Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 10:45

NOTRE RECONQUÊTE PASSE D'ABORD PAR LA REAPPROPRIATION DE NOTRE LANGUE ET DE NOTRE VOCABULAIRE !

NAZISLAMISTE = Niet

NAZISLAMIQUE = Yeah !



Ces militants "laïcs" nazislamophiles



Dans la guerre que l'islam a déclaré au monde occidental, plus la situation se dégrade et plus les masques tombent.

Pourquoi aborder ce sujet aujourd'hui ?

Parce qu'enfin, la France et d'autres pays d'Europe ont pris politiquement la mesure du péril, non pas islamiste, mais musulman.

Le mot "islamisme" est l'une des nombreuses contorsions sémantiques inventées naguère par des collabos, pour ne pas "froisser" les musulmans.

Espérons que le départ aujourd'hui, des pays européens du sommet nazislamiste
(ndlr: nazislamiQUEde Genève, marquera le début de la reconquête des valeurs laïques et humanistes, non seulement en Europe, mais dans tout l'Occident.

 

La reconquête des esprits, des mentalités et des opinions, passe par l'usage d'un vocabulaire correct et précis pour désigner les atteintes impunément perpétrées par les musulmans et leurs alliés de circonstances, contre les valeurs laïques et humanistes de nos sociétés.

Il faudra réapprendre à parler de crimes et de délits, à la place des très édulcorées incivilités. Il faudra parler d'émeutiers d'origine africaine et arabo-musulmane, au lieu du doux euphémisme de "jeunes". Il faudra parler de crimes racistes, commis contre des Français autochtones, de type européen, par des sauvages de "banlieue" et autres quartiers. Ceux qui les admirent, quand ils ne peuvent pas les imiter, bavent leur haine du mode de vie, de la culture et de l'histoire de l'Europe qui les accueille, dans ce que des malentendants appellent de la musique, rap, hip-hop, et autres sortes dégénérées de bruit. Et ce ne sera que le tout début. Ce sera probablement long et ardu. Mais ça se fera.

 

Le plus dur, ce sera de supprimer la principale cause, de ce mal terrible qui ronge l'Occident.

 

Heureusement que d'authentiques humanistes laïcs, ont bien compris le pourquoi de cette maladie et qu'ils s'y attaquent sans relâche depuis des années.

Ces combattants, ce sont les militants de "Riposte Laïque". Parmi les divers mouvements et associations défendant la laïcité, eux seuls focalisent leur combat contre l'immense péril d'aujourd'hui, l'islam envahissant.

Bien sûr, ce n'est pas encore "politiquement correct" de dénoncer le danger musulman. Cela leur vaut donc depuis le début, toutes sortes d'avanies de la part d'autres associations préférant le lâche confort du consensus.

 

Mais aujourd'hui précisément, on commence à y voir plus clair. Ce n'est pas par confort, mais bien par conviction, que certaines figures des mouvements laïcs ont tant de réticences à dénoncer l'islam.

Se servant de la laïcité comme d'un moyen pour dénigrer exclusivement le christianisme et le judaïsme, ces vrais renégats de la civilisation judéo-chrétienne refusent de s'en prendre à l'islam, son pire ennemi.

C'est aussi simple que cela.

Récemment, Riposte Laïque dénonçait Caroline FOUREST, car elle trouvait opportun de participer au sommet raciste de Genève. Caroline FOUREST est connue de longue date pour son parti pris, par les sympathisants de la droite nationale française et son équivalent juif.

A part des "simples" comme JY CAMUS, l'attitude de C. FOUREST n'a surpris aucun Juif. Aujourd'hui, dans son numéro 85, Riposte Laïque étale sans complaisance, son différend, avec un personnage encore appelé ami.

Après lecture de l'argumentaire de l'ami en question et n'étant pas militant laïc, on décèle chez Henri PENA-RUIZ la vraie cause du syndrome islamophile. Voici donc le passage révélateur, copié dans le n°85 :

Manifestement, il nous en veut d’avoir publié ce texte de Pascal, estimant sa pensée déformée. C’est sans doute pour cela que, de manière assez agressive, Henri se livre, à la fin de son texte, à des insinuations à notre encontre que nous pourrions qualifier de malveillantes : « A moins que sous prétexte de laïcité on ne nourrisse un autre projet politique. Mais alors il faut le dire. La défense d’Israël par Riposte Laïque au moment où il bombardait les populations civiles de Gaza ne me semble pas précisément relever de l’esprit laïque. En fait, Riposte laïque ne combat pas seulement l’islamisme, mais aussi et surtout l’Islam, et dissimule très mal sa volonté de hiérarchiser les religions, mais aussi les différentes cultures. Elle reprend en fait à son compte la thèse du « choc des civilisations », de si triste mémoire. Je crains donc qu’avec elle la défense invoquée de la laïcité ne devienne la couverture d’un autre combat, qui n’est pas du tout le mien. De là à déformer mes propos pour mieux me disqualifier il n’y avait qu’un pas, et il a été franchi. »

Bigre, nous voilà suspectés d’être des agents du Mossad déguisés en laïques ! Heureusement qu’à la phrase précédente, Henri écrivait : « L’heure n’est pas, ou ne devrait pas être, aux invectives contre des personnes qui entendent défendre la laïcité. »

Mais nous allons approfondir ce débat, dans la plus grande transparence, grâce, cette semaine aux contributions de trois de nos collaborateurs. Outre Pascal Hilout, Anne Zelensky, par ailleurs présidente de la Ligue du droit des Femmes, et Maurice Vidal, lui aussi professeur de philosophie, répondront à Henri. La semaine prochaine, nous publierons des approches complémentaires de Brigitte Bré Bayle, Guylain Chevrier et Radu Stoenescu.

 

Les partisans de la laïcité régleront entre eux leur différend. Le présent billet ne participe en rien à cette "explication".  Il n'est pas nécessaire d'être laïc pour se rendre compte du danger musulman et pour le combattre. Pour notre part, nous soulignons l'hypocrisie nuisible et l'antisémitisme à peine voilé, d'individus comme cet Henri PENA-RUIZ.

Oser évoquer l'élimination de (...) terroristes nazislamistes,
(ndlr: nazislaMIQUES), pour justifier la condamnation forcenée d'Israël et du Judaïsme, ravale ce triste individu au rang d'un vulgaire AOUNIT.

 

(...)

 

Henri PENA-RUIZ persiste dans le politiquement correct de l'ère finissante. En effet, même si les occidentaux comme lui, le nient et jugent "de triste mémoire", les musulmans nous imposent une guerre de civilisation. A moins de disparaître, il nous faudra bien la gagner. Aujourd'hui s'ouvre un espoir, celui de voir les occidentaux se réveiller et s'unir pour défendre notre civilisation.

Et pour conclure sur une note optimiste, après les propos clairs et courageux sur l'islam, attribués au premier ministre français, François FILLON, un léger signe de mieux qui vient du Royaume-Uni, plus précisément de
la ville de Luton, où s'est déroulée une première manifestation antimusulmane.

 

Charles DALGER, le 21 avril 2009 (extraits)








QUI C'EST CA CAROLINE FOUREST ?...

L'AMBIVALENTE QUI VIENT BAVER A LA TELE ?



Partager cet article
Repost0

commentaires