Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 13:33



C'est nous les Africains
Qui revenons de loin
Nous venons des colonies
Pour sauver la Patrie
Nous avons tout quitté
Parents, amis, foyers
Et nous avons au cœur
Une invincible ardeur
Car nous voulons porter haut et fier
Le beau drapeau de notre France entière
Et si quelqu'un venait à y toucher
Nous serions là pour mourir à ses pieds
Battez tambours, à nos amours
Pour le pays, pour la Patrie
Mourir au loin
C'est nous les Africains.
I
Nous étions au fond de l'Afrique
Gardiens jaloux de nos couleurs,
Quand sous un soleil magnifique
A retenti ce cri vainqueur
En avant ! En avant ! En avant !
II
Pour le salut de notre empire
Nous combattons tous les vautours
La faim, la mort nous font sourire
Quand nous luttons pour nos amours
En avant ! En avant ! En avant
III
De tous les horizons de France
Groupés sur le sol africain
Nous venons pour la délivrance
Qui par nous se fera demain
En avant ! En avant ! En avant !
IV
Et lorsque finira la guerre
Nous reviendrons dans nos gourbis ;
Le cœur joyeux et l'âme fière
D'avoir libéré le pays
En criant, en chantant : en avant
 



CREE EN 14/18 PAR UN OFFICIER FRANCAIS QUI COMMANDAIT UN REGIMENT DE TIRAILLEURS MAROCAINS, CE CHANT EST DEVENU A PARTIR DE NOVEMBRE 1942 LE CHANT DES SOLDATS DE LA PREMIERE ARMEE FRANCAISE QUI SE CONSTITUAIT SOUS LES ORDRES DE CELUI QUI DEVAIT DEVENIR LE MARECHAL DE LATTRE DE TASSIGNY ET IL DEVAIT DENENIR PLUS PRECISEMENT CELUI DE LA "COLONIALE" ET DE SES " MARSOUINS" QUI DEVINRENT ENSUITE LE RIMA ET LE RPIMA QUI SE BAT EN AFGHANISTAN.

AIDES PAR DES TROUPES INDIGENES AU NOMBRE DE 60 000 HOMMES, LES 185 000 PIEDS-NOIRS VINRENT RELEVER UN DRAPEAU QUE D'AUTRES AVAIENT LAISSE TRAÎNER A TERRE !

CE CHANT EST ENSUITE DEVENU LEUR HYMNE, CELUI DE CEUX A QUI LA MERE-PATRIE N'A JAMAIS SU DIRE MERCI !

C'EST PROBABLEMENT A CE TITRE QU'IL EST INTERDIT LORS DES MANIFESTATIONS PATRIOTIQUES !...

HONNEUR POUR LES UNS...HONTE POUR LES AUTRES !
 


N'OUBLIONS PAS QUAND MÊME DE FÊTER LA DESTRUCTION DE LA FLOTTE FRANCAISE A TRAFALGAR ET A DEDAIGNER L'ECLATANTE VICTOIRE D'AUSTERLITZ !...


Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Malheureusement je n'ai aucune  photo avec ces officiers. Sur la photo du défilé place de Venise ne figure que des marocains pour autant que je puisse en juger.
Répondre
L
<br /> Ils ont eu droit de défiler. Bien sûr, ils n'étaient pas seuls. Peut-être avez-vous vu des clichés sur oumma.com  ou tout autre site de désinformation.<br /> Je pense que ce "dialogue" va prendre fin ici "Margareth" !<br /> <br /> <br />
M
En effet. J'ai une photo du défilé des tirailleurs marocains place de Venise, à Rome. Mais je mettrai tout cela en ordre le moment venu, d'ici quelques articles.
Répondre
L
<br /> N'oubliez pas d'y mettre en évidence les officiers et en particulier le futur Maréchal Juin et le Général de Montsabert lequel défilait toujours à pied devant ses troupes.<br /> <br /> N'oubliez pas d'insister sur la spontanéité de la réponse à l'appel de la patrie de la part des Français d'Afrique du Nord, ce qui n'a évidemment rien de comparable avec le départ<br /> de "volontaires" désignés d'office par le chef du douar au titre de mercenaires.<br /> <br /> Je suis sûr que votre blogue sera alors trés bien documenté et surtout conforme à la réalité.<br /> <br /> Allez, au revoir "Margareth" !<br /> <br /> <br />
M
Non, j'ignorais cela. Quand nous étions enfants j'ai entendu notre père nous le chanter c'est pourquoi je pensais qu'il avait été joué lors de leurs défilés, notamment à Rome.
Répondre
L
<br /> Oui, il a bien été joué à Rome lors du défilé devant le Colisée.<br /> <br /> Juste aprés la bataille de Cassino qui a ouvert les portes de Rome et où un de mes oncles a été tué.<br /> <br /> J'avais d'ailleurs beaucoup de gens de ma famille à Cassino et en Provence.<br /> <br /> En fait, le défilé a surtout eu lieu au son de "La République nous appelle" auxquels tous les pieds-noirs en mesure de porter les armes avaient spontanément répondu !<br /> <br /> Je suis sûr que cela doit vous enchanter ...<br /> <br /> <br />
M
Si j'en ai la possibilité matérielle, au moment où je parlerai des tirailleurs marocain pendant la campagne d'Italie et celle de la reconquête de l'Est de la France, j'insérerai ce chant dans mes articles.
Répondre
L
<br /> Vous savez bien sûr que ce chant n'a JAMAIS été chanté ou joué lors de défilés des Tirailleurs mais a été repris dés 1942 par les pieds-noirs qui en ont fait leur hymne lorsqu'ils ont débarqué sur<br /> le sol national. Il est devenu l'hymne de l'OAS et est encore joué à chaque cérémonie des Anciens d'AFN !<br /> <br /> Il n'a donc finalement JAMAIS servi pour les Tirailleurs marocains à qui il était destiné par le capitaine de Tabors qui l'a écrit.<br /> <br /> <br />
M
Je suis heureuse que quelqu'un se souvienne des "africains". Mon père aujourdhui décédé, grand invalide de guerre, a combattu avec les tirailleurs marocains. Je commence à parler de lui sur mon blog et j'aimerais qu'il soit un peu plus visité.
Répondre
L
<br /> C'est vrai que ce chant a été initialement écrit par un officier français pour les Tirailleurs marocains mais dés 1942 il est devenu le chant de marche des 185 000 pieds-noirs qui sont<br /> venus libérer le pays en débarquant en 1944 en Sicile et en Provence dans la Première Armée commandée par le Maréchal de Lattre de Tassigny avec la devise "Rhin et Danube".<br /> <br /> C'est pour les glorifier et en leur mémoire que le chant a été publié sur ce blogue.<br /> <br /> <br />