Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Catégories

4 mars 2008 2 04 /03 /mars /2008 17:50
Le grassouillet Secrétaire du trés fantomatique PS voudrait se refaire une santé et une carrure sur le dos des habitants de Sdérot... à défaut d'être capable d'émettre la moindre proposition sur la politique nationale, sa tasse de thé...enfin en principe !

Le pôvre !

Son ex- concubine ne l'épargne pas qui le traite de menteur et de dissimulateur, entre autres épithètes...

Eh bé !

Pas b'en beau tout ça !

Avoir choisi le dos des habitants de Sdérot, harcelés depuis plus d'un an par l'envoi d'une cinquantaine de roquettes par jour, pour rappeler qu'il existe n'est pas des plus glorieux non plus !;..

 Un pauvre gosse de 8 ans amputé de sa jambe droite et ce père de 4 enfants fauché dans son université.

Que dire en outre de ce traumatisme que représente le simple fait d'avoir échappé à la mort lorsque la roquette a eu le bon goût d'aller exploser un peu plus loin ou de frapper la maison que l'on vient de quitter...

Dur...dur, la roulette russe pour une femme ou pour un enfant !

Aucun Chef d'Etat au monde n'aurait eu la patience et le sens des responsabilités manifestés par les dirigeants israéliens !

Retenue, respect traditionnel quasi obsessionnel de la vie, seuls eux pouvaient en être capables !

Et pourtant, ils subiront les critiques acerbes des "sots utiles", de ces minus habentes et de ces minables qui ne savent même pas conduire leur propre existence mais s'accrochent aux guenilles de ce qu'ils pensent avoir de pouvoir !

Ils iront jusqu'à qualifier l'intervention rendue nécessaire et inéluctable de "répression aveugle des dirigeants israéliens..."

Bien sûr, les dégâts collatéraux ne pourront jamais être totalement évités mais le veut-on vraiment du côté du Hamas qui vient de donner l'ordre aux enfants de monter sur les toits des maisons de Gaza, pour s'assurer un bon stock en pertes humaines, et qui tirent leurs missiles depuis les écoles ou les maisons d'habitation ?... 

Oui, le veut-on vraiment ?...

Cette pratique a TOUJOURS été celle de certaines populations qui, lors d'émeutes, plaçaient les femmes et les enfants en premier rang.

Les Légionnaires, nos Légionnaires, n'avaient alors pas vraiment d'autre choix du haut de leurs halftracks et de la tourelle de leurs mitrailleuses que de s'en servir !

Ayant perdu des copains, il devait être difficile à leur hiérarchie de leur expliquer qu'il leur fallait être plus royalistes que le Roi... mais le voulait-elle vraiment d'ailleurs, la hiérarchie ?...

Nous avons donc eu aussi nos "difficultés" et nous les avons alors réglées de la seule façon possible face à des furieux pour qui la vie d'une femme est négligeable et pour qui la mort d'un enfant est considérée comme la manisfestation de la volonté divine dont l'on doit donc se satisfaire !

Un enfant mort n'est plus jamais évoqué dés le lendemain de son enterrement, il est simplement rapidement remplacé...

Autres cieux, autres moeurs !

Qu'attendent donc les sirupeux, les dégoulinants de la pensée ?

Une remise en selle ?

Des voix ?...

Le vivier qu'ils ont choisi finira par illustrer la fable d'Esope qui inspira La Fontaine, celle du renard blessé recueilli par un enfant qui le place sous sa tunique pour le protèger, position que le plaisant mais ingrat animal utilisa pour lui ronger le foie....

Toute similitude avec...

Noon ! Mais noooon !...
Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Merci pour cet excellent texte très réaliste.C'est pour celà qu'il faut rappeler: Chacun chez soi et les moutons seront bien gardés !
Répondre