Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles RÉCents

Catégories

25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 11:05



Sale découverte pour un groupe de jeunes marocains squattant les Pays-Bas...

Ils voulaient mobiliser la population en faveur des leurs à l'occasion d'un petit film et ils se sont retrouvés face à un tsunami de commentaires réclamant leur départ !

Ambiance et douche froide !...

Notre Ami Geert Wilders se frotte les mains, le retour à domicile des squatters est pour demain !...

 

_____________________________________________________________________________________________

Que se passerait-il si tous les Marocains quittaient les Pays-Bas ? C’est la question posée via une vidéo postée mardi sur YouTube par un groupe de Maocains vivant aux Pays-Bas. 
.

 

Intitulé Kop of Munt («la tête ou la queue»), le film a été diffusé sur le site Munt.nu.

Le problème, c’est qu’il est accompagné d’un sondage qui s’est avéré éminemment contre-productif.

En effet, si pas moins de 13 500 internautes ont répondu en une journée à la question «Que pensez-vous du départ des Marocains ?», une écrasante majorité d’entre eux, soit 71%, a coché la case
«Bien, qu’ils s’en aillent 

Les responsables de Munt.nl, de jeunes Marocains qui veulent rester anonymes, se réjouissent quand même d’avoir relancé le débat sous un nouvel angle, tout en s’inspirant des méthodes de la droite populiste.


Geert Wilders, le leader du Parti de la liberté (PVV), auteur d’une vidéo anti-islam, s’est juré d’expulser tous les étrangers refusant de s’intégrer. Alors, face à son inexorable montée dans les sondages et sans riposte des grands partis politiques, la société civile marocaine des Pays-Bas se mobilise. Un groupe de 38 organisations a publié mercredi un manifeste intitulé «Arrêtez la criminalité parmi les jeunes Marocains» afin que les Marocains des Pays-Bas cessent d’être montrés du doigt à cause de quelques délinquants.


Au total, 320 000 Marocains vivent aux Pays-Bas, représentant la seconde communauté d’immigrés après les Turcs.

De son côté, Munt.nu pose désormais cette question: «Qui seront les prochains à partir ?» Une première réponse avec des statistiques nationales : 36% des hommes turcs et marocains de 15 à 65 ans, issus de la première et de la seconde génération, seraient prêts à quitter le territoire.





Finalement, venus pour la gamelle, ils repartiront si celle-ci se reduit et si l'environnement, le nôtre, prend conscience de la nocivité de leur présence et le leur montre socialement et administrativement.


REFUSONS LA DISCRIMINATION POSITIVE ANTI-BLANCS

REFUSONS LA "DIVERSITE" CACHE-SEXE !

"UN PAYS, UN PEUPLE, UNE LOI"...

Partager cet article
Repost0

commentaires