Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 23:15



Signature par Villepin et les quatre grandes fédérations musulmanes des statuts de la Fondation pour financer l’islam de France (AFP) - Paris.


Le ministre de l’Intérieur Dominique de Villepin et les présidents des quatre grandes fédérations musulmanes françaises ont signé lundi les statuts d’une Fondation pour financer l’islam de France, étape qu’ils ont tous qualifiée d’"événement décisif".


Le montant de 800.000 euros nécessaire pour une telle fondation "est d’ores et déjà très largement dépassé", a relevé M. de Villepin lors d’une conférence de presse, à l’issue de la signature.


La Fondation, de droit privé, sera active "dans quelques mois, dès que le Conseil d’Etat aura donné son accord", a-t-il ajouté. Elle recevra des fonds de donateurs français ou étrangers "en toute transparence". "Nous franchissons une nouvelle étape avec une fondation au service du CFCM", le Conseil français du culte musulman installé en mai 2003 et dont le conseil d’administration a unanimement soutenu le projet dimanche, s’est félicité le ministre. Il a souligné que cette initiative s’inscrivait "dans le strict respect de la loi de 1905" sur la séparation des églises et de l’Etat, et que la fondation "recevra des dons, mais aucun argent public".


Ces dons seront déposés à la Caisse des dépôts et consignations, pour financer la construction et la rénovation des lieux de culte, la formation profane des imams et l’organisation du CFCM.


Le président du CFCM, le recteur de la Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, a fait part de sa "grande joie" face à "cet acte décisif et fondamental dont l’islam de France était en attente depuis des dizaines des années, sans toucher à la loi de 1905", a-t-il insisté.

Pour Mohamed Bechari, président de la Fédération nationale des musulmans de France, il s’est agi, lundi matin, d’un "grand moment pour la communauté musulmane" qui permet, selon lui, "l’institutionnalisation de l’Islam de France".

"C’est un événement dans l’histoire de la présence musulmane dans ce pays", s’est réjoui Lhaj Thami Breze, président de l’Union des organisations islamiques de France.
"C’est une nouvelle phase de l’Islam de France, respectueux des valeurs de la République", a-t-il ajouté.

Haydar Demiryurek, président du comité de coordination des musulmans turcs de France a évoqué un "jour historique, le plus important depuis la création du CFCM".






Partager cet article
Repost0

commentaires