Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles RÉCents

Catégories

17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 16:20



« Ma perception de la nature profonde du judaïsme est incompatible avec la notion d’un État juif entouré de frontières, d’une armée et de quantité de pouvoirs temporels, même s’ils sont limités; j’ai peur des dégâts internes que le judaïsme devra endurer »

De qui est-ce?

D'Albert Einstein, 1950.

Commentaire n° 2 posté par Jean-Marc avant-hier à 00h41




 
Je ne crois pas que l'on puisse prendre Albert Einstein comme critère de judéité.

Son domaine était la physique pas la morale ni la métaphysique et encore moins le Talmud.

Chacun a sa propre conception de son identité et de la façon de la pérenniser.

Pour ma part, je ne crois pas le moins du monde à la "bonté" de l"Homme et beaucoup plus à la relation, constante dans toute l'espèce animale, de l'opposition dominant-dominé avec des fluctuations occasionnelles.

C'est la caractéristique majeure de toutes les espèces animales et il suffit de regarder la hiérarchie qui s'institue immédiatement lorsque l'on met deux chevaux ou deux bovins en présence.

Pour l'Homme, c'est encore plus net car il y ajoute sa perversité propre inconnue chez l'animal.

Tout ceci pour vous dire que je ne crois nullement à une existence qui ne serait qu'esprit pur et qu'au contraire il me semble que la spiritualité ne peut se développer que dans un espace protégé, compte tenu de ce qui vient d'être dit sur le relation inter-humaine.

J'ajouterais que la remise en cause constante prémunit contre le risque de "dégats internes".

Le témoignage en est la pérennité des valeurs transmises depuis plus de 4000 ans malgré ce que l'on appellera pudiquement certains "aléas"...

Je comprends bien votre crainte pour la conservation des valeurs du judaïsme et je voulais donc totalement vous rassurer à ce sujet.
 

Réponse de MOUSQUETAIRE hier à 09h33
Partager cet article
Repost0

commentaires