Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 11:52



EN FINIR AVEC CETTE PARODIE QUE CONSTITUE LE MRAP DE MONSIEUR AOUNIT !...




        Lettre de Serge de Beketch à Mouloud Aounit :

le 9-10-2003.



Monsieur,


Vous avez organisé récemment, en tant que président du MRAP, un colloque à l’Assemblée nationale intitulé “Du racisme anti-arabe à l’islamophobie”.


Vous y avez dénoncé, en France, « les mosquées souillées, les discriminations à l’emploi et au logement, les appels au meurtre, les violences et agressions à l’endroit des populations et des lieux de culte musulmans ».


Vous avez montré du doigt l’impunité dont bénéficient les auteurs de ces délits, appelant à « un réveil de l’opinion publique, un sursaut des institutions (Police, Justice, Education nationale, etc.), une mobilisation des grandes consciences intellectuelles ».


Vous avez raison ! De plus en plus de Français sont racistes. De plus en plus en ont par-dessus la tête de ce qu’il appellent (à tort) “l’invasion islamo-maghrébine”. De cet afflux de populations inassimilables qu’ils croient (à tort) être le ressort principal de la délinquance et de la criminalité. De plus en plus sont épouvantés (à tort) par l’afflux de populations qui, ayant chassé l’occupant raciste des territoires qu’il exploitait, ont rendu ces terres à l’heureux état de nature mais sont contraintes de chercher, auprès de l’ancien colonisateur raciste, les remèdes à la misère provoquée par la décolonisation.


De plus en plus de racistes ont (à tort) des idées de violence en entendant sur les radios les poésies du groupe afro-maghrébin “Sniper” qui chante, par exemple : « La France nous ronge (…) le seul moyen de s’faire entendre est de brûler des voitures (…) La France est une garce (…) On nique la France. »


Oui, Monsieur Aounit, la triste vérité est là : les racistes n’entendent rien à la rude poésie des cités et ils en ont par-dessus la tête d’entendre des hexagonoïdes chanter qu’ils niquent la France”, et qu’ils “baisent leurs mères”.


C’est sûr qu’il y a quelque racisme à ne pas accepter ces coutumes de “baiser notre mère” et de “niquer notre pays”, mais c’est ainsi, Monsieur Aounit : les racistes ne sont pas tolérants.

Et ils ont tort. Vous avez raison !


Mais comment ces petits blancs arriérés seraient-ils assez évolués, ouverts, libéraux et modernes pour accepter que des populations qu’ils ont accueillies, nourries, soignées et enseignées leur crachent leur haine et leur mépris à la figure ?


Vous faites bien de dénoncer ce racisme-là en France dans la Chambre des députés (...). La dignité de l’endroit ajoute à la force de votre réquisitoire.

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Ce n'est pas du terrorisme de la pensée qu'il faudra utiliser bientôt mais bien une réponse physique aux agressions qui deviendront fatalement insupportables. Là, en effet aucune autre alternative de choix ne sera laissée aux bon petits "souchiens" car ce sera eux ou nous...com' là-bas dits !
Répondre