Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 14:02



Belgique : Erdogan a appelé les Turcs à ne pas s’assimiler

À noter qu’il avait déjà fait le même coup en Allemagne l’an dernier. Du reste, ses compatriotes ne l’ont pas attendu, eux dont un tout récent rapport politiquement incorrect souligne l’échec de l’intégration (ne parlons même pas d’assimilation) en Allemagne.



erdoganLors d’une visite visant essentiellement à accélérer l’adhésion de la Turquie à l’Europe, le 18 janvier à Hasselt () a eu lieu une grand messe réunissant 10.000 Turcs vivant en , Allemagne et Pays-Bas venus écouter Erdogan.

Etant donné que le discours a été prononcé en langue turque, la presse locale s’est contentée de répéter bêtement les consignes : Erdogan aurait insisté sur les vertus de l’ de la diaspora turque aux pays d’accueils.



Or, ce que la presse ne nous dit pas c’est qu’il a également chaudement recommandé à ses compatriotes de refuser toute assimilation, allant même jusqu’à comparer celle-ci à un “crime contre l’humanité“.




8 réponses à “Belgique : Erdogan a appelé les Turcs à ne pas s’assimiler.”

  1. "Je remarquais aujourd’hui la situation en Suisse: de nombreux turcs sont venus s’installer, ouvrir des épiceries turques dans lesquelles ils vendent des produits turcs et autres spécialités iraniennes, pakistanaises et/ou maghrébines, la plupart du temps sans alcool (je connais une exception…) et ou ils passent sans arrêt de la musique turque ou Arabe.
    Plus besoin de quitter le pays pour faire un séjour en Turquie.
    Seuls des turcs y travaillent, souvent en famille, et bien rares sont les clients visiblement suisses.
    Ils ont ainsi créé des communautés indépendantes, ne se mélangeant pas aux locaux, et Winterthur, ville voisine de Zürich, possède déjà son petit Istanbul.
    Ne consommant donc pas les mêmes produits que nous, ne parlant pas notre langue et ne nous fréquentant pas, on peut dire qu’ils suivent les recommandations Erdogan à la lettre.

    Sans toutefois qu’ils se fassent remarquer par une attitude agressive ou désagréable, on sent dans leurs rangs une discrimination totale entre “nous, les non-européens”, et “vous, les européens”.

    Et la constatation qu’ils nous imposent est la suivante: nous n’avons rien à faire ensemble".

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
J'allais oublier : Trop de liberté tue la liberté.
Répondre
S
Et la constatation qu’ils nous imposent est la suivante: nous n’avons rien à faire ensemble". Alors, retour à la case de départ et sans discuter !!
Répondre