Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles RÉCents

Catégories

7 août 2008 4 07 /08 /août /2008 15:09
PAR HASARD, JE SUIS TOMBE SUR UN TEXTE DE CHARLES PEGUY QU'IL M'A SEMBLE UTILE DE RAPPELER DANS CES TEMPS TROUBLES...



«Pauvre, je porterai témoignage pour les Juifs pauvres.

Dans la commune pauvreté, dans la misère commune, pendant vingt ans, je les ai trouvés d’une sûreté, d’une fidélité, d’un dévouement, d’une solidité, d’un attachement, d’une mystique, d’une piété dans l’amitié inébranlable. Ils y ont d’autant plus de mérite, ils y ont d’autant plus de vertu qu’en même temps, en plus de nous, ils ont sans cesse à lutter contre les accusations, contre les inculpations, contre les calomnies de l’antisémitisme, qui sont précisément toutes les accusations du contraire

 […] Des riches, il y aurait beaucoup à dire. Je les connais beaucoup moins.

Ce que je puis dire, c’est que j’ai passé par beaucoup de mains.

Le seul de mes créanciers qui se soit conduit avec moi non pas seulement comme un usurier, mais, ce qui est un peu plus, comme un créancier, comme un usurier de Balzac, le seul de mes créanciers qui m’ait traité avec une dureté balzacienne… n’était pas un Juif. C’était un Français, j’ai honte à le dire… c’était hélas un "chrétien", trente fois millionnaire. Que n’aurait-on pas dit s’il avait été Juif!…

Ainsi vous les poursuivez, vous les accablez sans cesse de reproches contradictoires. Vous dites : Leur finance est juive, elle n’est pas française. — Et la finance française, mon ami, est-ce qu’elle est française? Est-ce qu’il y a une finance qui est française? ».

Ch. Péguy, Notre Jeunesse, Paris 1933, pp. 184 ss.

 


SI J'OSAIS, JE DIRAIS 'QUEL ABÎME ENTRE UN PEGUY ET UN SINE' !..

LUMIERE DE L'UN... 

RELENTS DE POUBELLES DE L'AUTRE !

Partager cet article
Repost0

commentaires