Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

18 mai 2008 7 18 /05 /mai /2008 16:29

CERTES, LA FAUTE DES UNS N'EXCUSE PAS CELLE DES AUTRES MAIS LE FAIT EXISTE ENCORE ET LE VILAIN MARCHAND COURT TOUJOURS...

LA REPENTANCE NE FAIT PAS PARTIE DE SA PANOPLIE SPIRITUELLE...



  

Un livre dont on ne parle pas...  


Dans un article récent publié sur la MENA, Laurent Murawiec met les points sur les "i" concernant l'esclavage (extraits) : 

"Des millions, j’insiste, des millions d’Africains ont été importés comme esclaves dans le monde arabo-musulman, en est-il résulté une vaste surpopulation noire ?
Que nenni !
On la verrait, or on ne la voit pas.
Serait-ce l’effet de la tolérance musulmane ?
N'étant évidemment pas retournés en Afrique, les esclaves noirs se sont-ils donc mariés par millions avec d’enchanteresses houris au cours des siècles ?
Pas du tout– ils furent tout simplement castrés par millions !
L’esclave noir en terre d’Islam était, en effet, systématiquement émasculé
.
C’est pourquoi il y a relativement peu de « Noirs » dans le Golfe persique, en Egypte, etc., au regard des quantités véritablement gigantesques d’esclaves capturés en Afrique noire et entraînés vers le Nord".

De tout cela, puisqu’on enseignera l’histoire de l’esclavage, en parlera-t-on ? Eh ! non, pardi !". J'ajoute quant à moi que le livre de l'historien Jacques Heers présenté ci-dessus (photo) constitue un bon antitode contre l'auto-flagellation en milieu scolaire.


Miguel Garroté (texte adapté)
  
  


















Partager cet article
Repost0

commentaires