Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 09:20



L’ethnomasochisme s’apparente à la honte et à la haine de soi.

C’est une psychopathologie collective, provoquée par un long travail de propagande en faveur d’une prétendue culpabilité fondamentale des peuples européens face aux autres, dont ils seraient les « oppresseurs ».

Il faudrait donc se repentir et « payer la dette ». Ce travail de repentance, véritable imposture historique, est entamé aussi bien par les Eglises que par les Etats européens.


L’ethnomasochisme est aussi à la base des politiques anti-natalistes qui visent subrepticement à limiter la reproduction des populations européennes.

Implicitement, il s’assimile donc à un « auto-racisme ». L’homme européen serait frappé par un péché originel, une tare raciale intrinsèque, il serait coupable d’être ce qu’il est.


L’ethnomasochisme provoque l’apologie systématique du métissage et du cosmopolitisme. Curieusement, il dénie aux Européens l’idée d’identité ethnique mais l’accorde aux autres. Les Européens ont le devoir de se diluer, mais pas les autres, pas les Africains, par exemple.

L’ethnomasochisme est le pendant de la xénophilie (l’amour et la survalorisation de l’étranger, de « l’autre »). Il s’apparente à un ethno-suicide.


Dans l’histoire, l’ethnomasochisme n’est pas nouveau ; il fut le symptôme des peuples las de vivre et de se perpétuer ; des peuples vieillissants qui passent le relais à d’autres. Les élites européennes sont atteintes de cette maladie collective.

Cette dernière explique le laxisme envers la colonisation migratoire et l’idée selon laquelle nous aurions à la fois le devoir et le besoin d’accueillir les nouveaux occupants.


Guillaume Faye, Pourquoi nous combattons – manifeste de la Résistance européenne




PLUS JE REGARDE L'AUTRE , SA FACON DE VIVRE, SON COMPORTEMENT SOCIAL, SA "CULTURE", SON AMOUR POUR MOI ET PLUS JE M'AIME !

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Avec plaisir (si j'ose dire...) !!
Répondre
S
Le drame de la grenouille est le suivant:Si vous jetez une grenouille dans un chaudron d'eau bouillante(à ne pas faire bien sur !) elle va donner un coup de reins et ressortir du chaudron avant même d'avoir touché l'eau bouillante.Si par-contre vous plongez la grenouille dans le même chaudron rempli d'eau froide, elle va nager sans problème et lorsque vous allez augmenter progressivement la température, la grenouille va s'en accomoder jusqu'à cuire "à petit feu" sans même s'en rendre compte lorsque l'eau sera bouillante et évidemment elle sera morte.Voilà ce qui arrive aux sociétés dont la démocratie permet toutes sortes d'abus par des groupes chargés de faire bouillir l'eau de la marmite...    
Répondre
L
<br /> Merci !<br /> <br /> J'ai presque envie de la publier en tant que mini article.<br /> <br /> <br />
S
L'Européen, face à l'envahisseur, est atteint du syndrome de la grenouille, vous connaissez je suppose ?
Répondre
L
<br /> Non, c'est quoi ?...<br /> <br /> <br />