Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 19:25



APPLICATION DE LA SHARIAH, PRINCIPES MORAUX DE L'ISLAM
 
                       

Liliane Messika © Primo 19 décembre 2008
 

 

 
Petit chaperon rouge et petits poussahs
 

Elle s’appelait Aicha Ibrahim Duhulow.
 

Elle avait treize ans.
 

Comme le petit chaperon rouge, elle était allée voir sa mère-grand à Kismaayo,

une petite ville voisine de son domicile.
 

Cela se passe en Somalie.
 

Comme l’héroïne des frères Grimm, Aicha s’est fait arrêter par le loup.

Les psychanalystes prétendent que le conte évoque l’accession à la sexualité

et que le loup est à prendre dans son sens figuré.
 

Aicha n’a pas eu cette chance.
 

Rien d’abstrait dans les trois brutes qui l’ont violée.
 

Rien d’incongru, à nos yeux d’Occidentaux, dans la démarche de l’adolescente et de sa famille,

qui sont allé porter plainte auprès de la milice Al Shabab qui contrôle la ville où a eu lieu le viol.

Normal de porter plainte ?


C’est ce que nous croyons car nous ne savons pas ce qu’est
le règne de l’arbitraire et de la brutalité quand les autorités sont aux mains de milices qui se réclament de l’islam et appliquent une sharia interprétée à la « lumière » de leurs propres frustrations sexuelles.


Car les miliciens n’ont rien trouvé de plus approprié
que d’accuser Aicha elle-même d’adultère.

D’adultère ? Elle était donc mariée ? Non, et alors ?


Il faut se représenter des brutes semi-débiles, camées et shootées au pouvoir absolu,

quand leur tombe entre les mains le cadeau d’une gamine violée.
 

À eux le pouvoir de renverser la charge du crime en statuant que l’homme, leur semblable, est tellement supérieur à la femme que s’il brutalise, viole ou tue cette dernière, c’est elle qui faut condamner. Au nom d’Allah.

 

En foi de quoi (au sens littéral et non figuré), Aicha a été lapidée à mort

et aucun des hommes qu’elle avait accusés de viol n'a été arrêté.

 


Précisément, on l’a enterrée vivante jusqu’au cou dans un trou creusé au milieu d’un stade
et il s’est trouvé cinquante hommes adultes pour viser la tête qui dépassait du sol avec des pierres jusqu’à ce que mort s’en suive.

 

Ou c’est ce qu’ils croyaient.
 

On l’a donc déterrée, mais les infirmières mandatées pour constater le décès se sont,

à l’inverse, aperçu que le corps respirait encore.
 

Elle l’ont elles-mêmes replacée dans le trou afin que les cinquante courageux exécuteurs mènent leur travail jusqu’à sa bonne fin.


Le stade contenait un millier de spectateurs qui n’ont pas tous adhéré à l’exécution

avec l’enthousiasme que les miliciens espéraient.
 

Un spectateur a même tenté de venir en aide à la petite.

Il a été tué d’une balle. Il avait huit ans.


Les miliciens ayant la braguette qui les démangent,
d’autres ''jeunes femmes'' craignant le sort d’Aicha auraient fui Kismaayo depuis le 27 octobre dernier, date de l’exécution de la gamine.


On se demande pourquoi cette crainte puisqu’un porte-parole de la milice Al Shabab

avait présenté des excuses pour la mort du jeune garçon et fait savoir que le milicien responsable serait sanctionné.


Etrangement, la presse française n’a pas évoqué ce « fait-divers ».
 

Pour ne pas désespérer le 9-3 ?

Liliane Messika © Primo 19 décembre 2008


Lire le communiqué d’
Amnesty International





A LA QUESTION DE LILIANE MESSIKA, L'ON POURRAIT REPONDRE QUE LES JOURNALISTES FRANCAIS SE SONT FAIT LAPIDER LES COUILLES DEPUIS DEJA LONGTEMPS...DES VRAIS CHAPONS ET CONTENTS DE L'ÊTRE ! 
Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Bougre d'imbécile de Virtus ! Si Mousquetaire ne parle pas de cette horreur, qui va le faire en Fance ? Vous ? Espèce d'égocentristes ridicule. Lisez bien Mousquetaire et vous verrez qu'il "sattaque" aussi aux dérives de l'islam en France !Idiot !!
Répondre
A
Pars très trop demain en vacances; aussi je préfère ne pas m'endormir et consulte votre blog.BON SANG, LAVIGIE, que faites-vous en compagnie de Gad, Dominique, Garroté , Yehoudi et Co.Vous pourriez prendre avantageusement la direction du blog Drzz, qui est train de mourrir ou d'un autre blog; je ne divise pas pour mieux régner; je regrette qu'il n'y ait pas assez de blogs de la vraie droite, où le débat ne volerait pas au raz des pâquerettes gadiennes ou garotiennes; vous ne devez pas avoir de relations à la Garroté; "attentat islamique déjoué au Printemps": Garroté est un vulgaire marchand de tapis qui prend les gens pour des imbéciles.
Répondre
A
@LavigieJ'ai consulté les premiers articles de DRZZ et vu le parcours tumultueux de ce site; plusieurs intervenants ont été exclus; la qualité des articles, qui n'était pas déjà très élevée, s'est détériorée; vous êtes arrivé sur ce site fin 2007; manifestement, vous valez beaucoup mieux que Drzz et Garroté; Garroté est archi-nul; il doit être pistonné, ce n'est pas possible; je ne comprends pas comment vous avez pu vous aligner sur cette médiocrité.voilà, malgrè toutes les insultes que vous avez proférées à mon endroit, je tenais à vous dire que je suis assez intelligente pour voir le fossé intellectuel (et certainement moral) qui vous sépare de certains rédacteurs et internautes de Drzz.Adrienneps je ne souhaite pas de réponse.
Répondre
V
au MousquetaireCommencez par vous attaquer à l'invasion islamique en France et cessez de persécuter ceux qui se battent contre cette invasion, simplement parce qu'ils ne font pas partie de la même communauté que vous.
Répondre