Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 10:30
La menace islamiste en Grande-Bretagne


Par Talie Weil pour Guysen International News
Lundi 15 septembre 2008 à 17:59
 
Lors d'un rassemblement le 11 septembre dernier à Londres, l'avocat islamiste Anjem Choudary a prescrit une explosion démographique au sein de la communauté musulmane, en vue d'une « prise de contrôle » de la Grande Bretagne. Un événement qui s'inscrit dans le cadre d'une montée inquiétante de l'Islamisme en Grande Bretagne.

C'est devant un public jeune et influençable que Choudary s'est exprimé le 11 septembre dernier sur l'avenir de l'Islam en Grande Bretagne.

« L'Islam est supérieur et ne sera jamais surpassé. Le drapeau de l'Islam flottera sur Downing Street » a-t-il déclaré.

L'objectif est simple et avoué, la prise de contrôle de la Grande Bretagne.

Le moyen : faire un maximum d'enfants.


« En Grande Bretagne, environ 500 personnes deviennent musulmans chaque jour.

Le Ministère de l'Intérieur dit qu'il y a 1,5 millions de Musulmans mais il y en avait 1,5 millions il y a dix ans. Depuis nos frères de Bethnal Green, Withechapel et d'autres localités ont chacun eu huit ou neuf enfants. Huit ici, dix là, quinze parfois. Il doit y avoir au moins 6 millions de personnes »
explique-t-il.

Et de conclure : « La Grande Bretagne pourrait devenir un Etat islamique par simple transformation interne. Nous pourrions ne pas avoir à conquérir le pays de l'extérieur ».

Cette manifestation, présentée comme un débat sur la question « l'Occident a-t-il tiré les leçons du 11 septembre ? » n'a été en réalité qu'un prêche islamiste antioccidental pour lequel les participants non musulmans ont dû montrer leur carte d'identité pour pouvoir entrer.

« Nous ne nous intégrons pas à la Chrétienté. Nous ferons de telle sorte que vous vous intégriez à la loi islamique de la Charia. Nos yeux sont sur Downing Street » concluait-il.

D'autres orateurs ont pris la parole, rendant pour leur part hommage à Ben Laden, annonçant un « nouveau 11 septembre » à Londres, et traitant les Etats-Unis de terroristes.
« La responsabilité du 11 septembre n'appartient à personne d'autre que le gouvernement américain. Ce sont eux les terroristes ».

(...)

De tels propos sont extrêmement inquiétants, et révélateurs d'une poussée de l'extrémisme musulman au sein de la société britannique multiculturelle.

En juin dernier, le Ministère de l'Intérieur britannique annonçait la mise en place d'un plan de « dé-radicalisation » d'une hauteur de 12,5 millions de livres, visant les musulmans ayant été cooptés par l'Islam radical, les « personnes qui ont déjà franchi la limite » en termes d'idéologie, mais qui n'ont pas encore commis d'actes violents.

L'objectif de ce plan n'est pas de mettre un terme aux pratiques et croyances musulmanes en Grande Bretagne, mais de développer une interprétation plus modérée, notamment par l'intermédiaire de professeurs britanniques nés musulmans qui enseigneraient « le chemin musulman par la tolérance et la non-violence » dans les écoles publiques.

S'il fonctionne, il pourrait mettre un frein à la montée de l'Islamisme radical en Grande-Bretagne, mais sa mise en place témoigne à elle seule du phénomène.

La Grande Bretagne voit peu à peu son mode de vie libéral et multiculturel se transformer. En témoigne certaines modifications du droit britannique.

A titre d'exemple, le gouvernement britannique reconnaissait en février dernier les mariages polygames : plusieurs femmes peuvent désormais hériter d'un même mari, du moment que les mariages ont été contractés dans ses pays où la polygamie est légale.

L'explication d'une telle mesure ? Elle constitue, explique le gouvernement, « la meilleure option possible pour le gouvernement de Sa Majesté ».

Ajoutez la proposition de l'archevêque de Canterbury Rowan Williams d'intégrer la Charia au Droit britannique… et l'on peut presque craindre que l'idée de Choudary d'une « transformation interne » de la Grande Bretagne en Etat islamique ne soit pas complètement absurde.



C'EST VRAI QU'ILS SONT CONS CES BRITISH MAIS ILS PEUVENT ENCORE SE SOIGNER...














Partager cet article
Repost0

commentaires