Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

5 avril 2008 6 05 /04 /avril /2008 17:13
LES MESURES D'ECONOMIE ANNONCEES PAR NICOLAS SARKOSY SONT CONSIDEREES PAR BRUXELLES COMME NETTEMENT INSUFFISANTES !

NOUS SOMMES CONSIDERES COMME LES CANCRES DE l'EUROPE !

FAISONS LA CHASSE AU GASPI...



Les immigrés seraient environ 6,8 millions dans notre pays, soit 11% de la population métropolitaine.
L’immigration est à la fois source de richesses et de coûts, pour le pays d’origine, le pays d’accueil et le migrant.
Mais au bout du compte, ce sont les contribuables qui financent cette politique et son déficit de plus de 26 milliards d’euros.

Jamais une telle étude n’avait encore été réalisée en France. Dresser un état comptable à partir de chiffres simples pour analyser ce phénomène en toute objectivité, telle est l’objectif de cette enquête.
 
Réalisée par Jean-Paul Gourévitch, expert international en ressources humaines, elle concerne avant tout la France. On y apprend que l’immigration proprement dite coûte au total 71,76 milliards d’euros (coûts sécuritaires, coûts fiscaux et sociétaux, coût de la protection sociale…) et ne rapporte que 45,57 milliards d’euros. L’immigration serait donc responsable des trois quarts du déficit public de la France.


Cette étude et son approche documentée des coûts est un outil au service de l’ensemble des acteurs : élus, associations… Elle entend permettre à chacun d’étayer ses prises de position sur des données fiables.
Tout le monde le sait, l’immigration divise l’opinion au-delà des clivages traditionnels. Face à ce problème complexe, il est important de se baser sur la vérité des chiffres.


Quelques chiffres :

  • La France compte 6.868.000 immigrés, soit 11% de la population métropolitaine
  • L’immigration réduit des deux tiers la croissance du PIB
  • Le coût de l’immigration en France est de 71,76 milliards d’euros
  • Les recettes liées à l’immigration en France sont de 45,57 milliards d’euros
  • Le déficit dû à l’immigration et supporté par les contribuables est de 26,19 milliards d’euros
  • Lorsqu’une personne immigrée ne repart pas dans son pays d’origine à la fin de son contrat de travail, c’est l’Etat (le contribuable) qui prend en charge le coût des prestations sociales
  • Les immigrés extra-européens et leurs descendants perçoivent 22% des prestations sociales
  • Le coût unitaire des demandes d’asile est de 15.000 euros
  • La plupart des dépenses d’immigration ne relèvent pas du ministère de l’Immigration de Brice Hortefeux
  • Les dépenses sécuritaires liées à l’immigration s’élèvent à 5,2 milliards d’euros
  • Le travail au noir concerne au minimum 500.000 personnes immigrées et représentent un manque à gagner pour l’Etat de 3,810 milliards d’euros
  • 65 à 90% des prostituées sont étrangères
  • Le taux de chômage des immigrés est le double de celui des non immigrés
  • Les prestations sociales constituent 14% du revenu moyen des ménages immigrés contre 5% pour les ménages non immigrés

  C'EST VOUS QUI VOYEZ !...


QUE DIRIEZ-VOUS D'UNE PETITE CURE...

...D'UNE CURE D'AMAIGRISSEMENT A EFFET RETROACTIF !

    Version du drapeau du Tibet (1912-1949) présentée par le 13e Dalai Lama, Thubten Gyatso, en 1912, qui continue à être employée par le gouvernement tibétain en exil mais proscrite par la République populaire de Chine. Son origine remonterait au VIIe siècle sous le règne du roi du Tibet Songtsen Gampo. 



                                                      

Partager cet article
Repost0

commentaires