Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 20:50







Diouf "heurté" par Dassier



"Je ne serai pas un président à la libanaise ni à l'africaine". Jean-Claude Dassier a tenu des propos pour le moins ambigus, visant implicitement Pape Diouf, lors d'une réunion en interne tenue le mercredi 9 septembre dernier. Alors, maladresse ou dérapage ? Les salariés du club et les groupes de supporters sont dans l'incompréhension.
 
 
Les faits remontent à une réunion tenue la semaine passée devant une soixantaine de salariés, dont Didier Deschamps, une partie du staff technique et des salariés de différents services. Le nouveau président phocéen s'y est exprimé de manière étonnante lors de son discours de rentrée, affirmant alors: "Je ne serai pas un président à la libanaise, ni à l'africaine". Des propos qui, visant plus ou moins directement Pape Diouf, ont choqué l'assistance. "Marseille est une ville métisse, où vivent de nombreux Africains, et l'OM, dont l'équipe elle-même compte de nombreux joueurs africains, est un symbole de ce métissage. Ces propos nous ont choqués", déclarait ainsi l'un des salariés à l'issue de la réunion.

Il est vrai que les propos du successeur de Pape Diouf prêtent à confusion. Interrogé sur RTL, l'ancien patron marseillais se dit profondément heurté par les déclarations du nouveau dirigeant phocéen. "Si un jour je devais faire une remarque touchant à la gestion d'un club, je ne me réfèrerais pas à l'origine d'un pays ou d'une race. Lorsque j'ai été mis au courant des propos de Jean-Claude Dassier, j'ai d'abord été très surpris. Ils sont pour le moins ambigus et douteux et viennent après certaines piques lancées de manière discourtoise. Ses paroles n'avaient pas lieu d'être, je suis profondément heurté".

Le président phocéen s'est lui défendu de tout racisme dans La Provence, ce jeudi: "J'ai parlé de méthode de gouvernement, et pas de couleur de peau, cela n'a rien à voir avec le racisme !", plaide-t-il, reconnaissant que ses propos ont "peut-être été maladroits". "J'inviterai Pape Diouf à dîner pour que nous discutions.", conclut Jean-Claude Dassier. Pas sûr qu'un simple repas démêle toutefois le contentieux qui semble désormais exister entre les deux hommes.




AMBIGUS OU PAS, LES PROPOS MONTRENT A QUEL POINT L'ON COMMENCE A COMPRENDRE QUE LE PEUPLE S'EST FAIT BERNE PAR LA METISSOPHILIE NUNUCHOÏDE POST-SOIXANTUITARDE...

  

Partager cet article

Repost 0
Published by LE MOUSQUETAIRE - dans identité nationale
commenter cet article

commentaires