage"...

Pour le reste, ça chauffe bien en France et en Europe et j'ai la certitude que les lendemains vont être douloureux pour certains squatters qui vont devoir retrouver les charmes du Moyen-Âge
mahométan en un brutal retour aux sources.

Finis le RMI, le RSA, Les Allocs, les RTT, les cocktails Molotov et le brûlage de voitures.

Abdelaziz que j'ai connu en son temps ne permettra pas le dizième de ce que la lie de l'humanité se permet dans notre pays.

N'oubliez pas qu'à Poitiers, Abderrahman a laissé sa peau dans le "chemin des martyrs" (sic)...


Bis repetita placent !

Excusez-moi de m'adresser à vous en latin, ne connaissant pas un mot de votre douce langue...


Victor 22/11/2009 16:46



Le pilpoul est une vieille pratique rabbinique qui consiste dans un dialogue à systématiquement réfuter par la rhétorique la position de son vis-à-vis. Nous connaissons le grand trouble Juif qui
confine à la psychopathie et qui se traduit par une surproduction anarchique de mots. Les Juifs en effet sont de grands bavards maladroits, émotifs et torturés, qui sont bien incapables
d’organiser un semblant de pensée et encore moins de la structurer en synthèse. Ajoutons à cela un égocentrisme maladif et un histrionisme atavique et nous voici devant la “production
intellectuelle Juive”, c’est à dire un amas confus d’idées creuses et de clichés sur fond de bigoterie universaliste. Dans un extrait d’une émission d’Arté (supervisée par le Juif et “philosophe”
Bernard Henri Lévy) intitulé “Mélanges”, les Juifs Cespedes et Enthoven (ancien amant de la Juive Carla Bruni-Tedeschi) se livrent à une mise en scène qui n’est
pas sans rappeler les bavardages orientaux de nos rabbins sales et hystériques. Le fond du propos est toujours le même: transfert sur les goyim du propre néant identitaire Juif, bombardé pour
l’occasion “propos philosophiques”.


La fumisterie Juive dans toute sa splendeur



LE MOUSQUETAIRE 22/11/2009 19:25


Que vous vous cachiez sous les pseudos d'Adrienne, d'Egomis,de Victor, de de Ayala ou d'Anonyme, vous restez Dominique
Plassard qui me harcèle de commentaires antisémites grotesques et maladifs.

Je vous demande de cesser !

La prochaine fois, je diffuserai vos trois adresses e-mails et envisage de déposer plainte pour harcèlement et propos antisémites avérés.