Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 15:29
VOILA CE QUE L'ON SE DIT LORSQUE L'ON EST ENTRE SOI !...



Allocution au Consulat d'Algérie de Djamel Ould Abbes, Ministre de la Solidarité Nationale, de la Famille et de la Communauté Nationale à l’Etranger pendant le Ramadan 2008.




"Comme vous le savez, l’Algérie a de tout temps, accordé une importance primordiale à notre communauté à l’Etranger.

Comment pourrait-il en être autrement, puisque les Algériens établis à l’étranger, et particulièrement en France, ont apporté un concours décisif à la lutte de libération nationale, non seulement par leur participation effective au combat, mais par leur soutien financier décisif à l’effort de guerre.

Certains binationaux occupent des postes stratégiques dans les institutions élues et étatiques de ce pays.

Beaucoup sont parvenus à des fonctions dirigeantes dans les partis politiques, les syndicats et les organisations de la société civile.

En un mot, notre communauté constitue une force avec laquelle il faut compter dans le pays d’accueil.

Elle constitue surtout un véritable trésor pour l’Algérie, avec laquelle elle conserve des liens affectifs intenses. Car tous nos compatriotes, qu’ils soient résidents ou binationaux sont fiers de leur algérianité, et le clament haut et fort.

Certains d’entre eux vous diront peut-être, tout à l’heure, que par delà les clivages nés de leur présence dans ce pays, ils cherchent à se rencontrer, à dialoguer et à s’unir autour de leur appartenance commune à l’Algérie pour constituer des groupements et des associations.

Certains, parmi les plus éminents de nos compatriotes, n’hésitent pas à parler de lobbies.

Car les Algériens, résidents et binationaux confondus, constituent, aujourd’hui, la communauté d’origine étrangère la plus importante de France. Ils sont plus de 4 millions.

Nous faisons de notre mieux pour les y aider, compte tenu de ce que leur engagement au service de l’Algérie n’est plus tributaire d’un retour hypothétique au pays".

Source : Consulat d’Algérie



LES MUSULMANS SENEGALAIS NE SONT PAS EN RESTE...




Le Prédicateur sénégalais Moustapha Sylla appelle les émigrés sénégalais à communiquer avec leurs enfants nés en France à travers les langues africaines.

On arrive dans le pays d’accueil avec notre comportement, notre culture, notre religion. La plus grave erreur est de se renier, en adoptant une autre culture, surtout dans ce qu’elle a de mauvais. Non, vous devez rester vous-mêmes, en prenant à l’autre ce qu’il a de meilleur et laisser ce qu’il a mauvais’’
, avertit le religieux.

’Dans dix ans, ces enfants vont devenir des +Français noirs+, Ils ont reçu une mauvaise éducation. Ils ne savent rien de l’Islam et de leur culture. Il y a des Mohammed, Ismaël, Boubacar etc, mais est-ce des musulmans ?’’
, s’est ainsi interrogé le marabout.



C'EST COMME POUR LE PORT-SALUT...C'EST ECRIT DESSUS !

ICI, ON ENVAHIT !...   ICI, ON OCCUPE LE TERRAIN !...   ICI, ON MEPRISE !...

ICI, ON PREND VOTRE PLACE !...
     ET ON VOUS LE DIT !
Partager cet article
Repost0

commentaires