Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 15:56




Et bien, il y a le Parti de la France de Carl Lang (à ne pas confondre avec Jack) auquel s’est rallié Bernard Antony. Il y a Jean-François Touzé, président de la Nouvelle Droite Républicaine, soutenu par David Bescond. David Bescond qui soutient également Augusto Pinochet. Alors que Pinochet n’est candidat à aucune élection en 2009. Il y a Marc B....., alias Gad, accusé de soutenir Charles Dalger, alias Henri D..... Qui lui même est accusé de soutenir, ou de prôner, l’insurrection. Pendant que David Bescond prophétise la dictature tout en continuant de soutenir François Touzé. Qui lui soutient François Touzé.

-

Il y a G... B...., alias lavigie, qui mène la croisade contre Gad, alias Marc B..... Qui lui mène le jihad contre Michel Garroté, alias moi-même. Et je m’en fiche, au risque de fâcher Gad, et donc, par la même occasion, de courroucer Marc B..... Qui lui, donc Gad, tout en vilipendant, paraît-il, le Parti de la France, au seul motif que G.... B.... alias lavigie soutiendrait ce parti, entame l’ouverture en direction de David Bescond et François Touzé. Dois-je poursuivre ou cela suffira-t-il comme ça ? (Je n’ai pas pu me retenir et j’en ai encore plein si jamais).

-

Si vous n’avez pas tout saisi, n’en soyez pas navré, c’est tout à fait naturel et compréhensible (en revanche, si vous croyez avoir tout compris, consultez d’urgence un bon psychiatre). Va-t-on maintenant reprendre ma proposition de plateforme commune sur l’essentiel, en première instance, en appel, puis en cassation ? Vous avez bien le bonsoir. Car ici le jour baisse. Et j’ai un sanglier sur le feu. Comme dirait l’autre.

et afin de tout reprendre par le début, j’écrivais que malgré toute cette actualité brûlante, et bien, en France, nous avons, encore et toujours, la droite la plus cruche de la planète. Mais pourquoi, Seigneur, pourquoi ? Je propose, pauvre imbécile que je suis, depuis deux ans, une plateforme commune sur l’essentiel. Est-ce trop demander ? Où en sommes nous, à ce propos, aujourd’hui, en 2009 ?



GARROTE N'AVAIT PAS REVELE LES PATRONYMES...QU'IL DIT !
Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Mais pourquoi, Seigneur, pourquoi ? Je propose," pauvre imbécile que je suis",  "en première instance, en appel, puis en cassation" ? Non, pour  Garroté" le pauvre imbécile que je suis " , c'est sans appel.C'est en premier et en dernier ressort; pour le recours en cassation, les moyens vont être durs à trouver.
Répondre