Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 15:33

A CÔTE DES PROPOS DEMENTS ET PUTRIDES D'UN STEPHANE HESSEL OU D'UN RICHARD FALK, VOIRE LES ATTITUDES GROTESQUES D'UN ESCOTO BROCKMAN, IL Y A DES MOMENTS OU L'HONNEUR PREVAUT  QUAND MÊME !!






A propos du soi-disant blocus israélien de la bande de Gaza,  voici ce qu’en pense un journaliste palestinien,  Sami El Soudi,  qui s’exprime sur Metula News Agency.


 « En réalité, selon tous les standards en vigueur à l’Ouest, les observateurs doivent reconnaître qu’Israël a parfaitement respecté sa part des engagements, ne réagissant, encore avec une retenue certaine, que lorsque l’intensité des attaques contre son territoire exigeait des mesures de rétorsion. 

Pour ceux qui auraient perdu la mémoire, il faut rappeler que les points de passage israéliens étaient grands-ouverts, au début de l’application de l’accord, et qu’y transitaient librement tous les objets de consommation qui ne servent pas à la fabrication d’armement. 

Le gouvernement de Jérusalem a commencé à imposer des restrictions sur le trafic des marchandises lorsque les tirs de roquettes et de mortiers – qui n’avaient jamais cessé en dépit de la Taadyé – (ndmg :  la trêve), dirigés contre les populations civiles dont il a la charge, prenaient des proportions qui lui étaient insupportables.  Encore que souvent, durant les six derniers mois, les Israéliens se sont abstenus de réagir pendant plusieurs jours, alors que les bombes s’abattaient sur le pourtour de la Bande.

J’ai eu l’occasion de me trouver dans cette région avec mon camarade Ilan Tsadik lors de telles périodes, et suis ainsi en mesure de vous assurer que la population du Néguev occidental critiquait vivement son armée pour son inaction.  

D’autre part, il est factuellement erroné de prétendre qu’Israël impose actuellement un blocus de la bande côtière. Ce, pour la raison qu’il ne contrôle pas l’entièreté de la frontière du Califat autoproclamé, puisque l’Egypte dispose d’une quinzaine de kilomètres de ladite frontière. 

Or le pays arabe des pharaons adopte une attitude identique à celle d’Israël face aux intégristes de Gaza. Si l’on entend parler de blocus, il faut au moins mentionner le siège instauré par l’Etat hébreu et par celui présidé par Hosni Moubarak.

Ce dernier étant parfaitement libre de son attitude face au régime d’Hanya (ndmg : le chef du Hamas à Gaza) et ses miliciens.  Mais depuis la mi-novembre, ce ne sont pas moins d’une centaine de Qassam et un nombre équivalent de mortiers que les islamistes ont tirés sur les habitants de Sdérot et sur les communautés collectivistes de la région limitrophe, n’épargnant pas la zone industrielle de la grande ville d’Ashkelon, qui leur fournit pourtant la partie prépondérante de l’électricité qu’ils consomment. 

Depuis cette période et jusqu’à ce jour, l’armée de l’air des Hébreux n’a mené que cinq raids, tous dirigés exclusivement contre les tireurs d’engins en pleine action ».

-

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Le prix Nobel de La Vérité devrait être décerné à ce brave journaliste qui n'a pas peur de mettre sa vie en danger en décrivant la réalité du conflit Israelo-Palestinien dont seuls ces derniers sont responsables.De quelle "mission" divine pensent-t-ils être investis ?Les tirs de roquettes aveugles auraient pu faire beaucoup plus de victimes et c'est à la chance que les frontaliers victimes de ce terrorisme doivent leur survie.A chaque fois le cessez-le-feu a été rompu par les terroristes Palestiniens et s'ils sont encore en vie, c'est à la patience et à l'Amour pour la Vie que le Peuple d'Israël entretient qu'ils le doivent.En tout cas, félicitations pour son courage à ce journaliste !
Répondre