Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 18:36




BON...TANT QUE CA VIENT DES AMIS !...


Les Egyptiens n’utilisent plus de gants. Ils qualifient Hassan Nasrallah de fossoyeur

jeudi 8 janvier 2009 - par Randa Al Fayçal - Dubaï



 

L’Iran et la Syrie poursuivent leur campagne hostile à l’Egypte, à travers le Hezbollah et les factions palestiniennes basées à Damas. Après les critiques, à maintes fois répétées par Hassan Nasrallah, à l’encontre du régime égyptien, la presse du Caire sort de sa réserve. Aujourd’hui, deux quotidiens tirent à boulet rouge sur le chef du Hezbollah.

La Presse égyptienne est unanime à attaquer Hassan Nasrallah, « gosier » vide de l’axe syro-iranien et « fossoyeur » qui ose critiquer l’Egypte. A la « Une » du quotidien « Al Gomhouriya », sous le titre « Le fossoyeur nous critique », le rédacteur en chef du quotidien, organe du Parti National Démocratique (PND) du Président Moubarak, souligne que le gosier de Hassan Nasrallah est devenu plus célèbre que son arsenal (...). Sa lâcheté tient à l’écran à travers lequel le chef du Hezbollah s’adresse à sa foule, qui a failli occuper le Liban en mai dernier et y proclamer l’Etat chiite satellite de l’Iran ». Le quotidien rappelle qu’après avoir failli détruire le Liban à deux reprises, Nasrallah ose critiquer l’Egypte…


Et de constater que « dans le trou où il se terre depuis 2006, il semble que Nasrallah soit réduit à voir les télévisions iranienne et syrienne uniquement, et subit un lavage de cerveau… Le seul plaisir du Sayyed Hassan Nasrallah est de voir couler le sang des victimes. Ce qui le fait jubiler est aussi de voir les morts exactement comme un fossoyeur qui voit ses affaires prospérer… ».


Le rédacteur ajoute : « Je te rappelle, cheikh Hassan, pour la dixième fois, que les grands Etats n’écoutent pas les élucubrations des « haschischin » (drogués) et des fossoyeurs. Les grands Etats adoptent des stratégies pour préserver et sauver leurs peuples… Arrête d’agir en fossoyeur et prends des leçons des grands leaders… Mais tu ne pourras pas car tu n’en as pas l’étoffe ni la trempe des grands leaders révolutionnaires. Tu n’es qu’un minable fossoyeur ».


Quant au rédacteur en chef du quotidien gouvernemental « Al Ahram », il écrit sous le titre « O militants des micros, ayez pitié de vous-mêmes et de vos peuples ». « Arrêtez de vous jouer des sentiments des foules aveugles et cessez de leur promettre des rêves irréalisables quant à votre pouvoir d’écraser les ennemis... ».


« Al Ahram » est sans pitié. Il estime que « Hassan Nasrallah, avec sa barbe et sa mèche de cheveux lisse qui lui pend sur le front, se terre dans les sous-sols et milite uniquement en paroles… Surtout, il ose s’en prendre au plus grand pays de la région, l’Egypte… Il est temps que le « cheikh » se réveille ou qu’on le réveille de son coma… Que ses proches lui disent dans sa tanière qui ne voit pas le soleil, qu’il n’est pas Saladin qui libèrera Jérusalem… Saladin est sorti d’Egypte… Si nous devions revenir aux années cinquante et soixante, il aurait été possible de te donner une leçon radicale et définitive, mais l’Egypte est un Etat respectable est soucieux de préserver le Liban, la Palestine et la Syrie ainsi que tous les pays arabes. L’Egypte agit avec sagesse. Elle est même capable de traiter avec des « petits » comme toi et sait se protéger de ces minuscules créatures… ».



Traduction de Randa Al Fayçal

Partager cet article
Repost0

commentaires